POLITIQUE EN PACA & POLICY IN THE WORLD in English, French and Italian 0632173633 0789442380

18 novembre 2017

ASSOCIATION L'ORDRE LAFAYETTE EN PRINCIPAUTE DE MONACO REMISE DE DECORATIONS DE L'ORDRE LAFAYETTE 4 NOVEMBRE 2017 A MONTECARLO

ASSOCIATION L'ORDRE LAFAYETTE EN PRINCIPAUTE DE MONACO REMISE DE DECORATIONS DE L'ORDRE LAFAYETTE 18 NOVEMBRE

2017 à MONTECARLO 18h30 Hôtel NOVOTEL à MONTECARLO

16, Bld. Princesso Charlotte

Invitation protocolaire 18 Novembre

 

 

l’Ordre de Lafayette agrandit sa zone d’influence et nomme Romain GERARDIN-FRESSE Président de sa section Monégasque

 

117455819

 

La célèbre organisation franco-américaine  qui a pour objet d'entretenir et de développer des liens d'amitié existants entre les ressortissants des Etats-Unis d'Amérique et ceux de l'Union Européenne, au premier rang desquels se situe, géographiquement et historiquement, la France, est apolitique, asyndicale et aconfessionnelle.

Elle se prépare actuellement à devenir une Fondation aux fins de perpétrer le souvenir et l'approfondissement de l'amitié franco-américaine sous différents aspects et d’accroître la lutte au service des déshérités.

Cette organisation a pour emblême le Marquis de La Fayette, le premier Français à être nommé Général par le Congrès américain après avoir rejoint volontairement les insurgents en lutte pour l'indépendance de leur pays, en 1777. Il a soutenu la cause américaine dans ses mouvements les plus difficiles, jusqu'à ce que le corps expéditionnaire du Général Rochambeau et la flotte de l'Amiral De Grasse viennent faire la décision au profit de l'indépendance américaine, à Yorktown en 1781. Cette aide apportée à un moment crucial de la création des Etats-Unis a scellé une amitié indissoluble entre les deux peuples, malgré les avatars de l'Histoire, comme le prouvent les deux interventions déterminantes de l'Amérique au profit de la France et de l'Europe lors des deux conflits mondiaux du XXème siècle.

L’Ordre Lafayette, après avoir ouvert à Genève une section composé de nombreux diplomates internationaux, s’apprête à ouvrir une nouvelle section, couvrant Monaco, Monte-Carlo et l’Italie.

Et c’est tout naturellement que Romain GERARDIN-FRESSE, médiatique Président de l’Etoile du Bien et du Mérite Section Alpes-Maritimes et Monaco, aux nombreux autres engagements associatifs et bénévoles  (Major Général du Corps Saint Lazare International, Vice-Président National et Président de la Région PACA pour l’Union Nationale des Patriotes de France, Délégué Régional PACA de l’Association Nationale des Titulaires de Titres de Reconnaissance de la Nation, Délégué de la Région Provence-Alpes-Cote d’Azur au titre de l’œuvre Humanitaire et du Comité de Récompense du Mérite Philanthropique,…) a été choisi par le Président International de l’Ordre Raymond Najberg pour en prendre la Présidence.

Ce juriste reconnu, qui met à disposition une partie de son temps à des desseins divers et loubales, tels que la préservation du Patrimoine National ou la lutte contre les discriminations faites aux personnes en situations de handicap, d’autisme ou d’exclusion, a tout de suite accepté cette nouvelle responsabilité.

Romain GERARDIN-FRESSE vient d’être élevé, sur recommandation du Roi de Tanna, à la dignité d’Officier de l’Encouragement Public le 14 October dernier.

Afin de marquer le début de cette nouvelle ère italo-monégasque pour l’Ordre Lafayette, il a été convenu de célébrer le samedi soir 18 Novembre prochain à 18 :30 son inauguration en lieu et place du salon de l'Hôtel NOVOTEL à Monte-Carlo, en présence de Raymond NAJBERG et de Christian GIRAUDET, 1er Vice-Président International, au cours de laquelle une cérémonie solennelle permettra de décerner des signes de reconnaissance à 11 récipiendaires.

Parmis eux, outre des acteurs influents de la vie associative et bénévole, y seront également décorés un ancien Préfet et des fonctionnaires de Police animés par le renforcement des relations transatlantiques.

A l’issue, la parole sera donnée à deux éminents personnages, qui ont consacré une grande partie de leur existence à des nobles causes, et qui ont une connaissance accrue des Etats-Unis.

Il s’agit du Pasteur Gaston CLAUDEL et de Gérard DIACONESCO.

Le premier est un célèbre homme d’Eglise, écrivain et défenseur des opprimés, qui a consacré sa vie à la lutte contre la toxicomanie, habitué des conférences et dont l’action est reconnue en haut lieu, salué par Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco en Personne qui en parle dans des termes fort élogieux :

« Le Pasteur Claudel est une personnalité sympathique très connue dans un monde tristement célèbre, celui de la drogue.

Ma mère, la Princesse Grace, qui se préoccupait beaucoup des problèmes de drogue, en particuliers chez les jeunes, avait rencontré à plusieurs reprises le Pasteur Claudel et encourageait son action.

Je suis moi-même plein d’admiration pour son travail et son dévouement pour tenter d’enrayer ce fléau.

J’espère vivement que son livre, « Le Joint », sera lu par parents et enfants, qui doivent agir dans une action commune, et que son message sera entendu. »

Il a travaillé avec la DEA (Drug Enforcement Administration) aux Etats-Unis, de sorte à échanger sur les techniques appliquées à la lutte contre le trafique de drogue.

 

Le second, journaliste international d’investigation, fin connaisseur de la diplomatie américaine, membre de l’ISOC WORLD (Sociétés de l’Internet aux Etats-Unis),

Membre de l’ICANN  (Autorité de Régulation de l’Internet de Californie),

Directeur de l’INTERNET COUNCIL LLC, fera part de son regard éclairé sur la géopolitique actuelle et exposera les similitudes et les différences entre les Etats-Unis et la France dans la gestion de la vie publique.

Il a gravité et gravite encore dans les sphères éminentes de l’information journalistique franco-américaine, et communiquera son point de vue sur la situation actuelle.

Ces deux personnalités, tout comme L. BOJARD, ambassadeur plénipotentiaire de la Principauté de Septimanie, seront décorés par l’Ordre pour leurs actions bienfaisantes envers les deshérités, par Romain GERARDIN-FRESSE, Raymond NAJBERG et Christian GIRAUDET.

Cette cérémonie sera suivie d’une dîner sur le Port de Monaco, comme pour sceller l’édit consacrant cette nouvelle ère pour l’Ordre Lafayette, régie selon le célèbre propos du Marquis éponyme, « Vivre pour Servir ».

Elodie DEVAUCHEZ

 

P.S. Rendez-vous donné à nos amis le Samedi soir 18 Novembre prochain à 18:30 pour son inauguration en lieu et place du Salon de l'Hôtel NOVOTEL à Monte-Carlo 16, Bld. Princesse Charlotte.

117733104_o

Le Président Romain GERARDIN-FRESSE en compagnie de Raymond CLOAREC Président du Mémorial BIGEARD et du Pasteur Gaston CLAUDEL, lors du Salon Littéraire de Nice.

117733183_o

Le Président Romain GERARDIN-FRESSE en compagnie du Pasteur Gaston CLAUDEL lors du Salon Littéraire de Nice.

***********************************************************************************************

Discours du Récipiendaire Gérard Diaconesco

 

fullsizeoutput_e8ff5

 

Cher ami et Président Romain GERARDIN-FRESSE, 

Madame l'Ambassadeur de l'Ordre Lafayette International Martine DIQUELOU 

Monsieur le Vice Président Christian GIRAUDET,

 

Mesdames, Messieurs,

 

Aujourd'hui je suis très honoré et même un peu ému je l'avoue d'avoir reçu de votre part cette haute distinction honorifique d'un Ordre Franco-Américain tel que celui de l'ORDRE LAFAYETTE, et je tiens à vous exprimer ici tous mes remerciements.

Je ne rentrerai pas dans tout l'historique de cette célèbre organisation franco-américaine qui entretient et développe des liens d'amitié fraternelle qui existent entre les ressortissants des Etats-Unis d'Amérique et ceux de l'Union Européenne et au premier rang desquels se situe géographiquement et historiquement la France, car plus d'un d'entre vous connait son importance.

Ce soir en essayant de faire court, je ne vous parlerai pas de moi, plus d'un d'entre vous me connaissent de longue date en tant que journaliste d'investigation géopoliticien, pour les autres ils peuvent me découvrir sur la toile du Net en cliquant tout simplement sur nom non propre DIACONESCO avec les moteurs de recherche sur Internet.

Pour résumer en un mot, entre les années 1995 et 2005 j'ai bien été l'un des premiers pionniers de l'Internet en France en animant sur la toile la "Fête de l'Internet" et en promouvant la Culture et le Haut débit sur les réseaux du Net.

Depuis bien d'autres ont suivi et la Toile c'est élargie recouvrant aujourd'hui toute la surface et même l'espace de notre belle planète bleue.

Mais ici bas, malgré les bons prodigieux que vient de faire notre Humanité en matière technologiques et scientifiques, tous les problèmes que traverse notre Monde ne sont toujours pas résolus en ce début de XXIème siècle !

Quels sont ces problèmes et comment les résoudre ?

Vous allez me dire mission impossible, car tous les jours d'autres personnes plus expertes que moi en stratégie géopoliticienne n'ont toujours pas résolu le problème à plusieurs équations !

Moi non plus à ce jour je ne détiens pas la "potion magique" qui pourrait nous sauver en sortant de l'ornière où nous sommes tombés.

Mais de nature fort optimiste je vais tenter néanmoins de vous démontrer que tout n'est pas encore gâché pour nous sortir de cette mauvaise situation d’un climat délétère international.

Car notre monde est toujours divisé pour faire simple entre deux grands blocs : d'un coté le bloc unipolaire des Etats-Unis d'Amérique avec ses voisins SUD-Américains qui représentent un vaste marché commercial, l'Union Européenne avec ses 27 pays plus ou moins unifiés dans un marché commun qui se cherche toujours, la Grande-Bretagne qui joue un jeu compliqué avec son Brexit  mais toujours attachée à nos valeurs occidentales, ainsi que les pays anglo-saxons du Commonwealth comme l'AUSTRALIE, le CANADA, la Nouvelle Zélande... pour l'Asie le JAPON, la Corée du Sud, Formose, etc... 

D'autre part un nouveau bloc multipolaire s’est formé ces dernières années : la Russie avec la Chine qui ont signé des accords commerciaux et militaires entre eux ainsi qu’avec une grande partie de toute l'Asie.

Quand à l'AFRIQUE toute entière avec ses différents pays qui la compose elle reste malheureusement pour le moment la proie désignée de toutes les convoitises commerciales et industrielles des différents blocs qui s'affrontent.

Au Moyen-Orient l'Etat d'ISRAËL reste un pays bien isolé entouré de tous ses voisins Arabes qui veulent depuis toujours sa perte, mais tout de même bien protégé par son allié de toujours l'oncle SAM.

Vient de se greffer malheureusement depuis ces dernières années des guerres et des révolutions Arabes dans tous ces pays, faute de discernement de notre part Occidentaux pour avoir vu venir la montée des intégrismes qui ont permis la naissance de l'ETAT ISLAMIQUE avec pour conséquence depuis ces terrifiantes guerres en IRAK, en SYRIE, en LIBYE, en AFGHANISTAN, en SOMALIE et j'en passe...

On peut effectivement dire que notre monde va mal et que les choses n'ont fait qu'empirer depuis ce début de XXIème siècle !

A ce stade je puis vous dire que la clef du problème à résoudre pour notre Humanité seuls trois hommes d'état les plus puissants du monde la détiennent :

- Donald TRUMP le nouveau Président des ETATS-UNIS d’Amérique,

- Vladimir POUTINE le Président de la Fédération de Russie,

-  Xi JINPING le Président de la CHINE communiste, pays devenu capitaliste uniquement du point de vue économique.

En ce qui concerne les 27 pays qui composent l'UNION EUROPENNE, seule la FRANCE et dans sa moindre mesure l'ALLEMAGNE, essayent tant bien que mal de faire entendre leurs voix sur le plan économique et diplomatique, sans toute fois complètement y parvenir.

De plus vient de se greffer un problème de taille : la confrontation entre les Etats-Unis et la Corée Communiste du Nord avec un risque de conflit nucléaire entre ces deux pays si aucun arrangement diplomatique n'est pas trouvé par la Communauté internationale.

Fort heureusement la Russie et la Chine de notre Monde devenu multipolaire sont en train de calmer le jeu depuis en faisant appliquer de fortes pressions et des sanctions économiques sur la Corée du Nord qui par conséquent se retrouve bien isolée du reste du monde et devra négocier tôt ou tard avec l'Amérique, tout le reste n'est qu'un jeu de « poker-menteur » entre le président Donald TRUMP et le dictateur coréen KIM JONG-UN , tous deux jouant avec le feu !

Personnellement bien qu'un risque si minime soit-il peut encore exister, je suis certain qu'aucun pays au monde n'envisage un seul instant de déclencher un holocauste nucléaire, même le plus fou de tous les dictateurs, sachant pertinemment que cela se retournerait irrémédiablement contre lui !

Pour revenir à mon optimisme, malgré les divergences qui les séparent, nos trois grands chefs d'états  d'Amérique, de Russie et de Chine ont tout intérêt à se mettre d'accord pour que la situation internationale revienne à la normale, en s'assaillant autour de la table de négociations diplomatiques et économiques, avec des arrangements pour que chaque partie puissent préserver ses propres intérêts dans ce jeux d'une partie infernale de « poker-menteur ».

Mais il reste bien sûr à éradiquer le problème numéro Un du moment, celui du terrorisme islamique dans le Monde, seule une vraie et franche collaboration et une coalition militaire entre tous les pays qui se disent "civilisés" contribuera à enrayer définitivement ce grave fléau que traverse en ce moment notre Humanité, à mon humble avis bientôt faute de combattants et de Chefs, l'Etat Islamique sera définitivement battu, mais ce combat sera long et coûteux en vies humaines.

Pour conclure rapidement après ce bref exposé, le dernier grave problème qui nous concerne tous est bien entendu celui de l'écologie, du réchauffement climatique ou non de notre planète, de sa pollution, du remplacement des énergies fossiles par celles d'énergies nouvelles, de l'alimentation pour une surpopulation qui commence à friser ses plus de 7 milliards d'humains...  

Sans aucune mesure drastique de la part de toutes les Nations qui composent notre Monde pour traiter un à un tous ces graves problèmes à l'échelle planétaire, nous n'y arriverons pas, soyez-en certain, à aucun résultat concret.

Seule une large concertation globale de la part de nos Dirigeants et de nos Décideurs pourra enfin nous sortir de l'impasse dans laquelle notre Humanité toute entière est tombée.

Je remercie cette assistance pour m'avoir si longtemps écouté.

Gérard DIACONESCO 

 

fullsizeoutput_e9016

 

LISTE DES RECIPIENDAIRES DE L'ORDRE LAFAYETTE HONORES A MONTECARLO LE 18 NOVEMBRE 2017

En présence de :

* Mme. le Gouverneur Général et Ambassadeur de l’Ordre LAFAYETTE Martine DIQUELOU,

* Christian GIRAUDET, 1er Vice-Président International.

* Jacques VOYES 1er Vice-Président Délégation FRANCE-ETATS-UNIS FRENCH RIVIERA MONACO

 

Chevalier:

* Philippe HAO KWOMG SING (Entraîneur des forces spéciales, armée et police)
* Jeanne CLOAREC
* Pascal FERET (Officier de Police)
* Philippe CANNAMELLA (Président UNC arrière-pays)

Officier:

* Gérard DIACONESCO (Journaliste international d'investigations)
* Astrid CLAUDEL ( Chef de Section à la Direction de l'Environnement - Gouvernement Princier Monégasque)
* Cédric TISON (Officier de Police)

Commandeur:

* Raymond CLOAREC (Président d'honneur du Mémorial BIGEARD)
* Michel RODENAS (Commissaire Divisionnaire)
Michel COTTA (Homme Politique)
* Ludovic BOJARD (Ambassadeur Plénipotentiaire)
* Gaston CLAUDEL ( Pasteur - Ami personnel de Son Altesse Sérénissime Albert II de Monaco)
* Romain GERARDIN-FRESSE (Président de l'Ordre Lafayette Monaco - Monte-Carlo)

***********************************************************************************************

images-drapeaux-EU-FR

 

image003

LA DECORATION DE

L'ORDRE LAFAYETTE

ordre-lafayette-médaille

Vocation

L'Association de l'Ordre LA FAYETTE a pour objet d'entretenir et de développer des liens d'amitié existants entre les ressortissants des États-Unis d'Amérique et ceux de l'Union Européenne, au premier rang desquels se situe, géographiquement et historiquement, la France. C'est une association apolitique, asyndicale et aconfessionnelle. Elle a pour vocation de devenir une fondation aux fins de perpétrer le souvenir et l'approfondissement de l'amitié franco-américaine. Le marquis de La Fayette a été le premier Français être nommé Général par le Congrès américain après avoir rejoint volontairement les insurgents en lutte pour l'indépendance de leur pays, en 1777. Il a soutenu la cause américaine dans ses mouvements les plus difficiles, jusqu'à ce que le corps expéditionnaire du Général Rochambeau et la flotte de l'Amiral De Grasse viennent faire la décision au profit de l'indépendance américaine, à Yorktown en 1781. Cette aide apportée à un moment crucial de la création des Etats-Unis a scellé une amitié indissoluble entre les deux peuples, malgré les avatars de l'Histoire, comme le prouvent les deux interventions déterminantes de l'Amérique au profit de la France et de l'Europe lors des deux conflits mondiaux du 20 ème siècle. Si vous êtes conscient du bien-fondé de cette dette réciproque et de l'amitié indéfectible à laquelle elle a conduit les deux peuples, dans le respect de leurs diversités, voire de leurs divergences d'opinion, garants d'une démocratie authentique, nous vous invitons à rejoindre les rangs de l'Association LA FAYETTE pour y apporter votre contribution depuis les deux rives de l'Atlantique et participer au développement de l'union des peuples.

lafayette

Historique

L'association de l'Ordre Lafayette a été créée en 1999 à l'initiative de trois personnalités françaises, en concertation avec leurs homologues américains ( un gestionnaire, un artisan, un ancien militaire historien, un ancien consul), tous présidents d'association où Ils ont constaté que la mémoire du Marquis de Lafayette s'estompait au moment où il était le plus indispensable que le souvenir et la signification de son action perdurent. A l'époque, la France a su apporter un soutien adapté et désintéressé, soucieuse de l'autonomie de la nation américaine en gestation, c'est-à-dire aux anciennes colonies britanniques malgré les contentieux antécédents. Depuis, l'Amérique a su faire preuve de la même générosité à plusieurs reprises. C'est au moment où les termes équilibrés de cet échange ancestral risque d'être remis en cause qu'est née l'idée de relancer cette dynamique de liberté et d'équité, au travers d'une association transatlantique capable de recréer des liens authentiques symbolisés par l'attribution de diplômes et décorations en vue de réactiver et d'enraciner cette complicité ancestrale.

C'est pourquoi nous vous adressons cette proposition d'adhérer à ce mouvement indépendant de toute influence politique ou philosophique, afin que vous lui donniez les contours que vous jugerez bon de lui imprimer dans le respect du libre-arbitre des peuples. Nous vous convions à participer à une nouvelle aventure en ce début de XXIe siècle oû il n'y a plus de nouveaux continents à découvrir mais à oeuvrer à les rassembler. Plus précisément, il s'agit pour vous de participer à l'opportunité de créer, à votre initiative, des noyaux dynamiques de cette association dont vous êtes appelés à devenir les leaders, avec les charges et récompenses afférents.

Arsène Schaeffer Jean-Noël Vincent Raymond Najberg.

***********************************************************************************************

Biographie et historique du

marquis de LA FAYETTE

La Fayette

De Wikiberal
La Fayette
homme politique

Dates 1757-1834
La Fayette.jpg
Tendance libéral classique
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles
Citation « Tout gouvernement a pour unique but le bien commun. Cet intérêt exige que les pouvoirsexécutifs, législatifs et judiciaires, soient distincts et définis, et que leur organisation assure la représentation libre des citoyens, la responsabilité des agents et l'impartialité des juges. »
inter lib.org sur La Fayette
     

Marie Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, marquis de La Fayette né le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac en Auvergne et décédé à Paris le 20 mai 1834, est un général et homme politique français qui a incarné l'idée de liberté aux États-Unis et en France pendant près d'un demi-siècle.

 

Le héros des Deux Mondes

Il est issu d'une famille noble et choisit de suivre, comme son père (tué à la bataille de Minden en 1759), une carrière militaire. Orphelin à l'âge de treize ans, il fait ses études au collège Louis le Grand. En 1774, à 16 ans, il épouse Marie Adrienne Francoise de Noailles, fille du duc d'Ayen, futur duc de Noailles.

Les premières nouvelles de l'insurrection américaine parviennent en Europe en 1775. La Fayette, alors capitaine de cavalerie, embrasse avec ardeur une cause qui flatte si vivement son patriotisme et son goût pour la liberté. Le jeune capitaine des dragons a 19 ans lorsque les colonies britanniques d'Amérique déclarent leur indépendance. Déjà sensibilisé à cette cause par Benjamin Franklin, arrivé à Paris le 20 décembre 1776, l'engagement de La Fayette a déjà été accompli avec Silas Deane. C'est le comte de Broglie, ancien chef du cabinet secretdu roi Louis XV, qui l'a sensibilisé à la cause américaine, quand il fut, dix huit mois plus tôt, sous ses ordres, à Metz.

Il ne songe plus, selon son expression, qu'à joindre ses drapeaux.[1]

Il se rend à Paris, confie son projet à deux amis, le comte de Ségur et le vicomte de Noailles, qui décident de l'accompagner. Le comte de Broglie, qu'il en instruit également, tente de le détourner de son dessein[2]. Il met pourtant La Fayette en relation avec l'ancien agent [en 1768, soit près de dix ans plus tôt] de Choiseul au Canada, le baron de Kalb, qui deviendra son ami. Celui-ci le présente à Silas Deane, qui, le trouvant trop jeune, tente de le dissuader de mener à bien son projet.

Le 20 avril 1777, le marquis de Lafayette, âgé d'à peine 20 ans, embarque en semi-clandestinité, dans le port espagnol de Pasajes, sur La Victoria pour soutenir la Guerre d'Indépendance des États-Unis contre l'ennemi commun : l'Angleterre, et venir en aide aux insurgés. Gagné à la cause de la jeune nation américaine par son ami Benjamin Franklin, Lafayette s'était pris d'une affection quasi filiale pour le généralWashington et il devient membre de son état-major. La franc-maçonnerie lie aussi fraternellement ces trois figures de l'Indépendance. « C'est à l'heure du danger que je souhaite partager votre fortune » lance-t-il alors aux insurgés.

Le 7 juin 1777, il écrit dans une lettre à sa femme :

« Défenseur de cette liberté que j'idolâtre, libre moi-même plus que personne, en venant comme ami offrir mes services à cette république (des États-Unis) si intéressante, je n'y porte nul intérêt personnel. Le bonheur de l'Amérique est intimement lié au bonheur de toute l'humanité ; elle va devenir le respectable et sûr asile de la vertu, de l'honnêteté, de la tolérance, de l'égalité et d'une tranquille liberté. »

Nommé major général de l'Armée Américaine par résolution spéciale du Congrès, La Fayette participe ainsi à la guerre d'Indépendance, est blessé à Brandywine en septembre 1777 puis combat à la tête des troupes de Virginie et de nouveau en 1778 dans le New-Jersey et en Pennsylvanie. Entre temps, il rentre à Brest à bord de L'Alliance. George Washington le charge de convaincre le roi de France d'envoyer un corps expéditionnaire. La confiance absolue des deux hommes l'un envers l'autre, sera déterminante dans ce choix pour cette mission capitale sur les plans militaire, diplomatique et commercial.

La bataille de Yorktown le 19 octobre 1781, contre les anglais, à laquelle participe activement Lafayette, met fin à la guerre permettant l'accession à l'Indépendance des États-Unis.

A l'issue du combat il déclare: « Humanity has won its battle. Liberty now has a country. »

Le 17 juin 1782, La Fayette rentre en France en héros avec un peu de la terre américaine de Bunker Hill, avec laquelle sa tombe fut recouverte à sa mort le 20 mai 1834. Il est promu maréchal de camp (c'est-à-dire général).

Une figure de la Révolution

Les violences de 1788 ne l’effraient pas : il y voit le signe annonciateur de la diminution de l’autorité royale et il demande à plusieurs reprises la convocation des États Généraux. Porte-parole de l'aristocratie libérale, député de la noblesse d'Auvergne aux États généraux, membre de la Société des amis des Noirs et franc-maçon, il joue un rôle important et controversé dans les premières années de la Révolution française.

