POLITIQUE EN PACA & POLICY IN THE WORLD in English, French and Italian 0632173633 - diaconesco@uno.it

22 mai 2019

EN UN PEU PLUS DE DEUX ANS MACRON A RUINE LA FRANCE ET L' A LIVRE A DES MUSULMANS QUI RÊVENT DE FAIRE SÉCESSION ...

Le bilan de Macron : la France

 

livrée à des musulmans qui

 

rêvent de faire sécession

 

Publié le 17 mai 2019 - par

Finalement, le bilan macronien est des plus faibles, on peut même dire insigne au regard de ce qui a été promis.

Macron n’est même pas capable de couvrir la voix de son maître Hollande, c’est dire la faillite de son action et de sa pensée.

On nous avait assurés d’une nouvelle politique, d’une nouvelle économie, d’une rationalisation des dépenses publiques, d’une nouvelle doxa vers la réduction de la dette à un horizon plus ou moins lointain, d’une remise  en ordre et en marche du pays, d’où le nom des prétentieux récipiendaires qui se prétendent en marche.

Une chose est sûre au bout de deux ans et quelque, ce n’est pas du tout la marche de l’Empereur annoncée.

La balance commerciale continue de se dégrader, le déficit public continue de se creuser, le chômage paraît-il baisserait, selon les chiffres officiels, personne dans les territoires ne voit la queue d’un nouveau job puisqu’il ne se passe pas une journée sans qu’on nous annonce des licenciements : Société Générale et les banques, Casino, Auchan, Carrefour, etc.

Les macronistes devaient réformer l’Europe, c’est toujours le même foutoir, plus de deux ans de négociations avec les Britanniques, rien dans la protection des marchés contre la concurrence déloyale, rien dans la mise au pas des paradis fiscaux comme le Luxembourg ou l’Irlande qui depuis longtemps auraient dû être exclus de l’Union, etc.

Rien de rien, que dalle, que nib, le macronisme a accouché d’un néant sidéral en matière de nouvelle politique et de modernité.

Au lieu de nouvelles perceptions nous n’avons eu droit qu’à une politique de gérontes au sens le plus dévalorisant  du terme, car ils ne sont même pas capables de la sagesse dont faisaient preuve les assemblées d’anciens de Sparte ou d’Athènes dans la conduite des affaires publiques.

Ils laissent se balader, armes à la main, des dizaines de milliers d’ennemis du pays dans les banlieues, ils libèrent les assassins islamiques, ils en font même venir spécialement des pays qui les fabriquent, ils laissent les citoyens à la merci des viols, vols, assassinats et agressions permanentes sans rien faire.

Officiellement 30 % des musulmans, y compris ceux  à qui on a donné ingénument la nationalité française, mettent le Coran au-dessus de toutes les lois et valeurs de la République.

Compte tenu de la pratique de la taqîya qui codifie le droit et même le devoir du musulman de mentir à l’ennemi, personne ne peut me contredire si j’affirme que c’est en réalité 95 % des musulmans qui veulent faire sécession et exterminer les mécréants et les juifs de France.

Les ahuris d’en Marche continuent d’en appeler « à nos valeurs » pour obliger les Français laïques et chrétiens à les tolérer.

Je suis obligé de confirmer la qualification « ahuris »  des En Marche puisqu’ils ne sont même pas capables de voir qu’en laissant le musulman ennemi vivre en France, ils bafouent en réalité les valeurs de la République qu’ils osent prétendre défendre, leur laxisme favorisant la propagation de la lèpre et la peste dans tout le pays, le conduisant à Catherine de Médicis et aux guerres de religion.

Les ahuris qui marchent vers nulle part ne sont même pas capables de comprendre que le musulman a déclaré la guerre à la France, et nos altesses crétinissimes de laisser une cinquième colonne ennemie se renforcer dans le pays.

Jamais Athènes ou Sparte n’auraient accepté de telles trahisons, ces politiciens auraient été passés au fil de l’épée des hoplites, un peu les Gilets jaunes de l’époque.

On peut poser l’hypothèse qu’ils ne sont pas entièrement conscients de leur stupidité, un peu comme le mari cocu qui ne se doute jamais de la mystification de son épouse.

Que cela participe plutôt d’une faillite totale dans le système d’éducation, universitaire, grandes écoles, élitiste et intellectuel occidental.

Il est vrai que ces milieux sont devenus le chantre de la pensée unique, au moins dans les sciences sociales, économiques et du droit international.

Il n’est que de voir comment sont exclus de toute charge tous les penseurs et chercheurs qui n’officialisent pas le discours convenu du « tout va bien ».

Madame Tribalat, Christophe Guilluy , la thèse de Huttington sur le choc des civilisation, etc., autant de chercheurs et d’essayistes qui ont été mis à l’index au sens catholique premier du terme.

Tous les conseillers du Président sortent de la même école de pensée mondialo-capitalo-universaliste abstractive dont l’une des grandes spécificités est de gommer le réel, au besoin par la fabrique de chiffres qui seront jetés en pâture à la sphère médiatique autorisée chargée d’émasculer la pensée du citoyen, pour lui prouver d’autorité qu’il a une mauvaise perception de sa réalité.

Ce discours lénifiant peut difficilement être remis en cause tant que l’environnement dudit citoyen est plus ou moins conforme aux chiffres avancés, mais tout bascule quand on lui assène qu’il n’y aucune délinquance dans le pays alors qu’il doit déclarer tous les mois l’incendie de son véhicule à son assureur.

Ou quand on lui dit qu’il existe sur la planète une religion de tolérance et d’amour alors qu’il constate tous les jours que c’est l’adepte de cette idéologie qui tue, viole, pille et l’insulte directement en lui opposant des interdits qui n’ont aucune raison d’être pour quelqu’un de sensé.

En fait c’est la faillite de tous ceux qui s’autoproclament l’élite qui est en cause.

Toute cette caste est en réalité complètement assujettie à un mode de  pensée qui n’est pas sans rappeler les dogmes de l’Église qui ont tant freiné le progrès scientifique et économique durant les âges anciens.

L’Église tenait les universités, et les thèses des chercheurs et professeurs devaient cadrer avec les Écritures : la terre n’a pas dix mille ans, la Création s’oppose au darwinisme, la terre est au centre de l’univers, etc.

Progressivement toute la pensée dominante d’Occident en est revenue à cette sujétion du réel aux nouvelles Saintes écritures que sont les droits de l’homme pervertis en droits du voyou et de l’allogène et le nécessaire bienfait pour l’humanité du multiculturalisme et de la mondialisation.

Les faits peuvent prouver qu’il n’y aucun exemple de multiculturalisme heureux sur le globe, que le musulman est à la source de la plupart des conflits de la planète, que c’est la secte la plus intolérante qui soit, que 245 millions de chrétiens sont persécutés dans le monde actuellement, que le musulman a inauguré le XXe siècle par le génocide arménien qui n’a rien à envier au nazisme,  rien n’y fait : ce qui compte ce n’est pas le réel connu par le citoyen qui vit ces drames, ce sont les abstractions incantatoires de l’Onu, des mondialistes et des humanistes qui seules valent.

On peut tout de même pronostiquer que devant le réel, comme en son temps l’Église a fini par s’incliner, toute cette petite église d’imbéciles théoriciens, politiciens, journalistes, etc. finira par comprendre que plus personne ne la croit.

Pour en revenir au Président et à ses conseillers, je pense que c’est ce gravage, j’ai bien écrit « gravage » de cerveau, qui est à l’origine de leur impossible progressisme imaginatif.

On se rappellera cette scène du film « I comme Icare » où le Président Jary est interrogé sur la politique qu’il compte mener.

En embrassant le monde, il explique qu’il y a deux sortes de politiciens.

Il y a celui qui regarde le monde et qui se pose la question « pourquoi ? ».

Et il y a celui qui regarde le monde et qui se pose la question « pourquoi pas ? ».

Et de conclure qu’il essaiera d’appartenir à la deuxième catégorie.

En ce qui me concerne, cela commence à faire un bail maintenant que je constate que la France est mal gouvernée par des politiciens d’un troisième type passé sous silence par le scénariste du film : ceux qui ne se posent même pas de questions sur la réalité et l’avenir de la Nation, complètement obstrués du pois chiche par le formatage de leur disque dur qui les fait appliquer le dogme sans même qu’ils en aient conscience.

Alors pensez donc, comme ils ne se posent pas de questions, pour avoir des réponses…

Jean d’Acre

images

 

***********************************************************************

Macron, l’écolo-escroc de l’impuissance verte

Publié le 21 mai 2019 - par  

 

La Poste a distribué le pli « Urgent Élections » du ministère de l’Intérieur, contenant cent grammes de listes pour les élections européennes. Sous plastique non recyclable, bien entendu !

Comme j’avoue une incertaine inclination pour Macron, je me suis penché sur la profession de foi de la liste « En Marche pour l’Europe » conduite par ce drôle d’oiseau.

Et là, dès la première ligne, Macron, le chantre de la transition écologique, étale son imposture : « Faire de l’Europe une puissance verte ».

Dans le prolongement de l’enfumage de la Macronie sur le thème de l’écologie en prévision du G7 d’août 2019 à Biarritz.


https://www.elysee.fr/g7/2019/01/01/lutter-contre-les-inegalites-et-promouvoir-la-biodiversite-et-le-climat

Dans une tentative de racolage par le bobard d’État qui planifie de belles promesses bien creuses qui n’engagent que ceux qui les reçoivent.


https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/plan-biodiversite-lancement-linitiative-territoires-engages-nature-collectivites-engagez-vous

Déjà en juin 2017, on s’était posé la question de savoir si Macron et sa caution écolo Hulot n’emboîtait pas la démarche du Conseil européen agricole pour l’assouplissement des normes et des seuils de pesticides dans les productions bio.


https://ripostelaique.com/macron-et-hulot-en-marche-avec-lue-pour-tuer-lagriculture-bio.html

 

Impuissant

 

On sait maintenant, lobbying efficace de Bayer-Monsanto entre autres, que chaque État reste libre d’appliquer ses propres seuils pour les substances non autorisées dans les denrées alimentaires biologiques. Car cette question fondamentale pour la santé a été renvoyée à l’horizon 2022-2023.

Autant dire aux calendes grecques. L’empoisonnement en cours est garanti avec effets gravement indésirables voire mortels. Et ce n’est pas le successeur de Hulot qui va dénoncer l’arnaque.

DE-RUGY

Alors de deux choses l’une :
– soit Macron nous enfume car il se préoccupe plus des profits de l’agrochimie mondialisée que de la bio-diversité et de la santé des consommateurs,
– soit Macron ne pèse rien dans le concert européen et son affirmation de « Faire de l’Europe une puissance verte » n’est qu’une élucubration électoraliste.

Mais la réalité, c’est que Macron illustre pleinement les deux propositions de l’alternative : imposteur et impuissant !

La preuve par un exemple d’actualité qui démontre le machiavélisme de Macron, de sa gouvernance et de son administration. Un exemple qui montre, à qui ne l’aurait pas encore compris, la nocivité de cette Union européenne qui se soumet à l’oligarchie mondialisée et se fout des peuples.

C’est ce que vient de constater à ses dépens un vigneron bio de Saint-Nicolas-de-Bourgueil. Ce viticulteur se voit contraint par l’État de détruire 2 078 bouteilles de vin bio millésimé 2016 à la suite d’un arrêté d’urgence pris le 12 avril dernier par la Préfecture d’Indre-et-Loire.
Pour un motif ubuesque, dérisoirement hallucinant s’agissant de viticulture naturelle.

BIO-300x169

 

Alors que depuis 20 ans ce vigneron fait un vin d’exception dans des amphores badigeonnées à la cire d’abeilles.
Un vin qui est à la carte de grands chefs étoilés et se vend très bien à l’exportation.

Ce vin bio parfaitement naturel ne contient donc ni pesticide ni sulfites, préservant ainsi parfaitement le consommateur modéré et l’environnement.
On se demande alors pourquoi la Préfecture tente d’éliminer économiquement ce viticulteur ?
Le lobbying de la puissante agrochimie et la félonie de l’État y seraient-ils pour quelque chose ?

Avec le lien ci-dessous vous comprendrez toute l’iniquité de cette décision prise contre l’agriculteur bio.
Qui démontre l’arnaque de Macron et la supercherie de sa profession de foi.

