POLICY IN THE WORLD in English, French and Italian 0632173633 / 0789442380

21 juillet 2017

ROMAIN GERARDIN-FRESSE, UN PRÉSIDENT ENGAGE

Romain GERARDIN-FRESSE, un Président engagé

116650919

Romain GERARDIN-FRESSE est un dignitaire très engagé associativement et humanitairement.

Médiatique et bien connu Président de la Section Alpes-Maritimes et Monaco de l’Ordre de l’Etoile du Bien et du Mérite, organisme fondé en 1939 et Membre du Comité Français des ONG à l'O.N.U. visant à encourager les actions bénévoles ainsi que les manifestations de civisme, de probité et de dévouement, il est aussi depuis 2016 Vice-Président National et Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur de l’Union National des Portes Drapeaux de France, association regroupant des Portes-Drapeaux défendant le souvenir et les intérêts patriotiques de la Nation.

Il a d’ailleurs à ce titre reçu la Palme d’Argent de l’Encouragement Public en Mars dernier. 

Mais cet éminent juriste de formation, qui a longtemps gravité dans les sphères parlementaires et politiques, veut renforcer cette année l’action menée en faveur des personnes victimes de l’exclusion et touchées par la maladie ou le handicap sous toutes ses formes, qu’il s’agisse entre autres de l’autisme, de la maladie de parkinson ou d’alzeihmer.

« C’est un mal dont trop de gens souffrent, et dont la réponse publique, malgré plusieurs efforts consentis au fil des années, n’est pas toujours à la hauteur de la problématique » indique-t-il. 

« J’ai découvert une association qui se bat depuis 97 ans, par des moyens privés, de sorte à soutenir les actions individuelles et collectives au service de la Société, dans les domaines médicaux (dong du sang, secourisme), celui de l’entraide sociale, notamment par l’insertion professionnelle, la lutte contre la faim ou encore la solidarité matérielle,par le biais de dons en nature et en espèces. »

Cette association, il s’agit du Comité de Récompense de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique.

Le Mérite Philanthropiques'appelait autrefois Union Philanthropique des Œuvres Françaises.

Il fut fondé en 1937 à Paris, tandis que L'Oeuvre Humanitaire voyait le jour à Toulouse en 1920.

En mars 1954, fut fondé à Lille le Comité de Récompenses.

Ce dernier était chargé de  récompenser les personnes méritantes, du Mérite Philanthropique et des Œuvres Humanitaires.

En avril 1955, la fusion des deux ordres était réalisée et la nouvelle association prenait pour titre:

Comité de Récompenses de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique.

Depuis cette date, l’association n'a cessé de se développer et de prendre une dimension internationale.

Elle compte aujourd’hui de nombreux correspondants qui la représentent en France et à l’étranger, que soit en Allemagne, Belgique, Italie, Suède, République Centre Africaine, Cote d'Ivoire, Brésil, Etats-Unis, Espagne, Vénézuela, Sénégal, Cambodge, Viêtnam ou encore Moyen-Orient.

« Il est important de valoriser les acteurs privés, issus du tissus associatif ou du bénévolat, qui par leur implication et leur abnégation renforcent à plus d’un titre les aides apportées par les pouvoirs publiques qui ne sont malheureusement pas suffisantes. » expose Romain GERARDIN-FRESSE. 

Le Comité récompense également par des décorations accompagnées de diplômes ceux qui se distinguent d'une façon continue dans les domaines qu’il soutient.                                

Pour cela, la Commission Supérieure des Récompenses recherche des candidats méritants ou ayant accompli un acte de courage exceptionnel.

Elle examine également les candidatures présentées par les différents organismes adhérents.

« Il y a d’évidentes similitudes entre les valeurs portées par l’Etoile du Bien et du Mérite et celles mises en avant par le Comité de Récompenses de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique. Avec le Président National Damien SORRAING (NDLR : D.SORRAING est le Président National de l’Etoile du Bien et du Mérite), un homme lui aussi fortement engagé dans le monde associatif depuis de nombreuses années, il nous est important de mettre en lumière ceux qui se battent au quotidien pour améliorer celui des autres. » indique le Président GERARDIN-FRESSE.

Et d’ajouter « Chaque membre, par l’acquittement de sa simple cotisation, apporte sa pierre à l’édifice et co-finance des projets d’utilité publique, a travers les dons établis par nos associations à d’autres. L’entraide solidaire est l’essence même de nos existences. »

A titre d’exemple, la Comité de Récompenses de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique a dernièrement, tout comme l’Etoile du Bien et du Mérite à d’autres bénéficiaires, remis un don à l’association « Une Oreille de Cœur », offert une Table de Ping-Pong à l’association « Réhabilitation Respiratoire de la Mitterie », ou encore a contribué au financement d’appareils  pour l’Institut pour la Recherche contre le Cancer de Lille (I.R.C.L.).

« J’ai la ferme intention de faire connaître à nos membres et à d’autres cette association qui mérite notre adhésion ». affirme Romain GERARDIN-FRESSE.

Il est à noter que le Comité de Récompenses de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique vient de décerner au Président GERARDIN-FRESSE la Grande Médaille d’Or avec Ruban (Grand Officier) pour son dévouement à la collectivité.

Il est aussi à rappeler que Romain GERARDIN-FRESSE et Damien SORRAING présideront au mois d’Août une cérémonie d’hommage aux victimes et héros de l’attentat de Nice survenu le 14 Juillet 2016.

116650917

***********************************************************************************************

VOIR AUSSI :

http://politiquepaca.canalblog.com/archives/2017/01/28/34863976.html

http://politiquepaca.canalblog.com/archives/2016/10/23/34473183.html

********************************************************************************************** 

ASSOCIATION DE L'ORDRE

DE L'ETOILE DU BIEN

ET DU MERITE

Drapeau ebm INAUGURATION2

L’année passée, l’Ordre de l’Etoile du Bien et du Mérite avait rendu un hommage vibrant aux héros et victimes du tragique attentat qui a sévèrement touché Nice le 14 Juillet 2016.

Sous le haut patronat de la Mairie de Nice et du Conseil Métropolitain, avec le concours du Président de Région M. Christian ESROSI, du Maire de Nice M. Philippe PRADAL suppléés par l’Adjoint au Maire aux Relations Armée-Nation et Conseiller Métropolitain M. Olivier ROBAUT,  une émouvante cérémonie de dépôt de gerbe à la chapelle ardente puis de remise de distinctions dans le salon Présidentiel du Westminster par le Président National M. Damien SORRAING et le Président Régional Alpes-Maritimes-Monaco M. Romain GERARDIN-FRESSE aux intervenants ayant sauvé plusieurs vies, qu’ils soient Policiers, Militaires ou Réservistes, avait eu lieu.

Cette année, l’Etoile du Bien et du Mérite a décidé d’organiser une cérémonie de mémoire à la fin du mois d’Août, au cours de laquelle les héros récompensés l’année passée seront présents et élevés en grade,  et de nouvelles personnalités (journalistes, fonctionnaires de Police, élus, …) seront mises à l’honneur avec une nouvelle promotion.

« Le mois de Juillet étant particulièrement chargé en hommages, il a été fait le choix de la fin du mois d’Août afin de pouvoir compter un maximum d’invités référents, dont la présence nous tient à cœur. » indique le Président de la Section Alpes-Martimes-Monaco, M. Romain GERARDIN-FRESSE.

Ce dernier nous indique également que l’Etoile du Bien et du Mérite sera particulièrement présente cette année au titre du devoir de mémoire, qu’il concerne des évènements historiques anciens ou plus récents, «partout où la mémoire de nos héros, mais aussi de ceux tombés injustement, doit être préservée ».

La Section Alpes-Maritimes-Monaco, avec le concours de la Présidence Nationale, apportera également son soutien aux personnes en difficultés, qu’il s’agisse de familles de victimes de terrorisme ou de personnes en situation d’exclusion, tel que le handicap ou l’illettrisme.

Il est à noter que son Président M. Romain GERARDIN-FRESSE a été élevé au titre de Chevalier de l’Encouragement Public le 25 Mars dernier à l’Ecole Militaire à Paris, et qu’après concertation avec le Président International Raymond NAJBERG,  il prendra la tête à la rentrée de la Délégation monégasque de l’Ordre LAFAYETTE,  dont l’essence est de promouvoir l’amitié Franco-Américaine et de lutter contre les discriminations.

P1280444

P1280447

P1280449

Le Président Romain GERARDIN-FRESSE recevant la dignité de Chevalier de l’Encouragement Public des mains du Président PISANI à L’Ecole Militaire, à Paris, le 25 Mars dernier.

Drapeau ebm INAUGURATION2

R.J.D. GERARDIN-FRESSE

M. le Président de la Section Alpes-Maritimes et Monaco,

Administrateur Général du Bureau National

Commandeur de l'Etoile du Bien et du Mérite

Courriel: president.am-monaco@etoiledubienetdumerite.org

Port.: +33 (0)7.53.33.81.31

Website: www.etoiledubienetdumerite.com

Association fondée en 1939, membre des Organisations Non Gouvernementales au Conseil des Nations Unies.

arton242-31836arton242-31836arton242-31836

Posté par POLITIQUE PACA à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2017

LES POMPIERS DES ALPES-MARITIMES SERONT DÉCORÉS PAR LE PRESIDENT DU O6 ERIC CIOTTI CE 20 JUILLET 2017 A PARTIR DE 16HEURES

L'INCENDIE DANS LA COMMUNE DE CASTAGNIERS EST MAÎTRISE GRÂCE A NOS 460 VALEUREUX POMPIERS DES ALPES-MARITIMES ET 40 AGENTS DE LA FORCE 06 QUI ONT COMBATTU CES FEUX AU PÉRIL DE LEUR VIE MERCI A EUX

3921_7dcae

Les hélicoptères bombardiers d'eau survolent encore Castagniers. Ils noient les flancs de colline, calcinés. Le feu est fixé, mais les pompiers restent très présents sur le terrain. Cette nuit, les flammes ont frôlé les habitations. Les résidents ont dû être évacués. Inquiets pour leur maison, certains prêtent même main-forte aux pompiers pour combattre l'incendie. Une première depuis 14 ans En quelques heures, dans ces collines escarpées, le feu a brûlé 120 hectares. 460 pompiers ont été déployés pour venir à bout de cet incendie de forte intensité ainsi qu'avec le concours de 40 agents forestiers-sapeurs-pompiers de la "FORCE 06" qui ont été aussi mobilisés.

maxmatinarch111245

 

Cinq d'entre eux ont été légèrement blessés. Toutes les habitations ont pu être préservées. Mais ce matin, Roger Ricciardi, habitant de Castagniers, inspecte son jardin calciné, et pour lui, la sécheresse n'est pas la seule cause de cet incendie, il penche plutôt pour un pyromane. Les Alpes-Maritimes n'avaient pas connus de feu de cette importance depuis 14 ans. 

920x517_000_qp1xx

2048x1536-fit_20mn-43939

16159947-l-incendie-qui-menacait-des-habitations-pres-de-nice-est-controle-par-les-pompiers

661_francetv-actu-articles_e7f_3a4_d9ab4bf1d35b2eec5c3c9a061f_alpes-maritimes-120-hectares-de-foret-partis-en-fumee-pres-de-nice-deux-pompiers-blesses_12916184

inceie

 

image0031

 

og-site

 

Invitation presse

 

Remise de la médaille du Département aux pompiers ainsi qu’aux agents de Force 06 engagés sur le feu de Castagniers

Jeudi 20 juillet 2017 à 16 heures

1er étage de l’Hôtel du Département – Centre administratif – Boulevard du Mercantour à Nice

Jeudi 20 juillet 2017 à 16 heures, Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, Président du Conseil d’administration du SDIS des Alpes-Maritimes, remettra la médaille du Département aux pompiers ainsi qu’aux agents de Force 06 (*) engagés sur le feu survenu à Castagniers le 17 juillet dernier.

120 hectares ont brûlé sur la commune de Castagniers, le pire a été évité et aujourd’hui le feu est maîtrisé.

Sous l’autorité du Colonel René Dies et du Lieutenant Colonel Olivier Riquier, commandant des opérations de secours, 460 sapeurs-pompiers des centres d’incendie et de secours des Groupements Territoriaux (GT), appuyés par 40 forestiers-sapeurs pompiers du service Force 06 ont été rapidement et massivement engagés pour lutter contre ce feu.

Grâce à une gestion efficace du Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours et à l’intervention rapide de tous ces moyens humains et matériels, sapeurs-pompiers du SDIS des Alpes-Maritimes et du Var, mais également agents de Force 06, les habitations ont pu être épargnées.

Esprit de solidarité, engagement sans faille au service de la population et à la sauvegarde du patrimoine forestier, autant de qualificatifs à honorer pour ces hommes du feu

Eric Ciotti remettra des distinctions au Capitaine Christian Weil, au Lieutenant Benjamin Bretel ainsi qu’au Lieutenant Patrick Facchini pris au piège dans leurs véhicules encerclés par les flammes. Pour les agents de Force 06, Julien Faiola et Gilles Giordano (affectés à la base Force 06 de Levens), ont composé l’équipage de la première patrouille arrivée sur les lieux. Ils ont assuré, par leur action périlleuse avec des moyens limités, la maîtrise d’un flanc du front de feu le long de la piste du Lingador. Et enfin, Laurent Ferouelle, responsable le premier jour des moyens Force 06 sur place, dont la capacité d’organisation et l’initiative sous l’autorité du Commandant des Opérations de Secours (C.O.S.) ont permis de répondre aux besoins et à l’attente des Sapeurs-Pompiers sur ce sinistre.

Eric CIOTTI

Président du Département des Alpes-Marimes Député

(*) FORCE 06 : Force Opérationnelle Risques Catastrophes Environnement des Alpes-Maritimes

3203828489_1_2_unbiwqZ5

nicxxq602_sb_sapeurs-17572897-e1459579893502

Helicoptere__Small_

7789384319_un-canadair-lutte-contre-les-flammes-le-17-juillet-2017-a-castagniers-alpes-maritimes

623_001

3523879_nice1-copie

 

LA CÉRÉMONIE DE REMISE DES DÉCORATIONS AUX POMPIERS DES ALPES-MARIMES ÉTAIT ORGANISÉE EN LEUR HONNEUR AU SERVICE ADMINISTRATIF DU DÉPARTEMENT 06 PRÉSIDÉ PAR LE DÉPUTÉ ERIC CIOTTI CE JEUDI 20 JUILLET 2017 A PARTIR DE 16HEURES

Reportage et photos Presse Gérard Diaconesco

Une réunion informelle était organisée en l'honneur des pompiers du département des Alpes-Maritimes voulu par le Président Eric CIOTTI et Député de ce département pour décorer des pompiers par la médaille du Département 06, pompiers  qui au péril de leur vie ont combattu un incendie ravageur qui a détruit 120 hectares de foret sur la commune de Castagniers à côte de la ville de Nice dans la vallée du var en ce début de semaine et qui ont pu à ce jour le maîtriser.

Eric CIOTTI s'exprimait :

" L'incendie de Castaniers a été le plus important que nous ayons connu depuis 2007 qui a du mobiliser 460 pompiers ainsi que 40 agents forestiers-pompiers de la FORCE 06. En tant que président du département 06 je suis extrèmement fier de valoriser par ces médailles le dévouement de ceux qui oeuvrent pour nous protéger, un grand merci à eux.

Je décore avec satisfaction le capitaine Christian WEIL, le Lieutenant Benjamin BRETEL et le Lieutenant Patrick FACCHINI pour leur immense courage doublé de sang froid.

Je décore les trois agents de la FORCE 06 Julien FAIOLA, Gilles GIORDANO et Laurent FEROUELLE qui grâce à eux ont permis de répondre aux besoins de ces Sapeurs-pompiers, merci à eux aussi. Merci encore à ces hommes et ces femmes qui au péril de leur propre vie nous protègent".

Eric CIOTTI

Député Président du Département 06

P1280468

P1280472

P1280458

P1280474

P1280483

P1280491

P1280498

P1280505

P1280507

P1280514

P1280519

P1280522

P1280531

P1280534

P1280535

P1280537

P1280545

P1280550

P1280560

P1280572

P1280580

 

P1280579

 PHOTOS AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - C.COPYRIGHT - 20.07.2017 - NICE

***********************************************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2017

ASSOCIATION DE L'ORDRE DE L'ETOILE DU BIEN ET DU MERITE

ASSOCIATION DE L'ORDRE

DE L'ETOILE DU BIEN

ET DU MERITE

Drapeau ebm INAUGURATION2

L’année passée, l’Ordre de l’Etoile du Bien et du Mérite avait rendu un hommage vibrant aux héros et victimes du tragique attentat qui a sévèrement touché Nice le 14 Juillet 2016.

Sous le haut patronat de la Mairie de Nice et du Conseil Métropolitain, avec le concours du Président de Région M. Christian ESROSI, du Maire de Nice M. Philippe PRADAL suppléés par l’Adjoint au Maire aux Relations Armée-Nation et Conseiller Métropolitain M. Olivier ROBAUT,  une émouvante cérémonie de dépôt de gerbe à la chapelle ardente puis de remise de distinctions dans le salon Présidentiel du Westminster par le Président National M. Damien SORRAING et le Président Régional Alpes-Maritimes-Monaco M. Romain GERARDIN-FRESSE aux intervenants ayant sauvé plusieurs vies, qu’ils soient Policiers, Militaires ou Réservistes, avait eu lieu.

Cette année, l’Etoile du Bien et du Mérite a décidé d’organiser une cérémonie de mémoire à la fin du mois d’Août, au cours de laquelle les héros récompensés l’année passée seront présents et élevés en grade,  et de nouvelles personnalités (journalistes, fonctionnaires de Police, élus, …) seront mises à l’honneur avec une nouvelle promotion.

« Le mois de Juillet étant particulièrement chargé en hommages, il a été fait le choix de la fin du mois d’Août afin de pouvoir compter un maximum d’invités référents, dont la présence nous tient à cœur. » indique le Président de la Section Alpes-Martimes-Monaco, M. Romain GERARDIN-FRESSE.

Ce dernier nous indique également que l’Etoile du Bien et du Mérite sera particulièrement présente cette année au titre du devoir de mémoire, qu’il concerne des évènements historiques anciens ou plus récents, «partout où la mémoire de nos héros, mais aussi de ceux tombés injustement, doit être préservée ».

La Section Alpes-Maritimes-Monaco, avec le concours de la Présidence Nationale, apportera également son soutien aux personnes en difficultés, qu’il s’agisse de familles de victimes de terrorisme ou de personnes en situation d’exclusion, tel que le handicap ou l’illettrisme.

Il est à noter que son Président M. Romain GERARDIN-FRESSE a été élevé au titre de Chevalier de l’Encouragement Public le 25 Mars dernier à l’Ecole Militaire à Paris, et qu’après concertation avec le Président International Raymond NAJBERG,  il prendra la tête à la rentrée de la Délégation monégasque de l’Ordre LAFAYETTE,  dont l’essence est de promouvoir l’amitié Franco-Américaine et de lutter contre les discriminations.

P1280444

P1280447

P1280449

Le Président Romain GERARDIN-FRESSE recevant la dignité de Chevalier de l’Encouragement Public des mains du Président PISANI à L’Ecole Militaire, à Paris, le 25 Mars dernier.

Drapeau ebm INAUGURATION2

R.J.D. GERARDIN-FRESSE

M. le Président de la Section Alpes-Maritimes et Monaco,

Administrateur Général du Bureau National

Commandeur de l'Etoile du Bien et du Mérite

Courriel: president.am-monaco@etoiledubienetdumerite.org

Port.: +33 (0)7.53.33.81.31

Website: www.etoiledubienetdumerite.com

Association fondée en 1939, membre des Organisations Non Gouvernementales au Conseil des Nations Unies.

 

114453467_o

113080423

 

Romain GERARDIN-FRESSE, un Président engagé

Romain GERARDIN-FRESSE est un dignitaire très engagé associativement et humanitairement.

Médiatique et bien connu Président de la Section Alpes-Maritimes et Monaco de l’Ordre de l’Etoile du Bien et du Mérite, organisme fondé en 1939 et Membre du Comité Français des ONG à l'O.N.U. visant à encourager les actions bénévoles ainsi que les manifestations de civisme, de probité et de dévouement, il est aussi depuis 2016 Vice-Président National et Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur de l’Union National des Portes Drapeaux de France, association regroupant des Portes-Drapeaux défendant le souvenir et les intérêts patriotiques de la Nation.

Il a d’ailleurs à ce titre reçu la Palme d’Argent de l’Encouragement Public en Mars dernier. 

Mais cet éminent juriste de formation, qui a longtemps gravité dans les sphères parlementaires et politiques, veut renforcer cette année l’action menée en faveur des personnes victimes de l’exclusion et touchées par la maladie ou le handicap sous toutes ses formes, qu’il s’agisse entre autres de l’autisme, de la maladie de parkinson ou d’alzeihmer.

« C’est un mal dont trop de gens souffrent, et dont la réponse publique, malgré plusieurs efforts consentis au fil des années, n’est pas toujours à la hauteur de la problématique » indique-t-il. 

« J’ai découvert une association qui se bat depuis 97 ans, par des moyens privés, de sorte à soutenir les actions individuelles et collectives au service de la Société, dans les domaines médicaux (dong du sang, secourisme), celui de l’entraide sociale, notamment par l’insertion professionnelle, la lutte contre la faim ou encore la solidarité matérielle,par le biais de dons en nature et en espèces. »

Cette association, il s’agit du Comité de Récompense de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique.

Le Mérite Philanthropiques'appelait autrefois Union Philanthropique des Œuvres Françaises.

Il fut fondé en 1937 à Paris, tandis que L'Oeuvre Humanitaire voyait le jour à Toulouse en 1920.

En mars 1954, fut fondé à Lille le Comité de Récompenses.

Ce dernier était chargé de  récompenser les personnes méritantes, du Mérite Philanthropique et des Œuvres Humanitaires.

En avril 1955, la fusion des deux ordres était réalisée et la nouvelle association prenait pour titre:

Comité de Récompenses de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique.

Depuis cette date, l’association n'a cessé de se développer et de prendre une dimension internationale.

Elle compte aujourd’hui de nombreux correspondants qui la représentent en France et à l’étranger, que soit en Allemagne, Belgique, Italie, Suède, République Centre Africaine, Cote d'Ivoire, Brésil, Etats-Unis, Espagne, Vénézuela, Sénégal, Cambodge, Viêtnam ou encore Moyen-Orient.