Le lendemain de la prise de la Bastille le 14 juillet 1789, il se fait nommer, contre l'avis du Roi, commandant de la Garde nationale chargée d'assurer l'ordre dans Paris. Il donne ordre de détruire la Bastille (15 juillet) et fit accepter la cocarde tricolore au roi (17 juillet) : il semble que La Fayette ait ajouté le blanc royal au bleu et au rouge, couleurs de Paris. Comme défenseur de l'ordre public, il essaye de faire coopérer la Royauté et la Révolution. Au sein de l'Assemblée nationale constituée à la suite du serment du Jeu de Paume, il rédige la premièreDéclaration des droits de l 'Homme, largement inspirée de la Déclaration américaine.

Le 5 octobre 1789, le peuple de Paris marche sur Versailles. Le lendemain, La Fayette, débordé, laisse envahir le château et massacrer les Gardes du Corps qui défendent l'appartement de la Reine. Intervenant courageusement, il sauve de justesse Marie-Antoinette et paraît avec elle au balcon de la chambre du Roi. Devenu le personnage le plus considérable de France, le « maire du palais », selon Mirabeau ou « Gilles César » selon d'autres connaît son apothéose lors de la fête de la Fédération le 14 juillet 1790. Il critique ceux qui ont choisi d’émigrer et souhaite « remonter le pouvoir exécutif » mais « dans le sens de la Révolution ». Il s’efforce en vain de s’imposer comme le chef du parti de la modération. La brutale répression qu’il organise à Nancy, le 31 août, pour punir une mutinerie, contribue à le déstabiliser.

Homme de peu de caractère, La Fayette subit plus les événements qu’il ne les dirige, essayant en vain de défendre la Révolution à la fois contre les aristocrates et contre les sans-culottes. L’homme a suscité peu d’éloges. « Idole médiocre » de la Révolution selon Michelet, Mirabeau épingle « l’imbécillité de son caractère, la timidité de son âme et les courtes dimensions de sa tête. Quand les Jacobins l’accusent de césarisme, Brissot rétorque que « Cromwell avait du caractère, mais La Fayette n’en a pas ». Madame de Staël la plus indulgente doit reconnaître son « amour de la popularité, la passion favorite de son âme ».

Obstinément attaché à la monarchie constitutionnelle, après la fuite à Varennes en 1791, il fait admettre, avec Barnave, Duport et les Lameth, la fiction de l’enlèvement. Mais après la fusillade du Champ de Mars, le divorce est consommé entre La Fayette et la gauche révolutionnaire. Desmoulins le dénonce comme un nouveau Charles IX. La séparation de la Constituante en septembre et l’abandon du commandement de la Garde nationale en octobre le laissent sans mandat. Marie-Antoinette, qui ne pouvait plus le souffrir, disait de lui : « Je sais bien que M. de La Fayette nous protège. Mais qui nous protègera de M. de La Fayette ? »

Désormais, louvoyant entre les factions révolutionnaires et monarchistes, La Fayette paraît suspect à tous. En décembre 1791, trois armées sont constituées sur le front est pour repousser les Autrichiens, et La Fayette est placé à la tête de l'armée du Centre puis de l'armée du Nord. Mais voyant que la vie du couple royal était, chaque jour, de plus en plus menacée, il s'oppose au parti Jacobin, avec l'intention d'utiliser son armée pour rétablir une monarchie constitutionnelle. Le 19 août 1792, il est déclaré traître à la nation, n’ayant pas été suivi par ses troupes. Obligé de se réfugier à Liège, il est capturé par les Prussiens puis les Autrichiens, en dépit des interventions de sa femme et des États-Unis. « Les Autrichiens lui rendirent le service essentiel de l’arrêter et par là, ils le réhabilitèrent » (Michelet). Sa libération est obtenue par Napoléon au traité de Campo-Formio en 1797. Le Directoire lui interdit cependant de rentrer en France. La Fayette se réfugie alors aux Pays-Bas. Il finit par rentrer en novembre 1799.

 

 

fayette_20

 

Un opposant libéral

A son retour, il est dans l'opposition à Napoléon qui, sans jamais l'avoir rencontré, lui est hostile et lui interdit de s'installer à Paris. Il s'installe à La Grange, en Seine-et-Marne, dans une propriété de sa femme. Finalement les deux hommes se rencontrent, par l'intermédiare de Lebrun, peu après la bataille de Marengo. La Fayette se lie d'amitié avec Joseph Bonaparte et dans un premier temps se voit accorder quelques faveurs. Il est rayé de la liste des émigrés, reçoit une retraite de 6 000 francs tandis que son fils, Georges-Washington devient officier dans un régiment de hussards. Cela n'empêche pas Napoléon de se méfier de celui qui, 10 ans plut tôt, était le véritable héros de la Révolution. Ainsi il interdit que le nom de La Fayette soit cité lors de l'éloge funèbre de George Washington aux Invalides le 8 février 1800. Quand à La Fayette il refuse, à plusieurs reprises, d'entrer au Sénat et ne cache pas son hostilité au régime. La rupture intervient en 1802 car La Fayette s'oppose au titre de consul à vie de Napoléon dans une lettre écrite le 20 mai. En 1804, il vote contre le titre d'Empereur.

Il se rallie aux Bourbons en 1814. Avec Fouché, il participe à la déchéance de l'Empereur. Élu député de Seine-et-Marne lors des Cent-Jours, il demande l'abdication de Napoléon.

Député de la Sarthe en octobre 1818, puis à nouveau de Seine et Marne en septembre 1819, il s'oppose résolument à la Restauration. Membre actif de l’opposition libérale, il entre dans la conspiration groupant des bonapartistes et les républicains de la société des Amis de la vérité qui voulaient s’emparer du pouvoir par un coup de force prévu pour le 19 août 1820 ; il participe également au premier complot de la charbonnerie en décembre 1820. Réélu député en novembre 1822, à Meaux, il est battu aux élections de 1823.

L'Amérique réclamait son jeune général, le compagnon légendaire de Washington. Durant les onze mois de son voyage (1824-1825) il reçoit un triomphe continuel, le peuple entier lui crie sa reconnaissance. Son séjour, qui dure un an et demi et l’amène dans 182 villes, se solde par des dons somptueux en terres (12 000 hectares en Floride!) et en argent -juste retour des choses pour un homme qui avait consacré une partie de sa vie et de sa fortune à la défense de la cause américaine. La cause des États-Unis et la cause de la liberté paraissaient alors indissociables.

Rentré en France, il est réélu député de Meaux en juin 1827 et en juillet 1830.

Le baiser républicain

Lors de la révolution dite des Trois Glorieuses, en 1830, retrouvant sa popularité de l'année 1789, il a ses propres partisans qui le poussent à jouer un rôle de premier plan. Mais, peut-être du fait de ses 73 ans, il se rallie lui-même à la cause orléaniste et soutient Louis-Philippe, à qui il donne la cocarde tricolore. Le baiser républicain donné par le vieux marquis sur le balcon de l'Hôtel de ville consacre la Monarchie de Juillet. Lafayette retrouve le commandement de la Garde nationale pour quelques mois. Louis-Philippe pour se débarrasser de lui, l’amène à démissionner de son commandement à la fin de décembre 1830. Déçu par ce qu’il avait salué comme « la meilleure des républiques » il se retire dans sa propriété de la Grange-Bléneau.

Odilon Barrot lui rend hommage lors de son inhumation en 1834 : « Je n'ai jamais rencontré un homme de plus de grandeur d'âme, unie à plus de bonté et de simplicité, une fois plus entière dans les droits du peuple, unie à un dévouement plus absolu, à un courage plus héroïque pour les faire triompher ; et si même on peut adresser un reproche à cette noble nature, c'est l'exagération de ses qualités. Soupçonnant difficilement dans autrui le mal qui n'était pas en lui, le général de La Fayette accordait trop facilement sa confiance et on en a souvent abusé. Emporté par le besoin de se dévouer, il était trop disposé à préférer les tentatives où il exposait sa vie, aux efforts patients et persévérants de la lutte légale. Lorsqu'il me disait que « le jour le plus heureux de sa vie serait celui où il monterait sur l'échafaud pour y confesser sa foi politique », il ne disait rien de forcé et ne faisait qu'exprimer un sentiment qui lui était naturel ; c'est que la liberté était une religion pour lui et que s'il avait la foi des martyrs, il en avait aussi la sublime résignation. Aucune vie d'homme dans nos temps modernes n'a offert une plus belle et plus parfaite unité. »

La Gloire posthume

La Fayette n’est pas un penseur, il a peu écrit, ses Mémoires sont une compilation sans ordre : sa seule œuvre est sa proposition de déclaration des droits inspirée du texte de Thomas Jefferson pour l’État de Virginie. Héritier d’un nom prestigieux, il a refusé l’avenir que la tradition et son milieu voulaient lui imposer. Parti en Amérique pour acquérir la gloire sur les champs de bataille, ce prestigieux rejeton de la noblesse française est devenu une figure centrale des idées libérales. Ce n'est qu'après sa mort (1834) que l'on prend conscience vraiment de la place éminente qu'il tenait dans la vie du pays. Il a des funérailles nationales et aux États-Unis, le deuil est porté pendant un mois pour honorer « la mort du dernier major général de la guerre d’Indépendance ». Depuis 1891, un square portant son nom à Washington, avec au centre sa statue équestre, devant la Maison Blanche.

Il a été élevé à titre posthume, en 2002, citoyen d'honneur des États-Unis d'Amérique, un privilège rare n'ayant été accordé qu'à quatre reprises dans l'Histoire américaine : l'ancien Premier ministre britannique Winston Churchill (1963); le diplomate suédois Raoul Wallenberg, qui aida à sauver de l'extermination par les nazis durant la Deuxième Guerre mondiale quelque 100.000 juifs hongrois (1981); le philosophe quaker anglais William Penn, fondateur de la Pennsylvanie (1984); et enfin, Mère Thérésa, la bienfaitrice albanaise des bidonvilles de Calcutta (1997).

En quoi La Fayette est-il libéral ?

A la différence des volontaires français qui l'ont précédé aux États-Unis (qui s'apparentaient plus à des mercenaires), et de ceux qui l'ont succédé (des militaires qui honoraient une alliance scellée par le Roi), La Fayette et Kalb sont partis combattre dans l'armée américaine par idéalisme. Ils n'étaient mus que par le seul amour de la liberté, et c'est la raison pour laquelle non seulement ils sont partis dans la clandestinité, mais aussi ont financé leur expédition et parfois même les soldes des militaires sur leurs propres fonds.

Citations

  • « J’ai pu me tromper mais je n’ai jamais trompé personne. »
  • « Aucun obstacle, aucun mécompte, aucun chagrin ne me détourne ou me ralentit dans le but unique de ma vie : le bien-être de tous, et la liberté partout. »
  • « Il a fallu plus de quarante années pour qu'on reconnût dans M. de la Fayette des qualités qu'on s'était obstiné à lui refuser. A la tribune il s'expliquait facilement et du ton d'un homme de bonne compagnie. Aucune souillure ne s'est attachée à sa vie ; il était affable, obligeant, généreux. Sous l'Empire, il fut noble et vécut à part (…). Dans les commencements de la Révolution, il ne se mêla point aux égorgeurs ; il les combattit à main armée et voulu sauver Louis XVI. (…) M. de la Fayette sera éternellement la Garde nationale. (…) [Il] n'avait qu'une idée et, heureusement pour lui, elle était celle du siècle. » (Chateaubriand)
  • In European history his place, though not among the foremost, is respectable ; in American history he is not only a very picturesque and interesting figure, but his services in our struggle for political independence were of substantial and considerable value. (Appleton's Cyclopedia American Biography).

Bibliographie

  • Gonzague Saint-Bris, La Fayette, SW-Télémaque, 2006, ISBN 2753300399
  • René de la Croix, Jean-Pierre Bois (préface), La Fayette, Tallandier, 2006, ISBN 2847343024
  • Philippe Bourdin, La Fayette, entre deux mondes, Pu Blaise Pascal (2 juin 2009),Collection Histoires croisées, 225 pages, ISBN 2845164130
  • Etienne Taillemite, La Fayette, Fayard (27 septembre 1989), 623 pages, ISBN 2213023409
  • Daniel Binaud, L'épopée américaine de La Fayette : Washington me voici !, La Découvrance éditions (19 avril 2007), Collection : AMERIQUES , 364 pages, ISBN 284265515X
  • Jean-Christian Petitfils, Louis XVI, Librairie Académique Perrin (7 avril 2005), Collection : Hors Collection, 1114 pages, ISBN 2262014841
  • Evelyne Lever, Marie-Antoinette, RMN (29 novembre 2006), 142 pages, ISBN 2711852032

La motion La Fayette (11 juillet 1789)

La nature a fait les hommes libres et égaux ; les distinctions nécessaires de l'ordre social ne sont fondées que sur l'utilité générale.

Tout homme naît avec des droits inaliénables et imprescriptibles ; telles sont la liberté de toutes ses opinions, le soin de son honneur et de sa vie ; le droit de propriété, la disposition entière de sa personne, de son industrie, de toutes ses facultés ; la communication de ses pensées par tous les moyens possibles, la recherche du bien-être et la résistance à l'oppression.

L'exercice des droits naturels n'a de bornes que celles qui en assurent la jouissance aux autres membres de la société.

Nul homme ne peut être soumis qu'à des lois consenties par lui ou ses représentants, antérieurement promulguées et appliquées.

Le principe de toute souveraineté réside dans la nation.

Nul corps, nul individu ne peut avoir une autorité qui n'en émane expressément.

Tout gouvernement a pour unique but le bien commun. Cet intérêt exige que les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires, soient distincts et définis, et que leur organisation assure la représentation libre des citoyens, la responsabilité des agents et l'impartialité des juges.

Les lois doivent être claires, précises, uniformes pour tous les citoyens.

Les subsides doivent être librement consentis et proportionnellement répartis.

Et comme l'introduction des abus et le droit des générations qui se succèdent nécessitent la révision de tout établissement humain, il doit être possible à la nation d'avoir, dans certains cas, une convocation extraordinaire de députés, dont le seul objet soit d'examiner et corriger, s'il est nécessaire, les vices de la constitution.

Notes et références

  1.  Il est en garnison à Metz lorsqu'il est invité à un dîner que son commandant, le comte de Broglie [Variante : le comte Charles de Broglie n'a rien à voir avec un Choiseul. C'est même contre Choiseul alors quasi premier ministre que Louis XV avait monté son Secret du Roi], offre au duc de Gloucester, frère du roi d'Angleterre, de passage dans cette ville. Le dîner de Metz est du 8 août 1775, et, la conversation étant nécessairement tombée sur ce sujet, La Fayette presse le duc de questions pour se mettre au courant des faits, tout nouveaux pour lui, qui se passent en Amérique. Avant la fin du dîner sa résolution est prise et, à dater de ce moment, il n'a plus d'autre pensée que celle de partir pour le nouveau monde.
  2.  « J'ai vu mourir votre oncle en Italie, lui dit-il, votre père à Minden, et je ne veux pas contribuer à la ruine de votre famille en vous laissant partir. » À cette date, le marquis de Noailles, oncle de La Fayette, est en poste à l'ambassade de France à Londres.

Articles internes

 

tmp799251341993050113

 

Ban

 **************************************************************************************************************

Médaille du Civisme et du Dévouement International

LA MÉDAILLE DU CIVISME ET DU DÉVOUEMENT INTERNATIONAL PALME D'OR SERA REMISE A Gérard DIACONESCO LORS DE LA SOIRÉE INAUGURALE DE LA SECTION DE L'ASSOCIATION DE L'ORDRE LAFAYETTE EN PRINCIPAUTÉ DE MONACO le samedi soir 18 Novembre 2017 à l'Hôtel NOVOTEL 18h30.

i284571214387711242

Constitution du dossier

L'association Civisme Dévouement International (loi de 1901)décide de rendre hommage à ceux qui accomplissent des actes de civisme et de dévouement en accordant des récompenses et distinctions privées(non officielles) avec :
palmes OR-ARGENT-BRONZE et la barrette CIVISME & DEVOUEMENT suivant l'acte à récompenser .


Ainsi la médaille est décernée à une personne qui a accompli un acte de civisme en se portant au secours d'une personne en danger ,dans des circonstances périlleuses, par circonstances périlleuses, on entend tous les cas où la personne aura mis véritablement sa vie en danger .


Tout citoyen considérant qu'une personne a accompli un acte de civisme de courage ou de dévouement doit proposer à l'association Civisme Dévouement International le nom de cette personne.Les propositions peuvent être faites à titre posthume.

La proposition doit contenir les éléments suivants. 
a)- le nom et l'adresse de la personne proposée.
b)- la date , l'heure ,l'endroit ,la description de l'acte de civisme et ,s'il y a lieu , le nom des personnes en cause.
c)- le nom et l'adresse des témoins
d)- dans le cas où la personne qui a accompli l'acte de civisme est décédée le nom et l'adresse de son conjoint , en l'absence de ce dernier , le plus proche parent , le plus proche ami .
e)- le nom et l'adresse de la personne qui présente la demande (une personne peut se proposer elle-même à la condition d'avoir 2 témoins)
le comité Civisme de l'association analyse les demandes , les récipiendaires demandent alors une remise par leur maire , leur député...un élu ou leur parrain titulaire lui-même de cette distinction associative.

Cette médaille récompense également les services particulièrement honorables qui s'inscrivent dans le temps ,et couvre une population très étendue de récipiendaires.

Cette liste est non exhaustive..... 
Beaucoup de formes de "Dévouement" restent dans l'ombre , aussi notre rôle est de les mettre au grand jour et d'honorer ses acteurs .

Bénéficiaires 
les Pompiers volontaires,les réservistes opérationnels et citoyens de toutes les armes et sans distinction de grades.Les donneurs de sang bénévoles,le personnel médical , les présidents d'associations (loi 1901) et les membres du bureau, les bénévoles des mutuelles, les porte-drapeau des associations patriotiques, la protection civile , la croix rouge , les médaillés du travail , les personnels des oeuvres caritatives , ONG, Humanitaires .....

Régle générale  durée des services. 
Palme bronze 12 ans 

Palme Argent 25 ans
Palme Or 30 ans et plus

Adresse courrier pour faire la demande (joindre env timbrée réponse) joindre justificatifs (photocopies) + Extrait du casier judiciaire
 Civisme Dévouement International : 10 rue des amicales 61 100 FLERS .

***********************************************************************************************

 

Invitation protocolaire 18 Novembre

 

VOIR AUSSI L'ORDRE LAFAYETTE

http://politiquepaca.canalblog.com/archives/2017/09/22/35698683.html

 

Posté par POLITIQUE PACA à 02:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2017

CONSEIL MUNICIPAL DE NICE DU JEUDI 13 NOVEMBRE 2017 AVEC LE GROUPE "UN AUTRE AVENIR POUR NICE " ...

POLITIQUE A NICE  POLITIQUE A NICE  POLITIQUE A NICE  POLITIQUE ...

CONSEIL MUNICIPAL DE NICE DU JEUDI 13 NOVEMBRE 2017 AVEC LE GROUPE " UN AUTRE AVENIR POUR NICE " DE PATRICK ALLEMAND

Conseil municipal du jeudi 13 novembre 2017

 

BLASON2NICEBLASON2NICEBLASON2NICE

Ce conseil municipal a eu lieu à peine 17 jours après le dernier conseil (du 26 octobre 2017).
Pourquoi une telle précipitation, pourrait-on se dire ? Nous vous laissons le soin d'en tirer vous-même vos conclusions.

133 dossiers étaient à l'ordre du jour dont 129 appelant un vote et 4 demandant seulement de prendre acte de certains rapports.

Les élus du groupe "Un Autre Avenir pour Nice", Patrick Allemand, Paul Cuturello et Christine Dorejo sont intervenus sur 16 dossiers.

Ces interventions ont portés sur : 

 

1. Les grands dossiers structurants pour notre ville :

 

• Les studios de la Victorine seront repris en régie municipale mais la ville n'a aucun projet pour le moment.

Jusqu'au 22 novembre 2017, et ce depuis 18 ans, les studios de la Victorine étaient gérés par un concessionnaire. Le bilan que le maire en a dressé est très sévère et accablant pour le concessionnaire. 
Pourtant, ces studios portent en eux une part importante de l'histoire de Nice et peuvent s'enorgueillir d'un passé glorieux.
On peut donc légitimement se demander pourquoi rien n'a été fait jusqu'à présent ?
Et surtout pourquoi aucun projet n'est prêt ? Pourquoi une commission d'experts vient-elle à peine d'être créée ?

Intervention de Paul Cuturello sur ce dossier.
Patrick Allemand, Paul Cuturello et Christine Dorejo ont voté POUR.

 

• L'hôpital saint Roch en voie de se transformer en hôtel de police. 

Il s'agit de transformer l'actuel hôpital Saint Roch en un grand hôtel de police qui réunirait la police nationale, la police municipale, le centre de supervision et le centre de rétention. Ce projet, selon les dires du maire de Nice, a reçu l'assentiment du Ministre de l'Intérieur qui apporterait une enveloppe financière de 70 millions d'euros (sur un coût global approximatif de 150 millions d'euros). 
Les élus socialistes auraient souhaité qu'un EHPAD public puisse être construit sur une partie de la superficie du foncier, compte tenu de la pénurie dans ce domaine à Nice.

Lire l'intervention de Patrick Allemand ici.
Patrick Allemand, Paul Cuturello et Christine Dorejo ont voté POUR.

 

• Un "nouveau Ray" se dessine avec une rotonde "sauvée" de la démolition.

Le quartier de Lou Ray va se transformer. Heureusement, la Rotonde sera conservée (suite à la mobilisation des élus du groupe "Un Autre Avenir pour Nice") pour qu'on se souvienne de ce que fut le Stade du Ray.
A présent, place à la requalification. Ce sont finalement plus de 300 logements qui seront construits (une bétonisation selon notre groupe), des commerces, la restructuration de l'école Ray-Gorbella, la création d'un pôle petite enfance et famille, des places de parking, un parc public de superficie presque inchangée, des équipements sportifs et un plateau sportif. Mais pas de dojo digne de ce nom contrairement à ce qui avait été promis.
Au Ray, une page se tourne…

Lire l'intervention de Patrick Allemand ici.
Patrick Allemand, Paul Cuturello et Christine Dorejo ont voté POUR.

 

2. Les dossiers de gestion courante :

 

• Le logement social toujours en panne à Nice.

Paul CUTURELLO rappelle que les 97 nouveaux logement sociaux qui seront votés ne suffiront pas à éviter à la ville de Nice de figurer parmi les mauvais élèves (Nice ne réalise que 36 % de l'objectif fixé) dans le rapport triennal 2014-2016 que vient de rendre la Commission nationale de la loi SRU.
 Lire l'intervention de Paul Cuturello ici.

Patrick Allemand, Paul Cuturello et Christine Dorejo ont voté POUR ces deux délibérations car il faut encourager la construction des logements sociaux à Nice.

 

• Le stationnement résident à Nice : Trop cher !

Le stationnement en zone résidente, c'est 280 euros annuels à Nice contre 135 euros à Toulouse. Patrick ALLEMAND a  demandé au maire ce qui justifiait une telle différence ? Aucune explication n'a été donnée ! Le groupe "Un Autre Avenir pour Nice" est le seul groupe à s'être abstenu sur cette délibération. 
Par ailleurs, il faut également appeler votre attention sur le fait que :
- De nouvelles zones de stationnement payant sont à l'étude à la demande des comités de quartier et des riverains (on ne doit pas rencontrer les mêmes Niçois semble t il !).
- Dans le périmètre dit "zone touristique internationale", le stationnement payant le sera désormais aussi le dimanche et les jours fériés (par exemple, il sera payant sur l'avenue Pierre Sola) du 1er mai au 31 août.

Lire l'intervention de Patrick Allemand ici.
Patrick Allemand, Paul Cuturello et Christine Dorejo se sont ABSTENUS.

 

3.    Le fonctionnement du conseil municipal :

 

• Un règlement intérieur à la carte.

Il s'agit du 5ème changement de règlement intérieur (4 sous la première mandature et 1 autre sous cette mandature) ! Au moment même où le maire intègre un chapitre sur le comité d'éthique, il modifie, encore une fois, le seuil du nombre d'élus pouvant constituer un groupe politique. Alors que précédemment, il avait fait passer ce seuil de 5 à 2 pour diviser l'opposition de gauche (ce qui avait d'ailleurs fonctionné), il fait passer cette fois-ci ce seuil de 2 à 5 (pour empêcher cette fois un groupe de droite "ciottiste" de se constituer). C'est ce qu'on pourrait appeler "un règlement intérieur à la carte".
Lire l'intervention de Patrick Allemand ici.

Patrick Allemand, Paul Cuturello et Christine Dorejo se sont ABSTENUS.

 

• L'élection de deux nouvelles adjointes conduit au remaniement municipal et à un règlement de comptes pour Auguste Vérola.