Et si comme moi vous ressentez cette profonde injustice d’État, vous rejoindrez la pétition déjà signée par près de 170 000 personnes :


https://www.change.org/p/la-préfète-ordonne-la-destruction-de-son-vin-soutenons-sébastien-david-vigneron-bio

 

 

Oligarchie


Ainsi vous aurez compris que Macron n’est que le pantin de l’impuissance verte au service des puissants de l’agrochimie.
Mais que Macron est bien le chef d’orchestre de l’escroquerie écologique qui nous impose et nous taxe.
Bref, qui nous fait les poches sous couvert d’écologie.

Alors le 26 mai, renvoyez la liste de l’écolo-escroc Macron à ses balivernes.

Alain Lussay

Posté par POLITIQUE PACA à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2019

GILETS JAUNES : ACTE XXVII TRÈS FAIBLE PARTICIPATION DE GJ ESTIMATION A ENVIRON 55.000 MANIFESTANTS DANS LA RUE

POUR NICE COMME DANS TOUT LE RESTE DE LA FRANCE LA PARTICIPATION DE MANIFESTANTS GJ A ÉTÉ TRÈS FAIBLE POUR L'ACTE XXVII Samedi 18 MAI 2019

acte-27-gilets-jaunes

20190518_151532

Ce samedi 18 mai 2019 comme à leur habitude s' étaient réunis quelques irréductibles manifestants de Gilets Jaunes mais en petit nombre dès 13h30 devant la gare Thiers de la SNCF à Nice.

Et ce fût sur les paroles et l'air du chant des Partisans des maquis des années 40 qu'une poignée de Gilets Jaunes entonnèrent en ce début de manifestation devant la gare SNCF.

Puis vint le moment de partir défiler dans les rues de Nice, mais la Préfecture avait interdis les accès sur l'avenue Jean-Médecin, la Place Masséna, la rue de France ainsi que l'accès sur la Promenade des Anglais enfermant en cela dans une nasse les GL Niçois.

Ils ne leur restait donc plus que l'avenue Thiers et le Boulevard Gambetta pour défiler en petit nombre, et après bien des péripéties et blocages de rues par les forces de Police Nationale, ils purent rejoindre en forçant un barrage de Police la mythique Prom' , rejoints en cela par de nombreux motards de Gilets Jaunes venus eux aussi manifester leur mécontentement contre MACRON dans les rues de Nice.

 

Reportage et Photos presse Gérard Diaconesco

20190518_143848

20190518_143916

20190518_143926

20190518_144226

20190518_144229

20190518_144243

20190518_145113

20190518_145157

20190518_145802

20190518_150004

20190518_150017

20190518_150027

20190518_150119

20190518_150135

20190518_150154

20190518_150314

20190518_150349

20190518_151233

20190518_151345

20190518_151352

20190518_151456

20190518_151514

20190518_151538

Photos presse AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - C. COPYRIGHTS AND ALL RIGHTS - 18.04.2019 - NICE

 

Posté par POLITIQUE PACA à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2019

MARINE LE PEN AVEC SALVINI REUNIS A MILAN AVEC LES NATIONALISTES ET LES SOUVERAINISTES DE TOUTE L'EUROPE ANTI-MONDIALISTE !

 

Marine Le Pen et Matteo Salvini lors d'un meeting du groupe politique L'Europe des nations et des libertés, le 28 janvier 2016

Salvini et Le Pen ont l’intention

 

d’«apporter un peu de

 

bon sens à l’Europe»

 

 

© AP Photo / Antonio Calanni
International
22:46 05.04.2019(mis à jour 22:49 05.04.2019)

Suite à une rencontre à Paris, Matteo Salvini et Marine Le Pen ont convenu d’organiser et tenir un meeting commun prévu pour le mois de mai à Milan dans le cadre des élections européennes. Selon le vice-Premier ministre italien, leur objectif est d’«apporter un peu de bon sens à l’Europe» et de trouver des alliés.

Marine Le Pen et Matteo Salvini se sont mis d'accord pour tenir un meeting commun à la mi-mai à Milan à l'approche des élections européennes, ont déclaré le ministre italien et le Rassemblement national (RN) ce vendredi 5 avril, à l'issue d'une rencontre bilatérale à Paris.

Matteo Salvini, venu à Paris dans le cadre de la réunion des ministres de l'Intérieur du G7, a commenté son entrevue avec la présidente du RN en soulignant leur intention de renforcer les alliances internationales et d'«apporter du bon sens à l'Europe»:

«Ce matin à Paris avec Marine Le Pen, pour parler du travail, de la famille et de l'environnement, engagés à élargir l'alliance de ceux qui, le 26 mai, veulent changer et apporter un peu de bon sens à l'Europe!»

​Marine Le Pen a également tweeté la détermination du tandem Salvini et Le Pen à remporter les européennes:

​En vue de sa prochaine intervention à Strasbourg prévue le 15 mai où la chef du RN présentera son manifeste sur l'Europe, elle a partagé avec son allié les grandes lignes de ce document.

Le vice-Premier ministre italien a aussi affirmé à la presse qu'ils étaient en train de préparer cet événement qui serait important pour l'Europe dans la perspective des 30 prochaines années, et qui aura lieu au mois de mai en Italie. Il a souligné que tous les mouvements européens alternatifs y seraient invités. Selon ses attentes, de 15 à 20 pays y seront représentés.

L'organisation d'un grand meeting commun avait déjà été commencée par la Ligue sur la place du Duomo à Milan le 18 mai. Le Rassemblement national (RN) a précisé que cette date avait été retenue pour le meeting.

La semaine prochaine, M.Salvini doit présider une réunion de partis conservateurs et de droite européens à Milan dans le but de construire une alliance avant les élections de mai. Pour le quotidien britannique The Guardian, M.Salvini tente de se positionner «en tant que chef informel des forces eurosceptiques et populistes en Europe».

SOURCE : SPUTNIK

 

1040630383

D61jbdeWwAA576f

D62ndRlXkAQWvTk

D63GP9YX4AEf0gb

D63T43NWkAAG9tc

D63T43PWwAAsLmA

D63T43RXYAASoQy

D65fA0tX4AAONEL

D65fBmWWkAE9RoE

matteo-salvini-et-marine-le-pen

Matteo-Salvini-reunit-Marine-Le-Pen-et-l-extreme-droite-europeenne-a-Milan

 

DIMANCHE 26 MAI 2019 POUR FAIRE BARRAGE A LA POLITIQUE ANTI-FRANÇAISE ET MONDIALISTE DE MACRON LES FRANÇAISES ET LES FRANÇAIS DOIVENT VOTER LA LISTE DU RASSEMBLEMENT NATIONAL DE MARINE LE PEN POUR UNE EUROPE DES NATIONS LIBRES ET SOUVERAINISTES !

Posté par POLITIQUE PACA à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2019

AUX INVALIDES CE MATIN EMOUVANT HOMMAGE A NOS DEUX HEROS DU COMMANDO DE MARINE HUBERT MORTS POUR LA LIBERTE DE LA FRANCE

Emouvant hommage à nos héros : l’heure n’est pas à la polémique, mais…

D6gzjhFWsAE1Dt9

Publié le 14 mai 2019 - par

 

 

FacebookTwitterLinkedInVKWhatsAppSMSFacebook Messenger

.
L’heure est à l’hommage national rendu à nos deux héros du commando Hubert, morts au combat au Burkina Faso, pour libérer quatre otages détenus par des jihadistes.
.
Le pont Alexandre III et l’esplanade des Invalides se remplissent. La forte charge émotionnelle que contient cette cérémonie est omniprésente. La France oublie un instant ses divisions et l’ensemble de la nation salue le courage et l’esprit de sacrifice de ces deux soldats hors du commun.
.
Un hommage rendu à nos deux héros, mais aussi à tous nos soldats qui servent la nation et assurent notre protection, en payant trop souvent le prix du sang.
.
Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello sont les dignes descendants du commando Kieffer qui débarqua le 6 juin 1944 sur les plages normandes.
.
Ils font partie de ces guerriers de l’extrême, pour lesquels aucune mission n’est impossible, le succès de l’opération primant sur toute autre considération, quels que soient les risques encourus.
.
En ce sens, cette mission des plus périlleuses est un succès, même si le prix payé est exorbitant. Mais pour beaucoup, la libération de deux otages irresponsables qui n’ont pas respecté les consignes de sécurité du Quai d’Orsay, ne compensera jamais la perte inestimable de deux soldats d’élite.
.
Pour le gouvernement, cette opération est aussi un message de fermeté envoyé aux djihadistes. La France enverra toujours ses meilleurs soldats pour combattre les terroristes et les preneurs d’otage.
.
C’est  donc un mélange de fierté et de tristesse qui gagne le cœur des Français.
.
Fierté d’avoir des soldats de cette trempe. Seuls deux autres pays au monde sont capables de missions de l’extrême : les Etats-Unis avec les Navy Seal et la Grande-Bretagne avec ses SAS. Avec la France, ils forment un club très fermé.
.
Fierté de posséder une armée de première catégorie, avec des soldats exceptionnels. C’est grâce à de tels hommes que nous pouvons vivre libres.
.
Au passage du convoi funéraire sur le pont Alexandre III, c’est une déferlante d’applaudissements ininterrompus tout le long de cette magnifique haie d’honneur. L’émotion est totale.
.
Mais au delà de la fierté légitime que ressent la nation, au delà de la dignité de l’instant, le peuple français a le coeur lourd.
.
C’est l’ensemble de la Nation qui s’associe à la douleur des familles de nos héros, au lourd chagrin de leur compagne, la nation qui s’associe à la tristesse de leurs frères d’armes, tant la fraternité et l’esprit de corps animent les unités d’élite.
.
Le sacrifice  de ces deux soldats d’élite nous rappelle que nous sommes en guerre et que nos militaires nous protègent, sur de nombreux fronts, fidèles à leur patrie et veillant à notre sécurité comme les centurions de Rome.
.
Au Sahel, ils sont 4.500 militaires, des trois armées, à couvrir un territoire grand comme l’Europe, depuis la Mauritanie jusqu’au Tchad.
.
Ils sont seuls. Les armées locales sont inefficaces et sans aucune éthique.
Les 10 000 casques bleus sont sous-entraînés. Les Européens refusent de s’engager. Les Américains apportent une aide appréciable au renseignement mais n’engagent pas de troupes de combat.
.
C’est dans ce contexte difficile qu’évolue la force Barkhane. Les islamistes gagnent du terrain au point que les pays au sud du Sahel sont touchés.
.
Emmanuel Macron arrive dans la cour d’Honneur des Invalides. Il salue les autorités militaires et civiles. Marseillaise devant le drapeau, revue des troupes.
.
Le président se rend devant les familles accompagné de Brigitte Macron.
C’est l’heure d’assumer, yeux dans les yeux, sa décision d’envoyer un commando sauver les otages.

D6hVA-yW4AAclna

.
Que dit-il ? Que ressentent les familles au delà de la douleur et ? De la haine, de la colère ? Nul ne sait. Mais les larmes coulent….
.
Puis les cercueils arrivent, portés par les frères d’armes de nos héros, visage masqué et béret vert. Les binious retentissent. L’émotion est intense.
.
Les deux cercueils reposent au milieu de la cour d’Honneur reliés par la sangle de sécurité qui unit les nageurs de combat.
.
Emmanuel Macron entame son discours.
.
Il rend hommage aux forces spéciales, souligne l’extrême difficulté de la mission, périlleuse mais nécessaire. Une décision qu’il assume totalement, rappelant que la France ne cédera jamais aux terroristes et n’abandonnera jamais ses enfants.
.
Il rend hommage aux deux guerriers d’exception, détaillant les conditions de l’assaut, mené dans la nuit du 9 au 10 mai 2019, au Burkina Faso, sans ouvrir le feu pour ne pas risquer la vie des otages.
.
Il rappelle les citations et décorations de nos deux soldats hors normes, morts en héros pour la France.
.
Rendant hommage aux forces spéciales mais aussi à l’ensemble des armées françaises engagées partout dans le monde, il rappelle que le sacrifice ultime est la part tragique de la mission.
.
C’est toute l’armée qui est en deuil, toute la nation.
.
Une nation n’est forte que par ses héros.
.
Le Président termine en élevant les deux héros au grade de chevalier de la Légion d’Honneur, ainsi qu’au grade de maître principal de la marine.
.
Sonnerie aux morts, minute de silence puis Marseillaise accompagnent cet instant.
.
Puis, le chant militaire « Loin de chez nous » est entonné, pendant que les cercueils sont acheminés vers l’église Saint-Louis des Invalides.
.

