Arrêtons le massacre inutile et destructeur de la nature de notre faune animale telle que les loups en France stop !

loup-cible-MB-noir-et-blanc

http://www.cap-loup.fr/wp-content/uploads/les-contre-verites-sur-le-loup.pdf

Pétition - Animaux

Signez la pétition

Déjà 141.639 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Signez la pétition

Déjà 141.639 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Pétition : Pour que vive le loup et que vive le pastoralisme !

Pour que vive le loup et que vive le pastoralisme !

Auteur : CAP LOUP - Le Collectif des Associations pour le Protection du Loup en France

Créé le 23/05/2014  

À l'attention : de Monsieur Nicolas Hulot, le Ministre de la Transition écologique et solidaire

La France s’est lancée dans la chasse aux loups, espèce protégée, alors que 75% des Français trouvent inacceptable qu’on abatte cette espèce*. 

Nous interpellons Monsieur Nicolas Hulot, le Ministre de la Transition écologique et solidaire, afin qu’il écoute la demande de la majorité des citoyens, et qu’il mette fin à cette campagne de haine contre les loups et ceux qui les protègent. 

Vous souhaitez participer davantage à la mobilisation ? Comme eux, brandissez cettepancarte sur les réseaux sociaux ! Photographiez-vous avec, publiez-là sur votre page Facebook en mode public, (et sur #Insta, sur #Twitter), avec le hashtag #SOSloups puis envoyez-la nous à CAP loup pour qu'elle soit publiée avec celles des autres citoyens déjà mobilisés !



Nous demandons à Monsieur Nicolas Hulot : 

De mettre fin à la politique des tirs et de faire appliquer une véritable protection du loup. Il faut réaffirmer clairement son statut d’espèce protégée. La destruction systématique de loups ne doit plus être envisagée comme un mode de gestion. Les tirs ne résolvent en rien les difficultés des éleveurs et torpillent la cohabitation entre le pastoralisme et le loup. 

De favoriser un élevage responsable et compatible avec la conservation de la biodiversité. Aimer le loup n’est pas délaisser le berger ! Les aides financières liées au loup permettent leur embauche et la réfection des cabanes : le loup crée de l’emploi et fait revivre les alpages, ne l’oublions pas. L’État doit encore mieux accompagner les éleveurs volontaires pour développer des techniques pastorales alternatives aux tirs, en accord avec les enjeux écologiques et les attentes de la société. 

De ne plus indemniser les éleveurs qui ne gardent pas ou ne protègent pas suffisamment leurs troupeaux. Les très grands troupeaux mal gardés entraînent une dégradation écologique de nos montagnes et concentrent l’essentiel des difficultés de cohabitation avec le loup. 

D’autre part, l’élevage ovin ne survit que grâce aux subventions publiques et reçoit chaque année plusieurs centaines de millions d’euros (hors aides spécifiques liées au loup). Les contribuables sont en droit de demander des comptes sur ce que l’on fait de leurs deniers.

De faire cesser la haine qui sévit autour du loup et de ses protecteurs. Des (ir)responsables politiques n’hésitent pas à mentir au sujet du loup pour s’attirer les faveurs d’un public sensible. Nous demandons à ce que cesse cette désinformation malhonnête, et nous sommes à la disposition des médias pour une information plus objective sur ce dossier. Protéger les loups, c’est protéger le patrimoine naturel de tous les Français ! 

sondage IFOP septembre 2013 pour l’ASPAS et One Voice.
Téléchargez la brochure « Loup : pour en finir avec les contre-vérités sur le pastoralisme et sur la chasse » 
www.cap-loup.fr/wp-content/uploads/les-contre-verites-sur-le-loup.pdf

asset-version-58054377fd-loup-3

loup_abattu

louveteaux-Chichiliane

ob_ab1bc2_loup-mort2-zpsqftqajys