« Il est important de valoriser les acteurs privés, issus du tissus associatif ou du bénévolat, qui par leur implication et leur abnégation renforcent à plus d’un titre les aides apportées par les pouvoirs publiques qui ne sont malheureusement pas suffisantes. » expose Romain GERARDIN-FRESSE. 

Le Comité récompense également par des décorations accompagnées de diplômes ceux qui se distinguent d'une façon continue dans les domaines qu’il soutient.                                      

Pour cela, la Commission Supérieure des Récompenses recherche des candidats méritants ou ayant accompli un acte de courage exceptionnel.

Elle examine également les candidatures présentées par les différents organismes adhérents.

« Il y a d’évidentes similitudes entre les valeurs portées par l’Etoile du Bien et du Mérite et celles mises en avant par le Comité de Récompenses de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique. Avec le Président National Damien SORRAING (NDLR : D.SORRAING est le Président National de l’Etoile du Bien et du Mérite), un homme lui aussi fortement engagé dans le monde associatif depuis de nombreuses années, il nous est important de mettre en lumière ceux qui se battent au quotidien pour améliorer celui des autres. » indique le Président GERARDIN-FRESSE.

Et d’ajouter « Chaque membre, par l’acquittement de sa simple cotisation, apporte sa pierre à l’édifice et co-finance des projets d’utilité publique, a travers les dons établis par nos associations à d’autres. L’entraide solidaire est l’essence même de nos existences. »

A titre d’exemple, la Comité de Récompenses de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique a dernièrement, tout comme l’Etoile du Bien et du Mérite à d’autres bénéficiaires, remis un don à l’association « Une Oreille de Cœur », offert une Table de Ping-Pong à l’association « Réhabilitation Respiratoire de la Mitterie », ou encore a contribué au financement d’appareils  pour l’Institut pour la Recherche contre le Cancer de Lille (I.R.C.L.).

« J’ai la ferme intention de faire connaître à nos membres et à d’autres cette association qui mérite notre adhésion ». affirme Romain GERARDIN-FRESSE.

Il est à noter que le Comité de Récompenses de l’Oeuvre Humanitaire et du Mérite Philanthropique vient de décerner au Président GERARDIN-FRESSE la Grande Médaille d’Or avec Ruban (Grand Officier) pour son dévouement à la collectivité.

Il est aussi à rappeler que Romain GERARDIN-FRESSE et Damien SORRAING présideront au mois d’Août une cérémonie d’hommage aux victimes et héros de l’attentat de Nice survenu le 14 Juillet 2016.

***********************************************************************************************

VOIR AUSSI :

 

http://politiquepaca.canalblog.com/archives/2017/01/28/34863976.html

http://politiquepaca.canalblog.com/archives/2016/10/23/34473183.html

 

***********************************************************************************************

 

Etoile du bien et du Mérite.

 



Fondée en 1939 par Monsieur Jean Mathias, Préfet Hors Classe, Grand-Croix de la Légion d’Honneur, l’Etoile du Bien et du Mérite est une association d’encouragement d’intérêt général à but non lucratif déclarée initialement à la Préfecture de Police de Paris (conformément à la loi du 1er Juillet 1901) et enregistrée à la Préfecture des Alpes-Maritimes.

Membre du Comité Français des ONG à l’O.N.U. 

l’association a pour but d’encourager les actions bénévoles sous toutes leurs formes, les manifestations de civisme, de probité et de dévouement
Elle remet, sous la haute autorité de la Commission des Récompenses, deux types de distinctions honorifiques : Les médailles de Bronze, d’Argent et de Vermeil et plus exceptionnellement les Etoiles de Bronze, d’Argent et de Vermeil, et enfin, les Grandes Etoiles d’Argent et d’Or.

Présidée par Monsieur Henri GAL, Chevalier de l’Ordre National du Mérite et de l’Ordre des Arts et Lettres, L’Etoile du Bien et du Mérite possède des délégations en France et à l’étranger (voir "Les Délégations"). Son logo a été enregistré auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle en date du 2 Décembre 1994.

Historique et But de l’association :
L’ Etoile du Bien et du Mérite est une association d’encouragement à caractère social fondée le 18 Janvier 1939 ( dans le cadre de la loi du 1er juillet 1901) par Monsieur Jean MATHIAS ; Préfet Hors Classe, Ancien combattant 14-18, Grand Croix de la Légion d’Honneur.
Cette association nationale a pour but :
• D’encourager et de récompenser les actions bénévoles sous toutes leurs formes,
• D’encourager et de récompenser les manifestations de civisme, de probité et de dévouement,
• De développer les relations d’amitié entre ses membres,
• D’ honorer par des remises de récompenses toute personne physique ou morale qui se sera distinguée bénévolement dans sa vie publique ou privée en faveur de son prochain dans la détresse.

L’Etoile du Bien et du Mérite se compose de membres, personnes physiques ou morales :
• Membres d’ Honneur,
• Membres actifs
• Membres donateurs
• Membres bienfaiteurs
L’Etoile du Bien et du Mérite est dirigée par un Conseil National élu pour trois ans renouvelable par tiers tous les ans, qui se compose de :
• 1 Président National
• 2 Vice-Présidents
• 1 Secrétaire National
• 1 Trésorier National
• 1 Porte drapeau
• des Administrateurs.

Toutes ces fonctions sont exercées à titre bénévole et gracieux.
Le rôle du Conseil National est de gérer les actions de l’association et de promouvoir les idéaux de l’Etoile du Bien et du Mérite, d’encourager les Délégations Régionales ou départementales dans leur rôle d’animation et de développement de sections locales, dans le respect des statuts nationaux.
Deux types de distinctions sont remises à l’occasion d’une manisfestation solennelle :
• Les Médailles : Bronze - Argent - Or.
• Les Etoiles : Bronze - Argent - Vermeil - Grande Etoile d’ Argent - Grande Etoile d’Or

Il existe actuellement dans les différentes régions de France, un nombre important de personnes altruistes qui - quotidiennement, bénévolement et dans l’anonymat - font le Bien avec un dévouement exemplaire, des personnes qui mériteraient d’être honorés et récompensées. Or beaucoup d’entre elles n’ont pas la possibilité de recevoir une récompense officielle de l’Etat.
L’Etoile du Bien et du Mérite, rare distinction honorifique, symbole de la reconnaissance pour les actions sociales, civiques et le dévouement bénévole envers la Collectivité, se veut un témoignage de gratitude pour leur action exemplaire.

L’Etoile du Bien et du Mérite compte à ce jour de nombreuses Délégations Régionales et départementales.
Depuis sa création, il y a plus de 60 ans, plus de 5000 personnes physiques ou morales ont été décorées.
L’ Etoile du Bien et de Mérite apporte également, dans la mesure de ses moyens, une aide appréciable et efficace à de nombreuses Oeuvres Humanitaires et associations caritatives.
Tout ceci ne peut être réalisé que grâce aux cotisations des membres de l’Etoile du Bien et du Mérite, mais aussi grâce aux aides financières que notre association Nationale reçoit de ses adhérents (dons et legs déductibles fiscalement) ou grâce au soutien ponctuel de Certaines Collectivités ( subventions)


Pour contacter l’Etoile du Bien et du Mérite 

Les différents moyens pour nous contacter : http://www.etoiledubienetdumerite.com/
- Par Voie postale : L’ Etoile du Bien et du Mérite - les Oliviers - 20 Place Jacques Brel - 06340 Drap - France.
- Par Téléphone / Fax : 04 93 91 22 51
- Par Courriel : rubrique contact


Les distinctions de l’Etoile du Bien et du Mérite
Haute distinction honorifique * symbole de la reconnaissance pour les actions civiques, sociales et le dévouement bénévole envers la collectivité, l’Etoile du Bien et du Mérite est un témoignage de gratitude envers des hommes et des femmes de valeur dont la société peut s’enorgueillir.
Deux types de distinctions sont remises à l’occasion de manifestations solennelles, sur décision souveraine de la commission des récompenses :
- Les Médailles de Bronze d’ Argent et de Vermeil
- Les Etoiles de Bronze d’Argent et de Vermeil
- et très exceptionnellement :
- Les Grandes Etoiles de vermeil et d’Or
Depuis sa création, il y a plus de soixante ans, L’Etoile du Bien et du Mérite n’a honoré que 5000 personnes physiques ou morales des plus méritantes dont :
- 2900 Etoiles de bronze (ex chevalier)
- 1600 Etoiles d’argent (ex officier)
- 550 Etoiles de Vermeil (ex commandeur)
- 40 Grandes Etoiles d’Argent ( ex grand officier)
- 15 Grandes Etoiles d’Or ( ex Grand Cordon )

Pour postuler à une distinction de L’Etoile du Bien et du Mérite, les candidats valeureux doivent s’adresser au responsable de la section où de la délégation dont ils dépendent ou, à défaut, au Président du Conseil National. Les candidats exempts de casier judiciaire, doivent pouvoir justifier les titres et services pour lesquels est faite la demande de récompense.

* Le port des distinctions de L’Etoile du Bien et du mérite est subordonné au Décret Ministériel du 4 décembre 1981 (J.O du 17 Décembre 1981)


Merci à Xavier alias MOTTI pour les informations ci-dessus.

 

arton242-31836arton242-31836arton242-31836

Posté par POLITIQUE PACA à 09:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2017

LA POLITIQUE EN FRANCE

Finances et cadres au bord de la crise de la nerf : le FN pourrait-il disparaître ?

 

Rédigé le Dimanche 2 Juillet 2017 à 21:03 

DDwJz3bXYAAySRv

Atlantico : Le Front national semble accumuler les déconvenues en ce moment : mise en examen pour abus de confiance de Marine Le Pen, difficultés financières du parti, retrait de Marion Maréchal Le Pen, défaite qui divise les lignes politique au sein du parti : ce mois de juin est-il celui de la défaite intégrale du FN ?

Jean-Philippe Moinet : Après la flagrante contre-performance de l'entre-deux tours de la présidentielle, le manque de crédibilité n'ayant  pas échappé aux Français, le FN est entré dans une spirale de l'échec.

L'ampleur de la victoire d'Emmanuel Macron au second tour (66% des suffrages) a montré qu'une dynamique portait, contredisant toutes les thèses rabâchées sur l'inexorable progression des nationaux-populismes, les idées et les thèmes situés aux antipodes de celles du mouvement d'extrême droite.

Un effet de souffle s'est produit. Les oppositions se sont fragmentées, en quatre pôles rétrécis et mis en déroute : FN, LR, PS et France Insoumise, tous ont subi en un mois le choc de la déflagration macronnienne. Et le FN en premier lieu: du premier tour de la présidentielle au premier tour des législatives, en un mois, il a chuté de 8 points, perdant sa place de premier parti d'opposition, place reprise par LR en pourcentage de suffrages exprimés. 

Bien sûr, le FN a davantage de députés qu'en 2012, Marine Le Pen est entrée pour la première fois au Palais Bourbon, mais cela ne saurait masquer une profonde déstabilisation du parti lepéniste, la déprime qui traverse ses rangs, les divisions et les départs (de Marion Marechal Le Pen) n'étant que le reflet de cette situation : au fond, au-delà des protestations qu'il récupère, le parti lepeniste a échoué dans sa stratégie de "dédiabolisation" qui était sensé lui ouvrir les portes du pouvoir. Il a gardé sa marque de fabrique agressive, violente et, malgré le vernis Marine Le Pen-Florian Philippot, ce parti n'a pas fait la preuve de sa crédibilité pour gouverner, bien au contraire. Toute la génération qui succédait à celle de Jean-Marie Le Pen se voit ainsi renvoyée dans les cordes d'une opposition radicales mais stériles. L'horizon de l'accession au pouvoir, pour le FN, apparaît bien lointain et plus qu'incertain : en interne, beaucoup se disent que, même avec Marine Le Pen, ce sera impossible. Du coup, le FN est menacé de l'intérieur par le cycle vicieux de la démobilisation, de la démoralisation et peut-être de la déstructuration.  

La mise en examen de Marine Le Pen et les difficultés financières du parti ne font qu'accentuer cet état de crise.

Atlantico : On compte une trentaine de députés d'extrême-gauche et seulement 8 du FN à l'Assemblée. Le Front National n'a-t-il pas perdu son leadership en terme de populisme médiatique au profit de la France Insoumise ?

C'est en effet la bataille des nationaux-populistes qui est engagée, sur la scène parlementaire, où Jean-Luc Melenchon  et quelques uns des siens, savent faire le spectacle et sur-jouer le rôle protestataire, notamment sur le terrain social, que Marine Le Pen aurait rêver incarner seule. 

L'effondrement du PS laisse un espace à une gauche radicale, qui peut profiter de la situation pour prospérer et, en effet, médiatiquement, supplanter le FN sur le terrain de l'anti-capitalisme, l'anti-mondialisation, l'anti-europeisme primaires. 

En outre, France Insoumise, qui a été avec la présidentielle dans une dynamique de croissance, même si Mélenchon a été touché par le syndrome d'une déprime post-défaite, ne connaît pas les incohérences, les divisions et les affaires judiciaires qui affaiblissent le FN. Cela rend FI d'autant plus audible. 

Atlantico : Quels sont les éléments qui pourraient faire dire que malgré tout, le Front national n'est pas mort ?

Aucun courant de pensée ne meurt. Il faut se méfier des effets d'optique et de conjoncture. Le mouvement d'extrême droite, même affaibli, a obtenu en 2017 de meilleurs résultats qu'en 2012. Pour l'avenir, tout dépendra des résultats des choix politiques et des mesures que prendront Emmanuel Macron et le gouvernement d'Edouard Philippe. Si l'économie repart, si le chômage recule, si la confiance dans les gouvernants remonte, si la France redevient un pays qui entraîne en Europe, alors une grande part de la protestation, dont se nourrissent les extrêmes, disparaîtra. 

Par ailleurs, si le mouvement LR arrive à dépasser sa crise de leadership et ses divisions idéologiques, ce sera aussi autant d'espace en moins laissé au FN.

Mais je ne crois pas que ce parti soit mort. Il est blessé, affaibli, peut-être assez durablement relégué aux marges de la vie politique française. Mais les tendances aux crispations nationalistes et identitaires resteront présentes.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/finances-et-cadres-au-bord-crise-nerf-fn-pourrait-disparaitre-jean-philippe-moinet

3098658.html#rXCCRchETIxrY3KZ.99

 

***********************************************************************************************

Carl Lang fera sa rentrée

 

 

politique samedi 2 septembre

 

 

à Rungis pour les 10 ans de

 

 

Riposte Laïque

 

Rédigé le Dimanche 2 Juillet 2017 à 09:45

15297730-20681346

Au nom de l'union des patriotes face à la colonisation migratoire et l'islamisation de notre pays, Carl Lang, Président du Parti de la France, prendra la parole lors de la célébration des 10 ans de Riposte Laïque organisée samedi 2 septembre à Rungis (Espace Jean Monnet).

Un stand du Parti de la France, tenu par Thomas Joly et des militants, sera également à la disposition des participants à cette journée.

116370176

Le Parti de la France invite ses militants, adhérents et sympathisants à participer à cette journée de résistance nationale et à s'y inscrire.

La participation est de 30 € et comprend l'entrée, l'apéritif, le repas alsacien et le champagne en fin de journée.

Pour réserver (ne tardez pas !), c'est ici : http://ripostelaique.com/les-10-ans-de-riposte-laique.html

 

gal-3122635

 

***********************************************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

SIGNER LA PÉTITION EUROPÉENNE : EUROPE : STOP INVASION ... LA COUPE EST PLEINE ELLE DÉBORDE !

EUROPE :

STOP INVASION

DEwlY7hXsAAO1vL

 

 

Site : http://www.stop-invasion.eu/fr/

Paris est méconnaissable. Stupéfait, le monde assiste au suicide de la Ville-Lumière, que le changement de peuple et de civilisation transforme en un véritable coupe-gorge. Pourtant le maire de la ville crée toujours plus de centres d’accueil pour les migrants et veut voir étendu ce modèle désastreux au moindre recoin du territoire français. Le gouvernement d’Emmanuel Macron s’apprête très probablement à légiférer en ce sens.

La “politique de peuplement” fait comme si l’Europe était un désert à coloniser. Partout sur le continent — sauf en quelques pays, Hongrie, Pologne, Slovaquie, République tchèque, etc., qui ont de la tyrannie des souvenirs moins lointains, et résistent à l’invasion imposée —, partout les autorités nationales et supranationales, oublieuses de leurs propres peuples, de leur identité et de leur souffrance, décrètent et répartissent la submersion migratoire, la substitution ethnique, le Grand Remplacement, l’avènement de l’homme remplaçable. Elles le font hypocritement en appelant à la compassion, alors que leur politique d’appel d’air précipite sur les routes et les mers des masses humaines inouïes, qui comptent une proportion infime de réfugiés authentiques mais qui paient tous les jours à l’espérance d’une vie meilleure, ou à la volonté de conquête, leur sinistre tribut de naufragés.

Européens, vous êtes abandonnés et trahis par des gens qui veulent nous imposer le règne du profit et l’interchangeabilité générale. Révoltez-vous ! En signant cette pétition, manifestez votre droit à des patries qui demeurent les vôtres. Si nous sommes plus d’un million à la signer, les institutions européennes devront enfin nous entendre et ainsi renoncer au chaos migratoire qui condamne à la disparition programmée de notre civilisation.

Renaud Camus – Karim Ouchikh

EUROPE : STOP INVASION

 

Renaud Camus – Karim Ouchikh

[Your Signature]

Signer
2,019 signatures à ce jour !

migrants02

DE21Ph4XsAAreqL

migrants01

paris01

paris02

paris03

paris04

322059Frontex2

migrants-invasion (1)

migrants-europe

migrants-vs-sdf

 

2,027 signatures

 

***********************************************************************

 SOURCE : RT EN FRANCAIS : https://francais.rt.com/international/41095-sicile-nous-sommes-envahis-maire-migrants

«Nous sommes envahis !» : en Sicile, un maire refuse l'installation de migrants sur sa commune

 

 «Nous sommes envahis !» : en Sicile, un maire refuse l'installation de migrants sur sa commune
Migrants débarqués en Sicile en mars 2017, photo ©Giovanni ISOLINO / AFP

L'Italie n'arrive plus à faire face à l'afflux de migrants secourus en mer Méditerranée. Alors que le Sud de l'Italie et la Sicile sont particulièrement touchés, une partie de la population, ainsi que des maires, s'insurgent contre les autorités.

Dans les montagnes des Nébrodes, au nord de la Sicile, la crise migratoire inquiète la population et ses édiles. «Nous sommes envahis, submergés», s'est écrié Vincenzo Lionetto Civa, maire de Castell'Umberto, petite ville de 3 200 habitants, à la tête d'une fronde de pas moins de 45 édiles siciliens.

C'est l'affectation d'un hôtel vacant de la localité à l'hébergement de migrants qui a mis le feu aux poudres. Ce 17 juillet, le maire s'est opposé à l'installation d'un groupe électrogène pour alimenter les migrants en électricité, mettant en avant des problèmes de sécurité.

Le 14 juillet dernier, le préfet Francesca Nebrodi avait contacté le maire pour lui demander de loger une cinquantaine de migrants, récupérés en mer et débarqués en Sicile. «Le préfet m'a appelé à 21h58 pour me prévenir de leur arrivée, mais ils étaient déjà là» a-t-il détaillé, selon le quotidien britannique The Times.

Fort du soutien de 500 de ses administrés, lesquels se sont organisés sur Facebook, le maire a ainsi entrepris de bloquer l'accès à l'hôtel avec des voitures, afin, notamment d'empêcher les électriciens d'y rétablir le courant.

Maires contre préfet

Pour autant le maire a tenu à répondre aux accusations de racisme reçues sur Facebook. «Je me dissocie des commentaires violents et xénophobes», a-t-il précisé sur Facebook.

Depuis le début de l'année 2017, environ 86 000 migrants sont parvenus à poser pied en Italie, après une dangereuse traversée de la Méditerranée. Près de 7 000 réfugiés sont arrivés en quelques jours, dont 600 en Italie du Sud. Ces derniers ont été repêchés par un navire de la marine britannique, le HMS Echo.

Vincenzo Lionetto Civa ainsi que 44 autres maires opposés à l'installation massive de migrants dans cette région de Sicile ont été convoqués par le préfet le 19 juillet prochain pour un recadrage.

Lire aussi : Excédée, l'Italie menace de distribuer des visas européens aux migrants

Posté par POLITIQUE PACA à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2017

BUSINESS DIVERSITY IN THE STATE OF OREGON IN PORTLAND U.S.A.

9_UH7e8

téléchargementORSOS-banner-graphic

Invitation to August 7th Business Diversity Event

banner4-01_crop

As Secretary of State, I have learned that Oregon business leaders can grow their companies, enhance their success and increase their profitability by having a clear understanding of diversity in the marketplace, the hiring pool and investor community. 

In addition, knowledge is power, and with the recent adjournment of the 2017 Legislative Session, there have been changes in Oregon law that could dramatically impact your business. It is important for you to know about them.

To help keep you informed on the issues of business diversity and changes in Oregon business law, you are invited to attend Oregon’s first ever “Business of Diversity” luncheon. This event is a business forum in Portland, where businesses and citizens from across Oregon will hear from a panel of experts, network with other business leaders, and be updated on business diversity in Oregon.

For a fresh perspective on increasing business success by broadening horizons please consider attending this August 7th event, from 11:30am (Doors open at 11) to 1pm @ The Sentinel Hotel, Grand Ballroom in Portland.

Seats are limited, so buy your tickets today. Tickets are going fast.  Don’t be left out.  Individual tickets are $40 each and a delicious lunch is included. If the event is sold out, call Larry Morgan, my Citizen Engagement and Inclusion Coordinator at (503) 507-4619 or email him at: Larry.Morgan@oregon.gov --there may be space available at one of the sponsored tables.

If you or your business are interested in sponsoring a table or buying “scholarship” tickets, contact Larry Morgan.

This event is a great opportunity for businesses, established and emerging, to get insider information from top Oregon business and government professionals.

I hope to see you there!

Dennis Richardson

33974140-ecrit-avec-le-nom-de-l-etat-de-l-oregon-us-en-metal-noir-en-face-de-drapeau-d-etat

oregon-dr

8_1i21h

HERO_Oregon_Crater Lake_Reflection_Kyle Ellison_Web72DPI

9_UH7e8

FOR YOUR INTERNATIONAL BUSINESS COME IN THE STATE OF OREGON !