La cérémonie aux Invalides est terminée

.

Ce fut une belle cérémonie rendant hommage à nos héros.
.
L’heure n’est pas à la polémique, mais cet hommage aux armées ne fait pas oublier les tristes comportements de notre président à l’égard de nos militaires.
.
Humiliation publique du Cema, poussé à la démission en juillet 2017.
.
Refus de célébrer la victoire de nos Poilus lors du centenaire de l’armistice de 14-18.
.
Insulte de notre armée d’Algérie, accusée de pratiquer la torture.
.
Quand le chef de l’Etat prendra réellement conscience du dévouement de nos soldats et de l’amour qu’ils portent à leur patrie, il leur accordera le budget qu’ils méritent : à savoir 2% du PIB, soit 45 milliards par an.
.
On en est loin.
.
Jacques Guillemain

D6g5DcJXkAAi8FX

D6hSPZOW0AEDu4s

D6hTi-gWAAA5kwm

D6hUP_NXsAEQjJO

D6hUgviWwAA3uqa

D6hUnfNWkAMaC8V

 

 

***********************************************************************

DANS LES ALPES-MARITIMES LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL PRÉSIDÉ PAR CHARLES ANGE GINESY A RENDU HOMMAGE AUX DEUX SOLDATS MORTS POUR LA FRANCE Cédric de PIERREPONT et Alain BERTONCELLO 

Hommage aux deux soldats Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello

Nice 14-05-2019

19

Dans le cadre de l'hommage national, Charles Ange Ginésy, Président du Département des Alpes-Maritimes, et Bernard Gonzalez, Préfet des Alpes-Maritimes, ont rendu hommage aux deux soldats Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, morts en mission la semaine dernière.

Ces deux militaires français, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, ont été tués dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 mai au nord du Burkina Faso dans l’opération menée par les forces spéciales françaises pour libérer un groupe d’otages. Ils faisaient partie du commando Hubert, unité d’élite de la marine française basée à Saint-Mandrier-sur-Mer dans le Var. Tous deux étaient déployés au Sahel depuis le 30 mars.

Les autorités et les agents départementaux, se sont rassemblés sur le parvis du l’Hôtel du Département pour observer une minute de silence.

Charles Ange Ginésy : « Je vous remercie de vous être rassemblés, ici ce matin, sur le parvis de l’Hôtel du Département, pour honorer deux militaires français tombés au Burkina Faso, dans la nuit du 9 au 10 mai 2019, en sauvant la vie de quatre otages. C’est avec une pensée reconnaissante que nous rendons cet hommage à tous nos militaires engagés sur le théâtre d’opérations extérieurs. 30 000 hommes, soldats, marins et aviateurs, militaires et civils déployés sur le terrain, en mer, sous les mers, dans les airs, dans les centres opérationnels et les bases avancées ; ils sont loin de nos yeux, loin de leur patrie pour que chaque jour le drapeau de la démocratie et de notre République reste dressé. »

Posté par POLITIQUE PACA à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2019

DEFILE DE LA VICTOIRE 1941-1945 DE LA RUSSIE SUR L'ALLEMAGNE NAZIE SUR LA PLACE ROUGE DE MOSCOU LE 9 MAI 2019

Défilé militaire sur la place Rouge à Moscou pour fêter les 74 ans de la Victoire

13.000 militaires et 132 véhicules…

 

revivez les moments clés du

 

défilé de la Victoire sur la place Rouge

© Sputnik . Alexey Philippov
RUSSIE
11:01 09.05.2019URL courte
441174

«Hourra!», ont étonné à l’unisson des milliers de militaires russes réunis sur la place Rouge à l’occasion du défilé de la Victoire sur l’Allemagne nazie. Revivez avec Sputnik les moments clés de cet événement d’envergure.

Ce 9 mai, la Russie célèbre le 74e anniversaire de sa victoire sur l’Allemagne au cours de la Grande Guerre patriotique (1941-1945). Des défilés militaires se sont déroulés dans 29 villes russes, dont le plus grand sur la place Rouge à Moscou.

À LIRE AUSSI: Défilé militaire sur la place Rouge à Moscou pour fêter les 74 ans de la Victoire

Mobilisant plus de 13.000 militaires et 132 véhicules de combat, le défilé militaire a été présidé par le ministre de la Défense Sergueï Choïgou et dirigé par le chef des forces terrestres Oleg Saloukov. Ils ont passé en revue les troupes dans des limousines Aurus Senat de fabrication russe, qui ont été dévoilées à cette occasion. Le triple «Hourra» a ébranlé la place Rouge.

Cette année, l’événement a compris deux parties au lieu de trois: le passage de l'armée de terre et le défilé des équipements militaires. Le volet aérien a été annulé en raison des conditions météorologiques.

Déclaration de Vladimir Poutine

Lors de son intervention précédant le défilé, le Président russe a souligné que la victoire sur le fascisme occupait une place spéciale dans les acquis du peuple russe.

«Nous sommes conscients de la valeur durable du triomphe militaire de notre peuple. C'est lui qui a défendu, sauvé la Patrie, est devenu l'espoir, le foyer de l'humanité toute entière, le principal libérateur des peuples d'Europe», a déclaré le Président.

Il a également déclaré que les exploits modernes de l'armée russe témoignent du fait qu’ils suivent le mot d’ordre de leurs ancêtres qui ont combattu durant la Grande Guerre patriotique: le «Je meurs, je ne me rends pas» n'est pas oublié.

«Les soldats de leur pays n'ont pas épargné leur vie pour sa liberté, ni pour un avenir de paix. Nous n'oublierons jamais leur courage et leurs sacrifices, le prix exorbitant avec lequel la victoire a été payée. Grands-pères, maris, épouses, frères, sœurs, camarades soldats, parents, amis. Nous pleurons les anciens combattants qui ne sont plus avec nous», a-t-il déclaré.

Passage de l'armée de terre

Par tradition, les tambours de l'École de musique militaire de Moscou ouvrent tous les défilés militaires sur la place Rouge. Les plus jeunes participants ont défilé sur la place Rouge. Dans toute la Russie, plus de 200.000 jeunes hommes et femmes étudient dans des écoles militaires et des corps de cadets.

Devant les tribunes sont passés les groupes portant les bannières de la Victoire, le drapeau national de la Fédération de Russie et l'étendard des Forces armées russes. Ils étaient accompagnés d'une garde d'honneur composée de trois types de forces armées: les forces terrestres, les forces aérospatiales et la marine. Pour la première fois, en 2019, un bataillon féminin a été intégré à la garde d'honneur.

Dans cette partie du défilé ont participé les troupes des Forces armées terrestres, les troupes aéroportées, les Forces de défense aérospatiale et de la Marine, les troupes des forces des fusées stratégiques, les troupes du Génie militaire, les troupes de la protection radiologique, chimique et biologique, les troupes du ministère des Situations d'urgence, de la Garde nationale et du Service fédéral de sécurité (FSB), ainsi que la police militaire et une unité de femmes militaires auprès du ministère de la Défense.

Les militaires des troupes aéroportées ont présenté au public les fusils d’attaque dernier cri AK-12.

Défilé des véhicules

Le symbole de la Victoire, le char T-34, a ouvert la deuxième partie du défilé, aux côtés de véhicules tout-terrain portant des étendards des 10 fronts de la Grande Guerre patriotique.

Ils étaient suivis sur la place par les véhicules blindés Tigr-M et Taïfoun-K, qui ont confirmé leurs caractéristiques opérationnelles lors de missions spéciales et humanitaires en Syrie.

Ces blindés laissent ensuite place à un véhicule de transport de troupes BTR-82 et à six véhicules de combat d'infanterie Kourganets et BMP-3. Les forces de défense antiaérienne sont représentées par les systèmes sol-air Tor-M2 et Bouk-M2, ainsi que par les véhicules antiaériens Pantsir-S et les systèmes de missiles S-400.

  • Un militaire dans le véhicule blindé Tigr-M
  • les systèmes de missiles balistiques Iars
  • des canons automoteurs Msta-S
  • Véhicules blindés Boomerang
  • systèmes sol-air Tor-M2
1 / 5
© SPUTNIK . ALEXANDRE VILF
Un militaire dans le véhicule blindé Tigr-M

Les spectateurs ont découvert des chars modernisés T-72B3, de nouveaux blindés des troupes aéroportées (des véhicules de transport de troupes BTR-MDM), des canons automoteurs Msta-S, des systèmes Iskander-M, des lance-roquettes multiples Smertch, des véhicules blindés Boomerang et des systèmes de missiles balistiques Iars.

«Gloire aux vétérans de la Grande Guerre patriotique! Vive le 74e anniversaire de la grande Victoire», déclare le présentateur de l'événement pour conclure le défilé.

Posté par POLITIQUE PACA à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

NON, MACRON, VOUS NE SEREZ JAMAIS LE PRÉSIDENT DE TOUS LES FRANÇAIS ET ENCORE MOINS CELUI DES PATRIOTES NATIONAUX

Non, Macron, vous n’êtes pas le président de tous les Français

Dv7JUYoWwAATVvY

Publié le 10 mai 2019 - par
.
Ciblant une fois de plus le Rassemblement National, lors d’une conférence de presse en Roumanie, Macron a osé déclarer :
.
« … Le Rassemblement National prône la déconstruction de l’Europe. Moi, je suis patriote, français et européen. Eux, ce sont des nationalistes. C’est différent. Comme le disait François Mitterrand, « Le nationalisme, c’est la guerre ».
.
Non, monsieur Macron, vous n’êtes pas « patriote, français et européen ».
.
Vous êtes avant tout européen, accessoirement français de naissance, mais certainement pas un patriote, terme dont vous ignorez le sens.
.
Un patriote aime sa patrie et la sert avec dévouement, ce qui n’est pas votre cas, puisque vous n’avez cessé d’insulter la France et les Français lors de vos voyages à l’étranger, y compris à la tribune de l’ONU, humiliant le peuple français devant la planète entière.
.
La France, vous ne la servez pas. Vous vous en servez pour laisser libre cours à vos délires mondialistes.
.
Mais si la France a fait beaucoup de mal et vous fait honte, partez ! Quittez ces habits de président beaucoup trop grands pour vous. Vous ne faites que du mal au peuple français, comme le prouve le mouvement des Gilets jaunes qui dure depuis six mois. Du jamais vu sous la Ve République !
.
La France, vous la bradez à l’idéologie mondialiste et multiculturaliste. Vous avez nié sa culture et son art. La France, vous la livrez aux communautarismes, abandonnant des pans entiers de la République, qui passent sous la coupe d’un islam politique qui va détruire notre nation millénaire.
.
Les « mini-califats », pour employer une expression d’un commissaire de police, explosent dans nos banlieues et vous ne faites rien.
.
Votre ex-ministre de l’Intérieur nous a prédit un face-à-face avec les minorités qui refusent de s’intégrer. Et que faites-vous ? Vous accélérez l’immigration de masse en signant le Pacte de Marrakech dans le dos des Français.
.
Vous méprisez les nations et voulez les diluer dans ce grand village mondial que vous appelez de vos vœux. Vous ne savez même pas ce que le mot nation signifie.
.
Pour vous, le terme nationaliste est une insulte. Quel ignominie, quelle bassesse !
.
Un nationaliste place la nation au-dessus de tout dans sa manière de penser. Cela signifie qu’il « met en valeur le sentiment d’appartenir à une culture, une langue, une religion commune et un patriotisme commun. »
.
Un nationaliste exalte et défend tout ce que vous méprisez et voulez brader. Pour vous, la préférence nationale est un crime et le patriotisme une valeur ringarde porteuse de guerre.
.
Mais c’est vous qui allez entraîner la France dans la guerre !
.
Pas une guerre entre nations comme vous le sous-entendez, mais une guerre civile, entre Français de souche et islamistes qui refusent l’intégration et rejettent la République. Ce qui est pire.
.
C’est cela le message que vous a transmis Gérard Collomb en quittant ses fonctions et que vous refusez d’entendre.
.
Par ailleurs, vous accusez Marine Le Pen de vouloir déconstruire l’Europe.
.
Mais ce qu’elle veut, c’est une Europe des nations, comme la voulait de Gaulle. Allez-vous nous dire que de Gaulle était un illuminé et un va-t-en-guerre ?
.
L’Europe nous a confisqué notre souveraineté budgétaire, territoriale, monétaire, diplomatique, judiciaire. Rien n’est possible sans l’aval de l’UE, qui règne sans partage au mépris des peuples jamais consultés.
.
Si l’Europe était le paradis que vous vantez, il n’y aurait pas eu de Brexit !
.
Par ailleurs, vous mentez monsieur le Président, en prétendant que « le choix de l’Europe est un choix de la nation française, plusieurs fois réaffirmé dans des référendums, plusieurs fois confirmé ».
.
Quand le peuple français, consulté par référendum, a dit « non » à la Constitution européenne, on lui a confisqué son vote de façon la plus anti-démocratique possible. C’est cela votre Europe, une dictature, la vôtre, qui méprise les peuples.
.
« Je suis là où je suis : je suis le président de tous les Français », dites-vous.
.
Non ! Vous êtes le président d’un parti, LREM, comme vous venez de le prouver en vous engageant personnellement dans les élections européennes, par peur de finir derrière le Rassemblement National.
.
Avec moins de 30 % d’opinions favorables, vous n’avez plus aucune légitimité pour imposer votre propre vision de l’avenir.
.
Ce que les vrais patriotes européens espèrent, c’est obtenir 180 sièges au parlement de Strasbourg pour contrecarrer les délires des ayatollahs de Bruxelles qui nous mènent au désastre.
.
Rappelons pour conclure que les Gilets jaunes ont été ruinés par l’euro et par l’immigration.
.
Gérard Pince chiffre à 3 000 euros par Français la perte annuelle de pouvoir d’achat, bébés compris.
.
Et une étude allemande du Centre de politique européenne démontre que l’euro a fait perdre 56 000 euros à chaque Français depuis sa naissance, soit 3 000 euros par an environ.
.
Un appauvrissement de 6 000 euros par an pour chaque citoyen, bébés compris.
.
Inutile de chercher plus loin les causes de la crise des Gilets jaunes.
.
La crise sociale ne fait que commencer et l’explosion des populismes n’en est qu’à ses débuts.
.
La France est en train de s’effondrer et Macron en redemande !
.
Jacques Guillemain