Anne Ramos et Emmanuelle Bihar ont été élues adjointes aux rangs n°4 et 24 en remplacement de Dominique Estrosi-Sassone et de Marine Brenier touchées toutes les deux par la loi sur le non cumul des mandats. Les délégations respectives de ces dernières (elles étaient nombreuses) ont dû être redistribuées par le maire. Ont été élues, avec 55 voies, Anne Ramos (ancienne membre du cabinet de Jacques Peyrat quand il était maire de Nice) et Emmanuelle Bihar.
Mais, en dehors de ce remaniement, il fallait surtout observer la sanction infligée à Auguste Vérola, suppléant d'Eric Ciotti, qui y a laissé toutes ses délégations

Lire l'intervention de Patrick Allemand ici.

Patrick Allemand, Paul Cuturello et Christine Dorejo n'ont pas pris part au vote.

 

• Des élus de l'opposition présents dans les commissions nouvellement créées pour être vigilants sur leur bon fonctionnement et pour porter vos voix. 

- La commission d'évaluation des offres concernant la mise en vente du bien sis 4 place Pierre Gautier par le CCAS : Christine Dorejo, membre titulaire.
- La commission d'appel d'offres spécifique au projet de restructuration-extension du groupe scolaire et création du pôle petite enfance et famille du Ray : Patrick Allemand, membre suppléant.

 

4. Des dossiers d'ordre divers :

 

- Création d'un marché le lundi sur le marché des Pins en lieu et place du marché de l'Oued.
Intervention de Paul Cuturello
- Le Secours populaire du 184 route de Turin peine à trouver de nouveaux locaux.
Lire ici l'intervention de Patrick Allemand
- Subvention au profit de la Commission nationale libanaise pour l'UNESCO.
Lire ici et regarder l'intervention de Patrick Allemand
- Bilan (calamiteux) du 1er récolement décennal des collections des musées municipaux.
Lire ici et regarder l'intervention de Patrick Allemand
- La lutte contre les chenilles processionnaires.
Regarder ici l'intervention de Christine Dorejo
- Les subventions aux associations relevant du domaine de la protection animale.
Regarder ici l'intervention de Christine Dorejo
- Le changement d'affectation de trois logements de fonction.
Intervention de Christine Dorejo

 

5. La revue de presse de l'après-conseil municipal :

Sur Nice Matin :
Conseil sur la police et police… du conseil 
Estrosi, nouveau régisseur des studios de la Victorine 
Auguste Vérola, la disgrâce en deux temps 
Feu vert au grand commissariat Saint Roch
Après le clash au conseil municipal de Nice, Christian Estrosi retire finalement toutes ses délégations à Auguste Vérola 
Auguste Vérola : "je suis choqué de la façon de faire" 
Stationnement : PV en baisse et confiés au privé 

Sur 20 Minutes :

Nice: Coût, emplacement... L'opposition s'interroge sur l'hôpital qui deviendra hôtel de police 

Sur CNews Matin Côte d'Azur :
L'hôtel de police se dessine 
La Victorine va reprendre goût au cinéma 
Nouvelles mesures pour le stationnement en voirie - Ce qui change au 1er janvier

Sur Nice Premium :
Conseil municipal : Carton rouge pour Auguste Vérola 
Conseil Municipal : Objectif 2020
Affaire Vérola : Eric Ciotti passe au contre-attaque et vise directement Christian Estrosi 

 

Vous souhaitez nous contacter, nous poser des questions ou nous rencontrer, appelez-nous au 04 97 13 26 12 ou adressez-nous un mail à contact@patickallemand.fr 

   
twitter
 
 

 

BLASON2NICEBLASON2NICEBLASON2NICE

 

Posté par POLITIQUE PACA à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2017

FÊTE NATIONALE MONÉGASQUE LES 18 ET 19 NOVEMBRE 2017 EN PRINCIPAUTÉ DE MONTECARLO

1200px-Coat_of_arms_of_Monaco

LA FÊTE NATIONALE MONEGASQUE AVEC CELLE DE S.A.S. LE PRINCE SOUVERAIN ALBERT II DE MONACO AURA LIEU LES 18 ET 19 NOVEMBRE 2017 DANS TOUTE LA PRINCIPAUTE DE MONTECARLO 

18-20121119_em1_-3_preview_2700

Le cérémonial actuel de la Fête Nationale remonte au règne du Prince Charles III, à l'époque où la Principauté devient un État moderne et réellement indépendant avec son pavillon national, sa représentation diplomatique à l'étranger et les traités signés avec différentes puissances.   

   Dès la deuxième année de son règne, en 1857, Charles III décide que le 4 novembre, jour de la fête de son saint patron, soit déclaré «Fête du Souverain». 

   Sous son règne, la fête patronale du Souverain, que les Monégasques appellent «Fête du Prince», est régulièrement célébrée par un Te Deum en l'église Saint-Nicolas (la Cathédrale dont la construction commencera en janvier 1875, ne sera inaugurée, inachevée, qu’en avril 1884) auxquels assistent le Gouverneur Général de la Principauté (Ministre d’Etat depuis février 1911), les fonctionnaires, les magistrats en corps et jusqu'en 1859, les officiers de la garnison sarde, remplacés en 1860 par les officiers de la Garde Nationale monégasque formée en 1848 (et dissoute au début du XIXe siècle). En 1862, le Gouverneur Général et les fonctionnaires se rendent en cortège du Palais Princier à l’église paroissiale précédés de la Garde Nationale. C'est en 1863 que pour la première fois sera joué l'‹‹air national» (actuel Hymne Monégasque) à l'église. A partir de 1864 la Garde Nationale, devenue en 1865 Milice Nationale, escorte le cortège qui va de l’Hôtel du Gouvernement à l’église et forme la haie dans cette dernière. En 1870, les Gardes du Prince remplaçant la Milice Nationale dissoute et les Carabiniers font la haie dans l’église. Dès 1871, après le Te Deum, la première prise d'armes a lieu sur la place du Palais avec la Compagnie des Gardes du Prince. Il y a aussi bien entendu des réjouissances, un grand feu d'artifice, des concerts et des jeux populaires sur le Rocher. Ce n’est qu’en 1875 que les Carabiniers participeront à la revue.

18-121119-134003-g_preview_2700

   Après la mort du Prince Charles III (10 septembre 1889), par une Ordonnance Souveraine du 8 mai 1890 le Prince Albert Ier fixe au 15 novembre, jour de la Saint-Albert, la Fête du Prince.   

En 1903, la Compagnie des Gardes étant en voie de dissolution la revue du 15 novembre ne comprend que les seuls Carabiniers. En 1911, les Sapeurs-Pompiers participent à la prise d’armes et y seront désormais présents.   

   Le Prince Albert Ier meurt le 26 juin 1922. La fête du Prince Louis II, ayant lieu le 25 août, posait un problème : la Principauté, à cette époque, ne connaissait qu'une saison d'hiver et août était le mois des congés et des fermetures des commerces. Le Prince décide alors, par Ordonnance du 17 juillet 1922, de fixer la «Fête du Souverain» (terme employé dans l'Ordonnance) au 17 janvier, jour de la Saint-Antoine Abbé, fête patronale de sa petite fille, la Princesse Antoinette (le Prince Rainier naîtra l’année suivante). Dès 1923, le Journal de Monaco emploie le terme de «Fête Nationale».     

18-121119-124518-g_preview_2700

Le Prince Louis II étant décédé le 9 mai 1949, le 19 novembre 1949 est célébrée «l'accession au trône» (Le Journal de Monaco parle aussi de «couronnement») du Prince Rainier III. Les réjouissances, selon la volonté du Souverain, seront reportées au 11 avril 1950 (Journal de Monaco, 21 novembre 1949), jour de la Fête Nationale fixée par l'Ordonnance Souveraine n° 31 datée du 4 juillet 1949 et qui correspond à la fête du bienheureux Rainier. Toutefois, l'Ordonnance Souveraine n° 465 du 27 octobre 1951 reportera définitivement au 19 novembre la Fête Nationale, le 11 avril 1952 étant la date du vendredi saint (Journal de Monaco, 3 novembre 1952). Le 19 novembre, on fête également la Saint-Rainier.  

Le 19 novembre 1952, pour la première fois, un détachement de la Police participe à la revue aux côtés des Carabiniers et des Sapeurs-Pompiers.   

S.A.S. le Prince Albert II a conservé la date du 19 novembre, de préférence à celle du 15 novembre, jour de la Saint-Albert, pour célébrer la Fête Nationale.

18-dsc_3906_preview_2700

Programme :

- Samedi 18 novembre, à 20 h. Feu d'artifice tiré sur le Port Hercule de Montecarlo;

- Samedi 18 novembre, à 20h30 Salle Garnier Montecarlo concert musical avec le JAZZ FESTIVAL 2017;

- Samedi 18 et Dimanche 19 novembre, Manifestations Culturelles et musicales, remises de décorations et récompenses aux citoyens Monégasques méritants durant la Fête Nationale Monégasque toute la journée en Principauté.

maxresdefault

18-20121119_em1_42_preview_2700

 

15 novembre 2017

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L'ENTENTE REPUBLICAINE DE NICE DU PRESIDENT HERVE DE SURVILLE

Communiqué de l’Entente Républicaine de Nice 

er

Nice, le 15 novembre 2017 

Au sujet de la sanction prise contre l’adjoint au maire Auguste Vérola

 

nice-1503257_1920

L’Entente républicaine de Nice regrette la sanction prise par le maire de Nice à l’encontre de l’adjoint Auguste Vérola, de lui retirer toutes ses délégations municipales dont la délégation la plus symbolique à ses yeux de l’état civil qu’il avait déjà exercé sous la double mandature de Me J. Peyrat, dans la suite de son père sous Jean Médecin.

Si la perte de cette même délégation, dans les dernières années du second mandat de J. Peyrat avait pu être justifiée par des votes contraires à de multiples reprises sur deux projets d’envergure, la sanction décidée à son encontre par l’actuel maire de Nice, ne peut apparaître que comme profondément injuste n’étant assortie d’aucun motif légitime et cache certainement des mobiles politiciens inavouables.

Au-delà du cas d’un homme, cette situation révèle l’inadaptation d’une législation actuelle des collectivités locales qui permet au maire d’une ville comme Nice de retirer sans motifs sérieux d’importantes délégations à un élu pourtant ancré dans son territoire de ville et tirant une forte légitimité dans un secteur de la ville dont il avait doublement la responsabilité au titre du Territoire de Ville « Cœur de ville » ainsi que dans son mandat de conseiller départemental élu dans un canton qui recoupe exactement les délimitations du dit-Territoire placé sous sa responsabilité.

La municipalité de Jacques Peyrat avait à l’époque, en 2002, dans le cadre de sa Politique de proximité, instauré 8 territoires de ville, avec pour chacun d’eux des services situés au sein de Maisons de Territoires.

Jacques Peyrat avait souhaité par cette nouvelle organisation de proximité créer les conditions pour le futur d’une division de la ville en plusieurs arrondissement administratifs.

Cela fait en effet de nombreuses années que le législateur aurait dû prévoir d’associer des villes de population telle que la nôtre ou Toulouse, au statut dit « PLM » qui couvre les villes de Paris, Lyon et Marseille.

Ainsi c’est sur la base de ces arrondissements, que serait élu le Conseil municipal de Nice en autant de portions que d’arrondissements existants, comme ce fut d’ailleurs le cas à Nice pour les élections antérieures à celles de 1983 avec trois secteurs électoraux.

Les arrondissements auraient ainsi à leurs têtes non plus des adjoints de Territoires mais des maires d’arrondissements élus par leurs conseils d’arrondissements respectifs.

Un tel système offrirait l’avantage d’une proximité plus grande des élus avec leurs électeurs et une meilleure légitimité à l’élu de territoire, mieux identifié auprès de la population et non plus soumis à l’arbitraire d’un seul homme voire de son cabinet, évitant ainsi de vivre des situations comparables à celle à laquelle nous avons assistée ces derniers jours. 

Aussi, l’Entente républicaine a pris l’initiative d’écrire à M. Eric Ciotti, le député de Nice le plus proche de sa sensibilité politique, afin de lui soumettre cette proposition et lui demander d’y apporter toute suite utile sur le plan législatif selon l’appréciation qu’il en fera. 

Hervé de Surville, président de l’Entente Républicaine de Nice

Contact : 06 03 75 55 95

 

COURRIER à Monsieur le Député des Alpes-Maritimes Eric CIOTTI

Courrier_EC

Posté par POLITIQUE PACA à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2017

CULTURE A NICE CULTURE A NICE CULTURE A NICE

FRANCK SAISSI : 

LE CARNAGE

111070154

 

     

Bonjour,

une petite newsletter pour faire passer des messages plus ou moins subliminaux.



Le Cromdale, échoué à Lizard Point UK en 1913, sur une carte du De Sonis:
Pacifique Est, édition de 1914. (105x76cm)



NICE 2017
La ville est devenue une porcherie. La promenade des anglais est défigurée
par les déchets qui s'accumulent sur les plages, autour des poubelles.
Partout des boites vides de frites, canettes, emballages et sacs plastiques,
cartons de pizzas, jusque sur le Mont Boron, devenu une décharge à ciel ouvert.

Les Yatchs de luxe des traficants de drogue se font plus rares sur le port.
Ces gens-là n'aiment pas trop la saleté.
Même les Niçois en ont ras le bol : des merdes de caniches et de spitz sur les trottoirs, passe encore, mais des emballages de Mac-Do, c'en est trop.

Certains demandent un plan vigipoubelle. De coller des amendes aux éco- délinquants et des TIG pour nettoyer les rues.
De faire un reportage Nice-Matin qui suivrait quelques jeteurs de mégots
en train de faire le ménage.


Le mot serait passé comme une trainée de poudre. Personne n'a envie de lâcher de la thune, encore moins de se taper la latche pour une boite de frites.
À l'époque, les pouvoirs publics avaient mis en place un réseau inextricable
de caméras de vidéo-surveillance : on pouvait étaler sa merde filmée en temps réel,
mais la priorité c'était le Big Data, ficher le troupeau, tracer les terroristes potentiels.
Biopolitique de rigueur.



NICE 2037
Les rues sont tellement encombrées par les ordures que les voitures ont du mal à se frayer un chemin. On fait circuler des chasse-neige le matin.

Au prétexte que les déchets se coincent sous les voitures, qu'elles les déplacent
et contribuent à leur expansion, on fait payer des taxes aux automobilistes qui n'ont
pas acheté de voiture équipée d'étrave en acier inoxydable, aux normes européennes.

Les rats sont ressortis des égouts et vivent parmi les hommes.
On en fait même commerce sur le cours Saleya et ailleurs en ville, grillés dans une part de socca façon galette saucisse.


Lorsqu'il est question de nettoyer la ville de fond en comble, d'éradiquer les rongeurs, des associations s'insurgent et manifestent car depuis la suppression des aides sociales, beaucoup n'ont plus que du rat à manger.



NICE 2057
La ville est totalement engloutie sous les ordures.
Vue d'avion, on ne voit plus que quelques immeubles dépasser : la coupole de l'église russe et le dernier étage du Régina, occupés par les élus, ravitaillés par hélicoptère.


Pour survivre aux maladies et à l'odeur, les Niçois ont creusés des galeries souterraines grâce au tunnelier du tramway, abandonné sur place quelques décennies plus tôt.


Sous terre, ils ont reconstruit leurs indispensables centres commerciaux et se servent d'ascenseurs pour acheminer les ordures qu'ils produisent jusqu'à la surface.
La vie reprenait son cours.

NICE 2067 ????

Gueuleton glouton

CENDRES

J'ai bien aimé les dessins érotico-mythologiques de Cendres Lavy à la Galerie Depardieu, aux antipodes des dessins aseptisés qu'on voit partout.



DICHOTOMIE

À lire, le très bon livre de Martin Winckler, "Les brutes en blanc", sur les violences physiques et psychologiques infligées aux patients par les toubibs.
Le passage sur la psychiatrie est bien, mais ce n'est même pas la partie visible de l'iceberg.
Le sujet mériterait un bouquin de 1000 pages.



PAYES TON SKEUD

Le DVD "La Strada" de Fellini à la BVR est rayé, c'est dommage j'aimerai bien le voir.

Barbelés



STORYBOARD

J'essaie de mettre en image une sale histoire qui me replonge dans le passé.
Y'a une brochette de pontes à coincer dans des barbelés-rasoirs.
Ça fait rire mais j'en connais qui vont pas trop continuer à se marrer.
J'ai rien oublié. La justice, ils savent la contourner : tout est fait pour faciliter la tâche des ordures encartées. Le ménage s'impose. A grands renforts d'encre-acide,
tant pis si c'est l'estomac noué, il ne faut rien lâcher. L'encrier plutôt que meurtrier.
La dream team des affaires culturelles doit brûler.
Les petits protégés ne le seront pas éternellement.
J'ai tout mon temps...


Hannibal le zèbre



SUR L'ÉCHAFAUD

"Landru, croyez-vous en Dieu ?"
"Et vous, mon père, croyez-vous que c'est le moment de jouer aux devinettes ?"

Bon voilà, c'est fini pour cette newsletter, bonne chance pour éviter les expositions pourries, à bientôt !

Franck

http://www.francksaissi.com

113866457_o

 

EXPO A LA GALERIE MONEGASQUE L'ENTREPÔT 

ff-lever_lencre

http://www.lentrepot-monaco.com/exposition_lever_lencre.html

fsassi12

Daniel Boeri a présenté Franck Saïssi « Lever l’encre » du 9 septembre au 10 octobre 2015, à l’Entrepôt, 22 rue de Millo, 98 000 Monaco

Franck Saïssi est un jeune artiste français né le 6 juillet 1975 dans un pousse-pousse à Saïgon (matricule S3080). Il vit et travaille à Nice. L’artiste a exposé à l’Entrepôt une cinquantaine de dessins traités à l’encre de chine ainsi qu’au fusain, multipliant les différents supports (partition musicale, livre, papier Ingres ...) «

Chez Franck Saïssi, sous le déchaînement des lignes et des couleurs que l’on pouvait imaginer, on capte d’abord l’attitude picturale, celle qui équilibre les formes, assied les proportions, stabilise les fulgurances, affine les exagérations voulues... Une sagesse s’impose, elle organise la pièce peinte ou dessinée et, loin de limiter la frénésie apparente, la renforce en lui accordant sa présence. Ainsi évoluent sous le contrôle de l’artiste la sensibilité de son envolée et le respect de l’art de peindre. Saïssi appartient à l’expression figurative.

Des nus, des portraits, des paysages sont visibles et se prétendent tels. La modernité efface bien entendu le détail inutile, la soumission au vérisme ou l’éclat factice. Le clin d’oeil complice au contemplateur est banni comme l’agrément de la facilité. Il faut au contraire, pour pénétrer cet univers, admettre sa violence volontaire, les grandes lignes de ses lancées schématiques, ses contrastes, voire ses déchirures.

Ces oeuvres sont vastes, non par les dimensions favorables au gestuel, elle acquièrent leur vastitude de la largesse de leur conception car le sujet n’est ici que prétexte. En fait la voltige et l’adresse de l’acte de peindre s’accomplissent ici pleinement dans l’éthique de la vocation. Avec lui, l’art devient l’assassin de la pensée tranquille, endormie, comateuse. Les courbes lentes démentent les scansions des chocs de la vie, c’est ainsi que Franck Saïssi navigue entre le jour et la nuit, entre le cri du noir et la vie du jour. »

SOURCE : extrait du texte de Michel Gaudet Critique d’Art Chevalier de l’ordre des Arts et des lettres.

Posté par POLITIQUE PACA à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 novembre 2017

INFOS SUR LA LIGNE T2 DU TRAMWAY DE LA VILLE DE NICE : CATHERINE LE TUNNELIER EST SORTI DE TERRE CE SAMEDI 4 NOVEMBRE 2017

LA SAGA DU TRAMWAY LIGNE 2 DE NICE CONTINUE

A Nice, la tête du tunnelier est sortie de terre

Le tunnelier Catherine est sorti de terre.

Le tunnelier Catherine est sorti de terre. Franz Bouton

5,4,3,2 1.... Et Catherine est sortie des entrailles de la Terre. La roue de coupe du tunnelier a été levée ce samedi.

Sortie du sous-sol niçois où l'engin de 78 mètres de long était entré il y a 18 mois pour creuser les 3, 2 kilomètres du tunnel, entre la rue Ségurane et le boulevard Grosso.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a salué un moment historique et s'est félicité de "la réussite" de ce chantier, "un chantier comme il y en a un par siècle" .

"Nice est bien posée sur sa terre millénaire et les techniques d'aujourd'hui vont lui donner un réseau de transport du XXI e siècle ", a-t-il déclaré avant de dire sa "joie de voir Nice retrouver son statut de grande ville, sa dignité, et sa beauté" .

Toute la journée de demain dimanche (de 10 à 17 heures), les Niçois pourront, eux aussi, aller voir le chantier et la roue de coupe de Catherine suspendue sur des palans à son puits de sortie, A l'angle de la rue de France et du boulevard Grosso.

Le tunnelier sera ensuite démonté pièce par pièce et évacué. Cette opération durera trois mois.

**********************************************************************************************

 

 

Le tunnel de la ligne 2 du tram de Nice parti pour coûter 57,5 millions de plus que prévu

SOURCE NICE-MATIN 

 

Image d'illustration

 

Image d'illustration Image DR

 

Les socialistes font les comptes. Au coté de Patrick Allemand, leader du groupe "Un autre avenir pour Nice" au conseil municipal, Paul Cuturello et Christine Dorejo, membres de la commission d'appels d'offre de la Ville de Nice, ont dévoilé , ce vendredi,à la presse les chiffres du surcoût du chantier du tunnel de la ligne 2 du tramway.

Les trois points à retenir de leur conférence de presse.

1. UN SURCOÛT DE 57,5 MILLIONS D'EUROS

Selon les calculs des socialistes, le marché des travaux de génie civil accuse un surcoût de 40,1 millions d'euros hors taxe (HT), soit 14,8 % en plus du marché initial. De 270 millions annoncés, l'ardoise grimpe à 311 millions HT.

Le marché de maîtrise d'oeuvre augmente aussi: la note s'alourdit de plus de 17 millions. Au total, les socialistes évaluent le surcoût du tunnel à 57,5 millions d'euros HT.

"Ce n'est pas rien! C'est un montant supérieur au coût de la Ligne 3 qui était initialement estimé à 56 millions!, fustige Paul Cuturello. Le prix au kilomètre de ce tunnel, c'est 114 millions d'euros!"

2. POURQUOI LA NOTE A GRIMPÉ ?

A l'origine de ce "dérapage" financier, des incidents de chantier. "Des événements imprévus sur la localisation mais prévisibles dans le contexte", dénonce Patrick Allemand.

A savoir: des imprévus sur les stations souterraines Jean-Médecin et Garibaldi qui ont contraint la Métropole à prendre des mesures de rattrapage et d'accélération pour tenir les délais de livraison de la ligne 2 prévue en septembre 2019 pour sa mise en service complète.

Des travaux supplémentaires d'étanchéité, de renforcement ou encore un doublement les postes de travail sur certaines portions qui ont coûté cher...

3. L'ADDITION POURRAIT ÊTRE ENCORE PLUS SALÉE...

Le calcul des socialistes ne tient pas compte des conséquences financières de l'incident de la rue de France survenu le 4 juillet (une partie de la chaussée s'était effondrée au passage du tunnelier créant un trou béant de 6 mètres de diamètre au niveau du numéro 90 de la rue).

Cet effondrement avait longuement mis le tunnelier à l'arrêt et nécessité des injections de béton. "Chaque journée d'arrêt du tunnel coûte 86.500 euros. Un mois d'arrêt coûte 2,6 millions d'euros!", s'alarme Paul Cuturello.

S'ajouteront aussi à la note globale les frais d'indemnisation des commerçants, de la rue Victor-Hugo et de la rue de France, qui, là aussi, devraient dépasser l'enveloppe initialement prévue.

***********************************************************************************************

LIRE AUSSI. Surcoût de 57,5 millions du tunnel du tram: la riposte des services de Christian Estrosi

 

 

Surcoût de 57,5 millions d'euros du tunnel du tram: la riposte des services de Christian Estrosi

Image d'illustration

Image d'illustration Image DR

La Ville de Nice répond, coup pour coup, aux socialistes, qui ont dénoncé, ce vendredi matin, un dérapage financier de 57,5 millions pour le tunnel de la ligne 2 du tramway.

"Le marché des travaux de génie civil accuse un surcoût de 40, 1 millions d’euros hors taxe (HT), soit 14,8% du marché initial. Le marché de maîtrise d’œuvre augmente aussi: la note s’alourdit de 17, 4 millions", avaient affirmé devant la presse les municipaux d'opposition, Patrick Allemand, Paul Cuturello et Christine Dorejo.

Une "addition salée " qui pourrait encore s'alourdir, selon eux.

La contre-attaque des services de Christian Estrosi n'a pas tardé: "L'opposition, non contente d'avoir eu tort sur la sortie du tunnelier sans incident majeur, cherche désormais à mentir sur le coût du tramway qui ne pourra être analysé qu'à la fin du chantier. Toute la transparence sera faite, comme nous l'avons toujours dit. Ils n'arrivent pas à se réjouir du tramway alors que les Niçois le réclament pourtant très largement".

