« NICE À L’ÉCOLE DE L’HISTOIRE »

 

Du 24 juin 2017 au 15 octobre 2017
VILLA MASSÉNA
Dans le cadre des expositions "ÉCOLE(s) DE NICE"

massena 2

Description :

L’exposition propose d’explorer les moments de son histoire où Nice a été au rendez-vous de l’histoire du monde. C’est ainsi, que d’une vaste chronologie allant de « l’invention du feu » sur le site de Terra Amata, il y a 400 000 ans, à «l’invention du tourisme », au milieu du XVIIIe siècle, en passant par la conquête romaine, les «invasions barbares » ou encore le «Congrès de Nice » de 1538, une galerie du temps propose aux visiteurs un parcours surprenant dans l’histoire de Nice et de son territoire.
Commissaire : Jean-Jacques Aillagon, assisté d’Aymeric Jeudy
Nombre d’œuvres : plus de 200 œuvres

Localisation :

65 rue de France - 35 Promenade des Anglais - 06000 NICE
Tél : +33(0)4 93 91 19 10
Email : musee.massena@ville-nice.fr
Site : http://www.nice.fr/Culture/Musees-et-expositions/Villa-Massena
Accessible PMR

Quartiers :

  • Bord de mer Promenade des Anglais

LE MUSÉE MASSÉNA

 

DE LA VILLE DE NICE 

 

nice-a-l-ecole-de-l-histoire_350

Le musée Masséna, joyau architectural de la Promenade des anglais, évoque, au travers de ses collections, l’art et l’histoire de la riviera à compter du rattachement de Nice à la France jusqu’à la fin de la Belle Époque.

L’ensemble des œuvres évoque ce thème par une scénographie qui allie les arts graphiques, le mobilier et les objets de cette période et plus particulièrement l’histoire.

Sont entre autres présentés le masque mortuaire de Napoléon réalisé par le Docteur Arnolt, le diadème de Joséphine en nacre, or, perles et pierres de couleur offert par Murat à l’Impératrice et le livre écrit par le Préfet Liegeard.

Le visiteur pourra aller à la rencontre des peintres paysagistes du XIXe siècle et plus particulièrement Joseph Fricero, Antoine Trachel ou Alexis Mossa…

Il est à noter que le rez-de-chaussée de la Villa est en lui-même une œuvre grâce à son somptueux décor intérieur créé par les architectes Hans-Georg Tersling et Aaron Messiah, et le mobilier et les objets d’art du 1er Empire qui garnissent les salons.

La Villa Masséna a été édifiée sur la Promenade des Anglais, entre 1898 et 1901 par l’architecte danois Hans-Georg Tersling (1857-1920), l’un des meilleurs architectes de la Côte d’Azur à la Belle Epoque. Le style choisi est néo-classique avec une forte empreinte italianisante.

Le prince Victor d’Essling (1836-1910) petit-fils du Niçois André Masséna, en fait sa résidence d’hiver. Son fils, André, héritier du domaine à la mort de son père, en fait don à la Ville de Nice en 1919, et le musée Masséna est inauguré en 1921.

Une vaste campagne de rénovation, menée par la ville de Nice entre 1999 et 2008, a permis de restaurer la villa de la Belle-Epoque, ses décors intérieurs, et de valoriser ses collections historiques et artistiques..

Le musée bénéficie d’un jardin historique aménagé selon le dessein d’un architecte paysagiste révolutionnaire à la fin du XIXème siècle et le début du XXème, à savoir, Édouard André donnant sur la promenade des Anglais et attenant au fameux hôtel Negresco.

Nice_Musée_Masséna_01

13237628_1093411547347814_3599874318404192477_n-e1464340160335-tt-width-750-height-380-lazyload--crop-1

dsc_9592-e1387035219850

musPhoto_64_RP3Z

jlko

13237628_1093411547347814_3599874318404192477_n-e1464340160335-tt-width-750-height-380-lazyload--crop-1

5953507659_0ed74a9167_b

DEtyz5oW0AAz7e_

unnameded1

obama-nice-2

unnamed58

 

HISTOIRE DU MUSÉE MASSENA DE LA VILLE DE NICE

Le musée Masséna est un musée municipal de la ville de Nice installé dans une des dernières villas de prestige du XIXe siècle de la Pomenade des Anglais.

Le prince d’Essling, Duc de Rivoli, André Prosper Victor Eugène Napoléon MASSENA, fils de Victor MASSENA, vendit ce bijou de la Belle Époque construit par son père, à la ville de Nice, en 1919, pour un prix égal aux droits de succession qu'il avait dû payer, en stipulant que le jardin devait être ouvert au public, et que la villa devienne un musée d'histoire locale sous le nom de « musée Masséna ». Ce qui fut fait. Les bosquets sont signés par le botaniste Edouard André.

L’accueil du public s’effectue, au nord de l’édifice, par un pavillon situé au numéro 65 de la rue de France.

musee-d-art-et-d-histoire

La façade nord de la villa Masséna
LA VILLA

En 1898, Victor Masséna, prince d’Essling et Duc de Rivoli, petit-fils du maréchal niçois André Masséna, décide la construction d’une grande villa de plaisance sur le bord de mer niçois. Les Masséna, qui apprécient la Villa Rothschild à Cannes, la proposent comme modèle aux architectes Hans Geotg Tersling et Aaron Messiah. Ceux-ci sont également priés de s’inspirer des grandes villas de style néo-classique italien. Ils adoptent aussi un style Empire, hommage évident à Napoléon Ier, auquel la famille Masséna doit ses titres. La villa est conçue pour des réceptions brillantes. Ses jardins, dessinés par le paysagiste et botaniste Edouard André  (1840-1911), ainsi que la cour d'honneur au nord ont été restaurés entre 2006 et 2007 sous la mandature du Sénateur-Maire Jacques PEYRAT ( 1995-2008 ).

Les façades et les toitures de la villa sont inscrites au titre des Monuments Historiques depuis 1975.  

Le Musée

images

En 1919, le fils de Victor Masséna, André Masséna, cède la propriété à la ville de Nice sous condition qu’on y aménage un musée et que le jardin soit ouvert au public. Le musée Masséna est inauguré en 1921. Pendant des décennies, la villa Masséna est un musée consacré à l’histoire locale jusqu’à l’aube du XXIe siècle où s’impose un lourd chantier de rénovation. Après plusieurs années de restauration, il rouvre le 1er mars 2008.

À l’extérieur, des travaux de réaménagement permettent de restituer au jardin son plan d’origine dessiné par le paysagiste Edouard André. En nocturne, comme son voisin le célèbre palace Negresco, un puissant éclairage met en valeur ses façades historiques. À l’intérieur, les salons retrouvent leur faste et chaleur d’antan comme avec l’ensemble de boiseries des premières années du XIXe siècle provenant du château de Govone situé près de la villeitalienne de Turin. Le mobilier principalement de style Empire décore ses salons. Le nouvel aménagement, réalisé par l'architecte niçois Philippe Mialon, offre une surface d’exposition permanente de 1 800 m2. Le premier et deuxième étage présentent une approche chronologique et thématique de l’histoire de Nice de 1792 à 1939.

Le troisième et dernier étage accueille la bibliothèque de Cessole riche de milliers de documents, portant notamment sur l'histoire du Comté de Nice, de la Provence, de la Savoie et de l'Italie du Nord. Le musée est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. Payant au XXe siècle, l’accès à l’ensemble des musées municipaux de la ville de Nice a été libre entre le 1er juillet 2008 et le 1er janvier 2015, date où la mairie a déploié une nouvelle politique tarifaire.

P5100115

P5100112