images

Posté par POLITIQUE PACA à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2019

45 ème Fête des fraises et du terroir à CARROS le dimanche 28 avril 2019

Charles Ange Ginesy

MlX_l_Bj_400x400

Président du Département des Alpes-Maritimes

Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur

Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne

WhatsApp Image 2019-04-28 at 11

Carros - 45ème Fête des fraises et du terroir

Charles Ange Ginésy, Président du Département des Alpes-Maritimes, a assisté, à l'invitation du Maire de Carros Charles Scibetta, Conseiller départemental des Alpes-Maritimes, à la 45eme fête des fraises et du terroir, en présence de Dominique Estrosi Sassone, Sénatrice et de Françoise Taheri, Sous-préfète, secrétaire générale de la préfecture des Alpes-Maritimes

DSC_9558

A cette occasion Charles Ange Ginésy a salué la remarquable organisation de cette manifestation, soutenue par le Departement des Alpes-Maritimes. 
« Cet événement met à l’honneur la richesse de notre terroir et le savoir de nos exploitants avec un programme riche : des dégustations et vente de fraises, la mise en valeur d’autres produits du terroir, expositions, animations... autant d’attraits qui en font un rendez-vous incontournable.

WhatsApp Image 2019-04-28 at 11


Un grand merci à la quinzaine de producteurs qui subliment la fraise sur environ 15 hectares à Carros, Gattieres, Saint-Jeannet, la Gaude et Nice.
Le métier n’est pas toujours facile mais votre passion est toujours intact et la filière se dynamise.

D5O3FO9W0AAUGRc


Le Département des Alpes-Maritimes soutient les producteurs locaux et favorise le « bien manger » dans ses collèges à travers notamment la plateforme d’approvisionnement en produits frais locaux « 06 à table ». Dans le cadre du GREEN Deal et du SMART Deal, cette plateforme fait le lien entre les producteurs locaux et les gestionnaires des cuisines scolaires des collèges et les fraises font partie des produits proposés.

WhatsApp Image 2019-04-28 at 11


Je tiens à redire tout mon attachement au secteur agricole, le Département des Alpes-Maritimes continuera à être à vos côtés comme elle le fait depuis de nombreuses années !
» a déclaré le Président du Département des Alpes-Maritimes Charles Ange GINESY.

 

WhatsApp Image 2019-04-28 at 11

 

 

Posté par POLITIQUE PACA à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lou Festin tradicioun poupularia dei Mai en lu jardin dei Arèna de Cimiès dou 2019

LA FÊTE DES MAI DITE FESTA DE NISSARTS A CIMIEZ

C0016T01

A LA FESTA DEI MAI

Lu 1é, 5, 12, 19 de Mai dou 2019

Jardin del Arèna de Cimiès

LOU FESTIN DEI MAI UNA TRADICIOUN POUPULARIA NISSARDA FOUORTA

A l'oumbra del oulivié, cad'an, la culturae la lenga nissardi soun à l'ounour en lu jardin dei Arèna de Cimiès :

couma lu siéu parent e nonou, falilia e amic li partajon cansoun, dansa, mùsica, tradiciounali e specialità de la couhina nissarda.

D'aqui en avant, es en lu quartié finda que naisson mai li tradicioun dei nouostre ancian.

Lu Mai li si retrova la joia de viére à Nissa !

 

Comme à chaque année au début du 1er Mai débute la traditionnelle fête populaire des niçois au jardin des Arènes de Cimiez.

Cette Fête des niçois est organisée avec le concours de la Ville de Nice qui met à la disposition de nombreuses associations culturelles niçoises les jardins des Arènes de Cimiez pout leur permettre d'implanter leurs différents stands d'exposants des traditions niçoises.

Cette année nous sommes allés faire un grand tour pour visiter et rencontrer les différents exposants sur leurs stands, dont nous tenons ici tout particulièrement à les remercier pour leur sympathique accueil qu'ils nous ont réservé lors de nos différentes conversations et interviews qu'ils ont accordé à notre équipe médiatique, à savoir :

- NISSA PANTAÏ

- RADIO NISSA PANTAÏ

- BOULEGAN SIAN NISSART

- NISSART PER TOUGIOU

- FEDERATION DES ASSOCIATIONS DU COMTE DE NICE

- NISSA LA BELLA

- RADIO PARAULA LIBRE

- LA CIAMADA NISSARDA

- LE COLLECTIF DES ARTS TRADITINNELS

- LOU CAT

- LES EDITIONS BAIE DES ANGES

 

Gérar Diaconesco

 

Potos de Presse Alain Gaffet  et Gérard Diaconesco

C0002T01

C0003T01

C0006T01

C0007T01

C0009T01

C0010T01

C0012T01

C0013T01

C0014T01

C0015T01

C0016T01

C0019T01

C0020T01

C0021T01

C0022T01

C0023T01

C0024T01

C0026T01

C0027T01

P1150028

P1150042

P1150044

P1150045

P1150059

P1150047

P1150062

P1150056

P1150057

P1150058

P1150063

P1150064

***********************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L' ECLIPSE DE JUPITER ... EN ATTENDANT LA CHUTE ?

02b436e5-f9d6-4459-af22-9bca3f8e2180

 

 

L’ECLIPSE DE JUPITER

 

 

(en attendant la chute)

 


Editorial de L’Imprécateur

 

Le président Macron a récemment déclaré à Libération qu’il fallait combattre durement les Gilets Jaunes parce qu’ils allaient « déboucher sur un régime autoritaire ».

Wikipédia donne la définition suivante du régime autoritaire, c’est « le caractère autoritaire, arbitraire, d’un pouvoir politique qui veut imposer à la société et aux citoyens son idéologie et la toute-puissance de l’Etat. Les rapports entre les gouvernants et les citoyens sont fondés sur la force et non sur une légitimité démocratique« .

D3dfo_bXsAEez6f


C’est la description exacte de LREM qui tente par tous les moyens d’imposer à la société française sa conception de l’Europe fédérale, de la mondialisation, du multiculturalisme, de l’islam, de la Justice, de la migration africaine… et de la fiscalité dont la Constitution dit pourtant qu’elle doit être fondée sur le consentement des citoyens. Et cela sur la base électorale d’un quart des Français, ce qui ne donne pas de légitimité démocratique, seulement légale.

Il utilise pour cela les médias écrits et audiovisuels. Il les contrôle financièrement par les subventions copieuses et avantages fiscaux qu’il leur accorde. Et il leur demande de justifier l’usage de la force incarnée par les gros bras de Christophe Castaner dont la spécialité est de jeter de l’huile sur le feu des problèmes sociaux.

D5k9YlxW4AAlLJu

Pour les Français Macron est autoritaire et arrogant

Les Français en sont parfaitement conscients si l’on en croit le dernier sondage d’Elabe-BFMTV.

Pour 79 % d’entre eux, Macron est autoritaire, et pour 71  % arrogant.

Polemia et Contrepoints croient voir cet autoritarisme glisser lentement mais sûrement vers le totalitarisme, comme en témoignent les nombreuses lois votées par les godillots de l’Assemblée Nationale. Elle aboutissent toutes à de plus en plus d’interpellations, de mises en examen, de condamnations, de plus en plus d’interdictions et de contrôles de l’expression libre des Français, de plus en plus de prérogatives que s’accorde l’État en jouant à saute-moutons par dessus la représentation nationale et l’expression directe des citoyens.

Le traitement infligé aux Gilets Jaunes, ce caillou que Macron a dans sa chaussure, en est un bon exemple. Après avoir tenté le pourrissement du mouvement par le mépris, la corruption (les 10 milliards de décembre 2018), l’insulte (peste brune, extrême droite, ces gens qui ne sont rien, homophobes, etc.) et le mépris (incapables de s’organiser, de désigner des leaders, de définir clairement leurs revendications…), Macron a tenté la force : un peu plus de deux cents blessés graves dont une centaine resteront handicapés à vie (yeux crevés, enfoncements de la zone temporale, mâchoires pulvérisées…), arrestations nombreuses et fortes amendes en comparaison de la clémence dont bénéficiaient les Antifas et Black blocs de l’extrême gauche que beaucoup de Français considèrent maintenant comme les nervis, les milices du pouvoir macronien.

 

P1060794

 

C’est l’échec. Les Gilets Jaunes sont toujours là, moins nombreux mais de plus en plus énervés, à demander de bonnes réponses à leurs attentes.

Même la minoration systématique du comptage des manifestants sur les ronds-points et dans les manifestations a échoué. Le monopole et la publication des chiffres à la presse a été réservé au ministère de l’Intérieur, ce qui permettait d’affirmer que le nombre de Gilets Jaunes chutait de semaine en semaine alors que les reportages les montraient toujours aussi nombreux ou presque, mais pas forcément là où ils étaient comptés. Comme cette fois où le comptage fut fait aux Champs Elysées alors que le rendez-vous des Gilets Jaunes était au pied du Sacré-Cœur ! Et, vous l’avez remarqué, il y avait 70 à 80 000 représentants de l’ordre mobilisés à chaque « acte » des Gilets Jaunes le samedi, mais dix fois moins pour le défilé des syndicats le 1er mai que Martinez de la CGT a du quitter à cause des violences !

« Macron ne comprend rien » (Yves Thréard, Alain Bauer)

Tout a échoué. Que ce soit le pourrissement, la force, le dénigrement, les fake-news gouvernementales. Cela démontre le caractère très artificiel et superficiel de l’intelligence prêtée à Macron. Nous le dénonçons depuis ses premiers discours en tant que ministre de Hollande, puis de candidat à la présidentielle ; nous sommes aujourd’hui rejoints par des célébrités de l’information et des médias comme Yves Thréard du Figaro ou l’ancien Grand Maître du Grand Orient de France et criminologue Alain Bauer. Ils s’accordent  sur le constat que « Macron ne comprend rien » aux Gilets jaunes qu’il méprise et n’arrive pas à faire entrer dans les petites cases politiques et sociales qui lui ont été enseignées à l’ENA.