LA RIPOSTE DE LA VILLE EN TROIS POINTS

1. Un surcoût inférieur à celui de la ligne 1

"Un avenant sur le marché du tunnel a été présenté à la Commission d’Appel d’Offres du 9 août 2017 et a fait l’objet d’un avis favorable de la CAO (le conseiller municipal PS, Paul Cuturello était présent et ne s’y était pas opposé, ndlr)", affirme un porte-parole des services de Christian Estrosi.

Avant de détailler le contenu de cet avenant: "Il confie au groupement d’entreprise Thaumasia des prestations de second œuvre (revêtements muraux en pierre dans les stations par ex) qu’il était prévu d’inclure dans un marché ultérieur, afin d’optimiser la pose de ces éléments pendant la réalisation du génie civil. Ce sera donc une moindre dépense par la suite.

Il traite des mesures prises pour accélérer le calendrier de réalisation des stations Jean Médecin et Garibaldi afin de compenser le retard pris dans la libération des emprises (contentieux fonciers avec des riverains sur Jean Médecin, fouilles archéologiques supplémentaires prescrites par l’Etat sur Garibaldi). Ces accélérations ont permis de ne pas arrêter le tunnelier, car la réalisation des parois moulées est un préalable indispensable à son passage dans les stations.

Il organise des modifications de projet apparues lors des études techniques, notamment pour les stations souterraines (aspects sécurité et défense incendie renforcés). Il prend en compte les traitements préalables réalisés suite aux études géotechniques avant passage du tunnelier."

"Comme dans tous les grands projets, poursuit ce représentant de la Ville de Nice, un ajustement du budget de l’opération est souvent nécessaire pour traiter des avenants comme celui-ci. L’augmentation qui en résulte sur le marché du tunnel (+14,8%) reste cependant limitée et se situe dans la norme de ces ouvrages souterrains. Il n’y a donc pas contrairement à ce qui est affirmé, un énorme dérapage financier".

Et de donner l'exemple du surcoût de la Ligne 1 du tram: "+ 100 M€ soit +30% d’augmentation pour un tracé de 3km de moins que T2 et pas de tunnel ".

2. Des calculs erronés

"Pour ce qui est de la maîtrise d’œuvre, le montant évoqué de +17 M€ ne concerne pas le tunnel, assure la Ville. Il s’agit de la totalité des évolutions au fil de l’eau depuis 2009 sur ce poste pour l’opération ligne 2 et ligne 3 du tramway comme récemment par exemple la préservation du bâtiment du 20-24 rue Ségurane relatif à la section Ségurane – Cassini (marché passé avec l’entreprise Razel Bec) ainsi que des sujets relatifs à la section en surface.

Là aussi, ces évolutions de contrats sont habituelles sur ce type d’opération complexe et sur une durée importante. Il est donc totalement erroné d’ajouter le montant de ces avenants sur la maîtrise d’œuvre au coût du tunnel."

3. Un chantier qui " fait l'objet d'une très bonne gestion"

"57, 5 millions de surcoût? Ce n'est pas rien! C'est un montant supérieur au coût de la Ligne 3 qui était initialement estimé à 56 millions!", avait fustigé le socialiste Paul Cuturello. " Une comparaison sans objet", tacle la Ville."

"Le coût de la ligne 3 est très inférieur aux références habituelles, principalement par le fait que les travaux d’infrastructures ont déjà été réalisés au préalable dans le cadre de l’aménagement de l'opération d'intérêt national (OIN) de la Plaine du Var (réalisation de la voie de 40 m), qui comprend les déviations de réseaux, la voirie associée, et le dégagement des emprises".

"Il est étonnant que Monsieur Allemand s’émeuve du faible coût de la ligne 3, termine ironiquement le porte-parole de la Ville. Il s’était déjà interrogé sur la baisse constatée des acquisitions foncières ( - 7,9 M€), sur la baisse de la maîtrise d’ouvrage ( - 3 M€) et sur la baisse du coût du pont-rail avec RFF (- 3,5 M€).

Ces baisses correspondent à l’ajustement entre les montants budgétés et les dépenses réalisées et aux diverses économies réalisées. Ces économies prouvent que ce chantier fait l’objet d’une très bonne gestion ".

 

img_5175_32

Christian ESTROSI Maire de Nice Président de la Métropole 06.

***********************************************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

GALETTE DES ROIS RÉGIONALE EN PACA PRÉSIDE PAR CARL LANG DU PARTI DE LA FRANCE LE SAMEDI 20 JANVIER 2018 A 14 HEURES

Galette des Rois régionale

En P.A.C.A.

Rendez-vous patriotique

Samedi 20 Janvier 2018

à 14 heures

Avec le Parti de la France 

 

SITE : https://partidelafrance83.wordpress.com/

 

gakette

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION 83 :

DIDIER MONNIN  06-82-57-79-50

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION CANNES-ANTIBES 06 :

JEAN-CLAUDE FRAPPA  04-93-34-66-10

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION NICE 06 :

GERARD DIACONESCO 06-32-17-36-33

*********************************************************************************************** 

« Retour sur le blog

25 octobre 2017

FESTA DEL CINEMA DI ROMA

12e EDIZIONE DELLA FESTA DEL CINEMA DI ROMA

26 Ottobre - 5 Novembre 2017

exibartsegnala20171024112231

La dodicesima edizione della Festa del Cinema di Roma si svolgerà dal 26 ottobre al 5 novembre 2017 all’Auditorium Parco della Musica e in altri luoghi della Capitale. La struttura firmata da Renzo Piano sarà il fulcro della manifestazione e ospiterà proiezioni, incontri, eventi, mostre, installazioni, convegni e dibattiti. I 1300 mq del viale che conduce alla Cavea saranno trasformati in uno dei più grandi red carpet al mondo.


Il pubblico avrà a disposizione numerose sale: da quelle presso il Parco della Musica (Sinopoli, Petrassi, Teatro Studio Gianni Borgna, Studio 2, Studio 3, AuditoriumArte, 3 e Google Cinema Hall) all’Auditorium del MAXXI – Museo nazionale delle arti del XXI secolo, dalla Casa del Cinema al Cinema Trevi, dal My Cityplex Europa a Rebibbia Nuovo Complesso e Rebibbia Femminile, dal Policlinico Universitario Agostino Gemelli al Teatro Palladium, da via Condotti a via Frezza fino al Teatro di Tor Bella Monaca. Accanto all’Auditorium Parco della Musica sorgerà il Villaggio del Cinema, costituito da padiglioni e stand in acciaio, vetro e legno, appositamente realizzati per la manifestazione e i suoi visitatori.
La Selezione Ufficiale della Festa del Cinema ospita 39 film, con l’obiettivo di offrire qualità ed eccellenza in tutte le espressioni cinematografiche: nel cinema indipendente, nella produzione di genere, nell’opera di autori affermati, in quella di registi emergenti, nella ricerca e nella sperimentazione, nel cinema di dichiarata vocazione spettacolare, nell’animazione, nella visual art e nei documentari.
Un ruolo importante sarà anche quest’anno svolto dagli Incontri Ravvicinati con autori, attori e protagonisti della cultura italiana e internazionale, dalla Retrospettiva, dai Restauri e dagli Omaggi.


Accanto alla Festa, come sezione autonoma e parallela, Alice nella città organizzerà, secondo un proprio regolamento, una rassegna di film per ragazzi.

 

SCARICA IL PROGRAMMA DELLA DODICESIMA EDIZIONE

La dodicesima edizione della Festa del Cinema di Roma è prodotta dalla Fondazione Cinema per Roma.


La manifestazione è promossa da Roma Capitale, Camera di Commercio Industria Artigianato e Agricoltura di Roma, Regione Lazio, Fondazione Musica per Roma, Istituto Luce Cinecittà (in rappresentanza del Ministero dei beni e delle attività culturali e del turismo).


Piera Detassis è il Presidente della Fondazione Cinema per Roma e del Consiglio di Amministrazione composto da Roberto Cicutto, Laura Delli Colli, José R. Dosal, Lorenzo Tagliavanti. Francesca Via è il Direttore Generale della Fondazione, Antonio Monda il Direttore Artistico della Festa del Cinema, affiancato da un comitato di selezione coordinato da Mario Sesti e composto da Richard Peña, Giovanna Fulvi, Alberto Crespi, Francesco Zippel, Valerio Carocci.  
Il Main Partner è BNL Gruppo BNP Paribas. I Partner Istituzionali sono Ministero dei beni e delle attività culturali e del turismo, Ministero dello Sviluppo Economico, ICE – Agenzia per la promozione all’estero e l’internazionalizzazione delle imprese italiane. La Festa del Cinema si svolge in collaborazione con Alice nella città, Centro Sperimentale di Cinematografia – Cineteca Nazionale, MAXXI – Museo nazionale delle arti del XXI secolo. Lo Sponsor Ufficiale è 3 e Google. L’Auto Ufficiale è Mazda. Acea e Fendi sono i Partner. Rai, Rai Movie, Rainews24, Rai Radio2, Rai Radio3 sono i Main Media Partner. Il Media Partner è Getty Images. Pino Chiodo è il Partner Tecnico per le attrezzature di proiezione (pellicola e digitale). JTI è Sponsor.

 

Rivivi la storia della Festa, i film, gli eventi e i personaggi che l’hanno resa una delle manifestazioni di cinema più importanti a livello internazionale.

LA STRUTTURA
Antonio Monda

La manifestazione è organizzata dalla Fondazione Cinema per Romacon il supporto dei Soci Fondatori e del Main Partner, BNL Gruppo BNP Paribas.

Direttore artistico della Festa del Cinema di Roma è Antonio Monda, scrittore, docente universitario e curatore di celebri retrospettive presso le più prestigiose istituzioni culturali americane.

Nel suo lavoro, Antonio Monda è affiancato da un Comitato di Selezione coordinato da Mario Sesti e composto da Richard PeñaGiovanna FulviAlberto CrespiFrancesco ZIPPEL, Valerie CAROCCI.

festival_cinema_roma3_300x169

Posté par POLITIQUE PACA à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2017

COMMUNIQUE DE PRESSE DU DÉPUTE ERIC CIOTTI PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DES FINANCES DU DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

Communiqué de presse

Vendredi 20 octobre 2017

 

 

110384843

Réaction d’Eric Ciotti suite aux déclarations du Premier Ministre Édouard Philippe sur la prise en charge des mineurs non accompagnés par les Départements :

« Une décision de bon sens et d’intérêt public qui ne règle cependant qu’une partie du problème »
« À l’occasion du Congrès de l’Assemblée des Départements de France (ADF) à Marseille, le Premier Ministre Edouard PHILIPPE a officiellement annoncé aux présidents des Départements que l’État acceptait de répondre à ses responsabilités en matière de politique migratoire en prenant à sa charge, à compter de 2018, l’évaluation et l’hébergement d’urgence des mineurs non accompagnés jusqu’à la confirmation de leur minorité.

Je prends acte avec satisfaction de cette décision. Elle reprend une des mesures inscrites dans ma proposition de loi relative à l’immigration déposée le 25 janvier 2017 à l’Assemblée nationale et sur laquelle j’ai très régulièrement interpellé les gouvernements successifs.

Il s’agit d’une décision de bon sens et d’intérêt public qui ne règle cependant qu'une partie du problème. La problématique des flux migratoires importants à la frontière demeure et appelle une réponse globale du Gouvernement, qui ne semble pas avoir pris la mesure de l'urgence de la situation.

Cette décision replace l’État face à ses responsabilités régaliennes en matière de contrôle des flux migratoires. Elle permet également aux Départements de se concentrer sur leur mission d’aide sociale à l’enfance, qui doit venir en aide à tous les mineurs, mais sans être l’otage des passeurs qui encouragent la fraude sur l’âge ou la réalité de l’isolement de ces personnes.

L’effort consenti par les Départements, et particulièrement par ceux, frontaliers, qui se trouvent en première ligne dans l’accueil de ces populations, est devenu insoutenable, face à une crise migratoire d’une ampleur inégalée qui ne cesse de s’approfondir d’années en années.

Cette crise pèse inexorablement sur l’équilibre budgétaire de nos Collectivités déjà fortement mises à mal du fait du désengagement de l’État. Pour la seule année 2017, le nombre de mineurs accueillis par l’aide sociale à l’enfance a bondi de + 30% et représente un effort financier annuel pesant près d’un milliard d’euros sur les finances départementales dans toute la France, mettant en grave danger l’ensemble de la politique de protection de l’enfance.

Si cette annonce semble aller dans le bon sens, elle ne constitue qu’une première étape d’une réforme plus profonde sur la politique migratoire qui doit être engagée rapidement. Je demeure plus que jamais vigilant sur le contenu et le calendrier de mise en oeuvre de ces mesures annoncées aujourd’hui par le Premier Ministre. »


Éric Ciotti
Député
Président de la commission des finances du Département des Alpes-Maritimes

***********************************************************************************

20 octobre 2017

SUR PARIS PREMIÈRE TV DÉBAT AVEC L'INVITE CHRISTIAN ESTROSI QUELLE LIGNE POUR LA DROITE ? POURQUOI LA DROITE PERD LES ELECTIONS?

CHRISTIAN ESTROSI :

 

QUELLE LIGNE

 

POUR LA DROITE ?

3196709893_1_8_4E0D5o3a

 

LIGNE TRAMWAY T2 DE NICE EN SURFACE... C'EST MALHEUREUSEMENT TROP TARD ... LE TROU EST FAIT ... TROU PYSIQUE ... MAIS AUSSI TROU FINANCIER... QUI PAIERA ?... LE CONTRIBUABLE NICOIS COMME D'HABITUDE. 

1:58:09

Zemmour et Naulleau : Débats musclés avec Florian Philippot, Chistian Estrosi, Duhamel, .....

Médias Magazine
45 k vues

nicxxq220_cd_travaux_20189591

VOIR AUSSI LE DOSSIER COMPLET SUR LA LIGNE T2 DU TRAMWAY DE NICE
***********************************************************************************************

POURQUOI LA DROITE

 

 

PERD-ELLE LES ÉLECTIONS?

 

 

par L’Imprécateur

 

10614143_17465748

Depuis des années nous nous battons pour que la droite revienne au pouvoir. Qu’elle soit de droite républicaine ou frontiste, peu nous importait, l’essentiel était que la gauche perde enfin le pouvoir et cesse de ruiner la France, d’appauvrir les Français  et d’en détruire l’esprit et la culture. À force de démontrer et d’argumenter, nous avions prouvé que c’est possible. Les sondages en 2016 donnaient enfin la droite largement gagnante sur un plateau avec Fillon dont le programme était solide. Fillon éliminé pour les raisons que l’on sait, la justice ne s’intéresse plus à lui, c’était le tour de Marine. Mais c’était sans compter sans la puissance de la finance mondiale qui année après année place ses pions dans tous les pays occidentaux.

Elle avait son candidat, Emmanuel Macron, poussé, formé et financé par son ami Henri de Castries, PDG d’AXA et « en même temps » président du groupe de Bilderberg. Il avait déjà fait élire Hollande en 2012, Sarkozy ayant compris lors d’une réunion au club Le Siècle en avril 2012 qu’il allait au devant de graves ennuis s’il ne laissait pas Hollande gagner.

Il a récidivé en 2017 en faisant le nécessaire pour que Marine Le Pen se retrouve devant Fillon au premier tour, mais plombée par des pseudos accusations d’emplois fictifs, ce qui assurait la victoire de Macron, dont les millions gagnés chez Rothschild et mystérieusement disparus  n’intéressent pas le Parquet financier. Maintenant, avec Macron, ne nous faisons pas d’illusions, c’est bien la Gauche qui est encore au pouvoir derrière une façade de quelques ministres venus de la droite par opportunisme : les impôts continuent à augmenter, les très riches s’enrichissent encore plus qu’avant et les pauvres s’appauvrissent, l’immigration augmente doucement mais surement, la Sécurité ne s’améliore pas et l’islam gagne du terrain.

Comment ces défaites à répétition d’une droite majoritaire dans le pays et ces victoires d’une gauche fracturée et minoritaire sont-elles possibles ? Et Macron qui se dit ni Droite ni Gauche, élu avec 24% des inscrits ?

Ceux qui refusent la Mondialisation financière associée à l’Internationale migrante qui a remplacé à gauche l’Internationale ouvrière, subissent une situation des plus paradoxales. Depuis des décennies, ils sont contraints d’endosser le costume taillé sur mesure de l’odieux fasciste au front étroit, aux idées simplistes et aux pulsions primaires, homophobe, xénophobe, islamophobe, etc.

Les partisans du Système financier mondial sont au contraire avantageusement dépeints comme des êtres tolérants, humanistes, intelligents, nuancés, ouverts, pédagogues, qui voudraient, comme leurs aînés que « cent fleurs s’épanouissent et que cent écoles rivalisent » (Mao-Tse-Toung), sous l’autorité ferme mais compréhensive d’un Gouvernement Mondial qui apporterait la paix éternelle dans un vivre ensemble harmonieux et multiculturel.

Le miroir du Système renvoie une image où le noir est foncièrement gentil et le blanc naturellement méchant.

 

Réfractaires et Patriotes

Aussi loin que l’on remonte, les milieux réfractaires ont toujours cherché à persuader par des arguments, des chiffres, des idées ou l’exposé de faits précis et vérifiables. Voyez nos blogs patriotes, les analyses sur l’immigration, le Grand Remplacement, le Mondialisme, les sites de réinformation et la production éditoriale riche et diversifiée de ce milieu décalé, bien plus intellectuel que véritablement politique.

Alors que nos adversaires bienpensants, et le Peuple qu’ils imprègnent par la télévision et les médias, se contentent de renforcer l’ambiance idéologique du moment, le « politiquement correct » de la saison, les Réfractaires cherchent à convaincre et à « réveiller » le Peuple par des arguments et des raisonnements construits et freiner ce qui ressemble fort à une démolition contrôlée de notre Civilisation.

Le Réfractaire n’a donc qu’une seule arme à sa disposition : la persuasion ! Nous réussissons à convaincre, les sondages le montrent. Seulement le Peuple vote quand même pour le Système, aujourd’hui incarné par Macron qui le fait marcher à coups d’émotions. Nous prouvons les dangers de l’immigration musulmane incontrôlée, le Système sort le photomontage d’un petit garçon kurde, Aylan Kurdi, prétendument trouvé mort sur une plage turque (il était bien mort, mais ailleurs) et tout le monde est sommé de pleurer le petit migrant et d’oublier les attentats terroristes.

Et ça marche !   ... EN MARCHE ...

Le Réfractaire s’adresse à la raison et à l’intelligence, les maîtres d’œuvre du Système s’adressent à nos émotions et à nos instincts primaires. Le Système ne persuade pas : il manipule !

Le Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens, PUG 2014, nous explique pourquoi.

 

La psychologie de l’engagement

Dans une société où les médias ont au fil des ans dressé le Peuple à réagir aux émotions, la psychologie de l’engagement démontre qu’une conviction, même forte, déterminera un comportement, si, et seulement si, un « acte préparatoire fait lien » entre celle-ci et celui-ci. Faute de lien la conviction a de fortes chances de rester à l’état de potentialité.

C’est bien là le drame : à droite, on ne sait pas créer cet acte préparatoire à la bonne décision. Ni l’autorité ni la persuasion ne sont des moyens réellement efficaces. L’autorité ne dure que le temps que dure la peur du gendarme et la persuasion n’implique pas forcément des changements comportementaux. Seulement dans 3% des cas disent les études !

Dimanche matin dernier, un reportage de la chaine Public sénat sur la Birmanie montrait comment les moines bouddhistes faisaient adhérer un groupe de villageois à la lutte contre l’islam :

  • « Nous pensons que le gouvernement est trop laxiste avec les islamistes. Dites-nous si vous le pensez aussi ».
  • Les villageois en cœur : « Oui, nous le pensons ».
  • « Bien… Que tous ceux qui le pensent lèvent la main ».
  • Et tous les villageois de lever la main !

Le commentateur expliquait qu’ensuite, après une heure environ de cette méthode, les moines obtenaient sans difficulté que tout le village uni agisse pour expulser les Rohingyas, et que c’était honteux, “islamophobe”, que les moines étaient racistes et défendaient leur religion, le bouddhisme contre un islam pourtant bienfaisant, etc.

Sans penser sans doute que sa chaine de télé (et bien d’autres) agissent en France de la même manière que les moines birmans quand elles participent au façonnage d’une société française où il est mal vu de ne pas affirmer haut et fort que les musulmans sont gentils, que la "Charia" est compatible avec les valeurs républicaines, et que la droite républicaine est islamophobe, sexiste et archaïque.

Une société française qui finit par voter majoritairement pour le système qui l’opprime, la spolie par l’impôt et la prive lentement mais surement de ses libertés fondamentales et de sa sécurité. Une société française où il devient dangereux de s’exprimer.

Pensez à ce discours de Macron disant qu’il ne voulait à aucun prix de la droite lepéniste « Je n’en veux pas ! » et la salle en chœur « Non, on n’en veux pas ! ».

Macron hurlant à la façon du Führer : « Pas ça, pas ça, pas ça ! ». La salle reprenant « Pas ça, pas ça, pas ça ! », les chauffeurs de salle, une cinquantaine de jeunes en T-shirts En Marche ! l’ayant préalablement chauffée à blanc.

C’était la méthode des moines bouddhistes birmans pour convaincre les villageois de rejeter les Rohingyas musulmans, la méthode de la psychologie de l’engagement.

La moitié environ de ceux venus voir le one-man show de Macron étaient entrés sceptiques dans la salle, convaincus qu’il y a trop de migrants, trop d’impôts, pas assez de sécurité anti terroristes. Ils ont voté Macron ensuite.

Le pire, c’est que c’est aujourd’hui la Droite elle-même, avec une proposition de loi venant de la gauche des Républicains, qui veut interdire à la Droite d’utiliser l’émotion que provoquerait la diffusion des noms des terroristes et des photos de leurs crimes. (voir l’article)

Par contre, soyez certains que si c’est la photo tout aussi horrible d’une migrante enceinte entrain de se noyer en Méditerranée, vous y aurez droit en boucle pendant des semaines et il ne servira à rien de démontrer et prouver qu’il s’agissait d’un montage, la gauche aura gagné pour plus d’immigration.

L’Imprécateur

Posté par POLITIQUE PACA à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2017

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA DÉPUTÉE EUROPEENNE MADAME CHRISTINE ARNAUTU

COMMUNIQUE DE PRESSE DE MADAME CHRISTINE ARNAUTU Député Européen, Conseiller Municipal et Métropolitain de la ville de Nice 

 

Terrorisme islamiste :

 

 

 

quand Christian Estrosi

 

 

 

réclame à Bruxelles un

 

 

 

hochet à agiter

2017_10_17_arnautu_150x150

Chers amis,

Le président de la Métropole Nice-Côte d’Azur, Christian Estrosi, n’aime rien tant que de se mettre en scène, surtout lorsqu’il parle de sécurité. Pas question de venir titiller l’ex-maire redevenu maire de Nice sur ce terrain-là. Comme Messieurs Valls, Urvoas ou Ciotti, Christian Estrosi se rêve en Monsieur Sécurité. Adepte des gesticulations politico-médiatiques, il applique les mêmes recettes que son mentor Nicolas Sarkozy, roi de l’enfumage : un coup de barre à droite, un coup de barre à gauche et vous voilà cocufiés pour au moins cinq ans…

Lorsque ses obsessions anti-Front national le quittent un instant, Christian Estrosi multiplie les coups de com’ en matière de sécurité, avec un goût très prononcé pour les longues tirades d’autosatisfaction : mise en place de portiques dans les gares aussi inutiles que coûteux, installation tous azimuts de caméras de vidéosurveillance, déclarations tonitruantes sur l’insécurité…

Dernière opération de communication en date : le 29 septembre dernier, lors de l’Assemblée Euro-Méditerranéenne des villes : « Les Maires face au défi du terrorisme ». But de la manœuvre : faire signer à une soixante de municipalités du pourtour méditerranéen la « Déclaration de Nice » visant à lutter contre le terrorisme et qui conclut en ces termes, je cite : « Nous invitons tous les Élus, tous les représentants des villes d’Europe, de Méditerranée et au-delà à nous rejoindre afin de constituer une force incontournable pour lutter contre l’obscurantisme et assurer la paix dans le monde ». Vaste programme !

Le texte a été signé en présence de Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, et du commissaire européen chargé de l’union de la sécurité, Julien King, celui-là même qui n’avait rien trouvé de mieux que de s’inquiéter de « la menace croissante que représente l’extrémisme violent de droite » lors d’une commémoration à la mémoire des victimes des attentats de Bruxelles, le 22 mars dernier.

Monsieur Estrosi, à l’occasion de cette conférence, a proposé la création d’un nouveau fonds européen destiné à contribuer à la sécurisation des espaces publics en ville. Ce faisant, il s’inscrit dans une triple logique : celle du Président de la République et de son gouvernement ambitieux à souhait sur la scène européenne ; celle des eurocrates qui veulent affaiblir les nations par le renforcement du triptyque métropoles – régions – Union européenne ; et enfin, la sienne propre qui consiste à ne rater aucune occasion pour valoriser son image.