Posté par POLITIQUE PACA à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 juillet 2017

LES FESTIVITES DU 14 JUILLET 2017 A PARIS AVEC DONALD TRUMP INVITE D'ONNEUR DU PRESIDENT EMMANUEL MACRON

VISITE DE 48 H DU COUPLE PRESIDENTIEL AMERICAIN DONALD TRUMP INVITE D'HONNEUR PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EMMANUEL MACRON POUR LES FESTIVITES DU 14 JUILLET 2017 A PARIS

7789346720_les-couples-presidentiels-americains-et-francais-levent-les-yeux-vers-ciel-pour-admirer-le-passage-de-la-patrouille-de-france-vendredi-14-juillet

C'est dans son avion présidentiel "AIR FORCE " que le président des Etats-Unis Donald TRUMP accompagné en cela par sa charmante épouse Mélania atterrissait à Paris ce jeudi 13 juillet un peu avant 9heures du matin pour rencontrer Emmanuel MACRON sur son invitation à assister aux festivités du défilé militaire du 14 juillet.

Par cette invitation le président Emmanuel MACRON voulait affirmer sa volonté de célébrer une amitié de relation incontournable qui relie durablement la France et les Etats-Unis depuis deux siècles et demi jour de l'INDEPENDANCE DAY (guerre d'indépendance des Etats-Unis qui fût assisté par l'intervention militaire de la France dès son début en la personne du marquis de LA FAYETTE - 1776-1781 sous le règne du roi LOUIS XVI ).

Durant ce séjour à PARIS du couple présidentiel américain ce dernier était logé dans une résidence de l'Etat Français rue du Faubourg  Saint-Honoré à deux pas du palais de l'Elysée.

L'après-midi fût consacré dès 15h30 à une réception officielle donnée en l'honneur de Donald TRUMP en présence du président Emmanuel MACRON à l'Hôtel des INVALIDES et une visite du tombeau de NAPOLEON 1ER au Musée Militaire.

Après cette visite les deux Chefs d'Etat donnèrent une conférence de presse au Palais de l'Elysée.

cover-r4x3w1000-59660c641c8c1-000-ow4bf

De leur côté les deux épouses des présidents visitaient la cathédrale Notre Dame de Paris et firent une balade en bateau le long des quais de la Seine jusqu'au pont de la Concorde.

Pour conclure cette première journée du couple présidentiel américains en visite à Paris ces derniers étaient invités le soir à diner avec le couple MACRON au restaurant le Jules Verne du deuxième étage de la TOUR EFFEL par le célèbre grand Chef étoilé Alain DUCASSE.

DEtHtT-XUAUkfws

DEsRddfUIAAB5kg

Le lendemain vendredi 14 juillet qui débutait par une belle journée ensoleillé sur Paris, Donald TRUMP et son épouse Mélania arrivaient dans leur limousine blindée pour être reçus vers 10h15 par Emmanuel MACRON et son épouse à la tribune officielle présidentielle pour assister toute la matinée au défilé militaire des troupes françaises, ainsi qu'à celui du défilé des soldats américains de la "BIG RED ONE".

armee-us-trump-defile-14-juillet

Cette première division d'infanterie américaine a été créée en 1917 pour venir en aide aux Alliés en France combattre les troupes ennemies allemandes durant la première Guerre mondiale (1914-1918 ).

DEsRxuuW0AAxD-r

Et c'est en tout début d'après-midi le défilé militaire terminé, que le couple présidentiel américain Donald TRUMP prenait congé du couple MACRON pour rejoindre leur avion "AIR FORCE" et s'envoler en direction des Etats-Unis.

 

DIACONESCO Gérard 

PHOTOS DES AGENCES DE PRESSE FRANCAISE TIREES DES RESEAUX SOCIAUX ( merci à eux ).

DEmD1RlXkAAMHpe

1038940-le-president-emmanuel-macron-et-le-le-chef-d-etat-major-des-armees-le-general-pierre-de-villiers-a-b

7789345045_emmanuel-macron-descend-les-champs-elysees-en-voiture-militaire-vendredi-14-juillet-au-cote-du-chef-d-etat-major-pierre-de-villiers

DEsRlS7XYAAGlCb

3414424-voiture-du-president-des-etats-unis-dona-950x0-1

DEsRDVlWAAAJXSv

7Oo6Lc27 (1)

amériqu

38e75d653dba599842a3c566b84de2c6c8cfb1f6

DEsTh3pWAAEALHD (1)

DEsKjGBW0AEDb1F

KA7vmjde

chammal-frace-irak-daesh

DEsFc_VXUAAYPBx (1)

DEsQiORWsAAfq_0

SxTdavCA

DEsRg6vXsAEgVAi

DEsUHktWAAAdj_0 (1)

1038986-le-president-emmanuel-macron-fait-une-declaration-aux-cotes-de-son-homologue-americain-donald-trump-

DEsN3EpXcAEEhoZ

images bis2

DEsBcY0XUAA6aFv

13dc68facb11161d2724a4f52ba390e9

12-defile-en-eocm

13721

3228302921_1_14_o7YuvHqk

7789346027_le-defile-militaire-du-14-juillet-2017

20170713120352898-0

defile-20140713

esa01

DEr80PtXYAAa939

K3a1mwDc

tulle_3-3173079

7524586-mais-au-fait-quel-14-juillet-celebre-t-on

atmopshere-during-2012-annual-military-87a8-diaporama

59688b8009fac2ca1b8b4569

1017009687

blindes

images (1)

live

WtH2wmaE

DEsP86SXgAAQ1p2

1038979-les-presidents-francais-emmanuel-macron-et-americain-donald-trump-accompagnes-de-leurs-epouses-au-de

DEsOwHtXcAAgPkL

DEsW23eWAAUAVgD

DEsXm1GXgAAUuuV

imagesDU 14 JUILLET 2017imagesDU 14 JUILLET 2017imagesDU 14 JUILLET 2017

 

 

**********************************************************************************************

 

C0cR9AkXcAEMiwC

Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 juillet 2017

Trump a si bien analysé l’acharnement des médias contre lui, qu’il a utilisé à son profit leur obsession, il les a leurrés avec des tweets qu’il savait capables de déclencher des tempêtes médiatiques, pendant qu’il faisait voter des lois sensibles. Le piège a fonctionné comme un rêve, et ils ont créé leur propre rideau de fumée.

Les deux lois que Trump a fait voter concernent un des sujets les plus crispants, les plus clivants de la politique de l’Administration Trump : son combat contre l’immigration, face à une classe politique et médiatique qui a largement adopté la philosophie alternative d’un monde sans frontière, et a rejeté ses incitations à l’amour de la nation américaine et ses promesses de reconstruire la grande Amérique.

Donald Trump avait promis durant sa campagne d’abolir ce qu’on appelle aux Etats-Unis les « sanctuary cities ». Ce sont des villes très à gauche qui abritent les délinquants et criminels illégaux – essentiellement d’origine sud-américains – en refusant de les livrer aux services d’immigration qui veulent les expulser, au risque de laisser en liberté des individus dangereux, multi-récidivistes.

C’est exactement ce qui se produit en 2015 lorsqu’une jeune Américaine, Kate Steinle, a été tuée par balles à San Francisco par un immigrant illégal qui vivait protégé dans la ville sanctuaire de San Francisco, bien qu’il ait été déporté 6 fois, était réentré 6 fois illégalement aux Etats-Unis, et que la ville avait refusé de le remettre aux autorités fédérales pour l’expulser. S’y serait-elle conformée que Kate Steinle serait encore en vie. Cela fit un drame national, mais pas assez pour émouvoir les gauchistes.

Kate’s Law, pour protéger les honnêtes gens contre les criminels étrangers illégaux

Rendons à César ce qui appartient à César, la loi, la Kate’s law, a été pensée et promue par le plus grand journaliste américain, Bill O’Reilly, et proposée à la Chambre des représentants sous Obama. Elle a été rejetée lors d’un vote unanimement contre des Démocrates. La loi prévoyait que si un délinquant expulsé revenait illégalement aux USA, il serait automatiquement incarcéré pendant 5 ans, même s’il n’a commis aucun acte illégal.

A l’époque de son premier passage, les Démocrates s’étaient violemment opposés à la Kate’s law. Parce qu’ils ne veulent pas renoncer à leur fantasme multiculturel, et préfèrent toujours protéger les délinquants au détriment des honnêtes gens.

Le 29 juin, la loi a été approuvée par 257 voix contre 157. Aucun média n’en a parlé, et je vais vous dire pourquoi dans un instant.

Villes sanctuaires = pas d’argent fédéral

Dans la foulée, Trump a fait voter une autre loi très importante contre les villes qui protègent les illégaux, et je craignais sincèrement que les maires de ces villes, qui ont annoncé qu’ils résisteraient si les lois étaient votées, excitent leurs citoyens déjà très hostiles à Trump, déclenchent des opérations de « résistance », des manifestations géantes, et organisent le chaos.

La loi, qui a été votée par 228 voix contre 195, prévoit que si les villes font obstruction et refusent de remettre aux autorités fédérales les illégaux qui doivent être expulsés, ces villes ne recevront plus aucune aide financière fédérale. Et ces aides leur sont vitales.

Là encore, aucun remous, aucune manifestation, aucune crise d’hystérie des médias.

L’appeau du tweet a eu la peau des médias

Le jour du vote, à 5 h 52 du matin, Donald Trump a lâché une boule très puante, un tweet taillé comme un appeau. S’attendant à ce qu’ils se conduisent comme des moutons qui se jettent dans le vide en suivant le meneur sans réfléchir, Donald Trump a roulé les médias dans la farine en leur cuisinant un tweet indigeste.

Trump a insulté deux journalistes, dont une femme. Le crime absolu. Les intouchables. Une femme attaquée par le sexiste Trump ! Journaliste de surcroît !

La solidarité corporatiste est d’autant plus forte que si la victime de Trump est un anti-Trump, la levée de boucliers sera d’autant plus puissante.

Fin observateur, Trump l’a parfaitement compris. Sa cible avait toutes les qualités requises et il a fait dans le mille et sans dentelle :

« J’ai entendu que l’émission Morning Joe, qui a une audience très faible, dit du mal de moi (je ne la regarde plus).

Mais pourquoi cette folle de Mika au QI de poulpe [Mika Brzezinski, qui anime l’émission] et ce taré de Joe [Joe Scarborough, co-animateur], sont-ils venus au Jour de l’an passer 3 nuits à Mar-a-Lago [la résidence de Floride de Donald Trump], et ont insisté pour se joindre à moi ? Elle pissait le sang suite à un mauvais lifting. J’ai dit non ! »

Même si Morning Joe insulte quotidiennement Trump en des termes crus (dégénéré, schmock, etc.), la remarque du Président Trump était dégueulasse.

Et c’est là tout le génie de Trump.

Puisque le moindre de ses tweets politiquement incorrects fait passer au second plan les événements importants du monde, il a retourné contre les journalistes leur malhonnêteté.

En réponse au tweet, les médias sont partis en vrille. Les commentaires scandalisés ont fusé. Leurs fusibles ont sauté. Des journalistes se sont presque évanouies. Le dégoût était sur toutes les lèvres…

Et les deux lois ont été votées comme un charme, sans un soupir des journalistes, sans un mot des Démocrates, même les plus radicaux. Personne n’a rien vu, le sang du mauvais lifting pissait de partout sur les chaînes câblées et les unes des journaux.

Une autre personnalité politique a utilisé les points faibles de ses adversaires médiatiques et politiques pour détourner l’attention et obtenir l’impossible, et c’est la jeune et jolie ministre de la Justice israélienne Ayelet Shaked, mais c’est une autre histoire, je vous la raconterai une autre fois.

SOURCE : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

***********************************************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2017

LE TERRORISME DANS LE MONDE C'EST L'ISLAM RADICAL PAS LE RÉCHAUFFEMENT CLiMATIQUE !

M. Macron, le terrorisme

 

c’est l’islam, pas le

 

réchauffement climatique !

 

SOURCE : Publié le 10 juillet 2017 - par  

Monsieur le Président Macron, vous avez été élu après une campagne brillante une « blitzkrieg » audacieuse, en entrevoyant un chemin, dans lequel vous avez su vous engouffrer, quelle que soit l’aide médiatique, politique et judiciaire dont vous avez pu bénéficier.

Par un ami dont le fils a eu votre épouse comme professeur, j’ai entendu beaucoup de bien sur elle en tant que professeur. Il m’a été confirmé qu’elle était parait-il formidable et adorée de ses élèves. C’est plutôt positif. Cela donne de l’espoir…

Vous formez semble-t-il un couple intelligent et pragmatique, et ayant eu une réelle expérience de la vie civile, vous n’êtes a priori pas de ces apparatchiks, qui ont fait de la politique toute leur vie, pour gagner leur pain, en oubliant parfois de redescendre sur terre.

Malgré les nombreux détracteurs qui peuvent lire ce site, et qui s’opposeront à vous donner une chance, je continue, pour l’instant, à vous faire confiance pour vous adapter dans l’année qui vient aux réalités françaises, que vous êtes peut être en train de découvrir, via les nombreux rapports qui je n’en doute pas arrivent sur votre bureau de président tous les jours.

C’est pourquoi, comme j’ai été atterré et affolé par vos paroles prononcées à Alger indiquant que la France avait commis un crime contre l’humanité, je suis atterré lorsque j’entends que vous liez terrorisme et réchauffement climatique…

Monsieur Le Président : Le terrorisme d’aujourd’hui n’est pas lié au réchauffement climatique : il est lié à l’Islam, et à son djihad, c’est-à-dire la guerre sainte que le monde musulman veut faire à l’Occident et au monde entier pour imposer la loi islamique : la charia.

Combien faut-il de bêtise, voire de paresse, ou de manque de courage et de soumission pour essayer de « vendre » avec aplomb pareille explication.

La charia est la doctrine la plus rétrograde, et le plus régressive qui puisse exister sur cette planète. Elle ne produit rien de bien, rien de bon, rien de saint, ne crée aucun bonheur, aucun bien-être, et n’est porteuse d’aucune tolérance et d’aucune paix. Il suffit de constater l’état de malheur des pays où elle est appliquée. Il suffit de constater l’état de déliquescence avancée et d’accroissement de la terreur, que prennent certains quartier de notre pays. Ce phénomène n’est même pas lié à notre passé colonial. Il se passe la même chose en Suède, aux Pays Bas, en Grande Bretagne, en Belgique, et partout où l’islam rampant commence à ronger et à gangrener notre société, pour mieux la saper et la détruire.

A moins d’être totalement stupide (et je reste poli…), je ne comprends comment vous et votre épouse, pouvez rester indifférent à tous les signes de délitement, et de décrépitude de notre nation, qui ne sont pas uniquement liés à des problèmes économiques, ni comment vous pouvez donner toutes sortes d’explications fallacieuses et sottes, pour ne pas froisser les porteurs de haine qui mettent toutes leurs forces à répandre leur idéologie mortifère et destructrice.

N’êtes-vous pas sensible au sort des femmes dans les quartiers islamisés ?  N’êtes vous pas sensible à la souffrance de nos compatriotes qui n’en peuvent plus de l’islam, qui s’impose à eux tous les jours ?

N’êtes-vous pas sensible à l’affolement des Français, qui voient chaque jour une immigration de remplacement toujours plus exigeante qui cherche à broyer nos valeurs pour imposer les leurs, la plupart du temps d’origine islamique, alors que leur simple présence chez nous démontre que nos valeurs sont largement supérieures aux leurs – sinon, ils seraient très heureux de rester chez eux.

Vous avez fait le congrès à Versailles, ce symbole de la sophistication et de la beauté de l’histoire de France et occidentale. Quelles que soient les beautés architecturales que l’on peut trouver en Afrique, ou dans le monde musulman, ces réalisations sont très loin derrière la sophistication des merveilles que notre histoire et notre civilisation ont pu produire. C’est indéniable quoi qu’on en dise…

Monsieur Macron, si vous pensez être plus fort que des mouvements de population d’une ampleur sans précédent que l’on appelle le grand remplacement, si vous pensez qu’on peut attenter sans crainte et sans réplique à nos valeurs, par des milliers de discours haineux, qui sont répandus chaque jour en France par les soldats d’Allah, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Et jusqu’au coude.

Tôt ou tard, cela cédera. Votre monde 2.0 chimérique et virtuel s’effondrera. Ce sera un tsunami, pour la France et pour l’Europe. C’est inévitable, c’est inéluctable si l’on ne fait rien. La défaite, c’est vous qui la subirez. Et les Français avec. Et ce sera un désastre…

Avec le sémillant Justin Trudeau, ou le crypto Musulman Hussein Obama, vous vous présentez en chantres du mondialisme et de la tolérance, contre les idées d’un Donald Trump.

Je vous fais le pari que les USA vont décoller comme une fusée, et larguer très loin l’Europe en la laissant se débrouiller avec le chaos qu’elle est en train de créer. Même Bill Gates, que l’on ne peut pas taxer de racisme, et qui a toujours eu une vision claire des choses, tire la sonnette d’alarme pour l’Europe toute entière, car il a remarqué qu’elle se dirige forcément vers le chaos. Dans deux ans, il y aura un gouffre entre les deux mondes.

Les USA, seront encore plus une superpuissance, avec un plein emploi, et un optimisme à tout va. L’Europe s’enfoncera dans le doute et la morosité, en voyant son passé attaqué de toute part, délégitimé, s’effriter, couvert d’opprobre et de honte… par des personnes qui ont les mains pleines de sang par ailleurs, et qui ne proposent que la dictature islamique ou chaviste chez eux, et qui ont leurs fidèles relais en France, avec les représentants de la France insoumise.

Monsieur le Président. Quelles que soient vos idées sur le Monde, quel que soit votre optimisme, quelle que soit votre vision, quelle que soit votre capacité à « aller de l’avant », en faisant l’autruche sur ces problèmes d’islam et d’immigration, dont les sondages soigneusement occultés, par magie, durant les élections, montrent qu’ils sont les premières inquiétudes des Français, vous n’arriverez à rien si vous ne vous attelez pas à ce problème de manière ferme, de la même manière que Donald Trump qui a définitivement pris le leadership de la défense des valeurs occidentales et du monde libre (et bien entendu pas contre les patriotes…).

Monsieur Macron, vous perdrez votre pari de redresser la France, vous perdrez les Français, et vous perdrez la France, si vous ne prenez pas par les cornes le taureau fou furieux de l’islam, du multiculturalisme, et de l’immigration qui nous submergent.

Je ne sais pas si vous me lirez… mais je ne suis pas le seul à le dire…

Quoi qu’il en soit, Monsieur le Président, vous aurez été prévenu… et pas qu’une fois.

Albert Nollet

C4fGvmpWEAArxMj

Posté par POLITIQUE PACA à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2017

FIGURE D'UN ARTISTE RÉSISTANT FRED FOREST SA RÉTROSPECTIVE DEMAIN LE 11 JUILLET 2017 AU CENTRE POMPIDOU A PARIS

Fred Forest, figure de l’artiste résistant

RETROSPECTIVE DE 'ARTISTE FRED FOREST AU CENTRE POMPIDOU LE 11 JUILLET 2017

images

 PARIS  |  18 septembre 2015  |  AMA  |    |  

Fred Forest est un modèle de l’artiste résistant. Très impliqué dans les formes émergentes et les concepts innovants, il a été pionnier de l’art vidéo (dès 1967) puis du Net Art (1996) et a cofondé deux mouvements artistiques notables — bien que poreux —, l’Art sociologique (1974) et l’esthétique de la communication (1983). Son ami Pierre Restany disait d’ailleurs de lui qu’il a participé à la sortie de l’art rétinien.

Il fait actuellement l’objet d’une exposition dématérialisée au Musée du Jeu de Paume (« Fred Forest : Medias en partage »). En 2017, le Centre Pompidou lui consacrera une rétrospective. Art Media Agency a rencontré Fred Forest afin d’en savoir plus.

Le Centre Pompidou vous consacrera une rétrospective en 2017. Que souhaitez-vous y présenter ?

Mon travail a été protéiforme. J’ai utilisé la vidéo, la performance, Internet, etc. Cependant, je ne souhaite pas montrer ce que j’ai déjà produit. Pour cette exposition, j’ai donc choisi un axe de travail : le territoire.

 

22territoire

 

Cette notion est la colonne vertébrale de ma pratique artistique depuis 1977.

Il ne s’agit donc pas tant d’une rétrospective de votre travail.
Le terme rétrospective est effectivement un abus de langage. Je dis « rétrospective » pour avoir droit à un catalogue !

Quelle est la généalogie de cette notion de « territoire » dans votre travail ?
Tout a commencé avec le « m2 artistique » en 1977. Cette oeuvre avait pour objet de questionner les marchés de l’art et de l’immobilier en faisant l’amalgame entre l’un et l’autre. Cela paraissait farfelu à l’époque, d’autant plus que je souhaitais créer une exposition de retentissement national — sans appui politique ni artistique.

Pour ce faire, j’ai créé la « société civile immobilière du m2 artistique », une véritable entreprise. Puis, à la frontière suisse — le choix du lieu n’est pas innocent —, j’ai acheté un terrain de cinq mètres sur quatre que j’ai divisé en vingt parcelles d’un mètre carré. Le troisième élément du dispositif était une grande vente d’art à l’espace Cardin sous le marteau de Maître Binoche où je mettais en vente un « m2 artistique ».

Enfin, dans les pages « Économie » du Monde, j’ai glissé une publicité stipulant : « Placez vos capitaux à deux pas de la frontière suisse » où je reprenais la terminologie publicitaire de l’époque. Cependant, je suis tombé sous le coup de la loi contre la publicité mensongère car les terrains vendus n’avaient rien d’ « artistique » et le « m2 artistique » a été interdit de vente chez Maître Binoche.

Après cela, j’ai choisi de jouer l’artiste repenti ! Le « m2 artistique » étant contraire à la loi, j’ai mis en vente chez Maître Binoche un « m2 non artistique », un morceau de tissu que j’ai signé. Par cet acte, j’ai intégré ce chiffon à l’ordre de l’art et de la spéculation de l’art. La preuve : le matin il valait 2,5 francs et le soir 6.500 —une belle plus-value. Voici ma première action sur le territoire.

Comment s’est-elle cristallisée par la suite ?
Ce concept a mué par la suite en « Territoire du m2 artistique ». J’ai fait l’acquisition d’un terrain dans l’Oise. Là-bas, j’ai joué sur le plan de la fiction et créé un territoire indépendant de la France. Les bâtiments présents sur le terrain sont devenus le siège de ce nouveau gouvernement. J’y ai créé « la salle du pouvoir » avec un fauteuil décrépi, un téléphone rouge et une caméra — les symboles du pouvoir —; la « salle des ablutions technologiques », etc...