Il ne comprend pas les Français dont tous, si on les prend individuellement, ne sont peut-être pas très intelligents, mais qui en moyenne et pris globalement sont plus intelligents que les énarques. Comme l’a constaté en 2017 Patrick Gérard, le directeur de l’ENA, en déclarant « les énarques sont en-dessous de la moyenne« .

Les Français ont été jusqu’à 80 % à soutenir les Gilets Jaunes.

Quand le gouvernement et la presse ont faussé l’information en affirmant que les violences dans les « actes » du samedi était le résultat de la radicalisation des manifestants en gilet jaune, et que leur nombre baissait à chaque acte, ce soutien à chuté à 60 %. Mais depuis, les Français ont compris que l’origine de la violence se trouve dans les milices d’extrême gauche, black blocs et antifas, que les forces de maintien de l’ordre avaient l’ordre de laisser passer sans les filtrer. « L’approbation » (soutien + sympathie) des Français pour le mouvement des Gilets Jaunes est remontée et serait, selon le dernier sondage, Elabe-BFMTV à 67 %, soit les deux tiers des Français.

Macron « manage » mal ses équipes

 

D5fQ2DhXkAI1FBn

 

Macron ne comprend d’ailleurs rien à bien d’autres domaines à commencer par le management d’une équipe.
Par exemple, il n’a pas compris que les Gilets Jaunes fonctionnent selon un concept mis en œuvre dans les start-up en début de carrière : la « blockchain ». Il consiste à attendre que la ligne directrice qui assurera le succès de l’entreprise soit claire avant de décider qui seront les leaders officiels et quels seront les axes de la politique de l’entreprise. Il est d’ailleurs possible que la blockchain ne donne rien dans le cas des Gilets Jaunes, si aucun leader incontestable et aucune ligne politique n’émerge dans un délai raisonnable. Mais probablement veulent-ils seulement être entendus.
La débâcle du propre cabinet de Macron dont un tiers les éléments sont partis ou ont démissionné est une autre preuve de sa mauvaise gestion du personnel.

Les erreurs en économie se multiplient

Il ne comprend rien non plus à l’économie, mais la faute en revient à l’enseignement archaïque, professé tant à Sciences Po qu’à l’ENA, dont le résultat est l’incapacité des énarques à redresser les finances et l’économie de la France comme l’ont fait la quasi totalité des autres pays européens.

Macron n’a pas compris non plus que la solution n’est pas de fermer l’ENA. La France a besoin  d’une élite administrative. Il suffit d’y moderniser l’enseignement de l’économie et des finances et d’y réintroduire des matières qui en ont été supprimées ou réduites à la portion congrue depuis une vingtaine d’années sous prétexte de progressisme, comme l’histoire, sans laquelle il est impossible de prendre les bonnes décisions faute de pouvoir s’appuyer sur l’expérience du passé.
D’où les erreurs d’appréciation et de jugement que la haute administration aux mains des énarques commet sans cesse. « On a besoin de gens qui, plus tard dans les cabinets, fassent des propositions aux ministres, soient créatifs, imaginatifs. » dit Patrick Gérard cité par l’Obs.

Ensuite, de diviser par deux le nombre des candidats admis car il y a trop d’énarques, et de leur interdire l’accès aux carrières politiques tant qu’ils n’auront pas démissionné de la fonction publique. Cela permettra à la France de remonter dans le classement international de la corruption administrative et politique où elle n’est qu’au 21ème rang, ce qui, sans être dramatique, n’est pas brillant !

Une communication d’amateurs

Et Macron, malgré tout ce que l’on raconte, n’est pas bon en communication non plus et ne sait pas choisir ses communicants, sinon nous n’aurions pas des couacs comme le dernier est très récent : en pleine conférence de presse, le Président de la république l’a affirmé, il n’y aura plus de fermeture d’hôpital. Patatras, deux jours plus tard on apprend que Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) va voir son hôpital fermer par manque d’infirmiers et de médecins.

 

ULzbDzXx

 

Autre erreur, alors que Le Figaro publiait une tribune signée par 1170 personnalités du monde entier demandant que Notre-Dame soit réparée à l’identique dans le style gothique en prenant le temps nécessaire, le gouvernement faisait voter la loi disant qu’il va légiférer par ordonnances pour aller plus vite et « moderniser » la cathédrale.

Et enfin cette touche qui ne manque pas d’humour : Youtube annonce que les amateurs de vidéos verront bientôt s’afficher un bandeau sous les vidéos des médias publics ou gouvernementaux. Ce « label de transparence », précisera d’où vient le financement de l’éditeur et renverra vers sa page Wikipédia. Ceci pour donner aux internautes la possibilité de « mieux comprendre les sources des actualités qu’ils regardent ».

Au gouvernement, cette mesure suscite l’embarras : On va « assimiler les médias du service public à des médias d’Etat dans des régimes autoritaires ». Tiens donc !?
Pour un autre dirigeant de France Télévisions, cela risque « d’induire en erreur » le public, pour qui « la subtilité institutionnelle du service public à la française n’est pas forcément très claire ». Toujours cette même idée qu’au gouvernement ils sont trop intelligents et trop subtils pour que les Français comprennent pourquoi ils auraient besoin d’une propagande d’Etat dissimulée !
Ne riez pas, c’est vous qui payez !

L’image présidentielle de Macron était déjà ternie par des erreurs comme la Fête de la Musique de l’an dernier ou des frotti-frotta avec des jeunes délinquants antillais qui n’ont rapporté aucune voix à LREM. Maintenant, les Français doutent aussi de ses compétences intellectuelles et de sa capacité à redresser la France, réduire la dépense publique et les impôts, réformer la fonction publique quand, de surcroît, ils voient l’échec de sa politique européenne. Pratiquement aucun pays d’Europe n’en veut, pas même l’Allemagne comme le lui a dit crûment Annegret Kramp-Kattenbauer qui succède à Angela Merkel à la tête de la CDU allemande.

L’Imprécateur
6 mai 2019

Posté par POLITIQUE PACA à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2019

ACTE XXV GILETS JAUNES PAS ENCORE EN VOIE D'EXTINCTION COMME LES DINAUSORES AVEC ENCORE + DE 60 000 MANIFESTANTS DANS LES RUES

Participation à l’acte 25 des Gilets jaunes, ronds-points évacués et collectif des gardés à vue de la Pitié-Salpêtrière : le point à 16h15

acte 25 des gilets jaunes estimation de la participation.png

3.600 manifestants dans toute la France d’après le ministère de l’Intérieur à 14h. Selon les estimations du syndicat France Police – Policiers en colère, 60.000 Gilets jaunes étaient présents dans les rues et sur quelques ronds-points non-évacués à 16h15.

Notre organisation syndicale regrette l’attitude de l’exécutif interdisant un retour des manifestants sur les ronds-points. La présence des Français en colère aux ronds-points évitait pourtant des maintiens de l’ordre très complexes pour nos collègues chaque week-end dans les centres-villes.

En réponse au collectif des gardés à vue de la Pitié-Salpêtrière, notre organisation syndicale a été la seule à immédiatement rétablir la vérité alors que tous les médias, BFM TV en tête, relayaient la petite musique de Christophe Castaner.

France Police – Policiers en colère regrette toutefois aujourd’hui que ce collectif s’en prenne de manière très agressive aux policiers de manière individuelle, dénonçant des violences et des pressions psychologiques lors d’une conférence de presse organisée avec les drapreaux de la CGT en arrière plan.

France Police – Policiers en colère rappelle que les mesures de gardes à vue sont strictement contrôlées et encadrées par l’autorité judiciaire. Les personnes gardées à vue bénéfient systématiquement de tous les droits prévus par le code de procédure pénale, dès lors qu’elles en font la demande.

Personne n’est torturé en France dans les locaux de police.

Les images de violence du Black bloc le 1er mai et notamment l’attaque du commissariat du 13e arrondissement n’ont échappé à personne.

Le problème n’est pas celui du maintien de l’ordre en lui-même mais celui de l’exécutif qui laisse pourrir la situation depuis maintenant 25 semaines pour maintenir un cap politique dont les Français ne veulent pas.

Ceux qui couvrent d’opprobre les policiers font, comme les casseurs, le jeu de la macronie qui, depuis six mois, essaye de réduire les Gilets jaunes à un affrontement entre cas sociaux et policiers.

Il est regrettable de voir la CGT instrumentaliser ces personnes pour leur souffler un texte haineux contre la police et incroyablement complaisant à l’égard du gouvernement..

D5vKcnWW4AAN-A3

* ESTIMATION A SEULEMENT 14H00

« Attaque » de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris : Christophe Castaner recule et parle maintenant « d’intrusion violente »

FRANCE-POLITICS-DEFENCE-POLICE

De son côté, le Sénat demande l’audition du ministre de l’Intérieur devant une commission d’enquête parlementaire tandis que de nombreuses voix s’élèvent pour demander sa démission.

Cette précipitation de l’exécutif à récupérer des faits présumés de violences démontre bien que l’action des casseurs est exploitée à des fins politiques par ce gouvernement.

Comme nous l’avons toujours dit, les casseurs servent les intérêts politiques de la Macronie qui en profite pour discréditer l’ensemble des Français en colère en les faisant tous passer pour des émeutiers.

Partout dans l’hexagone et en Outre-mer, des gangs de narcotrafiquants font régner la terreur en pleine rue. Où est Christophe Castaner ? Ou sont les ministres pour dénoncer ce naufrage sécuritaire ?

Il est plus facile pour le ministre de l’Intérieur de promettre des sanctions contre l’un de nos collègues soupçonné d’avoir lancé un pavé, tout en dénonçant dans le même temps l’attaque imaginaire d’un hôpital, plutôt que de s’occuper de la criminalité, la vraie, celle qui fait quotidiennement des blessés et des morts dans nos rues.

Pour faire oublier sa responsabilité dans la crise actuelle, l’exécutif oppose d’un côté les méchants policiers violents lanceurs de pavés à la France non-macroniste qui attaque les hôpitaux..

Un adolescence de 15 ans a encore été exécuté hier devant chez lui d’une balle de fusil à canon scié en pleine tête près de Douai. Mais là, étonnement, personne n’en parle..

Il faut dire qu’en ce moment, les politiciens de tous bords confondus, sont bien plus préoccupés à glaner des voix aux élections européennes pour s’en mettre plein les poches plutôt que de s’occuper des véritables problèmes des Français..

Posté par POLITIQUE PACA à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L ' ESTRO-CIOTTISTE BERNARD ASSO CANDIDAT AUX ELECTIONS EUROPENNES SUR LA LISTE LES REPUBLICAINS EN MAI 2019

Dans la vallée de la Roya, Bernard Asso oublie la responsabilité des Républicains dans l’immigration massive 

[Communiqué du RASSEMBLEMENT NATIONAL NICE 3 mai 2019]

 

index

 

L’élu estro-ciottiste et candidat aux élections européennes sur la liste LR Bernard Asso, s’est offert une petite promenade dans la vallée de La Roya. Passant de commune en commune pour affirmer la nécessité de lutter contre l’immigration, M. Asso a oublié de rappeler les responsabilités immenses de son propre parti dans l'immigration massive ayant déferlé sur l’Europe ces dernières années.

 

M. Asso a par exemple oublié que c’est lorsque son parti dirigeait le pays, de 2007 à 2012, que 70 000 postes ont été supprimés dans les forces de défense et de sécurité, dont 2 000 douaniers et 13 000 policiers et gendarmes. Il a beau jeu dès lors de parler de « réductions drastiques » devant les agents du poste de Fanghetto.

 

M. Asso a aussi oublié que c’est l’intervention militaire en Libye voulue par Nicolas Sarkozy et soutenue par son parti qui a déstabilisé ce pays et ouvert en grand la voie de l’immigration clandestine vers l’Europe. 

 

M. Asso a encore oublié que c’est Mme Merkel, chancelière allemande membre du même parti européen que LR, qui a lancé un grand « wilkommen » (bienvenue) aux immigrés, entendu par plus d’un million d’entre eux.