La demande peut paraître légitime, au vu des forts investissements consentis pour réduire les risques d’attentats à l’aide de voitures ou camions béliers. Mais, une fois encore, il ne s’agit là que d’une réponse superficielle au défi du terrorisme islamiste. Transformer nos villes en bunker ne suffira pas à arrêter un djihadiste décidé à massacrer des innocents. Et se contenter d’adapter le tissu urbain à la menace islamiste revient à dire à nos concitoyens qu’ils n’ont d’autres choix que de s’y habituer. Quel terrible aveu d’impuissance de la part de nos pouvoirs publics. Voilà qui n’est guère étonnant. À force de ne pas appliquer un véritable état d’exception, nécessaire lorsqu’un pays est en guerre sur son propre sol, les pouvoirs ont recours à ce type de hochet européiste qui n’a même pas le mérite de la cohérence, l’UE étant par sa politique immigrationniste tout aussi responsable de l’essor du terrorisme islamiste que nos gouvernements.

Alors qu’il ferait mieux de faire l’inventaire du quinquennat Sarkozy, et de sa propre politique clientéliste favorable à l’UOIF, Christian Estrosi est plus soucieux de recourir aux bons services de la Commission européenne. Il l’avait déjà fait par le passé, lorsqu’il s’était vanté d’avoir obtenu 200 millions de subventions européennes pour la PACA alors qu’il n’y était strictement pour rien, la décision ayant été prise avant qu’il ne devienne éphémère président de région.

Mais puisqu’il y tient, commençons donc par supprimer l’ensemble des fonds européens versés aux migrants pour leur soi-disant intégration, à toutes les associations parasites qui les aident à se maintenir sur notre sol, et aux inutiles projets dits de dé-radicalisation. Cela représenterait une économie de plusieurs milliards d’euros qui pourraient exclusivement servir à prendre des mesures radicales, pour que cesse l’immigration-invasion de notre continent, ainsi que les compromissions avec l’islamisme radical. C’est une proposition que je viens d’ailleurs de la soumettre aux institutions bruxelloises, sans trop d’illusions, toutefois sur leur réponse…

Chers amis, la France et les nations européennes ont besoin d’une politique à la fois réaliste sur le plan international et extrêmement ferme sur le plan intérieur. Lutter contre le terrorisme islamiste implique d’en finir avec l’ingérence occidentale, de rejeter l’utopie droit-de-l’hommiste qui nous paralyse, de dénoncer les textes internationaux qui empêchent l’expulsion des clandestins, de mettre fin à des décennies de laxisme judiciaire, de protéger nos frontières comme le font la Hongrie, l’Australie et désormais l’Autriche, de sortir de l’espace Schengen, véritable passoire, et de nous libérer du carcan qu’est l’Union Européenne afin de rendre vraiment possible et efficace, une coopération entre nations redevenues souveraines …

Localement, les municipalités ont également des actions essentielles à mener. Plutôt que de constituer des cellules de dé-radicalisation dérisoires et d’arroser des associations communautaristes qui font le lit de l’islamisme, elles devraient consacrer toute leur énergie à rétablir l’autorité de l’État partout où elle est bafouée, à contribuer à l’éradication des zones de non-droit où prospèrent toutes sortes de trafics qui alimentent les filières djihadistes, à lutter contre la petite délinquance, à renoncer à la perpétuelle culture de l’excuse… Les autorités locales, Christian Estrosi devrait le savoir, ont des leviers pour inverser le rapport de force avec ceux qui ont juré notre perte. La peur doit changer de camp. Et pour cela nul besoin de recourir à d’hypothétiques fonds européens, ni de faire de grandes déclarations solennelles, lesquelles ne sont jamais suivies d’effet !

Christine ARNAUTU

Député Européen

Conseiller Municipal et Métropolitain de la ville de Nice

111668071

 

Posté par POLITIQUE PACA à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

ASSOCIATION POUR LE PANACHE A NICE

UNE PASSION POUR

L’HISTOIRE DE FRANCE 

fullsizeoutput_c6be2

L’association « Pour le Panache », présidée par Daniel MATHIEUX, s’adresse à tous les amoureux de l’Histoire, notamment Napoléonienne.

Cette structure, créée en 2014, fédère déjà de nombreux passionnés d’histoire militaire : collectionneurs (armes, tableaux, miniatures, statuettes, uniformes ou figurines), reconstitueurs multi époques (*), personnes à la recherche d’informations (généalogie militaire, uniformologie, …),  ou désireuses d’obtenir une copie de documents ou de textes et d’en connaître l’origine.

Des rencontres, pendant lesquelles chaque membre peut partager ou échanger des informations sur l’histoire militaire de toutes les époques, sont organisées régulièrement.

fullsizeoutput_e5744

Daniel MATHIEUX, alias « Baron La Poste » en reconstitution, et toute son équipe, sauront vous communiquer leur passion pour  les ouvrages, les objets, les costumes et accessoires d’antan, au sein des diverses sections de PLP. « PLP » est reconnu comme un participant de qualité par ses tenues et par son éthique : AHVAE, Grande Armée d’Alsace, Vosges napoléoniennes et, bien entendu, état-major de l’Empereur, tant avec Franck Samson qu’avec Jean-Gérald Larcin (qui est agréé par le Service Historique du ministère de la Défense).

fullsizeoutput_d48c6

Un cycle de conférences initié par Didier ASIN, vice-président, et des expositions, sont programmées, et se tiendront dans les Alpes-Maritimes lors de la saison 2017-2018.

fullsizeoutput_c7d83

Présente dans tous les grands rendez-vous azuréens avec l’histoire (Mars aux musées, bicentenaires napoléoniens, Journées Impériales de Nice d’octobre 2017), l’association participe aussi, en complémentarité avec d’autres associations amies, à des manifestations en France et même au-delà de nos frontières : Italie et Belgique.

L’association est en outre partenaire de plusieurs municipalités dans le département des Alpes-Maritimes : Vallauris-Golfe Juan, La Brigue, Annot, Roquefort-les-Pins, etc.

Alors… Empanachez-vous avec PLP !!

 

Renseignements :   pourlepanache2016@gmail.com

4 rue Andrioli - 06000 NICE /  Tél. 06 74 55 47 31

Jacques_Louis_David_-_Bonaparte_franchissant_le_Grand_Saint-Bernard_20_mai_1800_-_Google_Art_Project

 

(*) La reconstitution historique est une pratique qui consiste à recréer certains aspects d'une bataille, d’un évènement marquant d'une période de l’histoire, d'un mode de vie au quotidien, en s'appuyant sur des éléments matériels reproduisant le plus fidèlement possible la réalité de la période en question (vêtements, mobilier, objets usuels, armes, etc.).

fullsizeoutput_d48b5

********************************************************************************************** 

Posté par POLITIQUE PACA à 09:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 octobre 2017

SEANCE PLENIERE DE L'ASSEMBLEE DEPARTEMENTAL 06

Séance plénière de l’Assemblée départementale 06

WhatsApp

Jeudi 19 octobre 2017 à 9 heures
Hémicycle de l’Hôtel du Département des Alpes-Maritimes
Centre Administratif Départemental – Boulevard du Mercantour à Nice
Jeudi 19 octobre 2017 à 9 heures.

117600614

Charles Ange Ginesy, Président du Département des Alpes-Maritimes, vous convie à assister à la séance plénière de l’Assemblée départementaledu 06.

À l’ordre du jour de cette séance figureront notamment les rapports suivants :

- Les orientations budgétaires pour l’année 2018,
- La décision modificative au budget 2017.

 

ASSEMBLEE DEPARTEMENTALE du 06
Séance du JEUDI 19 OCTOBRE 2017
ORDRE DU JOUR


Rapports
Commissions
Rapporteurs
FINANCES


* 1) Débat d'orientations budgétaires pour 2018 ( CG/DFACP/2017/9)
Commission finances, interventions financières, administration générale, SDIS

* 2) Budget principal - Décision modificative n°1 pour 2017 ( CG/DFACP/2017/7)
Commission finances, interventions financières, administration générale, SDIS

* 3) Budgets annexes - Décision modificative n°1 pour 2017 ( CG/DFACP/2017/8)
Commission finances, interventions financières, administration générale, SDIS.


DEVELOPPEMENT DURABLE ET ENVIRONNEMENT

* 4) Développement durable - rapport annuel 2016 du Département ( CG/DEGR/2017/5)
Commission écologie et développement durable

EDUCATION

* 5) Education - mesures diverses ( CG/DESC/2017/4)
Commission éducation, enseignement supérieur, vie étudiante et recherche.


FONCTIONNEMENT DE L'ASSEMBLEE DEPARTEMENTALE

*6) Délégations au président du Conseil départemental ( CG/SA/2017/12)
Commission finances, interventions financières, administration générale, SDIS

*7 ) Remplacement de postes de Vice-présidents vacants ( CG/SA/2017/13)

Charles Ange GINESY, Président du Département des Alpes-Maritimes, a présidé sa première Assemblée Plénière à l'occasion du débat d'orientation budgétaire et du vote de la décision modificative n°1 du Budget 2017.

L’ordre du jour de cette séance plénière était consacré à la discussion des dépenses publiques envisagées en 2018 et de l’action concrète qui serait menée. Ce débat est marqué par le désengagement continu de l’État aux côtés de toutes les collectivités locales. Face à cette asphyxie, l’Assemblée Départementale des Alpes-Maritimes a toujours pris les décisions rigoureuses qui s’imposaient pour maintenir un service public de grande qualité. Pour répondre à ce désengagement, quatre constantes vertueuses seront maintenues : la stabilité fiscale, la rationalisation des charges de fonctionnement, le désendettement, et les investissements. Les efforts réalisés sur les dépenses courantes permettront de financer les dépenses obligatoires et prioritaires.

« Je vous l’avais annoncé le 15 septembre dernier, je souhaite que nous fassions du Département des Alpes-Maritimes un leader dans la transition numérique et dans la transition environnementale. Le premier plan qui sera proposé à la concertation est le Smart Deal pour faire cette mutation numérique avec l’usager au cœur du dispositif. Il doit nous permettre d’être une collectivité de référence dans le déploiement des technologies sur toutes nos compétences. Le second plan est le Green Deal qui sera bâtit avec l’ambition d’améliorer la qualité et le cadre de vie des azuréens » a déclaré le Président du Département 06.

 

**********************************************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2017

AVEC MACRON ET SON MOUVEMENT EN MARCHE LA FRANCE SE SOVIÉTISE-T-ELLE ?

EN MARCHE… VERS

LA FRANCE SOVIÉTIQUE !

(L’Imprécateur)

j84

 

« Ceux qui trainent derrière seront battus » (Staline). 
« Certains feraient mieux d’aller voir ailleurs au lieu de foutre le bordel… Il y a une France qui traine… et une France qui travaille, il faut la laisser avancer » (Macron). 
Une similitude de pensée évidente !

1917 – 2017 : IL Y A 100 ANS…


LA REVOLUTION D’OCTOBRE

Le centième anniversaire de la révolution soviétique d’octobre, déclenchée par Lénine et Trotski, sera fêté le 25 octobre (si les autorités retiennent la date du calendrier Julien qu’utilisait encore la Russie en 1917) ou le 7 novembre (si elles choisissent le calendrier Grégorien que nous utilisons aujourd’hui). Peu importe, toute la gauche française va fêter la création de la première dictature socialo-communiste. Elle devait apporter le bonheur universel et la liberté par le progrès socialiste, mais s’est terminée en 1989 en naufrage économique comme en ont connu, sans exception, tous les systèmes socialistes dans le monde

Voir le dernier en date, le Venezuela actuel.

Est-ce la raison de la folie marxiste qui saisit soudain le président Macron et ses équipes d’incompétents ou, plus simplement, le retour du ni-droite-ni-gauche électoraliste vers les bonnes vieilles utopies socialistes déjà mises en œuvre par les mêmes quand ils travaillaient pour Hollande ?

La grand-place de la capitale de Birobidjan

À partir de 1920, les dirigeants soviétiques commencèrent à déporter les Juifs en Sibérie, à 630 km au nord de Vladivostok, dans un lieu de l’oblast (province) de Birobidjan (en russe : Биробиджан ; en yiddish : ביראָבידזשאַן) où fut construit un camp de concentration qui devint ville par le miracle du travail, de la volonté, de l’intelligence et de l’organisation des Juifs, et le centre administratif de l’Oblast autonome juif en Russie. Aujourd’hui, il y a 80 000 habitants.

Puis il déportèrent les Tchétchènes musulmans, les Tatars, les Chrétiens, les bourgeois, les politiques déviants… et exterminèrent consciencieusement la classe paysanne en Ukraine par la famine. Soit le paysan mourrait, soit il devenait ouvrier de la ferme collective kolkhoze : dix millions de morts d’une famine organisée par les communistes
Staline mit trente ans à créer son paradis socialiste sans lésiner sur la mise à l’écart ou l’extermination de pans entiers de la société russe, ceux, disait-il, « qui trainent derrière« . Aujourd’hui en France, « On va voir tout le système socialiste en marche » (Marielle de Sarnez).

En marche vers quoi ?

 

LES RETRAITES, NOUVEAUX KOULAKS

16023168-au-fait-il-faisait-quoi-chez-rothschild-emmanuel-macron

Emmanuel Macron, son gouvernement et ses soutiens financiers continuent en l’aggravant la politique entreprise par Hollande. Elle commence par la marginalisation des retraités en les appauvrissant par la CSG. Fidèle disciple de Jacques Attali, Macron pense comme lui que les retraités sont « inutiles » et devraient « être euthanasiés » avant de prendre leur retraite.

« Dès qu’il dépasse 60-65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est actuellement un marché, mais il n’est pas solvable. Je suis, pour ma part, en tant que socialiste, contre l’allongement de la vie. L’euthanasie sera un des instruments de nos sociétés futures ». 
(Jacques Attali « L’avenir de la vie »).

Il y a déjà quelqu’un qui avait commencé quelque chose comme ça. C’était le III° Reich qui élimina « les bouches inutiles et les improductifs », notamment les handicapés mentaux.

Attali et Macron oublient que les retraités ont cotisé toute leur vie en travaillant beaucoup plus que ne travaillent les jeunes d’aujourd’hui et que si leurs caisses de retraite sont vides, c’est parce que l’Etat socialiste a puisé dedans pour abonder celles des fonctionnaires, déficitaires parce que mal conçues dès l’origine, et qu’il en a confié la gestion à des organismes paritaires dont les méthodes laissent à désirer en raison de leur incompétence notoire à gérer quoi que ce soit.

 

ANTISEMITISME, CHRISTIANOPHOBIE ET ISLAMOPHILIE

La continuation de la politique de Hollande se montre encore en ne condamnant pas, sinon dans les cas extrêmes, l’antisémitisme ouvertement revendiqué par la majorité des jeunes musulmans, provoquant l’expatriation de milliers de Juifs chaque année. Même chose avec les cas multiples de profanation des édifices religieux chrétiens (près de deux cent non sanctionnées cette année), et maintenant en faisant accuser par sa presse les bouddhistes de racisme, génocide et brutalité quand, en Birmanie, ils ne font que se défendre contre une invasion islamiste avec pour fer de lance l’Armée de libération des Rohingyas déjà dans la place.

Encourager, subventionner (comme le faisait Hidalgo), protéger l’islam et détruire toutes les autres religions, Macron le fait, Mélenchon et Hamon l’auraient fait, et « en même temps » disent qu’ils respectent la laïcité.

18555943-10154778316233002-7086388840660566810-n

ET BIENTOT LA NATIONALISATION DES SOLS ? 

Hollande avait rêvé de taxer les propriétaires-occupants (de leur maison) au niveau du loyer qu’ils auraient eu à payer s’ils n’avaient été que locataires. C’était une idée que lui avait soufflé un petit électricien raté à qui son militantisme gauchiste actif a permis d’obtenir des postes ronflants dans une multitude d’organisations parasites financées par nos impôts. Ce projet ayant suscité une levée de boucliers a fait long feu, mais il récidive en proposant à Macron de faire ce qu’avait fait Staline dans les années 20, réquisitionner les terrains et taxer les propriétaires des immeubles construits dessus.

Le projet n’est pas retenu dans l’immédiat, le ministre de l’Intérieur ayant signalé que le moment était mal choisi alors que les Français ont déjà du mal à digérer une hausse macronienne des impôts dont le versement de compensations promises à certains, mais pas à tous, est reculé à Pâques ou à la Trinité. Macron le garde-t-il sous le coude ? Macron n’aime pas les gens, « les immobiles » que sont les propriétaires sur lesquels il a déjà réussi à reporter l’ISF et il en exonère les milliardaires dont le patrimoine est essentiellement composé de biens mobiliers (actions…). II finira bien par prêcher que taxer les propriétaires de leur logement serait une question de justice sociale, puisqu’il y a des gens qui louent, parce qu’ils sont dans le camp du bien macronien en étant mobiles. 
Il sera alors temps de nationaliser la propriété immobilière des terrains et immeubles.

En attendant, le « ministre de la transition écologique et solidaire » (ne riez pas, c’est de la novlangue) voudrait commencer à ruiner les propriétaires sous prétexte du bien écologique, en les obligeant à calfeutrer à mort leurs bâtiments. 


Ce bon photographe et homme d’affaires est illogique, car s’il croit au réchauffement climatique comme il le dit, pourquoi isoler du froid des bâtiments qui bientôt seront en surchauffe extérieure ? 
Illogique et donneur de mauvais exemple.

Hôtel_de_Roquelaure,_façade_sur_jardin

L’Hôtel de Roquelaure  du Boulevard Saint Germain (mais voyez le parc !) où il a son appartement ministériel parisien a été construit au XVIIème siècle, racheté et transformé en 1709 par le maréchal-duc de Roquelaure. Ce grand bâtiment aux combles immenses est-il bien isolé ? Permettez-nous d’en douter.

La manière et le moment où les propriétaires seront taxés ne sont pas encore décidés, mais ils le seront. Où cela devient contradictoire, c’est que « en même temps », les aides publiques à l’isolation sont diminuées et devraient disparaitre dans deux ans (Budget 2018) ! 


Politique de gribouilles ? Non, politiques socialistes.

 

jusqu-a-aa9

LES CAFOUILLAGES DE LA MOTORISATION ELECTRIQUE

Illogique, donneur de mauvais exemple et mauvais calculateur. Hulot veut aussi mettre tout le monde à pied, en vélo ou en voiture électrique. Si Macron est un grand ami de la famille Bolloré, principal fabricant français de batteries électriques pour véhicules, c’est évidemment une pure coïncidence.

Quoiqu’il en soit, n’achetez pas de voiture électrique maintenant, elle sont déjà techniquement périmées.

 

1350-900-33d960f51e02b25025c4cc75

 

En effet, la quasi totalité des voitures électriques modernes sont équipées de batteries au lithium-ion. Elles soulèvent de gros problèmes écologiques, parmi lesquels leur recyclage, et des problèmes environnementaux liés à l’extraction du lithium. De plus, bien que des progrès aient été réalisés, elles sont loin de rivaliser avec les moteurs thermiques pour la facilité et le temps de réapprovisionnement et leur capacité d’autonomie, toujours largement inférieure aux chiffres donnés par les constructeurs. De plus, il y a un risque d’emballement thermique en cas de surcharge. Et enfin, elles coûtent cher à produire, c’est la cause du coût élevé des véhicules électriques, alors que les moteurs électriques sont moins chers que les moteurs thermiques. 

Des études sont en cours pour résoudre ces problèmes avec des batteries lithium-titanate, lithium-fer-phosphate, lithium-air, etc.

Mais surtout, on attend beaucoup du graphène, notamment pour obtenir des batteries relativement abordables pour des autonomies qu’on peut qualifier d’impressionnantes, de l’ordre de 1 000 à 2 000 kilomètres, des recharges rapides, de quelques secondes à 15 minutes maximum, et des cycles de vie pouvant dépasser les 10 000 recharges.

Premier problème, le graphène constitue l’élément structurel de base des nanotubes de carbone de forme cylindrique et des fullerènes, sphériques. Les nanotubes de carbone vont dans les batteries, et les fullerènes en combinaison de l’hydrogène pour transporter ce dernier avant exploitation dans une pile à combustible. Les recherches sur les applications du graphène et de ses composés sont encore très récentes, mais elles montrent déjà que ces matériaux ont des capacités extraordinaires de stockage de l’énergie qui va les rendre incontournables. 

Seulement, c’est du carbone ! 

 

Voiture_electrique

 

Il est vrai qu’il n’est pas consommé par la batterie, mais il est extrait du graphite (d’où le nom « graphène ») et le coût de cette extraction est pour le moment exorbitant. 
Tout cela évoluera, mais en combien de temps ? 
Et puis, il faut juste espérer que l’extraction du graphène soit plus propre que celle du gaz de schiste…

Cela dit, il faudra au minimum 7 centrales nucléaires supplémentaires pour fournir le courant nécessaire à l’alimentation de 40 millions de voitures électriques en 2030. N’est-ce pas contradictoire avec la suppression de 20 centrales d’ici là comme le souhaite l’hélicomaniaque Hulot ?

Non, « c’est le progrès « , nous dit Macron.

L’Imprécateur

 

mao-tse-cron (1)

***********************************************************************************************

VOIR AUSSI TOUT SUR LA VOITURE VERTE AVEC DIACONESCO.TV

 

  • AVEC LA <b>VOITURE</b> <b>ELECTRIQUE</b> DEMAIN C
    il y a 74 jours par DIACONESCO_TV | Commerces et Services
    ... pièces dans une voiture électrique. Dans une Chevrolet Bolt (électrique) produite aux USA... la vidange d’huile. La voiture électrique ne nécessite quasiment aucune maintenance... voiture électrique. Quant à l’aspect écologique de la révolution de la voiture électrique...
    diaconescotv.canalblog.com
  • LA <b>VOITURE</b> <b>ELECTRIQUE</b> ... LA <b>VOITURE</b> DU FUTUR !
    LA VOITURE ELECTRIQUE ... LA VOITURE DU FUTUR !
    il y a 1110 jours par DIACONESCO_TV | Commerces et Services
    | 3 commentaire(s) »
    ... en voitures électriques ou bien en voitures hybrides.Gérard DIACONESCO     Voiture électrique Aller... la voiture électrique [archive] - Voiture électrique Populaire ↑ EDF, acteur incontournable de la mobilité électrique...
    diaconescotv.canalblog.com
  • LA <b>VOITURE</b> VERTE : LA <b>VOITURE</b> A AIR COMPRIME DERANGERAIT-ELLE A CE POINT LE LOBBBY DES PETROLIERS ET DES ETATS DANS LE MONDE ?
    LA VOITURE VERTE : LA VOITURE A AIR COMPRIME DERANGERAIT-ELLE A CE POINT LE LOBBBY DES PETROLIERS ET DES ETATS DANS LE MONDE ?
    il y a 1110 jours par DIACONESCO_TV | Commerces et Services
    ... contrôler toutes les fonctions électriques de la voiture. Un petit émetteur radio... tous les autres appareils électriques sur la voiture. Qui ne sont pas... double de celui de la voiture électrique la plus avancée, un facteur...’entretien à faire sur cette voiture. Cette voiture à air semble presque...
    diaconescotv.canalblog.com
    *****************************************************************************************
    EMMANUEL MACRON OU LA CULTURE DE L'HOMME NOMADE 

    115510600

    Dimanche 23 avril, minuit. La fête bat son plein à la Rotonde, antichambre des hommes sans attache, citoyens d’un nouveau monde. Jacques Attali, le prédicateur du progressisme et de « l’homme nomade », concept notamment développé dans sa Brève histoire de l’avenir (2006), félicite son jeune poulain. Stéphane Bern, si apte à encenser et défendre l’Art de vivre à la Française – avec un certain talent de vulgarisation –  n’est, quant à lui, pas à une contradiction près. Après tout, des révolutions et des discours eschatologiques provenant d’hommes  de pouvoir, en France il y en a déjà eu. Mais étonnamment les présences de Prométhée- la Technique contre la Nature , de Robespierre – Tabula rasa – et d’Icare – l’Homme Nomade devrait faire attention à ses ailes –  n’ont pas été recensées par les médias. Il n’y a aucun doute que leurs esprits voguaient au dessus des convives, tout comme celui de Madame de Pompadour et son célèbre « après moi, le déluge ».