44b

44

Chaise

32b

82523704_o

 

Sur le terrain, j’ai créé 1.000 parcelles de « m2 artistique » à partir desquelles j’ai développé des titres de propriété, des diplômes de citoyens, des cachets administratifs, etc.

Sous la forme du jeu, ce concept met en cause la nature et la légitimité de tout type de pouvoir. Un artiste qui crée un État et prétend le faire accepter par les autres États se trouve à égalité avec eux. C’est un jeu de territoires. Il s’y joue la notion de relation, d’échange et de production d’idée pour le futur. Le territoire est un modèle de simulation et d’éducation.

Ce lieu existe toujours, mais il relève aujourd’hui de l’histoire. Avec l’arrivée d’Internet, j’ai déplacé le concept de territoire du matériel vers l’immatériel — avec Internet puis Second Life notamment.

 

52856221

73_a_300dpi

52856227

Et qu’allez-vous présenter au Centre Pompidou ?
Il m’a paru évident d’approfondir ce travail sur le territoire. Bernard Blistène et Alain Seban n’ont d’ailleurs pas souhaité montrer d’objets pour cette exposition eux non plus.

Il faut souligner qu’actuellement les musées sont à la recherche d’un type d’exposition inédit mais bien précis. Un modèle qui n’a pas encore été trouvé, qui ne relève pas de l’exposition en ligne, mais qui n’expose pas non plus des objets. Bref, un nouveau format d’exposition. Le territoire, en tant que dispositif, me permet d’apporter ma pierre à cet édifice.

Dans cette rétrospective, je vais donc reconfigurer mon dispositif de territoire et inviter les spectateurs à y prendre part grâce aux réseaux sociaux. Nous allons projeter des images, portant sur les problématiques de la société actuelle, partagées par les Internautes — les visiteurs, mais aussi les personnes extérieures à l’exposition. Ces images projetées pourront être aspirées par des aspirateurs.

L’exposition présentera également des espaces de réalités virtuelles dans lesquelles les visiteurs pourront se déplacer. Tout cela reste à préciser, mais le projet intellectuel avance.

61069818

Cette exposition arrive au terme d’un véritable bras de fer avec le Centre Pompidou…
Je n’ai rien contre les Institutions, mais je souhaite que les artistes soient traités avec dignité. L’artiste est un résistant. Si d’une manière ou d’une autre l’artiste n’est pas résistant, il est balayé par l’Histoire de l’art.

En tant que résistant, j’ai fait plusieurs procès contre le Centre Pompidou.

Pourquoi ?
En 1990, le Centre Pompidou a acquis une oeuvre de Hans Haacke, intitulée Shapolski 1971 — une excellente acquisition d’ailleurs. J’ai écrit au directeur du MNAM (Musée national d’art moderne) de l’époque, Germain Viatte, pour connaître le montant de cette acquisition. Il m’a répondu qu’il pouvait m’informer sur le montant total des acquisitions, mais ne communiquait pas sur le prix d’acquisitions en particulier. J’ai trouvé cela inadmissible. En tant que citoyens français, nous devons pouvoir connaître la manière avec laquelle le Centre Pompidou gère l’argent public.

91961099

J’ai donc intenté un procès contre le Centre Pompidou, que j’ai gagné. Le tribunal administratif de Paris l’a condamné à me donner les tarifs. Cependant, l’affaire s’est poursuivie jusqu’au Tribunal Constitutionnel — les avocats y coutent cher, j’ai défendu moi-même mon cas et j’ai perdu. Le Conseil Constitutionnel a avancé que les musées achètent « à des prix privilégiés », et divulguer leurs transactions pourrait interférer sur le marché de l’art, voire le déstabiliser.

Mais qui a décrété que cette oeuvre devait être présente dans les Collections ?

Fred_lune

Vous avez « récidivé » en 2010…
Oui, quand le Centre Pompidou a acheté une oeuvre de Tino Seghal, This Situation, à la galerie américaine Marian Goodman. J’ai donc écrit une lettre ouverte à Alain Seban lui demandant s’il y avait compatibilité entre la comptabilité publique et une oeuvre sans certificat et sans trace écrite ni visuelle — Tino Seghal transfert l’oeuvre oralement et refuse les images.

Et vous avez même réalisé une performance de protestation.
Tout a commencé avec Christine Van Assch, responsable des nouvelles technologies et de la vidéo au Centre Pompidou. Cette dame a toujours fait la promotion des Américains. Après, il faut reconnaitre que les Américains savent très bien faire la promotion de leur travail. J’ai commencé mes recherches sur la vidéo en même temps que les pionniers du genre, et ça commence à peine à se savoir aujourd’hui !

Il y a trois ans, Christine Van Assch a organisé l’exposition « Video Vintage » sans m’inviter à y prendre part. Le motif qu’elle invoquait était que je ne faisais pas partie des collections, alors qu’elle avait elle-même favorisé l’acquisition d’oeuvres américaines !

Pour protester, j’ai choisi de réaliser une performance.

installation+vidéo+originale+à+l’expo+Vilem+Flusser+au+ZKM+

Comment les choses se sont-elles arrangées avec le Centre Pompidou ?
Il y a trois ans, j’ai eu une rétrospective à Enghien-les-Bains, « Homme média N° 1 ». À la fin de l’exposition, Alain Seban m’a adressé une lettre pour me recevoir. Il m’a reçu avec grande courtoisie ; il m’a écouté avec attention et a compris mon travail. Il a pris conscience du sens de mon action et de ma sincérité. Il m’a proposé cette exposition.

Estimez-vous que les Institutions publiques françaises parviennent à faire la promotion de l’art français ?
Non, ils n’en sont pas capables.

http://www.webnetmuseum.org/

 

logo_wnm2

Est-ce pour cela que vous avez fondé Webnetmuseum ?
À l’époque, ce que je voulais révéler avec ce site était plus précis. En fait, je sentais que les musées pouvaient devenir inutiles avec l’essor d’Internet. Internet permet de toucher un public plus large, sans être attaché à l’idée de lieu.

Mais même pour ce projet, je n’ai jamais reçu aucune subvention. J’ai fait des demandes, mais l’on m’a répondu que ce n’était pas de l’art…

Votre travail se construit contre l’idéologie, contre le pouvoir monocanal, notamment des moyens de communication. La dimension de la lutte est très prégnante dans votre travail. A-t-elle un but ?
Je lutte pour faire prendre conscience aux citoyens de certaines situations. Je pense que l’artiste ne peut pas changer le monde lui-même. Il peut seulement donner des coups d’épingle. Mais ces coups d’épingle ont leur importance dans l’évolution de la société et ils contribuent à sa mutation. Une société qui n’intègre pas la contestation et l’éthique est vouée à péricliter.

Critiquer c’est aussi se mettre en marge. Est-ce ce qu’il vous est arrivé ?
Je ne me mets pas tant en marge. Il y a un autre pouvoir aujourd’hui qu’est le pouvoir des médias. Je l’ai compris très vite. Mes actions, par leur côté sensationnaliste ou atypique, ont intéressé les journalistes. J’ai pris une parcelle du pouvoir des médias que j’ai opposé au pouvoir politique — de la Culture notamment.

On vous dit « artiste des médias ». Mais les médias semblent moins une finalité qu’un outil pour analyser les relations interpersonnelles.
J’ai cherché la célébrité car j’ai compris le pouvoir des médias. Or, être dans les médias, c’est s’accaparer une partie de leur pouvoir, quitte à l’utiliser pour exercer leur critique. C’est une méthode et un mode d’action que j’ai pratiqués, dans le but effectivement d’analyser les relations interpersonnelles.

14_bis_tele-choc

Par exemple, mon travail Space Media témoigne bien de cela. Cela a commencé en laissant un encart blanc, de libre expression, dans Le Monde — que j’ai obtenu après moult péripéties. Cet espace blanc a été baptisé « Titre de l’œuvre : 150 cm2 de papier journal ». Quelques jours plus tard, j’avais reçu 800 réponses de personnes qui s’étaient accaparé ce carré blanc. Ensuite, j’ai été contacté par Antenne 2 et j’ai réussi à obtenir de ses responsables qu’ils me laissent faire une interruption de 60 secondes des programmes. La performance s’est déroulée pendant le journal télévisé. Pour que les téléspectateurs ne pensent pas que leur télé était en panne, je répétais : « Attention, votre télévision n’est pas en panne. Prenez cet espace pour vous ». Après cette intervention, l’ironie a voulu que le journal télévisé retransmette le cours de la bourse.

En 1972, cette performance était l’un des premiers jalons de ce que vous avez appelé l’art relationnel. Quelles sont les différences avec l’esthétique relationnelle de Nicolas Bourriaud ?
C’est très proche. Certes, je ne suis pas détenteur à vie d’une idée. Cependant, quand il a sorti son livre Esthétique Relationnelle dix ans après la création de ce mouvement j’aurais au moins aimé être cité dans son livre — au moins dans une note ! Il ne l’a pas fait alors qu’il reprend mes propos.

Ce que le monde de l’art n’a pas réalisé, en plus, c’est que mon esthétique de la communication est plus riche que l’esthétique relationnelle, notamment parce que j’avais ressenti le pouvoir d’Internet en tant que vecteur de communication interpersonnel.

images (1)

Comment cette recherche sur les relations interpersonnelles est-elle devenue si prégnante dans votre travail ?
C’est une question à laquelle je ne peux répondre. Je pense que tout individu est confronté à des situations qu’il accepte ou qu’il refuse. Il y a des situations, concernant la justice ou l’éthique par exemple, que je ne peux accepter. C’est plus fort que moi, c’est pourquoi je trouve la force de résister.

En général, et c’est assez visible parmi les jeunes générations, les artistes cherchent à pénétrer le marché plutôt qu’à mener des projets qui leur tiennent vraiment à coeur. À partir du moment où vous entrez dans le marché, vous n’êtes plus vous-même…

Le marché, c’est le diable ?
Ce n’est pas le diable, mais c’est celui qui vous impose ses formes et ses vues. Je me souviens d’un reportage où l’on voyait les Nahon demander à un artiste d’enlever un élément dérangeant de sa toile car les collectionneurs n’allaient pas l’apprécier. Je ne juge pas ces pratiques, cela se justifie. Les Nahon exerçaient une activité marchande. Leur but, c’était la vente.

Cependant, je pense que l’artiste pour avoir le confort et la reconnaissance est prêt à perdre les moyens de sa résistance. Je préfère entretenir une guérilla pacifique.

Vous considérez-vous comme utopiste ?
Je suis un utopiste réaliste. Le problème de l’utopie, c’est qu’elle relève du virtuel. J’ai prouvé que je pouvais rendre l’utopie bien vivante. Ne serait-ce que par l’exposition qui aura bientôt lieu au Centre Pompidou. Sans utopie, le monde se sclérose.

FRED FOREST

83966499_o

 

LES AVENTURES DU METRE CARRE ARTISTIQUE DE FRED FOREST 

maxresdefault

DELFEIL DE TON Les aventures du • mètre carre artistique de Fred Forest Six mille La vente du 22 mars cinq Cents francs nouveaux.., plus les frais 70 Lundi 11 avril 1977. 

C'était chouette, le mètre carré artistique de Fred Forest, il y avait des affaires à faire. On plaçait son fric à la fois dans l'art et dans l'immobilier ! C'était du terrain, de la bonne terre de la campagne française, et ça pouvait grimper à la côte comme du Picasso ! Par-dessus le marché, c'était à deux pas de la frontière-suisse, à Fillinges très exactement, en Haute-Savoie. On a beau dire, quand on a mis des sous quelque part, même si c'est pas rationnel, on aime bien savoir que ce quelque part n'est pas loin du pays où l'argent n'a pas d'odeur et n'est pas menacé par le collectivisme du « Programme commun ».

Fromage immobilier

Vingt mètres carrés, numéro 72 au cadastre, feuille B, au lieu dit « Chez Marmier », le tout en société civile immobilière et. élevé au rang de terrain artistique par Fred Forest, même. Comme le disait la publicité parue dans - « le Monde » du 10 mars et dont nous nous. étions fait l'écho (1), ce mode d'investissement, portant à la fois, en une opération unique, sur deux types de placement qui ont largement fait leurs preuves, l'achat de terrain et l'acquisition d'oeuvres d'art, s'accommodait de la meilleure façon possible aux perspectives de développement de notre société libérale très avancée. Restait à savoir ce qu'allait donner la mise en vente aux enchères, l'autre semaine, à l'Espace Cardin, lorsque maître Binoche, commissaire- priseur, proposerait ces mètres carrés artistiques aux:  amateurs, entre une sculpture de César et une toile d'Hantai.

Eh bien ! les enchères n'ont pas pu avoir (1) « Le -Fric de l'art et l'Art du fric », « le Nouvel Observateur » n° 646. lieu. Fred Forest, au cours de la vente, prit la parole pour dire que, le lendemain même de la parution de son placard de publicité, il avait été convoqué par la police économique, quai de Gesvres, et interrogé plusieurs heures. La gendarmerie d'Annemasse, la police judiciaire de Lyon et les renseignements généraux, sur ordre du parquet de Paris, enquêtaient de leur côté auprès du vendeur des vingt mètres carrés de terrain, interrogeaient le notaire, bref, les rouages de la répression s'étaient mis en branle sans avoir manifestement aucune intention de laisser les choses aller comme Fred Forest les avait prévues.

Mieux, la Chambre des Notaires, semble-t-il, est intervenue auprès de la Compagnie des Commissaires-Priseurs pour lui faire savoir , qu'il n'était pas question que les notaires se laissent dépouiller de leur fromage immobilier 'au profit des . commissaires-priséurs, sous pré- texte d'un °prétendu privilège artistique que dé l'immobilier pourrait se voir conférer. Deux heures avant le début de la mise en vente, la Chambre de Discipline des Commissaires-Priseurs, qui s'était réunie en séance extraordinaire, interdisait la vente sans autre forme de procès.

L'artiste ou l'expert ?

Il n'y avait pas à dire : Fred Forest avait posé le doigt quelque part où ça faisait mal. Tous les états-majors des gardiens de sa sainteté le Fric partaient en guerre contre lui. Cette vente, qui n'a pu avoir lieu, ne se fera sans doute jamais. Il faudrait que Fred Forest gagne le procès qu'il a bien l'intention d'intenter. C'est que c'est finalement sur ordre du parquet du tribunal de grande instance de Paris que maître Binoche se voit contraint de la remettre sine die. Elle devait se dérouler ainsi : ce qui était proposé aux enchères, c'était un encadrement de bois blanc, d'un mètre sur un mètre, destiné à encadrer une des vingt parts sociales du terrain devenu artistique. A ce cadre, de bois blanc était attaché un droit préférentiel d'achat, d'une des parts désignées. Ces subtilités juridiques, outre qu'elles mettaient en boîte les mécanismes artistico-économiques, devaient permettre, dans l'esprit de Fred Forest et du commissaire-priseur, de passer outre aux empêchements de compétence soulevés par les notaires, la police, la justice. Il n'en fut rien. Fred Forest fut bien content. Son "intervention critique ", comme il désigne son type d'action, montrait bien que la liberté de l'artiste s'arrête à l'endroit où la liberté du spéculateur commence. Il aurait pu s'en tenir là. Il est allé plus loin. A l'entrée de la salle des ventes, sur la moquette, Fred Forest avait cousu un morceau de Tergal blanc, un morceau d'un mètre carré évidemment. Ce morceau de Tergal blanc, il le mit en vente. Tout le monde avait marché dessus, il était dégueulasse, un clochard ne l'aurait pas ramassé dans une poubelle. Fred Forest le déclara « mètre carré non artistique.». Pierre Restany, consulté comme expert, le déclara « mètre carré artistique ». Qui est le plus compétent, demanda alors Fred Forest, l'artiste ou l'expert ? Artistique ou pas, le "mètre carré de Tergal blanc" fut proposé à la vente par le commissaire-priseur. Fred Forest, pour que les choses soient bien claires, présenta la facture des établissements Gasmey, où il l'avait acheté le matin même pour la somme de cinquanteneuf francs (59 francs), dont huit francs quatre-vingt-onze de T.V.A. Ce fut le prix de départ. Les enchères flambèrent. Un amateur enleva le morceau de chiffon pour la somme de six mille cinq cents francs nouveaux (6.500 f.f.) , six cent cinquante mille anciens francs, plus les frais. Les choses rentraient dans l'ordre. L'immobilier restait l'immobilier, l'art restait l'art. On avait vendu des taches sur un morceau de toile, il était normal que son prix atteigne celui des mètres carrés de toiles peintes que barbouillent les bouffons de l'art pour alimenter le marché.

La seule esthétique

Bien entendu, Fred Forest dérange. Pour lui, « l'action du mètre carré artistique était une action destinée à déborder le cadre restreint du micro-milieu de l'art et sa réussite ou son échec devait se mesurer son niveau d'existence sur les supports d'information, sur les mass media ». Qu'est-ce qu'ils ont fait, les mass media ? Ils n'en ont pas parlé. Aucun quotidien, à part « le Figaro » où l'immobilier occupe la place que l'on sait, ne fit écho à l'événement. Les journaux qui en parlèrent furent les Echos », « la Vie française », « le Nouvel Economiste », les journaux qui traitent du pognon. « Le Figaro » n'en a retenu que le côté superficiel, l'apparence d'un canular. Les journaux économiques furent , généralement, plus hargneux. Ce silence de la presse d'information générale, s'il peut avoir des explications contingentes, fut trop universel pour ne pas avoir une signification. Il confirme, venant après l'interdiction de la vente, écrit : Fred Forest, « qu'il était inconvenant de proposer une oeuvre d'art qui mette en question les pratiques de la spéculation, les pratiques de l'immobilier, les pratiques de la publicité. Le message artistique dans notre société ne peut être admis, que dépourvu de toute réflexion critique et cantonné dans le champ dérisoire de la seule esthétique. » Il est moins marrant quand il écrit que quand il agit, Fred Forest, mais il a raison. L'esthétique, c'est pas beau.

D.D.T.

578014images21

92052358

 

 

LES VIDEOS SUR FRED FOREST 

  1. 0:47

    Teaser | Fred Forest | Exposition | Centre Pompidou

    • il y a 2 jours
    • 27 vues
    Du 12 juillet au 28 août 2017 Le Centre Pompidou invite l'artiste Fred Forest, pionnier d'un art sociologique et participatif fondé ...
    • NOUVEAUTÉ
  2. 8:39

    Fred Forest au Centre Pompidou, performance "Vidéo Vintage"

    • il y a 5 ans
    • 3 433 vues
    AVANT LES RESULTATS DEFINITIFS DE LA PRESIDENTIELLE PERFORMANCE PARTICIPATIVE DE FRED FOREST POUR LE ...
  3. Rétrospective de Fred Forest au Centre Pompidou

    • Commence le : 12 July 2017
    Table ronde Fred Forest.
    • WED 18:30
    • NOUVEAUTÉ
  4. 2:00

    " L’ŒUVRE-SYSTEME INVISIBLE " - Performance de Fred Forest Centre Pompidou, 1er Novembre 2015

    • il y a 1 an
    • 189 vues
    PERFORMANCE OSI FRED FOREST CENTRE GEORGES POMPIDOU, PARIS.
  5. 1:38

    " L’ŒUVRE-SYSTEME INVISIBLE " Fred Forest, Performance Centre Pompidou, 1er Novembre 2015

    • il y a 1 an
    • 124 vues
    PERFORMANCE OSI FRED FOREST CENTRE POMPIDOU 02.
  6. 2:14

    Fred Forest, Performance OSI, Centre Pompidou, 1er Novembre 2015

    • il y a 1 an
    • 150 vues
    "Fred Forest, Performance OSI, Centre Pompidou, 1er Novembre 2015".
  7. 8:31

    Fred Forest Перформанс в Центре Жорж Помпиду "Vidéo Vintage"

    • il y a 5 ans
    • 390 vues
    Перформанс в Центре Жорж Помпиду состоялся 6 мая, в день, когда был избран новый президент Франции, обещающи...
  8. 1:35:32

    Fred Forest "Le détournement des médias"

    • il y a 2 ans
    • 601 vues
    Fred Forest "Le détournement des médias" Conférence donnée dans le cadre de l'exposition monographique "L'homme média ...
  9. 1:01

    " L’ŒUVRE-SYSTEME INVISIBLE " de Fred Forest

    • il y a 1 an
    • 54 vues
    PERFORMANCE OSI FRED FOREST CENTRE POMPIDOU 03.
  10. 2:26

    Fred Forest vente d'art video-Drouot

    • il y a 2 ans
    • 89 vues
    Fred Forest le célèbre pionnier de l'art vidéo mettait aux enchères une vidéo unique. A l'annonce de sa rétrospective au Centre ...

Posté par POLITIQUE PACA à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2017

INVASION DE L'ITALIE PAR LES MIGRANTS VENUS ESSENTIELLEMENT DE TOUTE L'AFRIQUE NOIRE LES ITALIENS CRIENT BASTA IMMIGRAZIONE !

Les Italiens rêvent d’un Macron contre l’immigration (que leur ont dit leurs médias ?!)

 

PUBLIÉ PAR ROSALY LE 6 JUILLET 2017

 

DDurMRFXoAAB_0g

La fermeté du Président Macron sur le flux migratoire en provenance de Libye — comparée à la mollesse du gouvernement italien, à ses tergiversations, et à son manque de courage, face à l’émergence migratoire — suscite l’envie des Italiens, qui se mettent à rêver à leur Macron.

C’est du moins ce que pense, de manière à la fois critique et ironique, Alessandro Sallusti, Directeur du quotidien Il Giornale.it.

Selon Vincent Cochetel, le nouvel envoyé spécial du Haut Commissariat pour les Réfugiés pour la route de la Méditerranée, il y aurait 295.000 migrants en Libye, dont la grande majorité rêve de rejoindre l’Italie, pays sur le point d’imploser sous le poids d’un flux migratoire sans fin.

la-majorite-des-deces-sont-enregistres-entre-l-afrique-du-nord-et-l-italie

C’est une véritable bombe libyenne, qui est prête à exploser, faisant de l’émergence migratoire un enfer en Italie. Les réfugiés, débarqués sur les côtes italiennes, proviennent essentiellement du Nigéria, du Bangladesh, de Guinée, de la Côte d’Ivoire, de Gambie, du Soudan, de Somalie et en moindre mesure du Sénégal et du Cameroun L’Italie supporte quasi seule tout le poids de l’exode migratoire en provenance d’Afrique. Un flux ininterrompu derrière lequel se cachent toute la myopie et l’obstination de la Gauche italienne dans sa volonté irréfléchie de continuer cette politique scélérate de « portes ouvertes » à tous.