 

M. Asso a oublié qu’au Parlement européen les élus LR ont voté pour la répartition obligatoire des migrants dans les pays d’Europe. Alain Cadec, élu sortant candidat sur la même liste que Bernard Asso, déclarant même « Nous devons accepter qu'un certain nombre de migrants soient relocalisés dans nos pays par un mécanisme contraignant de quotas. »

 

M. Asso a enfin oublié que son parti s’est toujours refusé à rétablir nos frontières nationales ! François Fillon - ardemment soutenu à l'époque par Bernard Asso - écrivait dans son programme présidentiel que « C'est un leurre et une démagogie sans nom que de prétendre rétablir les frontières nationales » (page 58).

 

Au final, le seul moment de sincérité de M. Asso, dans l’article consacré à sa promenade par Nice Matin, c’est quand il reconnaît que c’est l’action de Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur italien et allié du Rassemblement National, qui a permis de faire baisser la pression migratoire à la frontière !

 

images

 

A la manière des Wauquiez, Bellamy ou Ciotti, Bernard Asso témoigne ici d’une parfaite duplicité, déployant un discours qui est en réalité parfaitement contraire à l’action concrète de son parti. 

C’est une escroquerie que j’aurais grand plaisir à démontrer par mille autres exemples, s’il accepte un débat avec moi. 

 

Philippe Vardon 

Candidat du Rassemblement National aux élections européennes 

Vice-président du groupe RN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Responsable du bassin niçois

Posté par POLITIQUE PACA à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2019

MANIFESTATION DU 1ER MAI 2019 A PARIS

SYNDICAT DES POLICIERS EN COLÈRE 

Intrusion à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière,

 

policiers blessés, polémique lancée par la

 

CGT.. Le syndicat France Police –

 

Policiers en colère fait le point au

 

lendemain des faits.

2 mai 2019

rotonde-macron

La cantine à Macron était bien gardée hier.. Des effectifs en pagaille pour protéger la sacro-sainte Rotonde mais pas un policier pour sécuriser un hôpital se trouvant précisément dans le périmètre des manifestations..

Alors qu’une enquête est en cours sur cette « instrusion »?, sans même attendre les conclusions des investigations, les politiciens vautours ont déjà fait monter la mayonnaise en dénonçant une « attaque » ? de l’hôpital.

Dommage que l’exécutif ne soit pas aussi prompt à dénoncer les agressions quotidiennes de médecins et d’infirmières ainsi que l’état sécuritaire désastreux des services urgentistes où la racaille terrorise le personnel soignant.

 

pitic3a9-salpc3a9tric3a8re

 

Avec plus d’une dizaine de blessés dans nos rangs, dont un gravement, ce maintien de l’ordre est un échec cuisant pour nous, bien que pour le Gouvernement les statistiques des policiers blessés ne comptent pas..

Enfin ,concernant la CGT, Philippe Martinez joue la carte classique de la victimisation. La CGT, faut-il le rappeler, est le caniche du gouvernement. Sa mission ? Torpiller les Gilets jaunes et étouffer dans l’oeuf toute forme de contestation.

122,8 millions d’euros dont 19 millions rien que pour la CGT, c’est la modique somme que se sont partagées organisations syndicales et patronales en 2016..

Au moins, on est sûr que l’argent de nos impôts est bien utilisé..

 

1er mai 2019 : nouvelle journée de chienlit dans une capitale parisienne aux allures de Caracas vénézuélienne

1er mai 2019

black-bloc

Nos collègues font actuellement face à de multiples petits groupes de casseurs disséminés sur l’ensemble du parcours autorisé à Paris.

En province, des violences ont également éclatées entre casseurs et forces de l’ordre.

Ces violences ne sont pas le fait des Gilets jaunes mais bien de l’extrême gauche (zadistes, antifas, anarchistes communistes, pro-palestiniens, no borders, altermondialistes etc..).

Ces groupes d’ultra-gauche portent des revendications aux antipodes de celles des Gilets jaunes, il faut le souligner.

Les services d’ordre des confédérations syndicales ont largement été débordés aujourd’hui à Paris.

S’agissant des manifestations du 1er mai à l’appel des grandes centrales syndicales, France Police – Policiers en colère ne donnera pas d’estimation de la participation.

Notre syndicat de police publie une estimation uniquement lors de chaque acte des Gilets jaunes. Ces estimations ont pour unique objectif de montrer la réalité de l’ampleur de la contestation à laquelle doivent faire face les policiers chaque week-end.

La politique d’Emmanuel Macron conduite par le gouvernement d’Edouard Philippe a mis le pays à feu et à sang.

Malgré l’exaspération des Français, les prix à la pompe battent tous les reccords, les péages ont encore augmenté et les retraites sont à nouveau la cible de l’exécutif.

Dans quelques années, nos collègues les plus âgés iront faire du maintien de l’ordre en déambulateurs, faute de pouvoir atteindre le taux plein pour leur retraite.

Un dernier mot enfin sur les confédérations syndicales CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, UNSA, SUD, FSU et tutti quanti qui, depuis le 17 novembre, font le jeu du gouvernement en tentant de torpiller l’action des Gilets jaunes « canal historique », traitant ce mouvement de peste brune.

Nous avons connu exactement la même chose dans la police nationale en 2016 lors du mouvement spontané et improvisé des policiers en colère. Alliance police nationale, Unité SGP police FO, Unsa-Police, Alternative police CFDT et consorts, tous unis pour tenter d’écraser notre mouvement contestataire qui menaçait leurs petits intérêts boutiquiers..

 Syndicat des Policiers en colère

 

LES VIDEOS DU 1 ER MAI 2019

Lecture automatique

36:43

 

1er Mai: Scènes de guérilla urbaine - Black Block et CRS - Paris 01.05.2019

 

InfoCritiqueWeb
3,7 k vues

 

 

 

2:22:36

 

 

19:33

************************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2019

POUR L'ACTE XXIV LES GILETS HAUNES 06 SONT A NOUVEAU REDESCENDUS DANS LES RUES DE NICE LE SAMEDI 27 AVRIL 2019

POUR L'ACTE XXIV LES GILETS JAUNES 06 DE NICE SONT A NOUVEAU DESCENDUS DANS LA RUE POUR MANIFESTER PACIFIQUEMENT CONTRE LA POLITIQUE AUTISTE DU PRÉSIDENT MACRON

DSCN1279

Photo Presse ALAIN GAFFET - AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - 27.04.2019 NICE

Ils étaient près d'un demi-millier de Gilets Jaunes Nissarts à se réunir comme chaque samedi après-midi devant la gare SNCF Thiers pour aller manifester et défiler dans les rues de Nice en dénonçant leur mécontentement sur la politique discriminatoire que pratique le président MACRON voilà depuis près de 2 ans envers le Peuple de France.

Dans un manifeste des Gilets Jaunes niçois ils ont expliqué par un tracte qu'ils distribuaient à la population durant leur cortège pourquoi à nouveau ils étaient redescendus dans la rue pour exprimer leur colère et leur déception sur les soit-disant nouvelles mesures que MACRON était près à faire un geste envers le Peuple des Gilets Jaunes de FRANCE.

Ce tracte en voici sa teneur :

" NOTRE COMBAT EST VOTRE COMBAT "

Nous citoyens de FRANCE revêtons un gilet jaune parce que :

- Nous accusons le Président de la République de trahison pour livrer la Nation à la finance, et diviser les Français.

- Nous accusons le Gouvernement de ne servir que les intérêts des Multinationales et des ultra-riches, et non pas ceux des Citoyens les plus démunis qu'il muselle.

- Nous accusons les membres du Parlement de rester sourds aux exigences légitimes de ceux qu'ils sont censés représenter.

- Nous accusons le Ministre de l'Intérieur de radicaliser la Police à des fins politiques sous prétextes de maintien de l'ordre, de laisser agir les Black-Blocs afin de discréditer les revendications des Gilets Jaunes, de cautionner les violences au lieu de les prévenir et protéger le Peuple de FRANCE.

- Nous accusons le Ministre de l'Economie d'affamer le Peuple en dépeçant et bradant le Pays au profit des plus nantis, et en augmentant sans cesse les Taxes et les impôts.

- Nous accusons le Ministre de la Justice de partialité en incitant les Procureurs et Juges à une grande fermeté envers les citoyens qui manifestent pacifiquement pour pouvoir vivre décemment.

Voilà les raisons de notre colère et voilà pourquoi nous sommes toujours dans la rue.

Pour nos Familles, pour les générations futures, pour notre Patrie la France notre Pays.

Les Gilets Jaunes de FRANCE."

 

Gérard Diaconesco

 

 VIDEO DIACONESCO.TV

REUNION DES GILETS JAUNES PLACE GARIBALDI A NICE POUR ECOUTER LA CONFERENCE DE PRESSE DE MACRON

 

 

 VIDEO DIACONESCO.TV

LES GILETS JAUNES 06 ONT MANIFESTE PACIFIQUEMENT POUR CET ACTE XXIV DANS LE RUES DE NICE 27 04 2019

 

 

 

PHOTOS PRESSE PHOTOJOURNALISTE ALAIN GAFFET

AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV

DSCN1237

DSCN1238

DSCN1239

DSCN1240

DSCN1241

DSCN1242

DSCN1244

DSCN1246

DSCN1247

DSCN1257

DSCN1259

DSCN1263

DSCN1265

DSCN1267

DSCN1269

DSCN1274

DSCN1277

DSCN1283

DSCN1284

DSCN1285

DSCN1292

DSCN1303

DSCN1305

************************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2019

SORTIE DI LIVRE DE HUBERT DE MESMAY : AUTOPSIE D'UN CRASH ANNONCE AUX EDITIONS SYNTHÈSE NATIONALE

AUTOPSIE D’UN CRASH ANNONCÉ
UNE ANALYSE DE LA CHUTE DU NÉO FRONT DE MARINE LE PEN

2017 12 autopsie pub


de Hubert de Mesmay
280 PAGES,
23,00 €
(+ 4,00 € DE PORT)


La série d'élections, Présidentielle puis législatives, qui s'est déroulée au printemps 2017 a vu l'éffondrement du Néo-Front concocté par Marine Le Pen depuis son accession à la Présidence du Front national en 2011.

Afin de se donner une image lisse, le Néo FN a renié les fondamentaux et sacrifié les fondateurs, au premier rang desquels Jean-Marie Le Pen.

En quelques années, il a voulu devenir un "parti comme les autres". Mais le FN n'était pas fait pour être un parti comme les autres. Surtout au moment où une partie grandissante de la droite française se "radicalisait". Résultat : il a raté son rendez-vous avec le peuple deFrance. La "dédiabolisation" n'aura donc servi à rien...

C'est cette chute qu'analyse dans ce livre d'actualité Hubert de Mesmay, cadre historique du FN et ancien conseiller régional de PACA. Un revers peut servir de leçon. Une bonne raison de le lire...

 

PARUTION 18 DÉCEMBRE 2017
COMMANDEZ–LE DÈS MAINTENANT !
BULLETIN DE COMMANDE :


NOM PRÉNOM :
ADRESSE :
VILLE CODE POSTAL :

JE COMMANDE EXEMPLAIRE(S) DU LIVRE « AUTOPSIE D’UN CRASH ANNONCÉ »


L’EXEMPLAIRE : 23,00 € + 4,00 € DE PORT (5,00 € À PARTIR DE 2 EXEMPLAIRES)

JE DÉSIRE RECEVOIR UN EXEMPLAIRE DÉDICACÉ (NOM :          ).

CHÈQUE À L’ORDRE DE SYNTHÈSE NATIONALE À RETOURNER À :


SYNTHÈSE NATIONALE 9, RUE PARROT (CS 72809) 75012 PARIS ( par CORRESPONDANCE UNIQUEMENT)

***********************************************************************************************

 

Autopsie d’un crash annoncé : le livre qui analyse l’échec du Front national

6b2a6e05-1ab2-487e-8700-15331c4a8e21

Il n’y a sans doute plus que les élus FN ou bien le dernier carré de fidèles de Marine Le Pen pour penser que l’année 2017 n’est pas une année de profond échec pour un parti politique qui était donné comme faisant la pluie et le beau temps en France.

Résultats : une défaite au deuxième tour de l’élection présidentielle après un débat humiliant face à Emmanuel Macron, quelques députés élus à l’Assemblée nationale et qui confient ne servir à pas grand chose, voire à rien du tout, et des élus locaux ou régionaux qui, minoritaires, ne parviennent pas à imposer le moindre changement.