    « Il n’y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse », ( Emmanuel Macron, Meeting de Lyon, 5 février 2017) . On pourrait croire cette citation issue du fameux ouvrage L’identité de la France de Fernand Braudel. Braudel aurait ajouté  « La France aura vécu sans fin, elle vit encore, entre le pluriel et le singulier : son pluriel, sa diversité vivace comme le chiendent ; son singulier, sa tendance à l’unité, à la fois spontanéité et volonté réfléchie, mais pas seulement volonté. » (L’identité de la France, tome 2)

    Au sens anthropologique, d’après la définition officielle de l’UNESCO «  dans son sens le plus large, la Culture peut aujourd’hui être considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. »

    Or, Emmanuel Macron a dépassé cette définition. Pour lui, la culture n’est plus distinctive, elle est inclusive. Il n’y a plus des cultures qui définissent les sociétés, qui différencient « Nous et les Autres », mais bien une seule et même culture. Celle des privilégiés nomades, celle défendue par Jacques Attali. Le Nouveau Monde est celui des Start-ups, de la démago-cratie californienne, des Hubs d’aéroport tous identiques à Dubai, Francfort ou Singapour. Les privilégiés doivent pouvoir faire fructifier leur patrimoine, s’amuser, se sentir chez eux, aux 4 coins du globe. Il ne s’agit plus de multiculturalisme au sens mélange du terme, mais bien d’un uniculturalisme. L’étape d’après dans le processus d’uniformisation du Monde par la Globalisation. Cette uniformisation serait déclenchée par la caste des privilégiés, se déclarant de partout, donc de nulle part, contre tous ceux qui vivent et viennent de quelque part. Le nomadisme contre l’enracinement sédentaire.

    Face à cette vision de l’avenir nomade, nous devons être animés par la « Révolution de la proximité », par la promotion et la défense de nos pratiques culturelles. La nature ayant horreur du vide, nous devons être des passeurs de flambeaux, transmettre notre plus longue mémoire, conscientiser les esprits. Comme tous nos ancêtres avant nous. Cette thématique de la Culture enracinée est, dès lors, profondément politique. Il s’agit d’un enjeu majeur de Civilisation. Lutter contre l’uniformisation des pratiques culturelles, c’est lutter pour la démondialisation et la défense de la polyphonie du Monde. 

    Défendre nos particularismes culturels, sans cesse les pérenniser par la création et l’incarnation dans le présent, c’est se battre pour l’Identité, de nos régions, de nos nations, de l’Europe.

    Guillaume Vingtras

     

    SOURCE : http://www.les-identitaires.com/2017/05/emmanuel-macron-culture-de-lhomme-nomade/

 

Posté par POLITIQUE PACA à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2017

2ème Salon Littéraire de l'écrivain soldat à Nice le samedi 14 octobre 2017 à l'hôtel Splendid

IIème SALON LITTERAIRE DE L'ECRIVAIN SOLDAT A NICE LE 14 OCTOBRE 2017 A L'HÔTEL SPLENDID.

112937375

Le Président Jean-Pierre HUTIN 

Communiqué de Presse

Le IIème Salon littéraire de l'écrivain soldat à Nice aura lieu comme en 2016 à l'hôtel Splendid le 14 octobre 2017 de 10h à 18h.

Il réunira tous les historiens écrivains soldats encore vivants de nos jours qui ont d'une manière ou d'une autre participé aux différents conflits qui se sont déroulés depuis le XXème siècle et qui perdurent malheureusement encore de nos jours.

Son concepteur-organisateur Président de ce salon littéraire est un ancien parachutiste voltigeur des "léopards", Jean-Pierre Hutin, qui combattit vaillamment comme soldat parachutiste des troupes coloniales de "Bigeard" sur le terrain contre les terroristes fellaghas du FLN et de l'ALN dans les grandes villes d'Algérie ainsi qu'au "Bled".

Depuis Jean-Pierre Hutin a troqué sa "Mat" de combattant et l'a remplacé par son stylo pour écrire des histoires vraies qu'il a vécu durant cette époque déjà éloignée de l'ancien Empire Français pour défendre sa Patrie.

Pour cette deuxième édition de ce salon littéraire il est secondé dans sa tâche par son ami Gérard Diaconesco Journaliste d'investigation de son état qui connu lui aussi durant les années 1958-1962 ces dramatiques événements en tant qu'ancien marin de la Marine Nationale, puis celui de marin de la Marine Marchande pour le rapatriement des "Pieds-Noirs" d'Algérie, appartenant à l'Union Nationale des Combattants pour Nice.

Dans ces temps d'attentats larvés où les terroristes avancent masqués sur notre territoire, il nous semble opportun de rendre un fervent hommage à ces femmes et à ces hommes qui protègent la population, dernier rempart contre la barbarie.

Les principaux organisateurs qui participent cette année à cette deuxième édition de ce salon littéraire de l'écrivain soldat à Nice sont des personnalités issues de la société civile ainsi que des personnalités issues du monde combattant à savoir :

- Hervé Giraud Vice-Amiral de la Marine Nationale;

- Michelle Soler, Présidente du Cercle Algérianiste de Nice;

- Philippe Parseval écrivain, de l'amicale des anciens de la Légion Etrangère;

- Philippe Descatoire, président de l'Union Nationale des parachutistes de Nice;

- Jean Lorenzo, Président de l'Union Nationale des Combattants pour Nice;

- Henry Ghiringhelli, président honoraire de l'Union Nationale des Combattants pour Nice;

- Le Cercle Pages du Sud;

- Chantal Agnely, Secrétaire Générale du Salon littéraire des soldats écrivains depuis 2016.

 Pour cette deuxième édition à Nice le Vice-Amiral Hervé Giraud tiendra une conférence sur le Général Giraud, libérateur oublié de la deuxième guerre mondiale, à partir de14h30 à l'Hôtel Splendid dans le cadre du Salon de l'écrivain soldat.

Nous comptons sur votre présence ce samedi 14 octobre 2017 qui donnera l'occasion de rencontrer les écrivains soldats témoins de tous les combats passés et présents.

Salutations militaires.

Le Président

Jean-Pierre Hutin

Contact :

Téléphone : 06.03.75.18.23

Mail : ylenga06@gmail.com

112938042_o

Le Salon Littéraire du Soldat écrivain à Nice en 2016

http://diaconescotv.canalblog.com/archives/2016/10/13/34436128.html

***********************************************************************************************

LES PHOTOS DU SALON LITTERRAIRE EN 2017 A NICE

P1330684

P1330685

P1330690

P1330691

P1330692

P1330693

P1330695

P1330696

P1330698

P1330699

P1330700

P1330701

P1330702

P1330705

P1330707

P1330708

P1330709

P1330711

P1330714

P1330716

P1330717

P1330718

P1330722

P1330723

P1330725

P1330728

P1330729

P1330732

P1330735

P1330737

P1330745

P1330750

 

P1330754

P1330756

P1330757

P1330759

P1330760

P1330769

P1330770

P1330771

P1330772

P1330778

P1330783

P1330786

P1330789

P1330794

P1330796

P1330809

P1330810

P1330813

 PHOTOS PRESSE Gérard Diaconesco

LES AUTEURS ECRIVAINS-SOLDATS PRESENTS AU SALON LITTERAIRE 2017

- PAUL MARGOLIS " Sept ans avec les Harkis"

- GAÏ DE ROPRAZ " LES LARMES D'ORMUZ"

- LUCIEN NASARRE " La Galère T'chois" - Général Louis PARTOUNEAUX "

- PATRICE MOURTENAS " L'IDEAL DE JEAN LARTEGUY "

- PIERRE COUESNON " Le Serice Postal dans les Armées "

- GASTON JEAN GAUTIER " Le Facteur va-t-en guerre "

- DANIEL MATHIEU " Le HUCHET "

- CLAUDE NOIRTIN " MORT D'UN PARACHUTISTE "

- PAULE BRISSEY-PELISSIE " EXPATRIES "

- " LES REVUES DU CERCLE ALGERIANISTE DE FRANCE "

-  " LIBRAIRIE BD FUGUE CAFE "

- JEAN-PIERRE MARTIN " La Libération de la Provence " - " Les Alpes Terre de Batailles " - Femmes dans la Résistance " - " Les Ombres de Calern "

- PHILIPPE PARSEVAL " La Dérive du Continent Africain " - Nos Guerres oubliées - " Paul de CHAZELLES Le Général oublié "

- JEAN-PIERRE HUTIN " Les Enfants de Sidi-Ferruch " - BIGEARD BOYS, sous la casquette, la démesure ".

***********************************************************************************************

3 ème Journée Départementale des Anciens Combattants avec le Président Charles Ange GINESY au Fort de la DRÊTE.

09/10/201

1

Fort de la Drête - 3e journée départementale des anciens combattants

Lors de la 3e journée départementale des anciens combattants, le Président Charles Ange Ginésy a exprimé tout son soutien aux forces de l'ordre engagées.

« Le Département des Alpes-Maritimes est engagé pour soutenir les associations d'anciens combattants et de porte-drapeaux. Aveces voyages de la mémoire, nous permettons à nos collégiens de prendre conscience des horreurs de cette tragédie pour ne pas oublier » a indiqué le Président Charle Ange GINESY du Département 06.

nm-photo-242787

image471

 

3

4

2

http://fortiffsere.fr/nice/index_fichiers/Page336.htm

***********************************************************************************************

12 octobre 2017

VINTIMIGLIA ITALIA

SINDACO DI VENTIMIGLIA IN ITALIA ENRICO IOCULANO BASTA DARE UNO STOP CITY PER REGOLARE LA VENDITA E CONSUMO DI BEVANDE ALCOLICHE NEL SUO COMUNE.

vintimille

LA CITY DI VINTIMIGLIA IN ITALIA


Troppi episodi di violenza dovuti al consumo di alcool: così il sindaco di Ventimiglia ha giustificato le restrizioni che ha appena deciso.


Enrico IOCULANO ha decretato di regolare la vendita e il consumo di bevande alcoliche nel suo comune.


In questa città di Ventimiglia frequentato da numerosi turisti Cote d'Azur, la vendita di alcolici da asporto sarà ora vietato dalle 19:30 alle ore 6. Se avete intenzione di fare shopping in Italia, è meglio organizzarti di conseguenza.
Inoltre, il consumo di alcol è ora vietato tutti i giorni "in luoghi pubblici, strade, piazze e spazi privati ​​soggetti al pubblico transito", con l'eccezione di locali autorizzati (bar, ristoranti ... )


Infine, le bevande alcoliche non possono essere servite tra le 2 e le 6, tranne nei locali notturni.


Misure giustificate da un recente rapporto della polizia municipale indicando le tante risse tra le persone alcoliche negli ultimi mesi per le strade di Ventimiglia. Una situazione "aggravata dalla presenza dei migranti", anche se "di solito non bevono per motivi culturali e religiosi", ha detto il decreto .

Posté par POLITIQUE PACA à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2017

JUSTICE JUSTICE JUSTICE JUSTICE JUSTICE JUSTICE

JUSTICE ?

Justice

 

« Défendre son domicile n’est pas un crime !»

Editorial de Barbara Castelnau             

SOURCE : 9/12/2016 – 10h50 Lavaur (Lengadoc Info) – Tribune libre – Ni l’un ni l’autre.        

http://www.lengadoc-info.com/4290/societe/proces-du-cafetier-de-lavaur-legitime-defense-ou-meurtre/

Les affaires de légitime défense se suivent et se ressemblent. Au bout du compte on constate, au fil du temps, que la légitime défense est de moins en moins retenue ou alors dans des cas improbables; les prétendus coupables (ceux qui sont agressés chez eux) sont lourdement condamnés (l’affaire Galinier, Jacqueline Sauvage et maintenant Luc Fournié). Et même quand, par extraordinaire ils sont acquittés, l’institution judiciaire qui les considère à priori comme des suspects, ruine leur vie, leur carrière et leur honneur (voir le professeur de la faculté des Sciences de Montpellier).

juge

                         Pour Luc Fournié, le Président du tribunal a du faire de nombreuses contorsions pour écarter la légitime défense. Il y avait effraction, on était en pleine nuit et l’agressé était dans son logement. Aucun problème direz vous, on est en plein dans les conditions prévues par le code pénal. Seulement, voilà, la jurisprudence depuis une période qui doit se situer aux alentours de 1968 a mis en avant la notion de “proportionnalité de la riposte” , y compris quand on est dans son logement, y compris lorsqu’il y a eu escalade ou effraction, y compris quand c‘est la nuit.   

                         Avec cette condamnation inouïe à 10 ans d’emprisonnement, alors que l’avocat général avait requis “cinq ans d’emprisonnement, en n’excluant pas l’octroi du sursis simple pour une partie, voire pour la totalité de la peine”, nous assistons à une véritable inversion des valeurs, et le peuple ne s’y trompe pas, qui considère à une large majorité que, dans notre société, les délinquants sont mieux traités que les victimes surtout quand celles-ci sont des « de souche ».  

 

1200px-Advokat,_Fransk_advokatdräkt,_Nordisk_familjebok

 

                              L’affaire Luc Fournié est emblématique du sort réservé aux gens de ce pays, parce que demain, comme l’a fait remarquer l’avocat du buraliste, cela peut arriver à chacun d’entre nous, et que la jurisprudence ne doit pas dénaturer la loi; les magistrats semblent oublier, en effet, que c’est parce que la légitime défense est un droit fondamental  qu’elle figure dans le Code pénal . En effet, à travers toutes les époques et en tous lieux, on a eu le droit de se défendre lorsque l’on était attaqué, surtout chez soi, la notion de “riposte proportionnée”, n’étant qu’un faux nez destiné à incapaciter les braves gens en raison du discours ambiant droit de l’hommiste qui met  sur le même pied une racaille et un honnête citoyen.

 

10995615_380859225439943_6445432753233862163_n-1-660x330

 

                               On se souvient qu’à l’époque de l’affaire Galinier, un membre du Parquet avait déclaré sans vergogne : “ Galinier aurait dû s’enfermer dans une pièce et téléphoner à la gendarmerie”. Le problème, c’est que “Papy Galinier” avait téléphoné à deux reprises aux forces de l’ordre et que, se sentant abandonné et tenaillé par la peur, il avait fait ce que son devoir d’homme lui imposait, à savoir assurer sa défense quand l’Etat n’était pas capable d’y pourvoir. Si cette réaction ne rentre pas dans le cadre juridique actuel de la légitime défense, nombreux sont ceux qui considèrent  que ce type de défense est légitime.

                             Le syndicat professionnel des buralistes –très remonté- a indiqué dans un communiqué “éminemment politique”, sitôt connu le verdict, que “cette peine maximale est celle d’un peuple qui ne comprend légitimement pas qu’on puisse avoir la main aussi lourde pour sanctionner un acte désespéré qui n’est à l’évidence pas celui d’un criminel.

                             Comment ne pas rapprocher les condamnations de Jacqueline Sauvage devenue un symbole des victimes de violences conjugales et Luc Fournié, devenu le symbole des victimes de ces délinquants jamais condamnés à la hauteur des vies qu’ils traumatisent par leurs actes”. Sur les réseaux sociaux, les buralistes considéraient que ce verdict ubuesque constituait un signal encourageant pour les malfaiteurs au moment de cette période de fêtes. D’ailleurs le second cambrioleur qui s’est introduit au domicile de Luc Fournié ne semble pas avoir été poursuivi et ne s’est pas présenté à l’audience alors qu’il était un témoin crucial, “en voyage”, semble-t-il en Nouvelle-Zélande.

                              Le Peuple de France dans une large majorité est favorable à une modification de la loi en instaurant, par la sanctuarisation du domicile, une présomption absolue de légitime défense dès lors que ce dernier subit une intrusion de jour comme de nuit. Voila une des premières tâches que le prochain Gouvernement issu des élections Présidentielles de 2017 devra avoir à cœur de défendre, s’il veut incarner enfin la légitimé que les socialistes n’ont jamais eue.

 

justice-1900c

Procès du cafetier de Lavaur

Légitime défense ou meurtre ?

http://www.lengadoc-info.com/4290/societe/proces-du-cafetier-de-lavaur-legitime-defense-ou-meurtre/

                             Ni l’un ni l’autre. En effet, cette question se poserait ainsi dans un état de droit où la sécurité des citoyens serait assurée et où leur accès au droit serait garanti. Or il n’en est rien depuis longtemps.

                            Qu’en est-il de la légitime défense ?  Plus rien du tout, en fait. Les textes, la jurisprudence et les très sévères condamnations assénées depuis des décennies à ceux qui ont osé défendre leur vie ont fait reculer cette notion dans un réduit judiciaire qui n’a strictement plus aucun sens pratique. Aujourd’hui, la légitime défense est devenue un concept dénué de sens. Elle n’a plus aucune portée utile, tellement les conditions de son exercice sont devenues inapplicables dans la réalité, en état de stress et de perte de lucidité, face à des agressions dont la brutalité est désormais illimitée comme le démontrent quotidiennement les faits divers. Pire, on peut dire que la légitime défense, telle qu’elle est devenue, consacre l’interdiction faite au citoyen de défendre sa vie en ultime recours.

police-voiture-francesoir_0_field_mise_en_avant_principale

                                 Nous en sommes au point où des policiers armés, attaqués par plusieurs dizaines d’assassins qui les ont enfermés dans leur véhicule pour les y faire brûler vifs, sont dans l’impossibilité judiciaire de défendre leur vie et n’ont plus d’autre choix que de se laisser cramer sans pouvoir ouvrir le feu pour se dégager. Dans ces conditions, il est désormais inutile de débattre de la légitime défense, ce concept a été vidé de son sens.

                                Qu’en est-il de l’état de droit ? Il faut ici considérer ce qu’est devenu l’état de droit dans notre pays et mesurer qu’il n’y a plus aucune garantie d’accès au droit pour le citoyen et en particulier au premier d’entre eux qui est celui à sa sécurité personnelle et accessoirement celle de ses biens. Qui n’a pas déjà constaté dans sa vie personnelle que dans une multitude de cas il est totalement inutile d’aller porter plainte ; que lors d’un dépôt de plainte on est immédiatement suspecté et mis dans l'obligation de se justifier ; quand ce n’est pas directement dissuadé.  Qui n’a pas déjà renoncé à porter plainte, convaincu que la démarche serait vaine et qu’il y aurait plus d’ennuis  à en attendre que de solution.

XVM4dbcef0e-2f6c-11e7-afe3-0772d0153cc5

                          Qui l’ayant fait ne s’est pas retrouvé Grosjean comme devant ? Qui, lors d’un signalement d’une situation potentiellement délictuelle, voire criminelle, n’a pas déjà entendu la réponse suivante : ‘’tant qu’il n’y a pas eu commission de faits nous ne pouvons pas intervenir’’ ; ce qui s’est vu, s’agissant même de la protection de mineurs en très grave danger. Combien d’affaires se sont terminées en catastrophes, qui auraient pu être évitées suite à un signalement par un traitement en amont, par une intervention appropriée soit des services de police, soit de la Justice.

                        Chacun dans sa vie personnelle a été confronté à une multitude de cas, soit directement, soit dans son tout proche environnement social, où il a pu constater qu’il était laissé seul sans protection. Qui fait encore confiance à la Justice ou à la Police pour le défendre ou pour faire respecter son droit ? On peut aujourd’hui raisonnablement poser le constat suivant : dans notre pays l’état de droit n’est plus assuré, l’accès du citoyen au droit, et notamment à celui de sa sécurité personnelle, n’est plus assuré.

                      Telle est la réalité. La Justice, devenue totalement schizophrène, a interdit à quiconque de se faire justice soi-même, elle a donc méthodiquement vidé la notion de légitime défense de toute portée pratique ; alors que dans le même temps elle a définitivement cessé de protéger le citoyen par l’absence de prévention de la délinquance et par le laxisme total qu’elle a accordé aux délinquants. Il en résulte un vide de fait dans lequel le citoyen est abandonné à lui même, pas défendu d’une part et interdit de le faire lui-même de l’autre.

                    Dans ces conditions, c’est toute la clé de voute du Droit qui tombe ; c’est-à- dire le consentement du citoyen à renoncer à son droit à se faire justice lui même, en contrepartie de la garantie de voir sa protection assurée par l’état de droit. Dans ces conditions, il appartiendrait à un jury populaire de ne plus juger ni sur la notion de légitime défense ni sur celle de meurtre, mais de constater la carence de l’état et de faire naître la notion de ‘’défense légitime’’ pour cause de défaut de l'état dans son obligation à assurer l’état de droit.

                    Comme tous les Français abandonnés par un État totalement laxiste, Monsieur FOURNIÉ risquait à tout instant d’être confronté à des assassins qui, se sachant impunis, n’hésiteraient pas à s’en prendre à sa vie pour le dépouiller. Lorsqu’il a signalé en vain le commencement d’exécution de faits qui pouvaient laisser présager une introduction délictueuse et une menace physique personnelle,  Monsieur FOURNIÉ n’a trouvé aucune réponse de l'état. Dans ces circonstances, confronté à la démission de l'état, Monsieur FOURNIÉ s’est trouvé en état de ‘’défense légitime’’. Le procès FOURNIÉ ouvre une opportunité de faire reconnaître la notion de ‘’défense légitime’’.

                   La défense de Monsieur FOURNIÉ devrait plaider en ce sens et profiter des circonstances particulières de ce dossier pour faire ouvrir une nouvelle jurisprudence par un jury populaire. Le procès FOURNIÉ propose une tribune politique exceptionnelle pour replacer la source du droit entre les mains d’un jury populaire, c’est-à-dire entre les mains du Peuple de France.

                   Le contexte politique général porte en effet l’opinion publique à poser un acte fort pour mettre un coup d’arrêt très net à la dérive laxiste de la justice et à la carence organisée de l’Etat. Dans un procès qui solenniserait cette démarche, un jury populaire ne manquerait pas de se faire le porte-parole de l’opinion publique majoritaire et de transcrire en droit la volonté populaire.

                 Toutefois, il y a peu de chance que la défense de Monsieur FOURNIÉ prenne un tel parti. Il semble au contraire qu’elle s’oriente à nouveau vers une défense très conventionnelle, strictement cantonnée à la notion de légitime défense, très difficilement plaidable compte tenu de ce que les pouvoirs législatif et judiciaire en ont fait.

                 Malheureusement d’autres faits divers analogues ne manqueront pas de se reproduire. Le combat pour la reconnaissance le la notion de ‘’défense légitime’’ ne fait que commencer. Il appartient désormais à l’opinion publique et aux amoureux du Droit, c’est-à-dire à ceux qui ont horreur de ses excès, en l’occurrence laxistes, de peser pour le faire évoluer dans le sens de l’intérêt général, qui est celui de la paix civile et du recul de la délinquance.

Barbara Castelnau

jugeJustice1200px-Advokat,_Fransk_advokatdräkt,_Nordisk_familjebok

 

 

Alerte : Une victime risque la prison pour avoir protégé sa famille !

about-img

Madame, Monsieur,

Jeudi soir, 20h28.

La nuit vient de tomber sur l’Hérault. Daniel s’apprête à passer une soirée tranquille avec sa famille... après une longue journée à accueillir les visiteurs dans leur jardin paysager de Servian.

Ce jardin, c’est toute sa vie : déjà petit, il flânait dans cette carrière abandonnée. Il l’a finalement rachetée et transformée en un petit paradis.

20h30. Soudain, des cambrioleurs surgissent dans le salon. Ils sont effrayants : cagoulés, gantés, et surtout armés jusqu’aux dents.

Ils en veulent à son argent.

Ils menacent et frappent violemment et gratuitement Daniel et son épouse, qui est handicapée.

Jouant la bonne volonté, pour ne pas risquer de les énerver, il leur donne tout ce qu’il a gagné dans la journée.

Mais ils en veulent plus ! Toujours plus !

Ils commencent à mettre à sac la maison familiale.

Imaginez la situation : deux individus masqués et armés viennent de surgir chez vous, vous frappent violemment, mettent tout par terre et menacent votre vie et celle de vos proches !

Profitant d’un moment d’inattention, Daniel arrive à s’emparer d’une arme à feu et tire sur l’un des deux cambrioleurs. Il s’écroule. L’autre malfaiteur s’enfuit.

Daniel appelle tout de suite les gendarmes.

Avant même qu’ils n’arrivent, le cambrioleur décède de sa blessure.

Mais le pire arrive ensuite : Daniel risque sérieusement de se retrouver en prison pour des années pour avoir eu le courage de défendre sa famille. En effet, la justice considère la légitime défense de manière très restrictive en France.

C’est scandaleux ! Lui et sa famille sont les VICTIMES du cambriolage. Ils ne doivent pas être traités comme les pires des criminels !

C’est pourquoi nous devons nous mobiliser et soutenir Daniel sur le champ.

La situation est simple. Les juges condamnent des victimes à la prison parce qu’elles ont osé se défendre.

Voyez vous-mêmes :

  • Un retraité de 74 ans poursuivi pour tentative de meurtre après s’être défendu face à un cambrioleur. Il avait tenté d’abord de le repousser à coup de bâton. En vain. Alors il a sorti son fusil, chargé de balles en caoutchouc. Le cambrioleur a pris la balle au mauvais endroit et a fini à l’hôpital. La justice s’est intéressé en priorité… au retraité, et non au cambrioleur !
  • Même calvaire pour Luc Fournié, qui avait subi un cambriolage dans son bar-tabac. Après s’être vaillamment défendu, il avait tiré sur l’un des deux agresseurs. Et c’est lui, la victime, qui risque maintenant la prison ! Pendant que l’autre agresseur, lui, se la coule douce en Nouvelle-Zélande…
  • Un agriculteur du Béarn a dû payer des dommages et intérêts à ses cambrioleurs. Il a eu le malheur de rentrer dans le fourgon des voleurs avec son tracteur. 2 400 euros pour les cambrioleurs. On croit rêver !