Le gouvernement italien est fier d’être encensé par l’UE pour sa grande générosité, son accueil, ses valeurs humanitaires, peu importe le chaos qui s’installe en Italie, peu importe le manque de solidarité des autres pays membres, qui refusent d’ouvrir leurs ports aux bateaux des ONG. Ainsi, des navires espagnols, français, norvégiens, allemands, suédois débarquent de manière continue les migrants secourus près des côtes libyennes dans les ports italiens, fiers du devoir accompli. À l’Italie de gérer le problème humanitaire, qui s’aggrave dans le pays.

L’Autriche, la France, la Suisse ferment leurs frontières et l’Italie reste seule avec ses clandestins. Le gouvernement italien avait timidement suggéré la fermeture de ses ports aux bateaux des ONG, mais par crainte de perdre l’auréole de sainteté lui attribuée par l’UE et les aides financières, qui enrichissent de nombreuses associations et autres mafias, il a lâchement fait marche arrière.

Heureux sont les Français, doivent penser les Italiens. Leur président jupitérien a décidé de fermer les ports et les frontières de son pays. Les migrants, secourus en Méditerranée, n’iront pas en France ni en Espagne, le Premier ministre espagnol s’étant aligné sur la politique de Paris.

Le Président français élève donc un mur, le « mur » de Macron. Pour les citoyens français, déjà submergés par la migration en provenance d’Afrique du Nord, cette décision est la bienvenue, mais pour les Italiens, c’est une catastrophe.

Macron fait partiellement exactement ce qu’avait promis Marine Le Pen lors de sa campagne électorale, ce que fait Donald Trump en Amérique et ce que ferait Matteo Salvini de la Lega Nord, s’il en avait la possibilité.

Et alors, pourquoi Macron serait-il un patriote et les trois autres de dangereux fascistes xénophobes ?

DDqY9dAWAAALkCH

Si l’Europe de Macron est celle des portes fermées, alors nous les Italiens le soutenons et nous fermerons, non demain, mais dès aujourd’hui, nos ports sans demander la permission à Bruxelles ou au Vatican. À ceux qui nous traiteront de racistes, nous répondrons que nous ne le sommes pas, seulement des Macronistes… et comme nous le savons tous, Macron, en dépit de ses tendances bonapartistes, péché véniel, est la nouvelle idole de l’UE, l’astre brillant, « l’enfant prodige » à qui l’on pardonne tout, car il est du bon côté. Apprécié et protégé, il bénéficie de l’indulgence de la presse, impitoyable avec Donald Trump, douce et bienveillante avec Macron.

Ainsi la France, reste aux Français, l’Espagne aux Espagnols (hier la marine espagnole s’est vantée d’avoir sauvé plusieurs centaines de « réfugiés » et de les avoir débarqués en Sicile) et l’Italie, elle appartient à qui ? Certainement plus aux Italiens. Les leaders politiques parlent de la fermeture des ports italiens depuis des semaines, mais n’ont pas le courage de prendre la décision, qui mettrait fin à cette invasion quasi militaire en provenance d’Afrique. Il suffirait de repousser un seul navire, battant pavillon français ou espagnol, pour mettre en crise l’arrogance de nos voisins et envoyer un signal fort aux candidats à la migration et aux trafiquants.

Qu’attendent le Premier ministre Gentilone et le ministre de l’Intérieur Minniti pour devenir nos Macrons, non seulement en paroles, mais dans les faits ?

« Vous avez de la chance, vous les Français, d’avoir un Président responsable, qui se soucie de ses concitoyens ! » Cette phrase résume les commentaires des lecteurs de l’article. Comme quoi, l’herbe est toujours plus verte ailleurs.

Comment cette situation va-t-elle évoluer ? Certainement pas en « Happy End ».

italie-croix-rouge

À la grogne et à la crainte des Italiens de souche, d’être bientôt minoritaires dans leur propre pays, s’ajoutent la violence raciste des migrants, envers leurs hôtes et l’exaspération de certains d’entre eux, obligés de rester en Italie, alors que leur objectif était de partir en France, en Allemagne, en Suisse ou en en Suède. Le « vivre ensemble » ! Une chimère qui pourrait se transformer en un véritable cauchemar.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources : » Macron fa il furbo e ci molla gli immigrati » Il Giornale.it (traduit et adapté par Rosaly)

 

IN ITALIANO

unnamed

Gli italiani sognano di un Macron contro l'immigrazione (che ha detto loro loro media!)

PUBBLICATO DALLA Rosaly 6 luglio 2017

La fermezza del presidente Macron sul flusso migratorio dalla Libia - rispetto alla morbidezza del governo italiano, le sue esitazioni, e la sua mancanza di coraggio, di fronte all'emergere della migrazione - l'invidia degli italiani, che ha impostato sognare di loro Macron.

Questa è almeno la pensa così, in modo critico e ironico, Alessandro Sallusti, direttore del quotidiano Il Giornale.it.

Secondo Vincent Cochetel, il nuovo inviato speciale di Alto Commissario per i rifugiati per la strada del Mediterraneo, non ci sarebbe 295.000 migranti in Libia, la stragrande maggioranza sogno di raggiungere l'Italia, un paese in procinto di implodere sotto il peso un flusso migratorio senza fine.

Si tratta di una vera e propria bomba Libia, che è pronta ad esplodere, facendo emergere la migrazione inferno Italia. I profughi sbarcati sulle coste italiane, soprattutto dalla Nigeria, Bangladesh, Guinea, Costa d'Avorio, Gambia, Sudan, Somalia e in misura minore, il Senegal e il Camerun l'Italia sostiene praticamente da solo tutto il peso dell'esodo migratorio dall'Africa. Un flusso costante dietro al quale nascondere qualsiasi miopia e l'ostinazione della sinistra italiana nella sua determinazione spericolata a continuare questa politica malvagia di "porte aperte" a tutti.

Il governo italiano è orgoglioso di essere acclamato dalla UE per la sua generosità, la sua accoglienza, i suoi valori umanitari, a prescindere dal caos che si trasferisce in Italia, a prescindere dalla mancanza di solidarietà da altri paesi membri, che rifiutano ad aprire le loro porte alle navi delle ONG. Così, le navi spagnole, Francese, Norvegese, Tedesco, Svedese terra continuamente in salvo i migranti vicino alla costa libica nei porti italiani, l'orgoglio di realizzazione. In Italia, per gestire il problema umanitario che sta peggiorando nel paese.

Austria, Francia, Svizzera, chiudere le frontiere e l'Italia lasciato solo con il suo segreto. Il governo italiano aveva timidamente suggerito di chiudere i suoi porti alle navi provenienti da organizzazioni non governative, ma per paura di perdere l'aureola di santità ad essa attribuito dalla UE e l'aiuto finanziario, che arricchiscono numerose associazioni e altre mafie, egli è vile inversa.

Beati i francesi, deve pensare agli italiani. Il loro presidente Giove ha deciso di chiudere le porte ei confini del suo paese. I migranti soccorsi nel Mediterraneo, non andare in Francia o in Spagna, il primo ministro spagnolo è allineata con la politica di Parigi.

Il presidente francese quindi su per il muro, il "muro" Macron. Per i cittadini francesi, già travolti dalla migrazione dal Nord Africa, questa decisione è il benvenuto, ma per gli italiani, è un disastro.

Macron parzialmente esattamente ciò che aveva promesso Marine Le Pen, durante la sua campagna elettorale, quello che Donald Trump in America e quello che sarebbe Matteo Salvini della Lega Nord, se avesse avuto la possibilità.

Allora perché Macron si tratti di un patriota e tre pericoloso fascista xenofoba?

Se l'Europa è che Macron ha chiuso le porte, in modo da sosteniamo gli italiani e ci si chiude, non domani, ma oggi, i nostri porti senza permesso a Bruxelles o in Vaticano. A coloro che ci trattano di razzisti, noi rispondiamo che non siamo, solo Macronistes ... e come tutti sappiamo, Macron, nonostante le sue tendenze bonapartiste, peccato veniale è il nuovo idolo della UE, 'Lucifero, 'bambino prodigio' a cui si perdona tutto, perché è il lato destro. Valorizzata e protetta, beneficia l'indulgenza della stampa, spietato con Donald Trump, gentile e premuroso con Macron.

Così la Francia rimane il francese, gli spagnoli Spagna (la marina spagnola di ieri si è vantato di avere salvato centinaia di "rifugiati" e di aver sbarcato in Sicilia) e in Italia, appartiene a chi? Certamente gli italiani. I leader politici parlare della chiusura di porti italiani per settimane, ma non hanno il coraggio di prendere la decisione, che finirebbe questa invasione quasi militare dall'Africa. Sarebbe sufficiente per spingere una sola nave, battente francese o la bandiera spagnola, al fine di attaccare l'arroganza dei nostri vicini e inviare un segnale forte ai potenziali migranti e trafficanti.

Await Gentilone Primo Ministro e Ministro degli Interni per diventare il nostro Minniti Macronians non solo a parole, ma in pratica?

"Sei fortunata, è francese, per avere un presidente responsabile che si preoccupa per i suoi concittadini! " Questa frase.

invasion-italie-448x293

Posté par POLITIQUE PACA à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2017

LES PROBLEMES TECHNIQUES SUR LES TRAVAUX DU TRAMWAY NICOIS LIGNE T2 POUR LE PERCEMENT DE SON TUNNEL SOUS LA VILLE DE NICE

LE TRAMWAY DE NICE

professeur-eric-gilli-france-3


LETTRE OUVERTE AU PREFET DES ALPES-MARITIMES DE ERIC GILLI PROFESSEUR UNIVERSITAIRE PARIS 8 INGENIEUR GEOLOGUE ET SPECIALISTE EN HYDROLOGIE

cropped-aigle-logo

Un chantier dangereux dans un contexte géologique très sensible

Dès le début du chantier du tram nous avons alerté la Métropole sur la dangerosité du projet de tunnel, compte tenu de la présence de gypse et de nappes aquifères captives (Nice Matin 10 aout 2010).

Après le boulevard Dubouchage,  puis le boulevard Victor Hugo,  le 4 juillet  la rue de France s’est,  elle aussi, effondrée de manière très spectaculaire.

Qui avait raison ?

4 juillet 2017 – Fontis de la rue de France

 

LETTRE OUVERTE AU PREFET DES ALPES-MARITIMES

 

Nice, le 4 juillet 2017

Monsieur Georges-François Leclerc

Préfet des Alpes Maritimes

Préfecture

Route de Grenoble

06286 NICE cedex 3

 

Objet : Tramway de Nice ligne 2 – affaissements de la rue de France et du Boulevard Victor Hugo

Monsieur le Préfet,

Aujourd’hui vient se produire, rue de France, un effondrement important lié aux travaux de percement du tunnel du tramway de Nice. On peut se réjouir qu’il n’ait fait aucune victime.

J’ignore les causes réelles de cet accident majeur, cependant il est intervenu dans un secteur pour lequel, mes collègues géologues et moi-même, avions alertés la Métropole de la présence d’une nappe aquifère, abondante et sous pression, dans le substratum rocheux qui supporte les alluvions dans lesquelles le tunnel est percé. Il est donc probable que des venues d’eau non maitrisées, soient à l’origine de cet accident (Fig. 1).

Cela montre que l’entreprise, malgré les mises en garde des spécialistes locaux, n’a que partiellement pris en compte les difficultés inhérentes aux contextes géologique et hydrogéologique de ce chantier. Ce faisant, elle met en danger la population niçoise et, bien que le chantier touche à sa fin, je souhaite vous alerter sur les risques à long terme de ce projet. En effet l’accident de la rue de France a été précédé par plusieurs incidents qui ont confirmé nos mises en garde.

Ainsi après quelques fissurations d’immeubles et de voies à Ségurane, Garibaldi, Marshall, Dubouchage, un affaissement important, s’est produit le 15 février 2017, boulevard Victor Hugo. Quatre mois et demi après cet accident, les travaux de réfection, prévus initialement pour une à deux semaines, ne sont toujours pas terminés. Ce retard laisse planer un doute sur les causes, le traitement et l’évolution future de cet affaissement.

Ayant eu, lors de mes activités de géologue-conseil, l’occasion de travailler sur des désordres équivalents, dans notre région, je souhaite attirer votre attention sur ce problème qui me semble de nature à mettre en danger l’ouvrage, ses futurs usagers et les riverains.

Plusieurs indices portent, en effet, à croire que le scénario décrit par les porteurs du projet n’est pas réaliste.

Dans un premier temps, l’entreprise a indiqué que l’affaissement était un simple incident de chantier lié à un défaut d’alimentation du tunnelier en boue bentonitique. Cette dernière est utilisée pour maintenir le terrain lors du percement. L’origine de ce défaut d’alimentation serait une rupture de la canalisation d’amenée des boues sous pression.

Cependant cela ne correspond pas à nos observations et à l’évolution de l’affaissement.

Dans les jours qui ont suivi, des forages ont été réalisés par lesquels ont été injectés dans le terrain au moins 100 m3 de mortier. Or ce matériau est habituellement destiné à combler des vides. Cela corrobore les premières déclarations de la Métropole qui, par voie de presse, faisait état de colmatage de fissures. Pourtant ce terme « fissures » a ensuite été totalement éludé et remplacé par « cavités entre le terrain et le tunnel » (Nice Matin du 15 mars 2017).

Pourtant le tunnelier est réputé progresser, au sein de la nappe aquifère, dans des terrains meubles (argile, sable, graviers, galets) maintenus par la bentonite. On a alors du mal à comprendre comment peuvent subsister dans ces formations meubles, imbibées d’eau, des vides nécessitant un traitement de cette nature.

Ensuite, malgré ce traitement, les tassements se sont poursuivis et se poursuivent toujours, ce qui montre que le phénomène est évolutif.

Une hypothèse qui explique mieux les désordres et leur évolution est que le tunnelier est arrivé sur une zone de gypse. Cette roche soluble a été détectée lors des études préalables et sa dangerosité avait été signalée par les géologues. Ces derniers avaient souligné la présence de cavités, parfois importantes, rencontrées dans plusieurs forages. Ils avaient aussi remarqué que les alluvions et le substratum étaient décomprimés dans ce secteur.

On peut alors proposer le scénario suivant :

Le tunnelier a atteint le substratum rocheux sur lequel reposent les alluvions, dans une zone riche en gypse, plus ou moins décomprimée, et présentant des vides. Grâce à la rigidité du tunnelier, cette zone a pu être franchie mais la bentonite et les alluvions décomprimées se sont infiltrées dans les vides sous-jacents, provoquant un fontis.

A la suite de ces événements, une réunion d’information technique a eu lieu en présence des élus, le 15 mars, à laquelle j’avais été convié. Lorsque j’ai évoqué ce possible scénario, il m’a été répondu que le temps manquait car une visite du chantier souterrain était prévue et que la discussion technique reprendrait ensuite. Elle n’a jamais eu lieu. Par contre la visite du tunnel m’a montré qu’aucune trace de bentonite n’y était visible ce qui est en contradiction avec l’affirmation de l’entreprise, qu’une canalisation s’était rompue.

Enfin, le 15 mai 2017, j’ai eu l’occasion de voir, sur la zone de l’affaissement, un engin effectuer un forage de reconnaissance à plus de 30 m de profondeur. Cela renforce l’hypothèse selon laquelle la cause des désordres trouve son origine en-dessous du tunnel et non pas au-dessus.

L’hypothèse selon laquelle le tunnelier a intercepté une zone fragilisée, qui pourrait être un paléo-fontis (Fig. 1) doit donc être sérieusement étudiée car elle remet en question la stabilité de cet ouvrage pour les années à venir.

Figure 1 : Schéma hypothétique des désordres du Bd Victor Hugo et de la rue de France

Ce secteur est en effet connu pour être l’objet de venues d’eau importantes qui obligent les immeubles à être dotés de systèmes de pompage dans leurs sous-sols. Or, si des circulations d’eau sont présentes au sein du gypse, elles peuvent le dissoudre  rapidement et creuser des cavités ou les agrandir, ce qui menace la stabilité le tunnel qui est situé au dessus. Ce dernier étant situé dans une nappe d’eau, il y a donc un risque d’ennoiement de l’ouvrage en cas de fissuration de ce dernier. Ces différentes affirmations sont étayées par de nombreuses données qui sont à votre disposition.

J’ai plusieurs fois souligné l’existence de ce risque, auprès des porteurs de ce projet et de l’administration, avant, pendant et après l’enquête publique préalable à la DUP de ce projet. J’ai, de même, souligné que la connaissance du contexte hydrogéologique dans lequel s’inscrivent ces travaux, était insuffisante. Mes remarques n’ont cependant pas été prises en compte.

J’attire donc votre attention sur la dangerosité de ce phénomène de dissolution de gypse qui est à l’origine de nombreux incidents, parfois dramatiques en contexte urbain (effondrement d’un immeuble à Clamart en 1961, effondrement du tunnel de Toulon en 1996, effondrement de la pénétrante Cannes-Grasse en 2001, etc.).

Il me semble donc nécessaire de faire procéder à une étude afin de vérifier que les actions de l’entreprise sont adaptées au traitement de ces désordres et permettent d’assurer la stabilité à long terme de cet ouvrage et la sécurité de ses usagers.

Je ne doute pas, qu’en qualité de garant de la sécurité publique, vous saurez donner la suite qu’il convient à cette alerte et je reste à votre disposition pour vous fournir toute information que vous jugeriez utile.

Dans cette attente,

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’assurance de ma considération distinguée.

Eric GILLI

Posté par POLITIQUE PACA à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

UN DISCOURS DE 600 000 EUROS DU DIEU JUPITER ... POUR CES GENS QUI NE SONT RIEN OU PLUTÔT DES MOUTONS DE PANURGE !

« CES GENS QUI NE SONT RIEN »

 

(dixit Macron) 


par l’Imprécateur

 


Share Button

 

unnamed

« Les gens ne sont rien », dit Jupiter, mais il se fout d’eux quand même devant l’aréopage de ses domestiques endormis par un discours soporifique à force de platitudes, d’annonces déjà faites pendant sa campagne, de répétition de promesses qu’il accomplira, dit-il, « avec intelligence« .

Les photos de la tribune du gouvernement sont parlantes, Hulot et Le Drian qui dorment, les vieilles qui bâillent. On va finir par regretter que notre apprenti dictateur ne soit pas Kim Jung Un qui fit fusiller un général s’étant endormi pendant l’un de ses discours, ça aurait fait quelques coûteuses serpillières de moins.

La seule chose intéressante et amusante, fut d’assister à la tentative de contrôle de leurs orgasmes à répétition des deux macronolâtres Ruth Elkrief et Nathalie Saint Cricq, toujours prêtes à lui lécher les babouches et plus si affinités.

« Qu’a-t-il dit ? Ah oui ! Réforme intelligente du CESE, plus d’Europe intelligente, plus de réfugiés, mais intelligemment, un chouia de proportionnelle, mais intelligente, l’armée européanisée mais intelligemment, moins de parlementaires mais par un tri sélectif intelligent, comme chez Veolia…

Arrogance, mépris, et j’ose le dire parce que c’est facile à démontrer, insuffisance intellectuelle dans ce discours à 600 000 euros. Et les autres, là, dans la salle du Palais de Versailles, qui applaudissent comme des crétins celui qui vient de leur annoncer qu’il va virer une partie d’entre eux !

Mais non, pas si bêtes en fait, ils savent bien qu’il ne le fera pas parce qu’il ne peut pas le faire. Ils ont été élus par le peuple, comme lui. Il annoncera peut-être une réduction de l’effectif, mais pour après son quinquennat, quand il aura été viré ou contraint, comme Hollande, de ne pas se représenter.

Lundi 3 juillet, au lendemain du mini-sommet entre les ministres de l’Intérieur italien, français et allemand, la tonalité de la presse italienne était enthousiaste. Le Corriere della Sera annonçait une “entente à trois sur [la question des] migrants”, La Repubblica un “pacte”, tandis que le journal romain Il Messaggero saluait le “oui de Paris et de Berlin”. Il n’y avait pratiquement que le quotidien de droite Libero pour estimer que rien n’était joué et avertir : “Il souffle un vent de je-m’en-foutisme sur le continent.”

Comme toujours, c’est le quotidien de droite qui avait raison. Macron a tenu son discours de gros nul devant le parlement. Il a parlé d’“accueillir les réfugiés politiques qui courent un risque réel, car ce sont là nos valeurs, mais sans les confondre avec des migrants économiques et abandonner l’indispensable maintien de nos frontières.” S’il le fait vraiment, mais il ne le fera pas, son discours n’étant qu’un extincteur de la colère du peuple français.

C’est donc, entre les lignes, une fin de non-recevoir, relève la presse italienne. Rome demandait notamment, à coups de menaces, que la France et l’Espagne ouvrent leurs ports aux bateaux des ONG, pour alléger la pression sur les siens, confrontés à une importante vague migratoire.

Mais on apprend que plusieurs ONG organisent le trafic de migrants en collaboration étroite avec les trafiquants de chair humaine, leur fournissant à prix réduit les superbes canots pneumatiques neufs que l’on voit à la télé, prévenant par téléphone les marines nationales italiennes, espagnoles et françaises de la position des canots en prétendue détresse dont les occupants ont été dûment formés au jeu des questions-réponses avec les autorités. Ils ont froid et faim, il ont quitté la côte libyenne sans que les passeurs complices des ONG leur aient fourni eau et nourriture, il ont perdu plusieurs des leurs (presque toujours des chrétiens qu’ils ont balancé par dessus bord), il ont toujours avec eux un femme enceinte de huit de mois et trois ou quatre petits pour les photos des journalistes. Tous ces hommes jeunes, pouilleux mais en bonne santé ont perdu leurs papiers, ont sur eux la liste et les numéros de téléphone des associations mafieuses qui vont leur permettre d’avoir nourriture, logement et la prime d’attente de 513 euros, etc.

Et ça marche ! Pourquoi ça ne marcherait-il pas puisque les autorités européennes et Macron veulent ces migrants pour métisser et remplacer à terme ce peuple de vieux blancs conservateurs européens ?

Rien sur l’immigration ou presque, rien sur la sécurité des Français.

Ce discours était inutile, étalage de mépris pour les élus et le peuple français, de vanité, mots creux, phrases dénuées de sens, lieux communs. Un discours de technocrate, écrit par un énarque pour un énarque.

Il reflète à la perfection le personnage Macron : étudiant brillant, orateur habile capable de changer son propos en fonction de celui qui l’écoute, penseur qui pourrait passer pour profond s’il n’était le roi du copié-collé, cherchant plus à éblouir qu’à persuader, girouette dorée en réalité.