Sans compter la « fracture » née avec Les patriotes, de Florian Philippot, ancien chouchou de « Marine » devenu désormais l’homme à abattre et à conspuer.

C’est à cette chute que s’intéresse dans un livre d’actualité Hubert de Mesmay, cadre historique du FN et ancien Conseiller régional de PACA.

« La série d’élections, Présidentielle puis législatives, qui s’est déroulée au printemps 2017 a vu l’effondrement du Néo-Front concocté par Marine Le Pen depuis son accession à la présidence du Front national en 2011.»expliquent les éditions Synthèse nationale, qui l’éditent.

Pour l’auteur, ces défaites et ces échecs s’expliquent par la nouvelle image qu’a voulu se donner « le Néo FN ».  Un parti qui, pour l’auteur « a renié les fondamentaux et sacrifié les fondateurs, au premier rang desquels Jean-Marie Le Pen. En quelques années, il a voulu devenir un « parti comme les autres ». Mais le FN n’était pas fait pour être un parti comme les autres. Surtout au moment où une partie grandissante de la droite française se « radicalisait ».».

Le résultat ? Un rendez-vous raté avec les électeurs, et une dédiabolisation qui n’aura, selon l’auteur, servi à rien du tout, le système continuant, diable ou pas, à taper et à taper fort, y compris sur ceux qui se drapent de beaux vêtements pour tenter de le séduire ou d’y être accepté.

Le livre est intéressant car il n’est cette fois pas rédigé par un journaliste du Monde ou des Inrocks, ou par un prétendu « chercheur sociologue spécialiste de ..», mais rédigé par quelqu’un qui connait le Front national et le fonctionnement intérieur de ses responsables, pour en avoir lui aussi goûté durant 31 ans. On pourra toutefois reprocher à l’auteur un certain ressenti pour ce « néo front » – peut être légitime – qui exige pour le lecteur de prendre du recul.

Un livre à lire donc, pour comprendre l’échec (peut être temporaire ?) d’un parti dont ses détracteurs disent qu’il est maintenu volontairement en place par le système pour éviter l’émergence d’une droite identitaire de type Fpö autrichien, qui pourrait c’est évident totalement redistribuer les cartes politiques en France.

Autopsie d’un crash annoncé – Hubert de Mesmay – Synthèse nationale – 23 €

SOURCE : Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

***********************************************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 06:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2019

LES MANIFS' DES GILETS JAUNES DE NICE

RETROSPECTIVE EN VIDEO DE LA COLERE DES GILETS JAUNES DE NICE ET DE SES ENVIRONS DANS LES ALPES-MARITIMES 

Prise d'images par Gérard Diaconesco

 

C. COPYRIGHTS & ALL RIGHTS AGENCY

PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV

 

P1110006

 

IL ETAIT UNE FOIS LA REVOLUTION DES GILETS JAUNES NICOIS POUR ACTE XI A NICE

Posté par POLITIQUE PACA à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2019

ACTES XXIII GILETS JAUNES ESTIMES A PRES DE 100 000 MANIFESTANTS DANS NOS RUES EN FRANCE

 

cropped-fp-266x200

 

Estimation de la participation à l’acte 23 des Gilets jaunes, cadeau offert aux sociétés d’autoroutes, suicides dans la police nationale.. Le point à 16h.

acte 23 estimation participation gilets jaunes 20 avril 2019.png

15 miliards d’euros ! C’est le cadeau fait par le président François Hollande et son ministre de l’économie de l’époque, Emmanuel Macron, aux sociétés d’autoroute.

La Cour des comptes a calculé que le plan de relance autoroutier signé en 2015 entre l’Etat et les sociétés d’autoroutes va leur rapporter cinq fois plus que leurs mises. Les magistrats recommandent donc un rééquilibrage qui n’a aucune chance d’aboutir.

Mais comme le hold-up pour les sociétés d’autoroutes n’est pas encore suffisant, elles viennent d’augmenter à nouveau leurs tarifs..

Comment penser que les Français vont continuer à accepter sans broncher une telle politique ?

A 16h, les Gilets jaunes étaient environ 90.000 partout en France pour cet acte 23 selon l’estimation du syndicat France Police – Policiers en colère.

Nos collègues subissent la double peine, victimes à la fois de la politique adjecte menée par ce gouvernement et obligés, dans le même temps, de faire les larbins tous les samedis sur les manifestations des Gilets jaunes qui ne font que lutter contre une politique injuste.

Les casseurs qui se greffent chaque samedi dans les cortèges font directement le jeu de la Macronie. Ils nuisent à l’image du mouvement et découragent les braves gens de descendre dans la rue.

Tous les quatre jours, l’un de nos collègues se donne la mort pour échapper à la réalité de notre métier et à celle de la société française, où l’air est devenu irrespirable pour la France qui se lève tôt.

FRANCE POLICE

Syndicat des Policiers en colère

Posté par POLITIQUE PACA à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2019

GILETS JAUNES : ACTE XXII DANS TOUTE LA FRANCE LA MOBILISATION EST REMONTEE A 90.000 MANIFESTANTS ...

 

Estimation de la participation à l’acte 22 des Gilets jaunes : 90.000 manifestants à 17h00 selon le décompte du syndicat France Police – Policiers en colère

acte 22 gilets jaunes estimation de la participation.png

Les violences à Toulouse démontrent l’inefficacité totale de la fameuse loi anticasseurs. Il s’agit bien de poudre de perlimpinpin destinée à faire croire aux Français que cet exécutif est ferme sur les questions de sécurité alors que l’Etat a été chassé des banlieues par la racaille.

Lors de l’affaire « Ange Dibenesha », le Showbiz est immédiatement monté au créneau pour dénoncer de prétendues violences policières. Etonnamment, ces bobos bien-pensants ignorent les milliers de policiers et de manifestants blessés dans le cadre des Gilets jaunes à cause de la Macronie, sourde et aveugle aux revendications du peuple de France.

Posté par POLITIQUE PACA à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2019

CESAR CHALLENGE CANNES 2019

P1140727

 

CESAR CHALLENGE

 

CANNES 2019

LA VIDÉO DE LA JOURNÉE

PRISE D' IMAGES

ALAIN GAFFET

29:52

CESAR CHALLENGE CANNES 2019

Aucune vue il y a 3 jours

Depuis les années 1990-1995 plus aucun challenge de concours de boules de pétanque international n'avait eu lieu à Cannes comme du temps du célèbre César MARTINELLI qui l'organisait avec son grand ami Eddy BARCLAY ainsi qu'avec l'ancien Maire de Cannes Michel MOUILLOT.


Un quart de siècle plus tard le Challenge de boules renaît de ses cendres organisé et promu par le petit fils de César MARTINELLI en la personne de Philippe MARTINELLI.


C'est donc ce 9 avril 2019 sous un magnifique ciel bleu azuréen et un brillant soleil printanier que s'ouvrait à cannes ce nouveau challenge de boules dénommé César avec la participation du grand club de boules de la ville de cannes et inauguré pour cette première par son maire David ISNARD et de très nombreuses personnalités du monde du show-bise international.

 

 

C. COPYRIGHT PHOTOS AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - CANNES - 19.04.2019 

P1140361 P1140364 P1140365 P1140379 P1140381 P1140387 P1140392 P1140393 P1140394 P1140395 P1140406 P1140409 P1140410 P1140414 P1140421 P1140425 P1140429 P1140434 P1140437 P1140445 P1140459 P1140460 P1140466 P1140468 P1140472 P1140475 P1140482 P1140484 P1140498 P1140521 P1140533 P1140539 P1140554 P1140567 P1140569 P1140586 P1140588 P1140594 P1140607 P1140704 P1140706 P1140709 P1140728 P1140728 P1140729 P1140739 P1140745 P1140763 P1140766 P1140775 P1140783 P1140796 P1140805 P1140810 P1140812 P1140826 P1140834 P1140838 P1140854 P1140861 P1140872 P1140873 P1140914 P1140952 P1140954 P1140987 P1140996

Posté par POLITIQUE PACA à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2019

NOUS VOULONS DES FRONTIÈRES TEL FUT LE THÈME ABORDE D'UNE RÉUNION PUBLIQUE DU RASSEMBLEMENT NATIONAL 06 CE 5 AVRIL 2019 A NICE

Réunion publique à Nice avec le Rassemblement Nationale 06 sur un des thèmes de programme des élections européennes "NOUS VOULONS DES FRONTIÈRES" 

P1140233

Potos Presse AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - C. COPYRIGHT 05.04.2019 - NICE

123189480

C' était hier soir ce vendredi 5 avril à partir de 18h30 que s'est tenue une réunion publique organisée par la section du Rassemblement National de Nice en vu d'un des programmes favoris du RN de la protection de nos frontières pour les élections européennes, qui était développé par l'économiste Hervé JUVIN en cinquième position sur la liste de Marine Le Pen pour ces élections du 26 mai prochain.

Avec un titre "NOUS VOULONS DES FRONTIÈRES" Hervé JUVIN l'économiste et essayiste, auteur de nombreux ouvrages sur la mondialisation et l'écologie humaine, durant plus d'une heure nous expliquait dans ses moindres détails pourquoi il fallait préserver notre environnement en rétablissant l'idée qu'il faut protéger la frontière et en déterminer ses limites.

Et c'était devant une assistance nombreuse aussi bien de militants et de sympathisants RN que Philippe VARDON Responsable du bassin niçois du Rassemblement National accompagné en cela par son adjoint Jean MOUCHEBOEUF ont accompagné et animé cette brillante conférence de l'économiste Hervé JUVIN où une vibrante "Marseillaise" et une "Nissa La Bella" concluaient en chants patriotiques cette belle soirée.

Gérard DIACONESCO

 

LA VIDEO DU REALISATEUR ALAIN GAFFET

POUR LE MEDIA DIACONESCO.TV

NOUS VOULONS DES FRONTIERES SOIREE POLITIQUE AVEC LE RASSEMBLEMENT NATIONAL DE NICE LE 5 AVRIL 2019

 

REPORTAGE ET PHOTOS PRESSE - AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - C. COPYRIGTH - 05-04-2019 - NICE

DSCN1038

DSCN1039

DSCN1040

P1140238

P1140248

P1140251

P1140259

P1140260

P1140263

P1140279

P1140281

P1140287

P1140291

P1140294

P1140299

P1140310

P1140315

P1140317

P1140322

P1140340

P1140345

***********************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 avril 2019

IN MEMORIAM DE L'ECRIVAIN HISTORIEN NICOIS ALAIN ROULLIER ( 1946-2014 )

In Memoriam Alain Roullier écrivain

 

historien niçois du Comté de Nissa 

 

( 1946-2014 )

téléchargement (7)


Biographie
Naissance 18 septembre 1946Voir et modifier les données sur Wikidata
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès 26 janvier 2014Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Nationalité
Activité

Alain Roullier, né le 18 septembre 1946 à Nice1 et mort le 26 janvier 2014 dans la même ville, est un écrivainhistorien et homme politique français se réclamant du nationalisme niçois 2,3.

Biographie

Origines familiales

Il a relevé le patronyme de ses ancêtres maternels niçois 4,5,6,7,8,9 et porte légalement le nom de Roullier-Laurens à partir d'octobre 2009.

Carrière d'auteur

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages historiques ou biographiques, notamment Le Gardien des âmes (1998), récit autour de la vie de l’écrivain afro-américain James Baldwin qui lutta pour les droits de la communauté noire aux côtés de Martin Luther King, préfacé par Jack Lang10. En tant que conférencier à l’UNESCO11, Alain Roullier organise en 1998 un hommage international à James Baldwin 12,13,14,15, projet associé à l’UNESCO, dans le cadre de « La route de l’esclave » lancée à l'initiative de cette institution.

Il organise des manifestations officielles dans la grande salle de l’UNESCO à Paris, à Saint-Paul-de-Vence, dans les amphithéâtres des facultés de Lettres de Nice et de Nantes, à Salon-de-Provence, ainsi que des conférences dans diverses villes. Cette action lui vaut l’amitié d’Aimé Césaire qui le remercie en 2004 par l’envoi de sa photographie dédicacée et l’un de ses ouvrages, portant la dédicace suivante : « À Alain Roullier pour le remercier de nous ouvrir la porte de la civilisation universelle à partir de la culture, ou plutôt des cultures particulières. Votre œuvre est une belle leçon d’humanisme vrai. En très réelle sympathie. Aimé Césaire ; Fort-de-France, le 1er juillet 2004 ».