En l’absence de réaction massive des citoyens français, il n’y a aucune raison pour que les juges décident d’agir autrement.

Nous devons nous lever ensemble pour soutenir Daniel et sa famille.

Le droit français doit évoluer. Il n’est pas normal de considérer qu’une victime doit jauger de la proportionnalité de sa défense. En Suisse, pays paisible, les critères de la légitime défense prennent en compte le stress de la victime.

C’est pourquoi vous devez...

... signer la pétition maintenant

... et la diffuser auprès de tous vos amis au plus vite ; par email, sur les réseaux sociaux, etc.

C’est notre seul espoir pour déclencher une prise de conscience et changer la loi.

Signez maintenant la pétition

L’équipe Damoclès

http://damocles.co/soutenons-daniel-servian/petition

Posté par POLITIQUE PACA à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2017

Les travaux ligne T2 du tramway niçois en surface et en souterrain seront-ils définitivement finis cette fin de décennie 2020 ?

VISITE DU CHANTIER DU TUNNELIER DE LA LIGNE T2 OUEST-EST DU TRAMWAY DE NICE LE 13 MARS 2017 PAR LE PROFESSEUR ERIC GILLI CANDIDAT DE LA 3ème CIRCONSCRITION DE NICE AUX LEGISLATIVES

P1240623

Photo Presse AMERICAN COMPANY INTERNET COUNCIL LLC - DIACONESCO.TV - C.COPYRIGHTS AND ALL RIGHTS - 13.03.2017 - NICE

 

113068743

Dernière minute : Communiqué de presse de Patrick ALLEMAND le 6 octobre 2017

BUDGET DU TRAMWAY : LE TOUR DE PASSE-PASSE DU MAIRE ESTROSI PRÉSIDENT DE LA MÉTROPOLE NICE CÔTE D' AZUR

Délibération 21.6 : Affectation des autorisations de Programme - DGA aménagement, logement et mobilité.

 

Cette délibération est présentée comme une simple modification d'affectation dans le souci de meilleure visibilité par rapport au phasage des travaux et à l'intégration de l'AP Ligne 3 dans celle de la Ligne 2.

Mais c'est bien plus que cela . A quel niçois va-t'on faire croire que la globalité du projet, compte tenu des aléas qui ont été rencontrés, ne coûtera pas un centime de plus puisque l'on retombe à l'euro près au même total que l'enveloppe initiale de 778 Millions d'euros. Ils auraient pu ajouter ou retrancher 2 ou 3 Millions pour faire plus crédible mais là, chapeau les artistes !

 

COMMENT PARVENIR A CE RÉSULTAT ÉTONNANT ?

 

1) Le budget de la Ligne 3 continue de baisser

C'est à se demander comment ont été faites les évaluations de départ. En effet, les 2 sous lignes de dépenses liées à la Ligne 3 sont supprimées et intégrées dans les Lignes de la Ligne 2 relatives aux travaux de surface et au matériel roulant.

Mais au passage, le budget de la Ligne 3 est encore diminué de 11 Millions d'euros, passant de 56 à 45 Millions d'euros alors qu'il était au départ de 78 Millions d'euros. Le Maire nous avait expliqué lors d'une précédente séance qu'en construisant les deux lignes ensemble, la Métropole allait réaliser des économies d'échelle mais là, je suis perplexe. Cela représente un coût en baisse de 33 Millions d'euros, soit 42,3% du budget initial. C'est du jamais vu quand on sait qu'en général tous les chantiers voient leurs enveloppes revues à la hausse !

 2) Les acquisitions foncières baissent

Le montant baisse de 7,9 Millions d'euros, soit 25% de l'enveloppe initiale de 32 Millions d'euros. Avouez là aussi que ce n'est pas ordinaire.

Notre groupe demandera lundi prochain lors de la réunion du Conseil Métropolitain à Nice, des explications sur cette réduction des acquisitions foncières. Le marché s'est-il effondré ou bien la Métropole a-t'elle procédé à des cessions foncières comme semblait le laisser supposer une des interviews du 30 janvier 2017 ?

3) Le budget de la maîtrise d'ouvrage baisse de 3 Millions d'euros et le coût de la convention Pont Rail avec RFF baisse de 3,5 Millions d'euros.

Au total, les réductions représentent 25 Millions d'euros ! Soit 3,20% de l'enveloppe globale. C'est significatif. Et c'est là qu'intervient Magic PRADAL. En effet, ce montant correspond très exactement rigoureusement au dérapage financier de la Ligne 2, permettant ainsi à l'enveloppe globale de rester rigoureusement stable à 778,597 Millions d'euros !

Le montant des réductions est en fait, et comme par enchantement, rigoureusement identique au montant des 2 principales augmentations.

 

Car il y a deux Lignes d'AP en forte augmentation.

 

Les coûts de maîtrise d'oeuvre :

Ils dérapent de 13 Millions d'euros par rapport à un budget initial de 45 Millions d'euros, soit plus de 25%! Il s'agit d'un montant exorbitant, pour ne pas dire invraisemblable d'études techniques complémentaires. Il sera intéressant que la Métropole précise les raisons techniques qui ont nécessité 13 Millions d'euros d'études complémentaires ! Ma question n'est pas innocente. Si on applique le taux habituel des études rapportés au coût des travaux qui est en général de 6%, cela signifierait qu'il y a 60 Millions d'euros de travaux supplémentaire. De quoi s'agit-il ?

 

Le dérapage du coût de la Ligne 2 :

 

Ensuite, il y a le coût de la Ligne 2 et notamment du souterrain qui augmente de 19,7 Millions d'euros, passant de 294 à 313 Millions d'euros, soit un dérapage de près de 6,7%.

313% Millions deuros pour le creusement du souterrain qui va du Port à Grosso.

Enfin, un dernier élément m'interpelle. Nous voterons en Bureau Métropolitain, lundi, avant le Conseil Métropolitain, le prolongement de la mission de sécurisation des travaux du souterrain par les Pompiers. Cette mission devait se terminer en juillet 2017, elle se terminera en février 2018. ça donne une idée des retard. Mais sutout, ça fait peser un doute sur le caractèredéfinitif du surcoût de 20 Millions d'euros.

 

De nouveaux dépassements à venir :

 

Ce surcoût est-il définitif ?

Prend-il en compte la gestion de tous les incidents ?

A priori non !

Il y a fort à parier que nous ne soyons pas au bout de nos surprises.

De nouvelles rallonges budgétaires sont à craidre. Sauf à réduir le budget de la Ligne 3 à celui d'un "train électrique", nous ne voyons pas comment on pourra tenir dans l'enveloppe initiale.

Il y a un étrange jeu de vases communicants : le budget de la Ligne 3 baisse au-fur-et-à-mesure que le coût du souterrain augmente ! 

La Ligne 3 sera-t-elle engloutie dans le souterrain ?

C'est la question que l'on peut se poser au vu de cette délibération.

Patrick ALLEMAND  

Conseiller municipal et métropolitain
Président du Groupe " Un Autre Avenir pour la Métropole "

37776361

 

 

REUNION DU CONSEIL DE LA METROPOLE NICE CÔTE D'AZUR du 9 Octobre 2017

 

a1-9349109

* Estrosi àprés l’intervention de Bettati à 3 heures 04 mn (moins 55 mn sur le déroulé de la vidéo):   Monsieur Pradal, juste pour le plaisir , ce monsieur Bettati ne mérite pas plus de 5 secondes de réponse , pour lui dire que son Pr. Eric Gilli qui pour moi a toujours été un charlatan , c’est 1,13% des voix aux élections législatives, 442 électeurs, c’est dire combien M. Bettati a, à travers Mr. Eric Gilli, de confiance et simplement de rajouter que rue de France c’est pas du gypse c’est du fonti donc vous avez perdu 8 minutes de temps de paroles à dire n’importe quoi . C’est bête hein de pas savoir de quoi on parle ».

 

Puis…

 

* A 3heures 23 mn (moins 37 mn sur le déroulé de la vidéo): «Là où nous avons connu des fontis et non pas du gypse contrairement à un grand Géologue qui était convaincu prés d’un siècle et demi avant de sortir de son "Sarcophage" qu’il y avait du gypse sur la rue de France ».

Christian ESTROSI

Maire de Nice Président de la Métropole Nice Côte d' Azur

img_5175-32

P.S. A noter que les 442 voix et les arguments de la campagne offensive du Professeur Universitaire de Paris VIII l'Ingénieur Géologue "charlatan" Eric Gilli aux législatives ont peut-être coûté la qualification de l’estrosiste Rudy Salles au 2nd tour sur la troisième circonscription de Nice, éliminé à 300 voix près !

***********************************************************************************************

Attention tout dernier Communiqué de Presse du candidat Eric GILLI sur la 3ème circonscrition de la ville de Nice

  

#Electionslégislatives2017CIRCO0603 : Communiqué du 22 mai 2017 

Je présenterai les objectifs de ma candidature Société civile-Divers droite aux élections législatives dans la 3ème circonscription des A-M (Nice-nord, Libération, Cimiez, Pasteur, La Trinité) 

à l’occasion d’un point presse qui aura lieu demain 

Mardi 23 mai à 15 H au Café du Palais  

1, Place du Palais de Justice, 06300 Nice 

Avec mes salutations, 

Eric Gilli

 

Géologue- Professeur à l’Université  

Candidat aux élections législatives dans la 3ème circonscription des Alpes-Maritimes.

 

Pour contact : 06.99.20.64.60

***********************************************************************

COMMUNIQUE DE PRESSE DE PATRICK ALLEMAND

Réunion d'information sur le souterrain de la ligne 2 du tramway  

Le groupe "Un Autre Avenir pour la Métropole" avait déposé un vœu au conseil métropolitain (en pièce jointe ci-dessous) demandant plus de transparence sur les causes de l'incident de chantier qui s'est produit boulevard Victor-Hugo et notamment l'organisation d'une réunion d'information et de travail ouverte aux représentants des riverains, aux experts, dont le professeur Eric GILLI, ainsi qu'aux élus de l'opposition.

Cette réunion s'est déroulée cet après-midi. C'est ce que nous avions demandé. Elle a permis de répondre à certaines interrogations.

Patrick ALLEMAND

Conseiller municipal de Nice et Conseiller métropolitain Nice Côte d'Azur

Groupe "Un Autre Avenir pour la Métropole" - 2, rue Hôtel de Ville - 06 364 Nice Cedex 4
Tél.: 04 97 13 26 12 – Mail : patrick.allemand@ville-nice.fr
Patrick ALLEMAND
Conseiller municipal et métropolitain
Président du Groupe « Un Autre Avenir pour la Métropole »
Nice, le 7 mars 2017
Conseil métropolitain du 13 mars 2017

Voeu porté par les élus du groupe "Un Autre Avenir pour la Métropole"
Objet : Demande de mise en place d'une réunion de travail sur l'avancement du percement du tunnel et les éventuels désordres liés aux travaux du souterrain de la ligne 2 du tramway.


- Vu le Code Général des Collectivités territoriales,
- Vu les travaux réalisés pour le souterrain de la ligne 2 du tramway,
- Vu les différents désordres (fissures, remontées de boues dans les caves, dérèglements de menuiserie) apparus au niveau de l’immeuble l’Artistique, sis 27 boulevard Dubouchage, et dans les immeubles mitoyens à l’automne 2016,
- Vu les travaux complémentaires de renforcement de structure réalisés au 6ème sous-sol du parking Sulzer pour contenir les poussées hydrauliques plus importantes que prévues,
- Vu le récent et spectaculaire affaissement du boulevard Victor-Hugo intervenu en février 2017, avec la fissuration des trottoirs et de certains immeubles,
- Vu les recommandations du professeur Eric GILLI formulées dès 2013 par rapport aux risques géologiques insuffisamment pris en compte dans les études techniques,
- Vu le retard de plusieurs mois pris par le percement du tunnelier,
Considérant que la communication de crise de la Métropole et de la Ville après l’affaissement du boulevard Victor Hugo n’a pas été en mesure de rassurer les riverains,
Considérant l’inquiétude croissante d’un nombre important de riverains et des professionnels,
Considérant que le tracé du tunnel bifurquera, après la station Alsace-Lorraine, vers la rue de France en croisant les rues Dante, Saint-Philippe et Andrioli, et passera directement sous des immeubles d’habitation,
Considérant l’exigence de transparence exprimée par la population par rapport aux risques encourus,

 

Le groupe « Un Autre Avenir pour la Métropole » propose de prendre les mesures de prévention et précaution suivantes :
• La tenue d'une réunion de travail et d'information ouverte aux représentants des riverains, aux experts dont le professeur Eric GILLI, ainsi qu'à un représentant de chaque groupe de l'opposition ;
• Un accès facilité à tous documents techniques et financiers permettant d'évaluer les risques géologiques, la pertinence des mesures correctives ainsi que l'allongement de la durée des travaux et le danger d'un surcoût financier...

 

Patrick ALLEMAND

Conseiller municipal et métropolitain
Président du Groupe « Un Autre Avenir pour la Métropole »
Nice, le 7 mars 2017
Conseil métropolitain du 13 mars 2017

***********************************************************************************************P1240354

Photo Presse AMERICAN COMPANY INTERNET COUNCIL LLC - DIACONESCO.TV - C.COPYRIGHTS AND ALL RIGHTS - 13.03.2017 - NICE

Après bien des polémiques, des péripéties et des questions divers restées sans réponse ces dernières années entre les opposants en ce qui concerne les grands travaux du percement du tunnel de la ligne T2 du tramway niçois et l'équipe municipale en place de Chritian ESTROSI, hier après-midi lors du dernier Conseil Métropolitain du lundi 13 mars 2017 qui se tenait au C.U.M. le Président de la Métropole et de la région PACA Christian ESTROSI acceptait enfin d'organiser une conférence de presse sur le sujet avec ses ingénieurs ainsi qu'une visite technique des travaux en souterrain du tunnel de la future ligne T2 du tramway de Nice.

DIACONESCO Gérard

***********************************************************************************************

Les Photos de la conférence de Presse ainsi que la visite du chantier du tunnel ligne T2

P1240354

P1240345

P1240327

P1240328

P1240329

P1240331

P1240332

P1240333

P1240334

P1240335

P1240336

P1240337

P1240338

P1240339

P1240365

P1240374

P1240373

P1240388

P1240405

P1240407

P1240412

P1240414

P1240415

P1240419

P1240431

P1240433

P1240436

P1240437

P1240443

P1240444

P1240446

P1240449

P1240451

P1240453

P1240455

P1240459

P1240460

P1240461

P1240462

P1240463

P1240464

P1240465

P1240468

P1240469

P1240470

P1240472

P1240473

P1240479

P1240481

P1240483

P1240484

P1240489

P1240490

P1240492

P1240493

P1240497

P1240498

P1240499

P1240500

P1240503

P1240504

P1240506

P1240510

P1240512

P1240513

P1240514

P1240515

P1240516

P1240517

P1240518

P1240519

P1240521

P1240522

P1240523

P1240524

P1240525

P1240526

P1240527

P1240528

P1240529

P1240530

P1240534

P1240537

P1240538

P1240539

P1240540

P1240541

P1240542

P1240543

P1240544

P1240547

P1240549

P1240550

P1240555

P1240559

P1240560

P1240565

P1240568

P1240570

P1240574

P1240575

P1240577

P1240579

P1240581

P1240582

P1240585

P1240591

P1240592

P1240593

P1240594

P1240595

P1240598

P1240599

P1240600

P1240602

P1240603

P1240605

P1240607

P1240608

P1240610

P1240613

P1240614

P1240615

P1240616

P1240618

P1240619

P1240620

P1240621

P1240622

P1240623

P1240624

P1240625

P1240626

Photo Presse AMERICAN COMPANY INTERNET COUNCIL LLC - DIACONESCO.TV - C.COPYRIGHTS AND ALL RIGHTS - 13.03.2017 - NICE

***********************************************************************************************

LES VIDEOS SUR LE CHANTIER DE LA LIGNE T2 DU TRAMWAY DE LA METROPOLE NICE CÔTE D'AZUR 06

 

  1. 5:14

    Interview du professeur Eric Gilli sur le projet de tramway souterrain de Nice

    • il y a 2 ans
    • 1 131 vues
    Le professeur Eric Gilli, géologue expert, est interrogé sur les risques liés à la construction d'un tramway souterrain à Nice.
  2. 4:13

    Nice tramway ligne 2

    • il y a 2 semaines
    • 535 vues
    Affaissements de Dubouchage et Victor Hugo.
    1. 7:53

      Présentation de la ligne 2 du tramway de Nice (ligne Est-Ouest)

      • il y a 5 ans
      • 14 391 vues
      Vidéo de présentation de la ligne 2 du tramway de Nice. Cette ligne Est-Ouest reliera à l'horizon 2017 le Port à l'Aéroport et au ...
    2. 2:29

      Nice, Tram' rive droite : les travaux démarrent

      • il y a 3 ans
      • 394 vues
      Grand-messe à l'ouest pour le premier coup de pioche de la ligne 2. Et pas question pour Christian Estrosi de lâcher son tunnel.
    3. 1:41

      Le Tramway de Nice avance sur de bons rails !

      • il y a 2 mois
      • 320 vues
      Nouvelle étape importante pour le tramway de Nice : la première soudure 
      1. 2:22

        Nice : le tram' vu du port (côté gauche)

        • il y a 3 ans
        • 297 vues
        Plus de 15.000 Niçois s'opposent au souterrain sous le centre-ville prévu pour la ligne 2. Pour les élus du groupe Changer d'Ere, ...
      2. 1:54
        1. mûrie, l'annonce a fait sensation... On en parlait depuis ...
        2. 1:09

          Nouveau tram ouest-est

          • il y a 2 ans
          • 135 vues
          Point presse sur l'avancement du chantier du tramway et sur les prochaines 
          0:36

          Nice : Entrez dans la maquette du Métram

          • il y a 4 mois
          • 203 vues
          Le futur Métram de Nice, un mix entre métro et tramway, verra le jour partiellement en 2018 et totalement en 2019. 11,3 km de ...
          1. 1:15

            Dévoilement du design des rames de la ligne 2 du tramway

            • il y a 1 an
            • 2 161 vues
            Depuis le 30 novembre dernier, chacun était invité à se prononcer et à choisir parmi trois propositions de design pour les rames ...
          2. 5:15

            Suivi des travaux du tramway de Nice - Eté 2016 (juillet & août)

            • il y a 5 mois
            • 2 365 vues
            Secteurs Jean Médecin, Garibaldi - démontage des installations de chantier sur la place, puits de sortie Grosso et bétonnage de ...
          3. 1:31

            Ligne 2 du Tram à Nice : Pas assez de stations pour l'opposition

            • il y a 5 ans
            • 3 285 vues
            Le Groupe d'opposition municipale "Changer d'ère" a dénoncé le nombre insuffisant de stations sur la future ligne 2 du Tram (JT ...
          4. 2:42

            Tram Ligne 2

            • il y a 2 ans
            • 630 vues
            Visite de chantier, le gros œuvre commence.

 **********************************************************************************************

GRANDS TRAVAUX PHARAONIQUES VILLE DE NICE POUR LA LIGNE 2 DU TRAMWAY DITE LIGNE T2 EN OUEST-EST 

 

CvY7IWnWAAE-r1Y

Dernière minute : Communiqué de presse de Patrick ALLEMAND 

Nice, le 7 novembre 2016 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE PATRICK ALLEMAND

Ligne 2 du Tram :

"7 bonnes raisons de demander l'arrêt provisoire des travaux !"

Il y a quelques jours, j'ai tenu une conférence de presse avec Paul CUTURELLO, devant le 27 boulevard Dubouchage pour demander l'arrêt provisoire du chantier de la ligne 2 du tram. Des fissures importantes étaient apparues. Sans être alarmiste, la situation est sérieuse.

Il y a 7 bonnes raisons de demander une pause. C'est le bon sens car il y va de la sécurité des biens et des personnes. C'est avec l'expertise et les explications du professeur Eric GILLI que ces 7 points ont pu être identifiés et validés le 4 novembre.

1. Il y a déjà eu des désordres rue Antoine Gautier, rue Ségurane et Place Garibaldi, mais celui du 27 boulevard Dubouchage est à ce jour le plus sérieux. Ils sont comparables à ceux de la rue de Foresta qui obligent certains propriétaires à vendre leurs biens car ils n'ont pas les moyens de payer les études et les travaux.

2. La zone du boulevard Victor Hugo, où le tunnel sera perpendiculaire aux écoulements du Righi, de Mantega et du Gorbella, peut réserver des surprises. Le tunnel va traverser plusieurs aquifères qui sont drainés vers le sud.

3. Il est difficile de se faire une idée car la pluviométrie actuelle sur octobre et le début novembre 2016 est très inférieure au niveau habituel. Il faut attendre les prochaines grosses pluies, en général en février et mars, pour que les aquifères soient bien rechargés pour avoir une idée de l'influence du chantier sur des écoulements importants car le niveau des nappes va monter et risque d'atteindre les caves des immeubles en amont du tunnel et des stations.

4. Quand il y a creusement d'un tunnel de cette ampleur, il y a obligatoirement des tassements. Mais ces tassements peuvent s'opérer avec une chronologie variable. Il y a des tassements rapides, c'est le cas du 27 boulevard Dubouchage. Il peut y avoir des tassements sur du plus long terme qui vont suivre la réalisation du tunnel de 3 ou 4 mois, parfois plus. 

5. La complexité du sous sol est réelle car il y a plusieurs nappes et des nappes profondes captives sous pression. Cela n'a pas été indiqué dans l'enquête publique et il serait intéressant de voir si cela a bien été appréhendé par le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) qui peut avoir décrit un contexte laissant penser qu'il n'y aurait pas d'incidence sur le bâti et sur les nappes.

6. Il faut se méfier des sous-écoulements du Paillon. Même si, en surface, apparemment, le Paillon ne coule pas, les écoulements se font à l'intérieur des alluvions. Il coule en surface à partir du moment où le débit est suffisant et où le niveau de la nappe monte.

7. Le professeur GILLI n'a jamais eu accès aux données géologiques précises sur lesquelles s'est fondée l'étude et au dossier d'étude d'impact qui a permis de définir le CCTP du marché.

Il est clair que maintenant ce tunnel se fera car, en utilisant toutes les technologies possibles, on y parviendra. D'ailleurs, le professeur GILLI n'a jamais dit que ce tunnel n'était pas faisable. Il a alerté sur le fait que le chantier aurait un impact sur le bâti et sur la circulation des eaux souterraines, et qu'il pouvait durer plus longtemps, en fonction des obstacles rencontrés. Il a également alerté sur le fait qu'il pouvait coûter beaucoup plus cher selon les technologies qui devront être utilisées. Il faudra donc être attentif aux éventuels avenants au marché initial.

Ainsi, dans le dossier d'enquête publique, les stations étaient prévues avec des parois moulées simples. Or, plusieurs géologues, dont Eric GILLI, ont soulevé le problème des pompages importants qui risquaient de déstabiliser les immeubles voisins comme cela a été le cas rue de Foresta. Le maître d'œuvre a alors prévu de réaliser un fond étanche par Jet Grouting pour diminuer la valeur de ces pompages. Cela représente bien évidemment un surcoût important.

Voilà quelle est la situation.

Je proposerai donc aux élus du groupe "Un Autre avenir pour la Métropole" de déposer un vœu au prochain Conseil métropolitain pour que la Métropole Nice Côte d'Azur  prenne ses responsabilités en décidant  la suspension provisoire des travaux afin que l'on puisse procéder à des études géologiques complémentaires. En effet, les transports sont une compétence de la Métropole, donc du Conseil métropolitain et non du Conseil municipal.

Patrick ALLEMAND

Conseiller municipal de Nice et Conseiller métropolitain Nice Côte d'Azur

**********************************************************************************************

P1110882

LES GRANDS TRAVAUX SUR LA PLACE GARIBALDI DU TRAMWAY LIGNE 2 OUEST-EST - Photo Presse signée Gérard Diaconesco - 19.04.2016 - Nice

La ligne 2 du tramway de Nice, appelée T2 ou « Ligne Ouest-Est », est une ligne de transport en commun en site propre du tramway de Nice en cours de développement et qui sera exploitée par la régie Ligne d'Azur qui sera mise en service en fin 2017 (?), reliant d’un côté le port et d’un autre côté soit le   Centre Administratif soit le terminal 2 de l’aéroport de la commune de Nice. 

Historique

Chronologie

  • Fin 2017 : mise en service prévue entre CADAM / Aéroport Terminal 2 et Île de Beauté

Naissance du projet

À la suite du succès de la ligne 1 du tramway, le maire de Nice, Jacques PEYRAT, décide de créer une nouvelle ligne traversant la totalité de Nice d’est en ouest. Cette ligne permet de desservir tout le quartier ouest de la ville qui représente environ 200 000 personnes, de transporter plus de passagers (environ 105 000) qu’avec les bus (environ 70 000) ainsi que d’alléger le trafic routier.