Hollande l’appelait « l’homme aux dix-sept discours » parce qu’il a l’art de contenter tout le monde et de ce fait plait plus que ses adversaires qui ont des valeurs et des convictions bien ancrées. Les banlieues transformées en coupe-gorges, la dette qui vient de gonfler de huit milliards et dont il est tout autant que Hollande responsable, les maladresses et les petites escroqueries de plusieurs ministres, la bêtise crasse et le ridicule de bien des députés de son parti, la loi des suspects sous le nom de moralisation de la vie publique, comme si une loi avait jamais empêché les mafias politiques et médiatiques de prospérer, rien n’y fait, Macron séduit.

Et même des vieux briscards de la politique, comme Denis Tillinac que l’on croyait plus futé, disent qu’il faut lui donner sa chance, « Après tout, si ce pouvoir pendant cinq ans ou dix remet la France sur de bons rails… » (Valeurs Actuelles) Le voilà séduit, lui aussi.

Qui pourra l’arrêter ? Angela Merkel peut-être, qui du geste lui signifie qu’il doit rester à sa place, derrière elle.

  

L’Imprécateur

Posté par POLITIQUE PACA à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2017

BANCO MONTE PASCHI IN ITALIA

Italia Monte Paschi presenta galla iniettando 5,4 miliardi di euro

 Di Delphine Cuny | 2017/07/04

Piazza-Salimbeni

     
Siena banca è la più antica banca commerciale al mondo ancora in funzione. In quarto luogo banca, non era riuscito a raccogliere 5 miliardi di euro di denaro fresco sui mercati finanziari nel mese di dicembre.
Siena banca è la più antica banca commerciale al mondo ancora in funzione. In quarto luogo banca, non era riuscito a raccogliere 5 miliardi di euro di denaro fresco sui mercati finanziari nel mese di dicembre. (Credits: BMPS)
Il salvataggio della banca toscana è stato sospeso per la validazione della BCE e la vendita di crediti inesigibili. Per ottenere questo aiuto da parte del governo italiano, la banca senese ha dovuto accettare un nuovo modello di business, riorientato sugli individui e le piccole e medie imprese.
[Articolo pubblicato alle 18:05 e aggiornato 19:15]

Toscana può respirare: la quarta banca italiana, e il principale della regione, la storia di Banca Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS), la più antica banca commerciale al mondo ancora in funzione, si spera essere salvate dallo Stato. La Commissione europea ha dato la sua approvazione in linea di principio non è un mese che "ricapitalizzazione preventiva" forma di assistenza pubblica, che sarà pari a 5,4 miliardi di euro, leggermente inferiore al 6,6 miliardi inizialmente previsto.

C'erano solo due ostacoli da superare e il gioco è fatto: la Banca centrale europea (BCE) ha confermato che Monte Paschi era solvente (il sine qua non del recupero di imbarcazioni dal denaro dei contribuenti italiani) e la banca ha ottenuto un fermo impegno per gli investitori privati ​​per acquisire tutti i suoi 26,1 miliardi di crediti inesigibili.

"Abbiamo autorizzato, in base alle norme comunitarie, l'iniezione di capitale in BMPS dallo Stato italiano, che aiuterà la banca soddisfare le sue esigenze di capitale se l'economia si deteriora in modo imprevisto" , ha commentato il commissario concorrenza Margrethe Vestager in un comunicato.

Ma privatizzazione parziale temporanea


Questa "ricapitalizzazione preventiva", necessaria dopo il fallimento dell'aumento di capitale di 5 miliardi di euro nel dicembre scorso ha tentato di mercato è stata autorizzata a diverse condizioni: il contributo privato allo sviluppo (azionisti e creditori) sul principio della "ripartizione degli oneri", e gli impegni di ristrutturazione interni.

I titolari di obbligazioni subordinate e azionisti della banca hanno "messo la mano in tasca per la somma di 4,3 miliardi di euro", come scritto dalla Commissione sotto forma di una conversione di obbligazioni equità e una diluizione delle quote degli azionisti esistenti. Tuttavia, i piccoli obbligazionisti "junior" (prestazioni più elevate, ma più rischioso, perché non essere rimborsato prima nel caso in cui qualcosa vada storto) che hanno subito conversioni forzate avrà diritto al risarcimento, che potrebbe raggiungere un totale di 1 5 miliardi.

In parallelo, Monte Paschi ha venduto alcune attività, che gli ha permesso di raccogliere 500 milioni. Lo Stato iniettare il saldo mancanti in cambio di azioni BMPS a tassi preferenziali: in definitiva detiene il 70% del capitale della banca, come parte di un'operazione che equivale a una nazionalizzazione parziale. Ma temporanea assicurato il presidente della banca, Alessandro Falciai: lo Stato aveva intenzione di lasciare la capitale entro il 2021.

Il ministro italiano dell'Economia, Pier Carlo Padoan, dettagliato nel corso di una conferenza stampa che il Tesoro avrebbe sottoscrizione di un aumento della quantità del capitale 3,9 miliardi e riscattare le obbligazioni per 1,5 miliardi di dollari. La ricapitalizzazione totale della banca sarà pari a 8,1 miliardi di euro. BMPS venderà più di 28 miliardi di crediti in sofferenza entro la prima metà del 2018.

Rifocalizzazione e chiusura di filiali


Oltre alla drastica consolidamento del suo bilancio, la banca di Siena, fondata nel 1472, che ha una quota del 7,1% del mercato italiano, ha accettato, "per garantire la redditività a lungo termine [del] reindirizzare la sua modello economico "per i clienti al dettaglio (vale a dire gli individui) e le piccole e medie imprese, ha detto il commissario europeo. I capi della banca italiana anche preso impegni capitalizzazione del loro compenso a 10 volte il salario medio dei dipendenti. Il piano di riorganizzazione in cinque anni prevede inoltre di rafforzare la gestione del rischio di credito. Il dettaglio banca il piano Mercoledì mattina: la stampa italiana ha riportato tra il 5000 e il 6000 tagli a 25.000 e chiuso 400 filiali in oltre 1.800 in tutta Italia.

La citazione di Monte Paschi, che ha perso quasi il 90% del loro valore l'anno scorso, è stato sospeso da dicembre.

Questo sostegno pubblico arriva pochi giorni dopo il salvataggio di due piccole banche veneziani, Banca Popola.

Piazza-Campo-durant-Palio-Sienne-2-juillet-2016_3_1400_933

Posté par POLITIQUE PACA à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2017

PROCESSION DE LA SAINTE VIERGE MARIE DE LA PETITE CHAPELLE DU VILLAGE MEDIEVAL D'APRICALE EN ITALIE LE DIMACHE 2 JUILLET 2017

pt55562

LA FÊTE DE LA PROCESSION DE LA SAINTE VIERGE MARIE A LA PETITE CHAPELLE DU VILLAGE D’APRICALE EN Italie LE DIMANCHE 2 JUILLET 2017

P1270973

Il est de tradition Chrétienne en Italie qu’à la même époque de l’année soit donnée une fête avec messe et procession en hommage à la sainte Vierge Marie au village médiéval d’Apricale.

Cette fête réunissait tous les habitants du village ainsi que ceux de la vallée du canton d’Apricale ce dimanche 2 juillet 2017 pour prier ensemble et remercier la sainte Vierge Marie de sa protection et de ses bienfaits.

Après une longue messe de ferveur donnée à la Vierge Marie dans la petite chapelle construite en 1956 à 3 kms du village sur la route qui mène au village de Baiardo , chapelle qui aujourd’hui était magnifiquement décorée de nombreux bouquets de fleurs, les habitants procédaient à une procession en portant la statue de la Vierge accompagnée en cela par les musiciens de la Musique Municipale d’Apricale.

Après cette belle procession où tout le village défilait derrière la Vierge Marie, un magnifique buffet convivial était dressé par les habitants de la commune d’Apricale.

Nous tenons ici à remercier tout particulièrement Monsieur le maire PISANO et tout son conseil municipal ainsi que tous les habitants d’Apricale pour le formidable accueil qu’ils nous ont réservé ce soir-là à ma fille Sandrine, ma petite fille Lilou ainsi qu’à moi-même.

DIACONESCO Gérard

Journaliste

Résidant Français à Apricale

 

IN ITALIANO

LA FESTA DELLA PROCESSIONE DELLA BEATA VERGINE MARIA AL PICCOLO VILLAGGIO CAPPELLA a Apricale Italia la Domenica, 2 luglio 2017

P1270952

E 'tradizione cristiana in Italia nello stesso periodo dell'anno viene dato un festa con Messa e processione in onore della Beata Vergine Maria, nel borgo medievale di Apricale.

Questo festival ha riunito tutti gli abitanti del villaggio e la valle del Canton Apricale questa Domenica 2 Luglio 2017 per pregare insieme e ringraziare la Madonna per la sua protezione e dei suoi benefici.

Dopo una lunga fervore Messa dato alla Vergine Maria nella cappella costruita nel 1956 a 3 km dal paese, sulla strada che conduce al villaggio di Baiardo, oggi cappella fu splendidamente decorato con molti mazzi di fiori, persone procedevano una processione che porta la statua della Vergine accompagnata in questo dai musicisti del comunale di Musica Apricale.

Dopo questa bella processione, in cui tutto il paese stava passando dietro la Vergine Maria, un meraviglioso pranzo a buffet è stato preparato dagli abitanti del paese di Apricale.

Vorremmo in particolare ringraziare il Signor Sindaco PISANO e tutto il suo consiglio e tutti gli abitanti del Apricale per la grande ospitalità che abbiamo prenotato quella notte mia figlia Sandrine, mia figlia e che Lilou a me stesso.

DIACONESCO Gérard

giornalista

vivere francese a Apricale

LA FESTA DELLA PROCESSIONE DELLA BEATA VERGINE MARIA A APRICALE

E 'tradizione cristiana in Italia nello stesso periodo dell'anno viene dato un festa con Messa e processione in onore della Beata Vergine Maria, nel borgo medievale di Apricale. Questo festival ha riunito tutti gli abitanti del villaggio e la valle del Canton Apricale questa Domenica 2 Luglio 2017 per pregare insieme e ringraziare la Madonna per la sua protezione e dei suoi benefici. Dopo una lunga fervore Messa dato alla Vergine Maria nella cappella costruita nel 1956 a 3 km dal paese, sulla strada che conduce al villaggio di Baiardo, oggi cappella fu splendidamente decorato con molti mazzi di fiori, persone procedevano una processione che porta la statua della Vergine accompagnata in questo dai musicisti del comunale di Musica Apricale. Dopo questa bella processione, in cui tutto il paese stava passando dietro la Vergine Maria, un meraviglioso pranzo a buffet è stato preparato dagli abitanti del paese di Apricale. Vorremmo in particolare ringraziare il Signor Sindaco PISANO e tutto il suo consiglio e ...

Photos presse

DIACONESCO Gérard

P1270952 P1270954 P1270955 P1270958 P1270960 P1270961 P1270962 P1270963 P1270964 P1270965 P1270967 P1270969 P1270971 P1270973 P1270977 P1270979 P1270981 P1270985 P1270986 P1270987 P1270989 P1270997 P1270998 P1270999 P1280001 P1280002 P1280003 P1280004 P1280005 P1280009 P1280011 P1280012 P1280013 P1280014 P1280018 P1280019 P1280020 P1280024 P1280025 P1280028 P1280032 P1280033 P1280045 P1280056 P1280057 P1280063 P1280091 P1280093 P1280094 P1280098 P1280099 P1280100 P1280101 P1280102 P1280104 P1280106 P1280109 P1280110 P1280118 P1280120 P1280121 P1280122 P1280124 P1280125 P1280125 P1280135 P1280139 P1280140 P1280167 P1280171 P1280172 P1280182 P1280215 P1280216 pt55562

 

Posté par POLITIQUE PACA à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2017

SA HAUTEUR JUPITERIENNE NOTRE LUMINEUX PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON

unnamed

SOURCE : PUBLIÉ PAR DREUZ INFO LE 29 JUIN 2017

69af127_26836-1ry5oou

Monsieur Macron,… Oups ! … pardon ! … Je voulais dire « Sa Hauteur jupitérienne Notre Lumineux Président Emmanuel Macron »… serait bien avisé de prendre connaissance du contenu de la lettre que le Père Charles de Foucauld adressa à René Bazin de l’Académie française, lettre qui fut publiée en octobre 1917… après sa mort le 1er décembre 1916 :

« Ma pensée est que si, petit à petit, doucement, les musulmans de notre empire colonial du nord de l’Afrique ne se convertissent pas, il se produira un mouvement nationaliste analogue à celui de la Turquie : une élite intellectuelle se formera dans les grandes villes, instruite à la française, sans avoir l’esprit ni le cœur français, élite qui aura perdu toute foi islamique, mais qui en gardera l’étiquette pour pouvoir par elle influencer les masses ; d’autre part, la masse des nomades et des campagnards restera ignorante, éloignée de nous, fermement mahométane, portée à la haine et au mépris des Français par sa religion, par ses marabouts, par les contacts qu’elle a avec les Français (représentants de l’autorité, colons, commerçants), contacts qui trop souvent ne sont pas propres à nous faire aimer d’elle.

Le sentiment national ou barbaresque s’exaltera dans l’élite instruite : quand elle en trouvera l’occasion, par exemple lors de difficultés de la France au-dedans ou au-dehors, elle se servira de l’islam comme d’un levier pour soulever la masse ignorante, et cherchera à créer un empire africain musulman indépendant.

L’empire Nord-Ouest-Africain de la France, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique-Occidentale française, etc., a 30 millions d’habitants ; il en aura, grâce à la paix, le double dans cinquante ans. Il sera alors en plein progrès matériel, riche, sillonné de chemins de fer, peuplé d’habitants rompus au maniement de nos armes, dont l’élite aura reçu l’instruction dans nos écoles. Si nous n’avons pas su faire des Français de ces peuples, ils nous chasseront. Le seul moyen qu’ils deviennent Français est qu’ils deviennent chrétiens.

Il ne s’agit pas de les convertir en un jour ni par force mais tendrement, discrètement, par persuasion, bon exemple, bonne éducation, instruction, grâce à une prise de contact étroite et affectueuse, œuvre surtout de laïcs français qui peuvent être bien plus nombreux que les prêtres et prendre un contact plus intime.

Des musulmans peuvent-ils être vraiment français ? Exceptionnellement, oui.

D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l’un, celui du « Medhi », il n’y en a pas : tout musulman (je ne parle pas des libres-penseurs qui ont perdu la foi), croit qu’à l’approche du jugement dernier le Medhi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non-musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve; » l’oiseau pris au piège qui se débat perd ses plumes et se casse les ailes ; s’il se tient tranquille, il se trouve intact le jour de la libération » , disent-ils.

Ils peuvent préférer telle nation à une autre, aimer mieux être soumis aux Français qu’aux Allemands, parce qu’ils savent les premiers plus doux ; ils peuvent être attachés à tel ou tel Français, comme on est attaché à un ami étranger; ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d’honneur, caractère guerrier, esprit de corps, fidélité à la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIe siècles mais d’une façon générale, sauf exception, tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du Medhi, en lequel ils soumettront la France.

De là vient que nos Algériens musulmans sont si peu empressés à demander la nationalité française : comment demander à faire partie d’un peuple étranger qu’on sait devoir être infailliblement vaincu et subjugué par le peuple auquel on appartient soi-même ?

Ce changement de nationalité implique vraiment une sorte d’apostasie, un renoncement à la foi du Medhi… » [ Medhi = Le Bien-aimé = le Sauveur de l’Islam]

De même que, seuls les gens qui n’ont ni foi religieuse ni pour le moins le souci d’étudier les tenants et les aboutissants des dogmes religieux pensent que toutes les religions se valent…… Ceux qui pensent que toutes les cultures se valent sont objectivement des personnes incultes !

Monsieur Macron pratique le relativisme soit par paresse intellectuelle, soit par cynisme !

Tout relativisme n’est que le résultat d’une paresse intellectuelle crasse, doublée d’une inconséquence parfois consciente recyclée en prétendue finesse d’esprit ! … une sorte de panurgie tout à la fois mortifère et conviviale dans laquelle le relativiste espère trouver un confort précaire en pratiquant la politique du chien crevé dérivant au fil de l’eau !

SOURCE ; Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gérard Pierre pour Dreuz.info.

***********************************************************************************************

VERS UN FRONT NATIONAL DU

 

MARAIS MACRONEUX

 

L’Imprécateur

 

 


Share Button

Il drague à droite, il drague à gauche…
Macron cherche-t-il à créer un front national contre l’opposition ?
Souvent, la photo officielle donne une indication sur l’orientation politique du nouveau président.
Pas celle choisie par Macron.

 

Elle a donné lieu à des analyses variées et parfois contradictoires de journalistes pour savoir ce qu’elle traduisait de Macron.

Mais elle n’a finalement aucun sens, comme je vais le démontrer ci-après, en en donnant une traduction loufoque qui prouve qu’elle dit tout et n’importe quoi. Pourtant, comme le montre une vidéo produite par le Service communication de l’Élysée, il l’a minutieusement préparée.

On le voit choisir ses deux smartphones, ce qui est normal puisqu’il a deux oreilles, ouvrir les Mémoires du général de Gaulle et choisir une page au hasard, hésiter puis laisser fermés les deux autres livres, nous montrant ainsi que contrairement à Hollande qui n’avait, dit-on, lu aucun livre, il en a au moins lu un. Il place une horloge indiquant huit heures vingt, ce qui montre qu’il n’a pas le sens du temps puisque l’éclairage à 80° environ du soleil sur les arbres derrière lui à droite, indique qu’il devait être approximativement onze heures quand la photo a été prise.

Il est visiblement fatigué, il éprouve le besoin d’appuyer ses fesses sur le bord du bureau auquel il se cramponne. De Gaulle, Pompidou… et même Hollande étaient encore capables de se tenir debout quand la photo était enfin prise, pas lui. Les mains sont crispées, comme celles d’un pochtron se cramponnant au bureau de l’inspecteur pour prouver qu’il est encore capable de se tenir debout tout seul.

Il porte un complet noir dont la coupe arrondie de l’encolure singe celle d’un smoking et l’évasement aux hanches montre que celles-ci sont plus larges que ses épaules pourtant rembourrées. Rien d’anormal puisqu’il est gaulé comme une canne à pêche. Contrairement à Hollande, il porte une chemise au col impeccable, la cravate gris-bleu-foncé est droite et les manchettes dépassent équitablement de 2 mm chacune de manches. C’et un peu trop calculé comme tout ce que fait Macron, mais c’est bien.

Le plus étonnant est la position qu’il adopte, bras arqués comme un rugbyman néo-zélandais au haka, toujours ce désir de faire croire qu’il est costaud et que l’écartement des bras est dû à ses pectoraux surdimensionnés.

Mais personne n’y croit. Pour certains internautes, il serait un joueur de babyfoot,

Pour d’autres, un acteur de série B dans un western,

D’autres enfin en haltérophile débutant qui ne saurait pas que les haltères ne se soulèvent pas dans le dos mais de face.

 

.     <img src="http:

Posté par POLITIQUE PACA à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

INTERNATIONAL NEWS INTERNATIONAL NEWS INTERNATIONAL NEWS : USA

PUBLIÉ PAR MAGALI MARC LE 1 JUILLET 2017

article-2586064-1C77BBD000000578-712_634x784

Pendant que les médias s’excitent à propos des tweets de Trump, particulièrement celui concernant Mika Brzezinski et son récent lifting, les journalistes font semblant de ne pas voir que l’affaire du piratage russe se retourne contre l’Administration Obama.

Mika Brzezinski anime l’émission Morning Joe avec Joe Scarborough sur la chaîne MSNBC. Les deux insultent Trump depuis des mois, le traitent de clown, de schmock, le disent incapable de gouverner, et invitent des «experts» qui renchérissent. Trump a perdu patience et a répliqué dans un tweet.

Pendant ce temps, les journalistes qui font leur travail au New York Post, sur le site Breitbart et au Washington Times se rendent compte que « l’affaire » du piratage par les Russes pour truquer l’élection présidentielle américaine est en train de se retourner contre Obama.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit des extraits de textes qu’aucun média de masse ne reprendra en français. Et pour cause…

***********************************************************************************************

Michael Goodwin, New York Post, 24 juin

Le rythme rapide de changement dans la vie américaine n’exempte pas la politique.

Voyez comment les Démocrates vont d’un bouc émissaire à l’autre.

Prenons d’abord Hillary Clinton.

Quand elle a émergé de la brume, c’était pour gémir et ressasser les raisons de sa défaite l’an dernier. Elle a blâmé tout le monde, sauf elle-même. Les militants du Parti Démocrate lui ont demandé de garder le silence et de partir.

⇒ Elle s’est effacée de la scène, pour l’instant.

Ensuite est venue Nancy Pelosi. Lorsque les Républicains ont remporté quatre élections partielles pour des sièges à la Chambre des Représentants, les Démocrates, de fort mauvaise humeur, ont dirigé leur mécontentement vers la leader de la minorité en Chambre, et ont dit à Pelosi qu’il était temps pour elle de dégager.

⇒ Elle refuse de s’effacer, pour l’instant.

Vient maintenant Barack Obama. L’ancien président, déchirant ce qui restait de sa promesse de ne pas intervenir pour critiquer son successeur, s’est joint à la lutte contre l’abrogation de l’ObamaCare.

Il a dit que le projet de loi du Sénat constitue un exemple flagrant de « méchanceté » et s’est engagé à faire campagne pour les Démocrates dans l’élection qui aura lieu en novembre pour élire le gouverneur de la Virginie.

En fait de bonnes nouvelles, les Républicains ne peuvent pas en demander plus.

Tandis qu’Hillary Clinton et Nancy Pelosi sont largement responsables de la défaite historique des Démocrates à tous les niveaux de gouvernement, Obama demeure le coupable principal.

C’est l’obamaisme, plus que le Clintonisme ou le Pelosisme, qui a élu Donald Trump et a permis au GOP de remporter les deux Chambres du Congrès. Le gauchisme forcené que l’ancien président a appliqué aux USA et sa politique d’apaisement à l’étranger ont provoqué cet énorme bouleversement de la politique américaine.

Ses deux plus grandes réalisations, l’ObamaCare et l’Entente nucléaire avec l’Iran, ont été présentées au public américain à grand coup de mensonges. L’élection du président Trump est l’héritage des années Obama.

Et maintenant, le leader bien-aimé veut à nouveau « aider » les Démocrates.

Voyons si les critiques de Clinton et de Pelosi auront le courage de lui dire: « Non, merci, vous en avez assez fait. »

Le désir d’Obama de défendre son mandat est un des signes que la Maison-Blanche de Trump est en train de réussir et que les Républicains bénéficient d’un nouvel élan politique.

Tout d’un coup, les Démocrates apparaissent comme un parti fracturé sans agenda ni chef, luttant pour sa survie, tandis que les Républicains montrent enfin des signes d’unité et sont prêts à utiliser leurs majorités pour faire de grandes choses.

Le retour d’Obama dans la mêlée coïncide avec un accord tardif du Congrès sur l’inconduite de son Administration concernant l’enquête sur les e-mails d’Hillary Clinton et sur son incapacité à contrer l’ingérence de la Russie lors des élections.

Le Comité judiciaire du Sénat a également ouvert une enquête pour savoir si l’ancienne procureure générale, Loretta Lynch a bloqué l’enquête du FBI sur le serveur privé de courrier électronique de Clinton, et les membres des deux partis s’interrogent sur le rôle qu’elle a joué dans cette affaire.

Ils ont cité les accusations proférées par l’ancien directeur du FBI, James Comey, et un rapport publié dans lequel Lynch promettait à un haut-responsable démocrate qu’elle ne permettrait pas que l’enquête sur Hillary Clinton aille plus loin.

Il est difficile de croire que Lynch ne sera pas obligée de témoigner publiquement, ce qui aura forcément pour effet de causer un nouvel examen de tous les revirements suspects dans cette enquête sur Mme Clinton, ainsi que sur le fait que Mme Lynch à manqué à son devoir de présenter l’affaire devant un grand jury.

Il faudra aussi se demander si elle a pris des ordres (et lesquels) de la Maison Blanche qui était alors investie dans la lutte pour faire gagner Hillary Clinton.

La situation politique a également été évoquée lorsque l’ancien directeur de la sécurité intérieure d’Obama a admis que l’Administration a décidé de s’abstenir de toute discussion publique du piratage russe en raison de son impact possible sur la campagne électorale.

« C’était une décision importante et beaucoup de choses devaient être prises en considération », a déclaré Jeh Johnson au Sénat. « Il s’agissait d’une situation sans précédent.»

Johnson a aussi dit que la Maison Blanche craignait que le fait d’accuser la Russie d’ingérence aurait pu ressembler à une tentative d’aider Hillary Clinton, en particulier compte tenu de l’affirmation de Trump selon laquelle les résultats allaient être «truqués».

La décision d’Obama de ne pas réagir et de ne prendre aucune mesure avant l’élection, puis d’imposer de faibles sanctions à quelques Russes, pourrait expliquer pourquoi son équipe a tenté de coller l’étiquette de collusion sur Trump.

Ces accusations, émises principalement par le biais de fuites anonymes vers les médias, ont détourné l’attention du fait qu’Obama n’avait pas réagi contre le piratage pourtant décrit comme étant un acte de guerre de la part des Russes.

Pris dans leur ensemble, les développements extraordinaires de la semaine dernière injectent une dose de réalisme dans la machine à scandale de Washington.

Pendant des mois, des rapports anonymes concernant divers associés de Trump ayant supposément eu des rencontres avec des responsables russes ont projeté une image troublante et ont conduit à la nomination d’un procureur spécial.

Mais lorsqu’on l’examine de près, le rôle joué par l’équipe d’Obama est aussi très troublant.

Les implications à l’effet que le Président Obama était paralysé par le fait qu’il voulait éviter de donner des munitions à Trump sont presque aussi graves que la surveillance encore inexpliquée, les fuites et les dénonciations à l’endroit des associés de Trump.

À partir de là, il semble que la Maison Blanche d’Obama est coupable d’avoir joué un jeu politique alors que la sécurité nationale était en jeu.

Cette éventualité est digne de l’attention du procureur spécial, Robert Mueller, qui, jusqu’à présent s’est exclusivement concentré sur les actions de l’équipe de Trump. Cet examen unidimensionnel doit cesser.

Parce que l’ingérence russe a été utilisée comme une arme partisane contre Trump, la gravité de cette question n’a pas eu de résonnance dans le public.

Il s’agissait d’une attaque contre notre démocratie, et tous les Américains ont un intérêt à s’assurer que cela ne se reproduise pas.

Mais la confiance du public ne pourra être retrouvée que lorsque la boue partisane sera balayée et que tous les faits auront été examinés de façon complète et équitable.

Cela signifie qu’il ne doit pas y avoir de vaches sacrées pour l’un ou l’autre des deux partis ou pour l’une ou l’autre des deux Administrations.

Est-ce que Washington est capable d’accepter la vérité? Nous sommes sur le point de le découvrir.

**********************************************************************************************

Jeff Poor sur le site Breitbart, le 26 juin

Lundi, à l’émission «Hannity» du canal Fox News, l’ancien président de la Chambre, Newt Gingrich, a réagi à l’affirmation de Sean Hannity selon laquelle, bien que le président Barack Obama ait été au courant des interférences de la Russie dans les élections présidentielles dès le mois d’août 2016, il n’a pris aucune mesure parce qu’«il n’a pas voulu faire de vagues» et nuire à la candidate démocrate, Hillary Clinton.

Gingrich a répondu en disant qu’il n’y avait «aucun doute » que le Congrès devrait appeler l’ancien président à témoigner sous serment quant à la façon dont il a traité l’ingérence potentielle de la Russie.

«Il ne fait aucun doute que le Congrès devrait appeler l’ancien président à témoigner sous serment pour expliquer ce qu’il a fait et pourquoi il l’a fait », a déclaré Gingrich. « …ils devraient reprendre l’affaire du début. Qui menait l’enquête? Qui a rendu compte au président? L’information est passée par qui? À quoi ressemblaient les réunions quand ils ont décidé de ne pas enquêter plus avant? Il s’agit d’une bourde extraordinairement grave concernant la sécurité nationale ».

***********************************************************************************************

Sally Persons, The Washington Times, 28 juin

Le représentant Adam Schiff a déclaré mercredi qu’il avait imploré l’administration Obama d’en faire plus contre la Russie après que son ingérence dans les élections de 2016 ait été connue.

« Je pense qu’ils auraient dû agir – et [le sénateur de la Californie, Dianne Feinstein] et moi-même disions cela en temps réel, donc je ne joue pas au gérant d’estrade – nous exhortions le président à se prononcer rapidement , à déclassifier autant qu’il le pouvait les informations concernant l’intervention de la Russie et d’adopter des sanctions immédiatement, plutôt qu’après les élections », a déclaré M. Schiff, un Démocrate de la Californie, sur la chaîne MSNBC.

M. Schiff a aussi dit que lorsque l’Administration Obama a refusé d’agir, lui et Mme Feinstein ont décidé de rendre publique l’information qu’ils avaient. Selon lui, cependant, il était alors trop tard pour communiquer la gravité de la situation.

« Comme il s’est avéré, le sénateur Feinstein et moi-même avons dû agir par nous-mêmes parce que nous n’avions pas réussi à persuader l’Administration de le faire. Quand ils l’ont fait le mois suivant en octobre, un mois avant l’élection, ce n’était vraiment pas suffisant pour convaincre le public de la gravité de ce que la Russie faisait. Je pense qu’ils l’ont fait pour des raisons peut-être compréhensibles ».

M. Schiff a déclaré qu’il craignait qu’en n’agissant pas, les États-Unis risquaient d’indiquer aux Russes que leurs actions étaient tolérées.

« En l’absence d’une réponse plus énergique, … c’était comme donner le feu vert à aux Russes pour qu’ils continuent ».

Conclusion

De deux choses l’une :

1) Le piratage russe de l’élection présidentielle n’a pas eu lieu et l’Administration Obama et les médias ont menti de a à z aux Américains pour nuire à Trump.

2) Il y a réellement eu un piratage russe, mais Obama n’a rien fait car il pensait qu’Hillary Clinton allait gagner. Donc il était complice!

Dans les deux cas de figure, l’instinct politique de Barack Obama apparaît vraiment nul.

Outre le fait qu’Hillary Clinton a fait une mauvaise campagne et n’a même pas essayé de rallier les travailleurs du Midwest américain, les Démocrates en la choisissant comme candidate se sont tiré dans le pied. Ils ont continué en insistant pour coller cette histoire de piratage sur Trump, comme si, alors qu’il n’était que candidat et que personne ne prévoyait sa victoire, il pouvait obtenir l’aide des pirates russes!

Certes, quelques journalistes de CNN ont fait les frais de cette sombre histoire et un directeur de CNN (sans doute parce qu’il prévoyait l’effet boomerang) s’est arrangé pour que l’on dise qu’il n’y a aucune preuve de piratage russe et que CNN n’en parlait que pour faire mousser ses cotes d’écoute. En se sabordant de cette façon, il pourrait contribuer à faire cesser l’enquête ce qui aurait pour effet d’épargner Obama.

Mais si les Démocrates et les médias de masse continuent de vouloir faire porter le chapeau à Trump, l’enquête se poursuivra et Obama lui-même sera appelé à s’expliquer.

Devant autant de mauvaise foi et de stratégie imbécile qui se retourne contre eux, Trump n’a qu’à croiser les bras en attendant qu’Obama et les Démocrates continuent de s’autodétruire.

SOURCE : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pourDreuz.info.

was3830117

DDneXAOUAAAdUK7

DDqdPuzV0AAzBoN

NEW AMERICA WITH THE GREAT PRESIDENT DONALD J. TRUMP !

***********************************************************************************************

 

Posté par POLITIQUE PACA à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2017

VICTOIRE ECRASANTE DE DONALD J. TRUMP SUR LA GAUCHE DÉMOCRATE AUX USA :

PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 27 JUIN 2017

was3830117

Le Président Trump remporte une victoire écrasante face à la gauche « no border » pour un monde sans frontières, et face aux médias, par la validation de son décret qui interdit aux ressortissants de 6 pays musulmans d’entrer aux États-Unis.

Pourquoi dis-je « victoire écrasante », alors que les grands titres des journaux parlent de « décret remis partiellement en vigueur » (RFi), de « restauration partielle » (Le Monde), de « validation d’une partie » (Huffpost) ?

Parce que vos médias, une fois de plus, vous cachent les faits les plus importants. Ils réécrivent tout ce qui concerne le président américain pour fabriquer une réalité virtuelle dans laquelle Trump échoue dans tout ce qu’il fait, et quand ils ne peuvent pas réécrire l’histoire, ils manipulent, trafiquent, inversent, dissimulent et gomment les aspects qui permettent de comprendre ce qui se passe vraiment.

Voilà donc ce qu’il faut retenir de cette très importante décision :

  1. La Cour suprême s’est prononcée à l’unanimité en faveur du décret Trump par 9 voix contre 0. Ce qui veut dire que les juges, même les plus à gauche de la Cour (je songe notamment à RGB, le diminutif de Ruth Ginsburg et à Sotomayor), ont dit que Trump n’a pas outrepassé ses droits, alors que beaucoup tentent de le faire passer pour un dangereux dictateur – certains Démocrates emploient même le mot maudit : Hitler.
  2. Aucun des juges à la Cour suprême, même les plus à gauche, n’a validé un seul des arguments développés par les juges du 9e circuit qui ont bloqué le décret Trump. Pourquoi est-ce important ? Parce que ce sont aussi les arguments avancés par les Démocrates et les médias.
  3. La Cour suprême a contré le penchant antidémocratique de la gauche : ce qu’elle n’arrive pas à obtenir dans les urnes, elle tente de l’obtenir via les tribunaux. Donald Trump a été démocratiquement élu sur un programme qui promettait de protéger les Américains contre le danger islamique en interdisant l’entrée du pays aux musulmans venant de pays qui sont des nids à terroristes tant que son administration n’y verrait pas absolument clair. Si les activistes Démocrates étaient respectueux de la démocratie, ils auraient dû respecter la décision du peuple. Au lieu de cela, dès que l’administration Trump a pris le décret d’interdiction, ils ont fait du « shopping judiciaire » pour trouver un tribunal dont les juges sont d’extrême gauche, et ont déposé plainte, sachant que les juges décideraient de bloquer le décret, puis chercheraient les arguments pour justifier leur décision. Aucun de ces arguments – et ce sont les mêmes que ceux qui s’étalaient pendant des semaines dans le New York Times, sur CNN, sur MSNBC, dans le Washington Post, sur NBC et ABC News ne valaient tripette, et ils ont tous été rejetés. Tous.
  4. La Cour suprême a rappelé le principe fondamental de la démocratie américaine : la séparation des pouvoirs. Ce n’est pas au judiciaire de faire ou défaire les lois, il est là pour les appliquer. C’est au législatif, corps élu et représentant du peuple, qu’il échoit de faire les lois.
  5. La Cour suprême a rappelé que la Constitution des États-Unis n’est pas un document évolutif selon le bon vouloir de la gauche américaine, laquelle souhaite la voir s’adapter aux tendances de la société – tendances qu’elle tente avec succès de modeler – mais un repère, un guide rigide qui permet d’encadrer la société américaine.
  6. Habituellement, la Cour suprême publie les points de vue contestataires des juges minoritaires, opinions toujours riches qui nourrissent la réflexion des commentateurs juridiques. Là, pas un seul juge, même les plus à gauche, n’a trouvé de quoi soutenir le point de vue de la gauche américaine défendue par les juges du tribunal civil du 9e circuit. C’est, d’un point de vue idéologique, une gifle cinglante contre les progressistes. Évidemment, vous ne le lirez pas dans leurs médias, cités plus haut, encore moins dans les médias français, et encore moins dans la bouche des guignols que les télévisions font passer pour des spécialistes.
  7. La Cour suprême rendra sa décision finale en octobre prochain. Elle aurait pu, dans l’intervalle, maintenir la décision du tribunal fédéral qui a bloqué le décret Trump, et elle ne l’a pas fait. Ainsi faisant, elle a d’une part envoyé un message très fort aux tribunaux fédéraux de première instance et d’appel, en leur indiquant qu’ils sont allés trop loin dans la politisation de leurs jugements et dans le blocage des ordres exécutifs du président Trump, et d’autre part, elle a offert au Président Trump une victoire politique importante : celle de lui permettre de clamer haut et fort sa victoire contre la gauche obstructionniste, pour la sécurité intérieure, et pour le respect de ses promesses de campagne.
  8. Par cette décision, la Cour suprême a enfin et surtout réduit en miettes les arguments des médias contre l’interdiction d’entrée depuis 6 pays musulmans du décret Trump, argument que vous avez pu lire pendant des mois, et qui soutenaient que c’était le travail d’un amateur, que le décret était basé sur la religion donc inconstitutionnel, qu’il était incohérent car il ne garantissait pas la sécurité, qu’il avait été pris dans la hâte et en dépit du bon sens, et qu’il était islamophobe, donc inconstitutionnel puisque le test religieux est interdit dans la Constitution.

Pour toutes ces raisons, la victoire de Trump est sensationnelle, et le paysage politico-médiatique vient subitement de changer car les rapports de force s’inversent : ceux qui disaient que Trump est un abruti, un imbécile, un fou dangereux, viennent d’être humiliés. Trump vient d’être anobli.

Les médias ne vous le diront pas. Ils diront que « ce n’est pas une victoire complète », car un détail mineur de la décision de la Cour, à savoir que les ressortissants des 6 pays interdits qui ont des liens réels et prouvables aux États-Unis (famille, contrat de travail, conférence, études…) sont exempts de l’interdiction. Ah la belle affaire !

En réalité, en allant au fond des choses – ce que ne font pas les journalistes – cette exception ne fait pas exception. Et la victoire de Trump est vraiment totale. Son décret, rappelons-le, était destiné à bloquer pendant 90 jours l’entrée aux États-Unis aux ressortissants de 6 pays musulmans qui n’ont plus de gouvernements fonctionnels, et ne permet pas au Département de l’Immigration de faire des enquêtes pour vérifier si parmi les demandeurs d’asile se glissent des terroristes déguisés. Le fait d’autoriser l’entrée aux gens qui ont des liens réels aux États-Unis, donc de pouvoir les localiser, les suivre, les surveiller, de regarder dans quel environnement familial ils vivent, notamment les réseaux sociaux des membres de leurs familles, le genre d’employeur qui les a demandés, etc., contribue en tous points à l’objectif sécuritaire du décret.

Je vous rappelle enfin que selon l’étude d’Harvard publiée en mai, c’est la politique d’immigration de Trump qui de tous les sujets a été couvert de la façon la moins honnête par les médias : 96% de façon négative contre 4% positive. En comparaison, la politique économique de Trump a été couverte par 54% d’articles négatifs, et 46% d’articles positifs !

Cela vous donne une idée de l’amertume de cette victoire dans la bouche des journalistes.

Connotation négative ou positive des médias selon les décisions politiques de Trump

 

Enfin, et pour l’essentiel, la décision de la Cour suprême par 9 voix contre 0 en faveur de Donald Trump prouve ce que je soutiens depuis son élection : ce Président qui n’a aucune expérience politique et apprend son métier sur le tas, ce président quelques fois maladroit, toujours politiquement incorrect, redoutablement pragmatique, est le président le plus transparent, le plus humain avec ses qualités et ses défauts, le plus authentique que l’imagination puisse concevoir.

Donald Trump est déjà l’une des plus grandes figures du 21e siècle : aucune autre personnalité au monde n’est autant couverte par les médias que lui, mais j’affirme qu’il restera comme l’un des plus grands présidents de l’histoire des États-Unis. Ce qui dégoûte les experts et les médias.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pourDreuz.info.

 

Sources :

http://www.cnbc.com/2017/06/26/supreme-court-travel-ban-ruling-a-huge-win-for-trump-commentary.html

http://www.foxnews.com/politics/2017/06/27/courts-travel-ban-ruling-gives-trump-boost-changes-media-narrative.html

***********************************************************************************************

 

PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 22 JUIN 2017
La tête des journalistes de CNN (Mark Preston, Gloria Borger, David Chalian, Dana Bash) après l’annonce de l’échec du candidat Démocrate, a fait le buzz sur internet.

L’élection la plus chère de l’histoire vient de se dérouler en Géorgie, où les Démocrates ont déversé près de 50 millions de dollars pour faire de cette élection un référendum contre Trump, une arme politique de destruction massive. Et Trump a gagné…

Les Démocrates avaient fait de cette élection un symbole national. Un référendum pour désavouer la politique de Trump, pour montrer que le Président est rejeté, détesté, contesté, haï par les Américains parce que les élites démocrates qui savent tout mieux que la masse, vomissent les lois que Trump a signées, le retrait des Accords de Paris sur le climat, l’annulation de l’Obamacare, et le refus d’un monde globalisé et sans frontières avec les restrictions sur l’immigration.

La gauche a voulu que cette élection donne l’avant-goût de celles de mi-mandat de 2018, qui doit selon eux se terminer par une débâcle des Républicains (dans la logique des journalistes Démocrates, tout ce que fait Trump est mauvais pour le pays, pour le monde et pour la démocratie, Trump est une catastrophe vivante, il mérite d’être destitué, donc il mène le parti Républicain à la ruine)

Ainsi, alors que l’élection se passe en Géorgie, le candidat Démocrate a reçu des dons de plus de 7 200 riches donateurs gauchistes de Californie, dont 3 000 venant de la seule Baie de San Francisco, la partie à la fois la plus à gauche et la plus riche de toute la Californie, contre 800 seulement venant de l’Etat de Géorgie, pourtant directement concerné par l’issue du scrutin.

Les Démocrates voulaient infliger une défaite et humilier Trump dont ils n’arrivent toujours pas à accepter l’élection.

CNN avait pour l’occasion installé un pavillon grandiose pour célébrer la victoire du candidat démocrate. Les chaînes câblées avaient programmé des séries d’émissions sur plusieurs semaines pour parler des conséquences de cette victoire.

Karen Handel – Jon Ossoff

Mais quand l’annonce que leur candidat a perdu est tombée, la victoire de la candidate républicaine Karen Handel a fait trois lignes, les équipes de CNN étaient introuvables autour de leur grandiose pavillon, ils ont accusé le mauvais temps d’avoir fait perdre Jon Ossoff, et sont très vite passés à autre chose.

Cependant, si cette élection est un référendum, Donald Trump l’a remporté haut la main :

  • C’est un district où Donald Trump n’a gagné que de 1% en 2016 contre Hillary Clinton, alors qu’en 2012 Mitt Romney y était en avance de 21 points sur Obama.
  • Ossoff a dépensé près de 50 millions de dollars, soit près de 8 fois plus que la gagnante, dans une élection où les candidats dépensent rarement plus d’un million de dollars.

Avec cette élection gagnée par celui qui devait perdre, Donald Trump enregistre la 5e victoire électorale pour son parti depuis son élection – et cela contredit les sondages biaisés que vous pouvez lire un peu partout.

 

« Et bien, l’élection spéciale est terminée, et ceux qui veulent redonner sa grandeur à l’Américain ont gagné par 5 contre 0 ! Toutes ces fake news, tout cet argent dépensé = 0 » 

Donald Trump fait ici référence à la Géorgie, au Montana, au Kansas, à la Californie et à la Caroline du Sud, 5 Etats perdus coup sur coup par les Démocrates.

Et je n’imagine pas qu’un seul « expert » français des États-Unis ni aucun média, vous divulguera le millième de ce que je viens d’écrire. Ils ne font plus de l’information, mais du lavage de cerveau, quelle bande de clowns !

SOURCE  : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pourDreuz.info.

 

Sources :

https://townhall.com/tipsheet/guybenson/2017/06/19/ga06-san-fran-dollars-for-ossoff-n2342621

http://www.nbcnews.com/storyline/democrats-vs-trump/how-referendum-trump-became-most-expensive-house-race-ever-n773831

http://insider.foxnews.com/2017/06/21/sad-cnn-jon-ossoff-loss-karen-handel-win-georgia-donald-trump-5-0-election

http://www.zerohedge.com/news/2017-06-21/jon-ossoff-spent-76x-more-handel-votefor-nothing

Trump-Dreuz-2

Posté par POLITIQUE PACA à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

SA HAUTEUR JUPITERIENNE NOTRE LUMINEUX PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON

unnamed

SOURCE : PUBLIÉ PAR DREUZ INFO LE 29 JUIN 2017

69af127_26836-1ry5oou

Monsieur Macron,… Oups ! … pardon ! … Je voulais dire « Sa Hauteur jupitérienne Notre Lumineux Président Emmanuel Macron »… serait bien avisé de prendre connaissance du contenu de la lettre que le Père Charles de Foucauld adressa à René Bazin de l’Académie française, lettre qui fut publiée en octobre 1917… après sa mort le 1er décembre 1916 :

« Ma pensée est que si, petit à petit, doucement, les musulmans de notre empire colonial du nord de l’Afrique ne se convertissent pas, il se produira un mouvement nationaliste analogue à celui de la Turquie : une élite intellectuelle se formera dans les grandes villes, instruite à la française, sans avoir l’esprit ni le cœur français, élite qui aura perdu toute foi islamique, mais qui en gardera l’étiquette pour pouvoir par elle influencer les masses ; d’autre part, la masse des nomades et des campagnards restera ignorante, éloignée de nous, fermement mahométane, portée à la haine et au mépris des Français par sa religion, par ses marabouts, par les contacts qu’elle a avec les Français (représentants de l’autorité, colons, commerçants), contacts qui trop souvent ne sont pas propres à nous faire aimer d’elle.

Le sentiment national ou barbaresque s’exaltera dans l’élite instruite : quand elle en trouvera l’occasion, par exemple lors de difficultés de la France au-dedans ou au-dehors, elle se servira de l’islam comme d’un levier pour soulever la masse ignorante, et cherchera à créer un empire africain musulman indépendant.

L’empire Nord-Ouest-Africain de la France, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique-Occidentale française, etc., a 30 millions d’habitants ; il en aura, grâce à la paix, le double dans cinquante ans. Il sera alors en plein progrès matériel, riche, sillonné de chemins de fer, peuplé d’habitants rompus au maniement de nos armes, dont l’élite aura reçu l’instruction dans nos écoles. Si nous n’avons pas su faire des Français de ces peuples, ils nous chasseront. Le seul moyen qu’ils deviennent Français est qu’ils deviennent chrétiens.

Il ne s’agit pas de les convertir en un jour ni par force mais tendrement, discrètement, par persuasion, bon exemple, bonne éducation, instruction, grâce à une prise de contact étroite et affectueuse, œuvre surtout de laïcs français qui peuvent être bien plus nombreux que les prêtres et prendre un contact plus intime.

Des musulmans peuvent-ils être vraiment français ? Exceptionnellement, oui.

D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l’un, celui du « Medhi », il n’y en a pas : tout musulman (je ne parle pas des libres-penseurs qui ont perdu la foi), croit qu’à l’approche du jugement dernier le Medhi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non-musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve; » l’oiseau pris au piège qui se débat perd ses plumes et se casse les ailes ; s’il se tient tranquille, il se trouve intact le jour de la libération » , disent-ils.

Ils peuvent préférer telle nation à une autre, aimer mieux être soumis aux Français qu’aux Allemands, parce qu’ils savent les premiers plus doux ; ils peuvent être attachés à tel ou tel Français, comme on est attaché à un ami étranger; ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d’honneur, caractère guerrier, esprit de corps, fidélité à la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIe siècles mais d’une façon générale, sauf exception, tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du Medhi, en lequel ils soumettront la France.

De là vient que nos Algériens musulmans sont si peu empressés à demander la nationalité française : comment demander à faire partie d’un peuple étranger qu’on sait devoir être infailliblement vaincu et subjugué par le peuple auquel on appartient soi-même ?

Ce changement de nationalité implique vraiment une sorte d’apostasie, un renoncement à la foi du Medhi… » [ Medhi = Le Bien-aimé = le Sauveur de l’Islam]

De même que, seuls les gens qui n’ont ni foi religieuse ni pour le moins le souci d’étudier les tenants et les aboutissants des dogmes religieux pensent que toutes les religions se valent…… Ceux qui pensent que toutes les cultures se valent sont objectivement des personnes incultes !

Monsieur Macron pratique le relativisme soit par paresse intellectuelle, soit par cynisme !

Tout relativisme n’est que le résultat d’une paresse intellectuelle crasse, doublée d’une inconséquence parfois consciente recyclée en prétendue finesse d’esprit ! … une sorte de panurgie tout à la fois mortifère et conviviale dans laquelle le relativiste espère trouver un confort précaire en pratiquant la politique du chien crevé dérivant au fil de l’eau !

SOURCE ; Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gérard Pierre pour Dreuz.info.

***********************************************************************************************

VERS UN FRONT NATIONAL DU

 

MARAIS MACRONEUX

 

L’Imprécateur

 

 


Share Button

Il drague à droite, il drague à gauche…
Macron cherche-t-il à créer un front national contre l’opposition ?
Souvent, la photo officielle donne une indication sur l’orientation politique du nouveau président.
Pas celle choisie par Macron.

DDurMRFXoAAB_0g

Elle a donné lieu à des analyses variées et parfois contradictoires de journalistes pour savoir ce qu’elle traduisait de Macron.

Mais elle n’a finalement aucun sens, comme je vais le démontrer ci-après, en en donnant une traduction loufoque qui prouve qu’elle dit tout et n’importe quoi. Pourtant, comme le montre une vidéo produite par le Service communication de l’Élysée, il l’a minutieusement préparée.

On le voit choisir ses deux smartphones, ce qui est normal puisqu’il a deux oreilles, ouvrir les Mémoires du général de Gaulle et choisir une page au hasard, hésiter puis laisser fermés les deux autres livres, nous montrant ainsi que contrairement à Hollande qui n’avait, dit-on, lu aucun livre, il en a au moins lu un. Il place une horloge indiquant huit heures vingt, ce qui montre qu’il n’a pas le sens du temps puisque l’éclairage à 80° environ du soleil sur les arbres derrière lui à droite, indique qu’il devait être approximativement onze heures quand la photo a été prise.

Il est visiblement fatigué, il éprouve le besoin d’appuyer ses fesses sur le bord du bureau auquel il se cramponne. De Gaulle, Pompidou… et même Hollande étaient encore capables de se tenir debout quand la photo était enfin prise, pas lui. Les mains sont crispées, comme celles d’un pochtron se cramponnant au bureau de l’inspecteur pour prouver qu’il est encore capable de se tenir debout tout seul.

Il porte un complet noir dont la coupe arrondie de l’encolure singe celle d’un smoking et l’évasement aux hanches montre que celles-ci sont plus larges que ses épaules pourtant rembourrées. Rien d’anormal puisqu’il est gaulé comme une canne à pêche. Contrairement à Hollande, il porte une chemise au col impeccable, la cravate gris-bleu-foncé est droite et les manchettes dépassent équitablement de 2 mm chacune de manches. C’et un peu trop calculé comme tout ce que fait Macron, mais c’est bien.

Le plus étonnant est la position qu’il adopte, bras arqués comme un rugbyman néo-zélandais au haka, toujours ce désir de faire croire qu’il est costaud et que l’écartement des bras est dû à ses pectoraux surdimensionnés.

Mais personne n’y croit. Pour certains internautes, il serait un joueur de babyfoot,

Pour d’autres, un acteur de série B dans un western,

D’autres enfin en haltérophile débutant qui ne saurait pas que les haltères ne se soulèvent pas dans le dos mais de face.

 

.     

 Quant à Marine Le Pen, elle le voit en dame pipi.

Et Mélenchon s’obstine à voir en lui un pharaon !

unnamed

POUR SES ADORATEURS COMME EN JUPITER LE DIEU ANTIQUE DE L'OLYMPE !

 

La fenêtre est largement ouverte, signe qu’il y avait une odeur nauséabonde dans la pièce que la climatisation partout présente à l’Élysée ne parvenait pas à éradiquer.

Mécontent de mon analyse, l’Elysée m’a fait parvenir l’interprétation officielle suivante.

A l’instar de cette député LRERM qui ne s’est pas présentée à l’Assemblée la première semaine parce qu’elle avait tennis avec ses enfants, Emmanuel Macron zappera la traditionnelle interview du 14 Juillet. Son excuse ? Il n’y aurait pas de journalistes au niveau intellectuel de la pensée présidentielle, a dit l’Élysée.
Très exactement, « La pensée complexe du Président se prête mal au jeu des questions-réponses avec des journalistes«.

Complexe ?

Synonymes donnés par l’Académie française et les dictionnaires : « compliqué, difficile, embrouillé, nébuleux, obscur, sibyllin, ténébreux« . Voilà, c’est dit. Quand il lisait ses discours de campagne, il le disait lui-même comme le montre une vidéo « Là, je ne comprends pas ce qui est écrit, je ne comprends pas ce que ça veut dire« .

S’il ne se comprend pas lui-même, comment veut-il que les journalistes et les Français le comprennent ?

En réalité, la vérité est toute autre, Ce qu’il y a dans sa tête d’énarque n’est pas un pensée logique et organisée, c’est une julienne de légumes, une soupe chinoise. Il lit ses discours parce qu’il ne les a pas écrits – et les découvre en les lisant !
Et ceux qui les ont écrits sont des énarques comme lui, avec la même cervelle cafouilleuse. Tout n’est que charabia, langue de bois, palinodies , mots, simagrées, théâtre. Un enfilage de perles pêchées à droite et à gauche dans la littérature de droite et de gauche, dont les contradictions fréquentes et flagrantes sont reliées par des « en même temps« .

Exemple type de phrase macroneuse : « On pourrait croire que je suis de droite et en même temps que je suis de gauche. La réalité complexe est tout autre, je suis de droite et de gauche et en même temps je suis au-dessus« .

Le duel oratoire spontané n’est pas son truc à Macron. Quand il sort une de ces phrases assassines qui font son succès médiatique, comme « Make our planet great again », elle est passée avant entre les neurones d’au moins une vingtaine d’énarques qui l’ont inventée, pesée, corrigée, améliorée et soupesée, avant de la valider.

Le cerveau de Macron a été formaté pour gagner des concours, pas pour réfléchir. Exactement comme la cervelle d’un cheval de Grand prix de jumping est formaté pour franchir les obstacles. Ce cheval de concours est-il pour autant plus intelligent qu’un autre qui se débrouille tout seul dans la nature ?

Combien de temps Macron pourra-t-il tenir sur ce mode de communication prémâché ?

Pas très longtemps.

 

L’Imprécateur

***********************************************************************************************

Posté par POLITIQUE PACA à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2017

CULTURE A BONSON DANS LES ALPES-MARITIMES 06

 LE FESTIVAL DU PEU A BONSON 2017

Un peu d'invitation pour ce soir...
 
       
Bonjour à tous,
ce vendredi, inauguration de l'exposition...
un groupe de 15 artistes hors du commun...
la trace, l'empreinte, l'identité...
dans la convivialité unique du "Peu"...
15ème édition déjà...
il n'y a qu'à suivre la flèche...
c'est à vous de jouer.
amicalement.
Frédérik BRANDI

Invitation Vernissage festival du Peu 20172

 

Le Festival

Les Artistes 2017

Le programme 2017

Actualité

un Peu d'explications

Les moments 2016...

Contacts

De l'Art
Contemporain
à BONSON
06830 
FRANCE
X : 43° 52' 0.01" Y: 7° 12' 0"

Le Musée du Peu

Dans l’esprit du cabinet de curiosités des XVIIe et XVIIIe siècles, la municipalité de Bonson est fière de compter le Musée du Peu dans son patrimoine récent. Certaines œuvres sont visibles au détour des rues dans le village et dans les lieux d’exposition, mais l’essentiel de la collection est à découvrir au Musée du Peu, ouvert chaque année pendant le festival.
En projection :
- le film documentaire réalisé par Christian Passuello en 2003, Une Histoire de Peu, raconte la génèse du festival à Bonson, à travers le regard des habitants [www.christianpassuello.com]

- la rencontre avec le festival par UnikTV, un film de Stéphane Piernet [www.unik.tv].

La collection rassemble des œuvres d'Alexandra Allard, Ben, Frédéric Altmann, Ursus Jehn Bjarne, Isabelle Bonafoux, Laurent Bosio, Kim Boulukos, Jack Casadamont, Véronique Champollion, Jean-Louis Charpentier, Stéphane Cipre, Pascal Claeren, Pierre Dazia, Jean Deprez, Nicole Fernandez, Catherine Fiault, Véronique Filipetti, Claude Giorgi, Alain Girelli, Denis Gridel, Jean‑Pierre Joly, Roland Kraus, Lenzi, Lodh’, Christophe Lorenzoni, Jean Mas, Bruno Mendonça, Jean-Jacques Ninon, Margaret Michel, Patrick Moya, David Perez Palancus, Gilbert Pedinielli, Richard Pellegrino, Rémy Peyranne, Marie Philip, Francis Puivif, Patrick Schumacher, Gérard Serée, Jacques Simonelli, Sacha Sosno, Jean Thiry, Lucile Travert, Silva Usta, Françoise Vernas-Maunoury, Dominique Zoladz.

Un Peu d'inventivité et de bon goût

Les Editions du Peu sont créées en 2011 avec la publication d'un guide de recettes écrites par les Bonsonnois, témoins de cultures mêlées et signe que les traditions se transmettent avec art. Pour illustrer les écrits savoureux de ce Guide du Goût'art, le photographe Mathias Girard a pris quelques clichés authentiques et humains de ces auteurs gourmands et généreux.

La Cuvée du Peu est le témoin des saisons et porte en elle le temps des vendanges. Chaque année, le Festival décline la Cuvée du Peu, en trois couleurs. Si le cépage n'est pas bonsonnois, il n'est pas impossible que le Rolle, jadis répandu sur ce territoire, ne retrouve racine grâce à Pierre Salles et son club d'œnologie nommé... le Rolle de Bonson. En attendant cette renaissance viticole, il crée la Cuvée du Peu. Pour des dégustations de goût... en rose, blanc et rouge.

Ex : 2015 en chiffres
8 artistes contemporains
24 mécènes et partenaires
56 bénévoles
550 visiteurs
260 flashes de QR Code
1500 visiteurs web

"D’azur aux monts escarpés de six coupeaux d’argent, surmontés d’une flèche tombant du même."

Le Peu de Jean-Mas en médium

distribué  aux Bonsonnois

en 2003

L'histoire du Peu

Les centaines de Peu ainsi réalisés sont exposés au Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice en mars 2004

P1270797

 PHOTO PRESSE Gérard Diaconesco C. Copyright DIACONESCO.TV - JUIN 2017

 

En 2003, l'artiste Jean Mas, membre de l'École de Nice et Jean Marie Audoli Maire de Bonson créent le Festival du P...eu qui naît de “l'art du Peu“. La lettre “P“ façonnée dans du bois est distribuée aux habitants du village : à l'école, dans les foyers, chacun décore, colle, coupe, crée son P...eu. C'est une réussite.
Les centaines de P...eu ainsi réalisés sont exposés au Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice en mars 2004. L'idée a germé, l'histoire du village a été exploitée, des liens nouveaux se sont créés.

VOIR LE FILM DOCUMENTAIRE : “Histoire de Peu“ par ChristianPassuello Génèse du festival à Bonson, à travers le regard des habitants et la rencontre avec le festival par UnikTV, un film de Stéphane Piernet [www.unik.tv].
Au fil des années, le Festival du Peu décline un thème sur lequel repose la cohérence de l'exposition. Huit lieux patrimoniaux sont aménagés pour l’occasion en salles d’exposition et des œuvres sont installées en extérieur. Assurant un accès facilité à l’art, le Festival permet également de valoriser le patrimoine : l’accrochage est réalisé dans des édifices municipaux réhabilités (chapelles, ancien presbytère).

L’esprit festif des Bonsonnois vient compléter ce programme culturel par des repas conviviaux.
L’objectif de l’évènement, en plus de l’intérêt artistique, est de renforcer le lien social et de favoriser de nouvelles formes d’initiatives. Le festival favorise la sensibilisation à l’art de toutes les générations bonsonnoises. Ainsi, qu’il s’agisse de l’organisation de l’évènement, du bénévolat de dizaines de Bonsonnois,  le Festival du Peu encourage les nouvelles idées et facilite la participation de tous.

Avec des dizaines de visiteurs par jour sur chacun des lieux d'exposition, le village de Bonson a gagné son pari : faire d'un évènement culturel de haut niveau une réussite, encourager les villageois à une expression artistique personnelle, intégrer les associations dans l'organisation complexe de cet évènement, permettre aux habitants de s'intégrer dans une culture commune et donner aux gens l'envie de rêver... un peu.

Le village de Bonson
www.bonson.org

Bonson est situé à 35km de Nice, dans le moyen pays, Val de l’Estéron. Assis sur un éperon rocheux impressionnant, le village domine le Var à sa jonction avec la Vésubie. Le long de ce dénivelé, des restanques rythment la pente chargée d’oliviers. En 1994, un projet aux dimensions économique, sociale et touristique valorise l’oliveraie : le moulin à huile ancestral peut désormais produire une huile reconnue AOC. Vous pourrez découvrir les six chapelles - datant de l’époque médiévale jusqu’au XIXème siècle et - les places ombragées, jeux de boules et ruelles pittoresques... L’église Saint-Benoît abrite plusieurs retables dont celui de Saint Jean-Baptiste signé par Antoine Bréa, le frère du célèbre Louis Bréa. La commune est un des lieux de passage de La Route des Bréa.
Les Bonsonnois sont près des 700 et un quart de la population a moins de 20 ans : cette jeunesse favorise un dynamisme économique, social et culturel... Les expositions d’artistes Bonsonnois à l’occasion de la Fête de l’Olivier, le Printemps de la Poésie, les ateliers d’écriture et d’arts plastiques, les journées «Passeurs de Mémoire», les cours d’œnologie permettent à la population d'évoluer avec l’art et l’art de vivre tout au long de l’année.
Depuis 2003, le village s’ouvre à la création contemporaine avec le Festival du Peu... Mais Bonson, ce n'est pas seulement cette virgule de maisons posée sur la montagne qui domine la vallée du le fleuve Var au bord duquel se situe le Gabre. Cette partie du village était, il n'y a pas si longtemps, un terrain nourricier pour les Bonsonnois. Les jardins particuliers ont laissé place à une usine au début du XXème siècle puis à celle d'EDF. Les habitants du Gabre constituent plus d'un tiers de la population bonsonnoise. 400 mètres d'altitude séparent le Gabre de la partie haute du village : c'est dans les fêtes, et les liens humains entretenus que la cohésion existe.

contacts 

asso@festivaldupeu.org
 

Mairie de Bonson 06830
tél 04 93 08 58 39

Création, culture et lien social

P1270798

 PHOTO PRESSE Gérard Diaconesco C. Copyright DIACONESCO.TV - JUIN 2017

En 2003, l'artiste Jean MAS, membre de l'École de Nice et Jean-Marie AUDOLI, maire de Bonson concrétisent ensemble l'idée d'un festival où chaque habitant du village créerait son oeuvre. Puis, au fil des années, le festival n’a cessé de proposer une expérience unique, afin de reconsidérer la création en dehors des postures habituelles du milieu de l’art.
L’événement est atypique jusque dans son mode de présentation. L’exposition prend possession du village entier, aussi bien dans des espaces convenus qu’inattendus. Faisant appel à tous les modes d’expression, de l’art monumental à la performance, donnant à voir les productions d’artistes émergents comme celles de créateurs confirmés, le Festival du Peu représente aujourd’hui une proposition unique dans le paysage artistique de la Côte d’Azur. L’esprit festif des Bonsonnois vient compléter ce programme culturel par des repas conviviaux ouverts à tous les visiteurs de l’exposition. L’objectif de l’évènement, en plus de l’intérêt artistique, est de renforcer le lien social et de favoriser de nouvelles formes d’initiatives. Le Festival du Peu favorise la sensibilisation à l’art de toutes les générations, encourage les nouvelles idées et facilite la participation de tous. Les artistes de l’exposition sont en grande majorité originaires de la Côte d’Azur et de ses environs.

Depuis 2003, 180 artistes ont exposé au Festival du Peu.

 

Posté par POLITIQUE PACA à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2017

CULTURE A NICE CULTURE A NICE CULTURE A NICE

Exposition Pierre Pinoncelli
 
       

Pierre PINONCELLI

22 performances commémorées sur Canson

images

 

Exposition estivale de la Galerie Ferrero

Vernissage le samedi 24 juin 2017 à 18 h.

 

Pierre Pinoncelli, l’un des plus grands artistes de l’Ecole de Nice, est toujours actif malgré ses 88 printemps.

Moins connu du grand public que les artistes plasticiens du mouvement niçois (Arman, César, Klein, Raysse, Sosno…), Pierre Pinoncelli est le performeur de l’Ecole de Nice. A la différence du mouvement Fluxus représenté à Nice par Ben Vautier, les performances artistiques de Pierre Pinoncelli sont exécutées « pour dénoncer » en usant d’une certaine violence et souvent avec une prise de risque physique. Pour ne donner que quelques exemples, en 1969, pour dénoncer l’art officiel, il tire sur André Malraux, alors ministre de la culture, qui venait d’inaugurer le musée Marc Chagall à Nice, non à balles réelles mais avec de la peinture rouge, au risque de se faire descendre par la police. En 1970, il se déguise en momie ensanglantée sur l’avenue Jean-Médecin « pour le Biafra ». En 1971, pour protester contre le régime maoïste, il se brûle au fer à souder la joue devant l’ambassade de Chine.

En 1975, pour protester contre le jumelage de Nice avec Le Cap, durant l'apartheid, il attaque à main armée la banque Société Générale pour réclamer au caissier un franc symbolique. En 1993, pour dénoncer le détournement de l’esprit dada, il urine dans la Fontaine de Marcel Duchamp, puis lui donne un violent coup de marteau ; il est condamné à un mois de prison avec sursis et à 286 000 francs de dommages-intérêts.

En 2006, il récidive et ébrèche de nouveau l’urinoir de Duchamp ; il est condamné à trois mois de prison avec sursis. En 2002, il se tranche en public une phalange du petit doigt avec une hache par solidarité avec Ingrid Betancourt pour dénoncer les conditions de sa captivité. Le doigt est conservé dans du formol un bocal exposé au musée de Bogota.

Ce sont en tout 22 performances que l’artiste niçois retracera, sous forme de tableaux commémoratifs inédits, sur de grandes feuilles Canson, dans la galerie historique de l’Ecole de Nice, du 24 juin au 24 juillet.

Galerie Ferrero

4 rue du Congrès

06000 NICE

04 93 88 34 44

www.galerieferrero.com

Ouvert les après-midi du lundi au samedi

 

visuel2dgalerie2ejpg

 

 

**************************************************************************************************

REPORTAGE PHOTOS PRESSE Gérard Diaconeco C. COPYRIGHT DIACONESCO.TV - 24.06.2017 - NICE -

 

P1270679

P1270680

P1270682

P1270684

P1270686

P1270688

P1270689

P1270690

P1270692

P1270694

P1270695

P1270697

P1270709

P1270717

P1270722

P1270726

P1270729

P1270698

P1270734

P1270737

P1270738

P1270743

P1270748

P1270796

P1270797

P1270804

P1270812

P1270827

P1270831

P1270847

P1270853

P1270855

P1270863

P1270894

P1270918