58

Historien de Nice

Alain Roullier contribue notablement au soutien et à la promotion de la culture niçoise par ses chroniques dans divers journaux et revues niçoises ; il est, jusqu’en 2001, membre du comité de rédaction de la revue niçoise Le Sourgentin dans laquelle il publie de 1992 à 2001 de très nombreux articles culturels et historiques, constituant parfois le thème central de la revue, comme « Les Russes à Nice » 16, « Le Palais de la Méditerranée »17, ou « Le marché au puces de Nice » 18. De même, il participe à la sauvegarde de l’ensemble des archives du prestigieux Palais de la Méditerranée de Nice 19 (vouées à la destruction par ses propriétaires koweïtiens) lesquelles témoignent d'un demi-siècle de vie culturelle niçoise entre 1929 et 1976. Il défend également l’intégrité de la façade du Palais de la Méditerranée due au grand sculpteur Antoine Sartorio et classée à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques par Jack Lang. Fondateur de l’association « Palais Méditerranée », il dépose un recours devant le tribunal administratif de Nice et fait annuler un projet de construction déposé par la société FRADIM, lequel prévoyait l’érection de bâtiments dépassant en hauteur la façade classée, qui auraient défiguré la promenade des Anglais 20.

Alain Roullier permet par ses recherches de faire découvrir de très rares ouvrages d’auteurs niçois du XIXe siècle, en les traduisant de l’italien et en les faisant publier. En 2006, paraît ainsi dans la collection « Les Cahiers de l’annexion » (FEEL) Nice contemporaine (dont on ne connaît que trois exemplaires) publié à Londres en 1871 par l’érudit et conspirateur républicain Henri Sappia, qui fonda plus tard la revue Nice historique et l’Acadèmia nissarda ; cet ouvrage fut interdit par la Troisième République et pilonné dès son entrée en France, car il évoquait entre autres des événements dont il avait été témoin oculaire, comme la brutale répression militaire du soulèvement séparatiste à Nice, après la confiscation des élections législatives du 8 février 1871, lesquelles avaient donné dans l’ancien pays de Nice une écrasante majorité de 95 % à trois candidats séparatistes : GaribaldiPiccon et Bergondi.

images

En 2009, paraît le Nice 1792 - 1814, ouvrage rare du Niçois Joseph André (Giuseppe André), qui relate l’invasion révolutionnaire à Nice, la résistance des Barbets et les multiples exécutions, pillages et exactions que subit Nice de 1792 jusqu’en 1814. En 2011, paraît Souvenirs historiques et documentés de 1860 de Pierre-Louis Caire, qui à l’âge de 19 ans assista à l’annexion de Nice et s’exila en Italie où il devint magistrat. Ces trois ouvrages de l’histoire de Nice révèlent ainsi une autre version de l’histoire de Nice.

P1140224

Dans un autre registre, Alain Roullier, auteur de Raspoutine est innocent 21 et spécialiste des trois derniers règnes russes, organise entre 1996 et 1998 « Les Fêtes russes »22,23 avec Charles Minetti, adjoint à la culture de Villefranche-sur-Mer, lesquelles commémorent le 150e anniversaire de l’arrivée à Villefranche et à Nice en 1856, de la tsarine Alexandra Féodorovna, veuve de Nicolas Ier. Alain Roullier, obtient du prince Nikita Romanov, descendant de la tsarine Alexandra, qu’il préside les Fêtes russes. Une avenue Alexandra-Féodorovana est inaugurée à Villefranche et Alain Roullier prête son importante collection de raretés russes, pour la prestigieuse exposition qui a lieu à la citadelle de la même ville. Les Fêtes russes se poursuivent à Nice, à l’hôtel Négresco et au château des Ollières, ancienne résidence du prince Lobanov-Rostovski, ministre libéral d’Alexandre II. Pour le remercier de son action, Charles Minetti, propose à Alain Roullier la citoyenneté d’honneur de Villefranche ; très peu sensible aux honneurs, il refuse d’abord, puis ne peut que céder, quand son interlocuteur et ami lui fait justement valoir, que le dernier récipiendaire en date de cette qualité, est Jean Cocteau et que nul homme cultivé ne pouvait refuser ce que Cocteau avait accepté.

Peintre et sculpteur

Bien qu’il n’en fasse pas référence dans ses biographies, considérant que c’est un aspect personnel de son parcours, Alain Roullier est également peintre et sculpteur reconnu. Titulaire de plusieurs médailles d’or et d’argent, obtenues lors d’expositions notamment à ArlesMarseilleAix-en-Provence, il présente, entre autres, à une exposition « Art Jonction » de Nice, une importante sculpture La Mémoire de l'Art 24. Il est classé dans la mouvance du mouvement « Figuration libre » et figure à ce titre au Bénézit25.

Carrière politique

Président fondateur du mouvement régionaliste niçois, la Ligue pour la restauration des libertés niçoises (LRLN), Alain Roullier veut prouver, par son ouvrage Nice, demain l’indépendance (France Europe éditions, 2003) la caducité du traité de Turin de 1860 et faire reconnaître les Niçois en qualité de « peuple avec des droits légitimes à l’autodétermination » notamment par l’autonomie ou l’indépendance du Pays de Nice.

images (2)

En mars 2001, Alain Roullier mène une liste aux élections municipales à Nice, où il n'obtient que 1,64 % des voix. Candidat aux élections cantonales de 2008 à Nice dans le canton historique du Port, les électeurs le placent en troisième position, avec 5,68 % des voix, après le candidat de l’UMPÉric Ciotti et celui du PS, Marc Concas, qui sera réélu au second tour 26. Aux municipales qui ont lieu en même temps, il figure en onzième place 27 sur la liste municipale du sénateur-maire de Nice Jacques Peyrat qui est battu en arrivant en troisième position. Roullier n'est pas élu mais peut entrer au conseil municipal de Nice en cas de démission de deux des neuf élus de cette liste. À la suite d'un article de L’Express28 faisant référence à la LRLN et son président, ainsi qu'à Nissa Rebela, le responsable de la publication de ce magazine et les rédactrices sont attaqués en diffamation et déférés devant le tribunal correctionnel de Nice. Les deux journalistes ainsi que le directeur de la publication de l’hebdomadaire sont relaxés, le parquet et le plaignant font alors appel.

images (1)

En 2007, à l’occasion du 200e anniversaire de la naissance de Garibaldi à Nice, Alain Roullier organise dans la ville d'importantes cérémonies et fonde l’Institut garibaldien de Nice, dont le président d'honneur est Giuseppe Garibaldi, descendant direct du héros, conservateur du musée Garibaldi à Caprera et président de l'Institut international pour l'étude Garibaldi, de Rome. De même, il s’oppose fermement au déplacement de la statue de Garibaldi se trouvant à Nice sur la place qui porte son nom 29,30,31.

51435754

Le 24 mars 2010, jour du 150e anniversaire de la signature du traité de Turin qui céda Nice et la Savoie à la France, il signe à Genève une déclaration, conjointement avec Jean de Pingon, fondateur de la Ligue savoisienne 32. Dans ce texte, les signataires informent les puissances parties au traité de Paris du 10 février 1947, de l’abrogation du traité de Turin, du fait du non-respect par la France des dispositions impératives énoncées à l’article 44 du traité de Paix. Ils demandent en conséquence qu’en raison du nouvel état de droit en résultant, les Niçois et les Savoisiens soient consultés officiellement et puissent manifester librement leur volonté, quant au destin politique de leurs pays, par un vote organisé et contrôlé par l’ONU. Le même jour, Alain Roullier-Laurens fonde le Parti niçois/Partit Nissart dont le but est de réunir la société civile niçoise pour la défense des intérêts de Nice.

Il se déclare de nouveau candidat aux élections municipales à Nice. C'est alors qu'il est retrouvé mort à son domicile le 26 janvier 2014 33. Il sera inhumé au cimetière de Tourette-du-Château, village de l'arrière-pays niçois34.

téléchargement (2)

Œuvres de Alain ROULLIER

téléchargement (1)

téléchargement (4)

téléchargement

P1140227

Liens externes

Sources

Références

  1.  Notice d'autorité BNF [archive]
  2.  Didier Revest, Le leurre de l’ethnicité et de ses doubles : le cas du pays de Galles et de l’Écosse, Paris: L'Harmattan, 2005, p. 34
  3.  (it) Il Politico: Volume 70, Issues 1-3, Università di Pavia: 2005, p. 530
  4.  (it) Giuseppe Scaliero, Della nobilità nicese, Manuscrit, Bibliothèque municipale de Nice
  5.  (it) Giulio de Orestis Di Catelnuovo, Blasonario della contea di Nizza, Roma 1929. Page 34
  6.  L’histoire et chronique de Provence. Caesar de Nostradamus. 1614. p. 669
  7.  Grand dictionnaire Moreri 1732 page 910
  8.  Histoire de Nice. Louis Durante. 1823 Page 208
  9.  Méthode du blason. Menestrier. 1683. Page 64
  10. ↑ a et b http://www.webeconomie.com/politique/biographie-jack-lang-4-89.html [archive] , section « Passions & Activités » ; site consulté le 9 octobre 2011.
  11.  portrait d’Alain Roullier sur le site de l’éditeur [archive].
  12.  « Hommage à Baldwin » [archive]Libération 3 décembre 1998
  13.  « Baldwin au cœur de la Paix », Nice-Matin, 15 novembre 1998
  14.  « Hommage à James Baldwin aujourd'hui à Nantes », Presse Océan, 30 novembre 1998
  15.  « Saint-Paul : émouvant hommage à Jimmy », Nice-Matin, 16 novembre 1998
  16.  « Les Russes à Nice », Le Sourgentin no 123
  17.  « Le Palais de la Méditerranée », Le Sourgentin no 115
  18.  « Le marché au puces de Nice », Le Sourgentin no 120
  19.  Articles parus dans les éditions des 22 décembre 1995, 14 janvier 1996 et 18 janvier 1996 de Nice-Matin
  20.  Nice-Matin, éditions du 5 novembre 1993, 29 novembre 1995, 20 juin 1996, 7 janvier 2000 et 21 mars 2001
  21.  Raspoutine est innocent - (ISBN 2-913197-00-0) - France Europe Édition [archive].
  22.  « Villefranche va réhabiliter l’impératrice de Russie », Nice-Matin, 18 septembre 1996
  23.  « Villefranche réhabilite l’impératrice de Russie », Nice-Matin, 29 septembre 1996
  24.  « La Mémoire de l’Art », Nice-Matin, 5 février 1992.
  25.  Bénézit (quatrième édition, 1999), volume 12, page 25.
  26.  Résultats des élections cantonales [archive] sur le site du ministère de l'Intérieur
  27.  Article de Jacques Bavent, « Nice Entente républicaine : J. Peyrat présente ses candidats » [archive], paru dans l’édition du 9 février 2008 de Nice-Matin, 9 février 2008.
  28.  Article de Clément Fouquet, Alexandre Jean, Léa Pineau et Laurie Zénon, « Nice qu'as-tu fais de ton identité ? De l'attachement à la dérive identitaire » [archive]L’Express, 23 avril 2010.
  29.  Nice-Matin, 30 janvier 2007.
  30.  Le Monde, 31 janvier 2007.
  31.  Italia Tricolore, 2 février 2007.
  32.  Article « Rattachement de la Savoie : La France hors la loi » [archive]La Vie nouvelle, 25 mars 2010.
  33.  « Municipales à Nice: le candidat Alain Roullier trouvé mort à son domicile » [archive]Nice-Matin, 27 janvier 2014
  34.  [1] [archive]
  35.  Nouveau : "Garibaldi et Nice" d'Alain Roullier-Laurens [archive] sur paisnissart.com

Bibliographie

http://www.paisnissart.com/archives/2009/12/20/16224176.html

 

http://www.liberanissa.eu/archives/2015/01/25/31394607.html

 

http://liguenicoise.canalblog.com/archives/2014/06/29/30158932.html

 

http://www.partinicois.com/archives/5__president/index.html

imagesimagesimages (1)images

Posté par POLITIQUE PACA à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]