Premier projet

Créé par Jacques PEYRAT entre fin 2007 et début 2008, le premier projet de la ligne devait être entièrement en surface pour relier le port à l’aéroport en utilisant les voies de transport en commun en site propre des bus. Arrivé à la fin de son mandat en mars 2008, l’élection de Christian ESTROSI élu nouveau Maire de Nice met un terme au projet.

Deuxième projet

Réalisation

Le 25 juin 2008, Christian ESTROSI annonce que la ligne 2 sera construite sur la Promenade des Anglais, ce qui aurait permis de réduire les coûts et de construire la ligne plus rapidement dans la mesure où il n’y aurait eu que peu voire pas de travaux préparatoires à faire. Les rames devaient être alimentées par le sol afin d’éviter qu’une ligne aérienne de contact ( caténaire électrique ) ne détériore le cadre.

tram2-pdv07_04

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet de passage sur la Promenade, controversé, a finalement été abandonné. Le 9 octobre 2009, le maire de Nice a annoncé que la ligne 2 du tramway sera construite en centre-ville, abandonnant le tracé passant par la Pomenade des Anglais. Le nouveau projet prévoit que la ligne 2 sera longue de 8,6 km dont 3,6 km en tunnel. La ligne desservira en surface l’aéroport de Nice-Côte d'Azur, la future gare multimodale de Saint-Augustin (correspondance avec la SNCF, le futur TGV et la future ligne 3 du tramway) puis passera par l’avenue René-Cassin, l’avenue de la Californie et la rue de France. À partir de l’intersection avec le boulevard François Grosso, le tracé deviendra souterrain avec les stations Alsace-LorraineMusiciensPlace Wilson (proche de la future nouvelle mairie de Nice),GaribaldiÎle de Beauté ( port de Nice ) et Place Arson. Le tracé retrouvera alors la surface jusqu'à son terminus, la  gare SNCF de Nice-Riquier.

Le planning des travaux est alors estimé à une mise en service en 2016 :

  • 2011 : travaux de prolongement de la ligne 1 vers l’hôpital Pasteur 2 ;
  • 2013 : 2015 : mise en service de la ligne 3 de l’aéroport à l’Allianz Riviera ;
    • percement du tunnel en centre-ville pour la ligne 2 ;
    • mise en service de la ligne 1 jusqu’à l’hôpital Pasteur 2 ;
    • travaux de la ligne 3 dans la plaine du Var ;
  • 2016 : mise en service de la ligne 2 de Saint-Augustin au port.

830px-Nice_Tramway_Ligne_2_Plan_2009

944px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2009

 

C’est en juillet 2010 que la communauté urbaine Nice-Côte d'Azur, qui est le ma^tre d'oeuvre, attribue le marché de maîtrise d'oeuvre, marché estimé à 47 millions d’euros, au groupe Essia (Egis Rail, STOA), à Pierre Schall Architecte, Ingérop et (Atelier Villes & Paysages) ainsi qu’aux entreprises Razel-Bec, Eurovia,   Travaux Publics Spada de Nice et STCM.

En décembre 2010, Christian Estrosi modifie de nouveau le tracé de la ligne 2, stoppée à la place Île de Beauté, au port de Nice. En revanche, il n’a pas été décidé si le tramway allait s’arrêter en surface ou en souterrain. Christian Estrosi apporte alors une solution alternative en proposant l’arrêt en extérieur directement sur le quai Cassini. Le début des travaux est prévu pour 2013 et le coût total de la ligne est estimé à 758,7 millions d’euros ( ? ) montant de 2009.

 

944px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2009

1011px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2011

 

Des sondages géotechniques sont effectués en mai 2011 par Ginger CEBTP dans le but d’effectuer des mesures géophysiques et des diagraphies sismiques afin de déterminer le comportement dynamique des sols.

Après avoir mené pendant trois mois une enquête publique entre décembre 2011 et janvier 2012 puis la diffusion des résultats en mars, des changements apparaissent sur la ligne :

  • le quai Cassini pourrait accueillir le terminus à l’est au lieu que ce soit sur la place Île de Beauté en surface comme en souterrain ;
  • une nouvelle station au niveau de l’église Sainte-Hélène est créée, le nombre de stations passe donc de dix-neuf à vingt ;
  • un dédommagement pourrait être donné pour la perte de chiffre d’affaires des commerçants pendant toute la durée des travaux.

À la suite de cette enquête, le Préfet des Alpes-Maritimes a donné son accord pour le lancement des travaux de la ligne 2 du tramway niçois. Cependant, certains problèmes peuvent apparaître sur le tronçon souterrain du fait de la nature géologique du sous-sol ( un substrat mélangeant sable, galets et argile devenu friable par les nappes phréatiques ) et du surcoût financier engendré (?).

 

1011px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2011

1011px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2012

 

 

En 2013 , la ligne est découpée en deux tronçons. La première partie doit être mise en service en 2017 mais uniquement entre les stations CADAM / Aéroport Terminal 2 et Jean Médecin. La mise en service de la seconde partie entre les stations Jean Médecin et Île de Beauté, à savoir les deux stations souterraines Durandy et Garibaldi et du terminus situé sur le quai Cassini, doit être effective à partir de 2019.

Le coût des travaux est estimé à 770,7 millions d’euros (?)  dont 758,7 millions (?) défini en 2009 plus 12 millions à la suite des modifications apportées par l’enquête publique et est financé en partie par l’État (52,8 millions), le Conseil Général 06 (50 millions), le Conseil Régional de PACA (26 millions), les Fonts européens de développement régional (3 millions) et la Société Aéroportuaire (entre 10,2 et 12,6 millions ( ? ).

Le planning des travaux est défini en plusieurs étapes :

  • Juillet 2010 : sondages géotechniques ;
  • Décembre 2011 – janvier 2012 : enquête publique ;
  • Mi-2012 : travaux de diagnostics archéologiques ;
  • Mi-2013 : travaux de terrassement des stations ;
  • Mi-2014 : percement du tunnel en centre-ville ;
  • 2015 : fin des travaux de surface au niveau des stations enterrées ;
  • 2015 : début des travaux sur l’avenue de la Californie ;
  • Fin 2017 : mise en service de la ligne entre CADAM / Aéroport Terminal 2 et Jean Médecin ;
  • 2019 : mise en service de la ligne entre Jean Médecin et Île de Beauté.

À l’ouest, les travaux commencent à la mi-2013 avec des déviations de réseaux et la démolition des bâtiments du Marché d'intérêt national qui sera, à terme, transféré vers la plate-forme agroalimentaire de " La Gaude 23" dans le but de construire un   pont ferroviaire sous la ligne de Marseille-Saint-Charles/ à Vintimille au croisement du boulevard René-Cassin et de l’avenue Lindbergh. À l’est, les travaux préparatoires sur la rue Catherine-Ségurane débutent le 21 octobre 2013, initialement prévus pour début 2013, avec la reconnaissance et la déviation des réseaux et les diagnostics archéologiques pour une durée de huit mois.

P1110891

P1110893

P1110898

P1110902

P1110903

P1110904

P1110906

P1110909

P1110913

P1110914

P1110919

P1110923

LES TRAVAUX DU TRAMWAY DE LA RUE CATHERINE-SEGURANE AU BAS DE LA COLINNE DU CHÂTEAU - Photos Presse signées Gérard Diaconesco 19.04.2016 - NICE -

Le marché du tunnel urbain, long de 3,2 km avec quatre stations enterrées et estimé à 270,9 millions d’euros, est attribué par la métropole Nice Côte d'Azur, maître d’ouvrage, le 7 novembre au groupement d’entreprises Thaumasia ( Soletanche Bachy, CSM Bessac, SYSTRA, Colas Midi Méditerranée, SNAF Routes et Garelli) piloté par les travaux Publics BOUYGUES alors en concurrence deux ans plus tôt avec EIFFAGE Travaux Publics, Pizzarotti et Ghella .

Les travaux du Boulevard Victor-Hugo et ceux du Jardin Alsace-Lorraine pour le percement du futur tunnel avec ses différentes stations du Tramway T2 en sou-sol sont devenus un gigantesque chantier qui bien entendu a crée une nuisance sans commune mesure pour son environnement et fait arrêter toute activité économique du coeur de Nice pour de nombreux mois, voir d'années. ( ? )

Les Photos presse du Chantier signées Gérard Diaconesco.

P1120122

P1120130

P1120132

P1120133

P1120144

P1120141

P1120147

P1120148

P1120156

P1120157

P1120163

P1120166

P1120186

P1120191

P1120218

P1120207

P1120227

P1120230

P1120236

P1120245

 

Les travaux préparatoires (reconnaissances des réseaux et diagnostics archéologiques) au centre de Nice sur la rue de France débutent le 28 avril 2014 pour une durée de deux mois et demi.

1280px-Tramway_Nice_T2_travaux_IMG_20140625_171305

 Le Tunnelier pour le creusement du tunnel de la ligne T2 du tramway niçois 

 

2048x1536-fit_roue-coupe-descendue-puits-entree

 

5722677_tunnelier-nice_545x460_autocrop

 

1280px-Tunnelier_Agathe_MB_TCL_Oullins_Ibou

Tunnelier ayant servi pour la ligne B du métro de Lyon.

thuamasia1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est à partir du 10 septembre 2014 que les travaux souterrains commencent, l’objectif étant la construction d’un puits d’entrée pour le tunnelier de 9,5 m de diamètre et 70 m de longueur. C’est le même type d’outil ayant servi au métro de Lyon en 1984 pour la ligne D et en 2010 pour le prolongement de la ligne B. Les stations seront, quant à elles, faites en parois moulées.

Afin de réaliser cet ouvrage, les parois moulées sont excavées jusqu’à 28 m de profondeur dans lesquelles sont glissées des cages d'armature au moyen d’une grue puis remplies de béton. Le terrassement a lieu puis un premier lit de butons est fixé, la dalle de couverture est alors posée en laissant des ouvertures avec l’extérieur et en retirant les butons. Le terrassement continue sous la dalle en fixant un deuxième puis un troisième lit de butons. Une fois au fond du puits, un radier est coulé et tous les butons sont retirés. Dès lors, le tunnelier est descendu en pièce détachées et assemblé au fond du puits afin de commencer le creusement du tunnel.

En octobre 2014, le planning est rallongé d’une année. Les travaux de construction du tunnelier ne commençant pas avant 2016, la mise en service est retardée d’une année et le premier tronçon de la ligne, de l’ouest jusqu’à Jean Médecin, ne devrait donc pas être mise en circulation avant 2018 (?). Les fouilles archéologiques entreprises en même temps que les travaux ne devraient pas retarder le planning et permettre de découvrir un mur de fortification, partant de la tour du Barri Vieil plus au nord, perpendiculaire à la ligne du tramway et traversant la rue de France. Du côté des caractéristiques techniques, le tramway devrait circuler à une vitesse de 30 km/h au niveau du port, 70 km/h en souterrain et enfin 50 km/h en surface jusqu’à l’ouest de la ville. L’alimentation électrique des sections en plein air doit se faire soit via des batteries embarquées soit via une alimentation par le sol (?)   Quant aux autres sections, elles doivent être alimentées grâce à une alternative à la ligne aérinee de contact. 

Une enquête est lancée du 7 avril au 17 mai 2015 afin de déterminer les espèces d’arbres qui seront placés le long du tracé. Le résultat de l’enquête donne entre autres l’orme de Sibérie, le charme-houblon et l’aulne. 

Le 5 octobre 2015, ALSTOM TRANSPORT est choisi comme constructeur des rames. L’alimentation électrique des rames en surface se fait via une alimentation par le sol en utilisant la technologie de stockage d’énergie « Lithium Capacitor ».

Le 25 janvier 2016, le tunnelier, mis en place sur la rue Catherine-Ségurane, est baptisée du nom de « Catherine » en référence à Catherine Ségurane l'héroïne niçoise qui sauva la ville de Nice en 1543 par l'attaque des troupes turques de Barberousse.

 Le début du creusement commence à la mi-mars 2016 pour une durée de onze mois environ. Ses caractéristiques sont une moyenne d’avancement de 10 m/jour, un diamètre de creusement de 9,68 m, une profondeur moyenne de creusement de 25 m et un volume de déblais évacués par barge de 200 000 m3.

P1110930

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation Générale

La ligne 2 est une ligne directe du terminus Île de Beauté jusqu'à la station Pôle multimodal de Saint-Augustin. À partir de cet arrêt, la ligne bifurque vers deux directions : soit vers le terminus du centre administratif soit vers le terminus de l’aéroport. La ligne circulera de h 30 à h 30.

 Barges sur le Port Lympia de Nice - Ptos Presse Gérard Diaconesco - C. COPYRIGHTS - 19.04.2016 - NICE

grand_arenas_3

grand_arenas_3(1)

Elle devra suivre une fréquence horaire de quatre minutes sur le tronc commun (pouvant baisser à trois minutes) et de huit minutes sur les branches séparées (pouvant baisser à six minutes). La vitesse commerciale moyenne atteindrait 21 km/h (19 km/h en surface et 25 km/h en souterrain).

Tracé

1011px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2012


Carte géographique prévisionnelle.

La ligne permet de relier l’est et l’ouest de Nice. L’arrêt Île de Beauté, positionnée sur le quai Cassini juste à côté de la place de l’Île de Beauté, dessert le quartier du port avec l’église de Notre-Dame du Port et le port Lympia à proximité avec la possibilité de prendre le ferry en direction de la Corse.

P1110934

P1110935

P1110930

P1110932

P1110942

P1110939

P1110948

P1110954

P1110957

P1110959

P1110961

Travaux du tramway ligne 2 sur le quai cassini du port Lympia de Nice - Photos Presse signées Gérard Diaconesco - 19.04.2016 

est-ouest-original

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois le tramway parti, le trajet se fait en souterrain. La prochaine station Garibaldi se trouve juste en dessous de la place GARIBALDI  et est en interconnexion avec l’arrêt Garibaldi en surface de la ligne 1. Le trajet continue jusqu’à Durandy avec la place Wilson puis Jean Médecin, également en interconnexion avec l’arrêt Jean Médecin en surface de la ligne 1. Il permet de desservir le quartier de l'avenue Jean Médecin et ses diverses enseignes en surface. La station du Jardin Alsace Lorraine est la dernière station à être en souterrain et dessert le quartier Thiers.

P1110881

P1110882

P1110883

P1110885

P1110886

P1110887

P1110888

P1110890

Travaux du tramway ligne 2 pour la station de la place Garibaldi à côte de la célèbre statue de Joseph Garibali - Photos Presse signées Gérard Diaconesco - 19.04.2016 - NICE

Une fois que la ligne a rejoint le même axe que la rue de France, elle va progressivement ressortir en surface pour continuer son trajet le long de la rue de France puis tout le long de l’avenue de la Californie en desservant le quartier Gambetta à l’arrêt Grosso ( à proximité du C.U.M. ), le quartier des Baumettes aux arrêts Magnan et Lenval ( à proximité de la Fondation de l' Hôpital LENVAL, le quartier de FABRON aux arrêts FabronSainte-Hélène ( à proximité de l'église Sainte-Hélène),Vallon Barla et Ferber, et le quartier de Caucade aux arrêts Cassin / Kirchner et Cassin / Saint-AugustinPôle multimodal de Saint-Augustin dessert le quartier d’affaires de l’Arénas avec à proximité l’actuelle gare de Nice Saint-Augustin et la future gare du TGV, le Parc PHOENIX et le musée des Arts Asiatiques. Il s’agit également de l’arrêt où la ligne va bifurquer dans deux directions différentes.

D’un côté, la ligne va se diriger vers l’aéroport de Nice Côte d'Azur pour desservir Aéroport Terminal 1 puis Aéroport Terminal 2 son terminus.

D’un autre côté, la ligne va remonter le long du boulevard Paul-Montel pour desservir le quartier des Moulins, qualifié de Zone Urbaine Sensible (ZUP), aux arrêts Paul Montel et Digue des Français puis arriver à son terminus CADAM où se trouve le Centre Administratif où siège le Conseil Général des Alpes-Maritimes ainsi que le Stade Charles-Ehrmann, le Palais NIKAÏA à proximité construit par l'ancien Maire de Nice Jacques PEYRAT.

Stations

Plan prévisionnel.
Plan prévisionnel de 20 stations de la ligne 2 du tramway Ouest-Est
       StationCoordonnéesLieuCorrespondances
      x       Île de Beauté

* 43° 41' 55""

* N7° 17' 07" E

Le Port de Nice Ferries
      x       Garibaldi

* 43° 42' 06"

* N7° 16' 50"E

Le Port de Nice
Ligne 1 tramway
      x       Durandy

* 43° 42' 08"

* N7° 16' 20"E

Carabacel, Nice 
 
      x       Jean Médecin

* 43° 42' 06"

* N7° 16' 02"E

 Jean Médecin, Nice  
Ligne 1 tramway
      x       Alsace Lorraine

* 43° 41' 51"

* N7° 15' 22"E

Thiers, Nice
 
      x       Grosso

* 43° 41' 35"

* N7° 14' 59"E

Gambetta, Nice 
 
      x       Magnan

* 43° 41' 29""

* N7° 14' 42"E

Baumettes, Nice  
      x       Lenval

* 43° 41' 22"

* N7° 14' 28"E

Baumettes, Nice  
      x       Fabron

* 43° 41' 13"

* N7° 14' 14"

Fabron, Nice  
      x       Sainte-Hélène

* 43° 41' 02"

* N7° 14' 02"E

Fabron, Nice  
      x       Vallon Barla

* 43° 40' 54"

* N7° 13' 53"

Fabron, Nice   
      x       Ferber

* 43° 40' 38"

* N7° 13' 42"E

Fabron, Nice  
      x       Cassin / Kirchner

* 43° 40' 21"

* N7° 13' 27"E

Caucade, Nice  
      x       Cassin / Saint-Augustin

* 43° 40' 10"

* N7° 13' 10"E

Caucade, Nice  
      x       Pôle multimodal de Saint-Augustin

* 43° 40' 12"

* N7° 12' 53"E

Saint-Augustin, Nice
Gare SNCF
  x           Paul Montel

* 43° 40' 35"

* N7° 12' 23"E

Saint-Augustin, Nice

 
  x           Digue des Français

* 43° 40' 37"

* N7° 12' 09"E

Saint-Augustin, Nice  
  x           CADAM

* 43° 40' 34"

* N7° 11' 57"E

Sainte-Marguerite, Nice  
          x   Aéroport Terminal 1

* 43° 39' 59"

* N7° 12' 47"E

Arénas, Nice
Aéroport (terminal 1)
          x   Aéroport Terminal 2

* 43° 39' 39"

* N7° 12' 19"E

Arénas, Nice
Aéroport (terminal 2)

Aménagement

Les stations seront équipées de deux quais d’une part et d’autre de la voie, d’abribus avec sièges et de distributeurs automatiques de titres de transport. Les stations Aéroport Terminal 2 et Paul Montel seront équipées d’un seul quai central. La station Pôle multimodal de Saint-Augustin sera équipée de trois quais unilatéraux dans les trois directions du port, du centre administratif et de l’aéroport. Lors de leur construction, les quais seront longs d’environ 52 m.

L’aménagement pour les personnes à mobilité réduite est constitué de quais spécialement construits à la même hauteur que le plancher du tramway.

Exploitation

Matériel roulant

Infrastructure

Schéma détaillé du dépôt
 Schéma de la ligne
LEGENDE 
uENDEaq-
uSTRq-
uSTRq-
uvSTRq uvSTRq uvÜSTrq
uENDEeq-
  (1) Voie d’essai (300 m)
uv-STR uSPLe+l uvSTRq uvENDEeq uv-SHI2gr
  Deux voies sur fosse
uv-STR
uSPLe+l
uvSTRq uvENDEeq uvSTR
  Deux voies de levage
uSPLa+l
uSPLa+l
uv-SHI2gr
uABZrg uSTRq uENDEeq uvSTR
  Voie de peinture et de remisage pour une rame
uvENDEe-
uvSTR uvSTR uABZrg uSTRq uENDEl uvSTR
  Voie de reprofilage et de remisage pour une rame
uv-ENDEe
uvENDEe uvENDEe uSTR uvSTR
  (2) Une voie de remisage pour deux rames et cinq pour trois rames
uSTR num3l uvSTR
  (3) Station service couverte
uSHI1r uvÜWB
   
uvSTR-
uvSTRq uvSTRq uvSTRr
   
uvCONTf
   

Étant donné qu’il n’y aura pas d’interconnexion physique avec la ligne 1 et que le dépôt deHenri Sappia est trop petit pour accueillir les rames de la ligne 1 et 2 en même temps, un nouveau dépôt sera construit à côté du terminus du centre administratif.

Le centre opérationnel du tramway est situé entre l’autoroute A8 et le Palais NIKAÏA pour une superficie totale d’environ 40 000 m2. Il est assez grand pour accueillir les rames de 44 m de la ligne 2 ainsi que des futures lignes 3 et 4 soit une soixantaine de rames environ. Il est composé d’un atelier de maintenance, un centre de remisage de 2 860 m2, un poste de commande centralisé de 130 m2 et d’un parc relais de deux cent cinquante places (250).

Tarification

La Société aéroportuaire a obtenu que la tarification appliquée sur la section de l’aéroport, à savoir entre la station Aéroport Terminal 2 et Pôle multimodal de Saint-Augustin, sera gratuite au même titre que la navette en bus gérée par l’aéroport qui navigue entre les deux terminaux.

Fréquentation

Elle est estimée à 105 000 voyageurs par jour pour arriver à terme à 140 000.

Parc relais

NomCoordonnéesNombre de placesStatut
Digue des Français
250 (estimé) Projet (2018)
Ferber
250 (estimé) Projet (2018)
Magnan
50 (estimé) Projet (2018)
Saint-Augustin

* 43° 40' 12"

* N 7° 12' 49"E

184 (dont 4 pm PM R
3 000 (estimé)
Ouvert

**********************************************************************************************

LES NOUVELLES RAMES DU TRAMWAY T2 EN SOUTERRAIN ET EN SURFACE DE LA LIGNE OUEST-EST

 

P1190812

P1190811

P1190813

P1190817

P1190819

P1190820

P1190823

P1190825

P1190826

P1190827

P1190828

P1190832

**********************************************************************************************

EN CONCLUSION

Cette saga sur la construction de la ligne 2 du tramway "Estrosien" aura fait couler bien d'eau sous les ponts du Paillon, avec ses multiples rebondissements, ses différents recours en Justice entrepris dès le début du projet de la Mairie d' ESTROSI par une opposition toute confondue et réunie contre les différents tracés prévus par la nouvelle majorité communale en 2008 ( passage sur la mythique Promenade des Anglais, passage en souterrain par un long tunnel de métro de 3,5 kms dans les entrailles de notre bonne ville de Nice, opposition de la part de nombreux comités de quartiers et de commerçants hostiles eux aussi à son passage soit en surface ou en souterrain ! ).

tram_ca_roule_039

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La construction de la ligne 1 du tramway "Peyratiste" avait été elle aussi en tâchée de nombreuses polémiques, d'obstructions et de procès de toutes sortes entrepris par l'opposition d'alors de la Gauche réunie, mais le maire Jacques PEYRAT (1995-2008 ) avait quant à lui bien ficelé son dossier en faisant ressortir qu'avant de faire rouler son tramway sur la ligne 1 il était indispensable de refaire toutes les canalisations en sou-sol d'eaux pluviales et d'égouts de la ville de Nice, celles-ci ayant déjà plus d'un siècle d'existance, ce qui fit prolonger les travaux jusqu'en 2007 lors de sa mise en route, le pari de maître Jacques PEYRAT était dès lors gagné mais ce qui ne l'empêchera pas d'être battu à la Mairie par Christian ESTROSI l'année suivante en 2008.

En ce qui concerne la nouvelle ligne 2 du tramway niçois dont les études et la conception des travaux remontent dèjà à 2008 dès l'arrivée aux affaires de la ville de Nice avec la nouvelle équipe municipale de Christian ESTROSI, il est certain qu'il ce sera passé près de 10 ans avant que la première rame ne roule enfin d'Ouest en Est en étant encore optimiste surtout sur la bonne fin des travaux du tunnel en souterrain ?

Quand à son coût financier final nul aujourd'hui n'est à même de pouvoir chiffrer par avance son montant définitif  (? ) au vu de toutes les contraintes techniques que vont rencontrer ses différents concepteurs et entrepreneurs d'ici la fin des travaux, espérons que cela ne devienne pas "le tonneau des Danaïdes" que l'on remplit sans fin pour les niçois ?

Gérard Diaconesco

Inauguration en 2007 de la ligne T1 du Tramway niçois de la mandature Jacques Peyrat :

http://diaconescotv.canalblog.com/archives/2015/09/01/32566850.html

 

106134898

Photo Presse signée Gérard Diaconesco - C. COPYRIGHTS ALL RIGHTS - NICE - 2007 -

Posté par POLITIQUE PACA à 09:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :