Communiqué de Presse du 2 juillet 2018

de :

Maître Jacques PEYRAT

Ancien Sénateur Maire de Nice de 1995 à 2008 

Et de :

Maître Hervé DE SURVILLE,

Président de l’Entente Républicaine de Nice

peyrat

Le samedi 30 juin 2018 à 10h, Monsieur ESTROSI a inauguré ce qu’il appelle : « sa deuxième ligne de tramway », en oubliant un peu vite au passage, que la première ligne a été construite sous ma seconde mandature et inaugurée en novembre 2007.

Au-delà du fait que cette seconde ligne de tramway dite « Ouest – Est » n’a été inaugurée, que partiellement, après plusieurs années de retard et un coût multiplié par trois pour les contribuables niçois, sans compter la fréquence ridicule d’un tram toutes les 18 minutes, il apparaît utile de dire au grand jour certaines vérités à Monsieur ESTROSI.

Si l’inauguration de cette ligne 2 s’est bizarrement faite sans la moindre présence d’un membre du gouvernement alors que Monsieur ESTROSI prétend avoir ses entrées à l’Elysée, et avec seulement quelques milliers de personnes (ce qui peut très bien se comprendre) contre plusieurs dizaines de milliers en novembre 2007 sur la Place Masséna, il apparaît que cette même inauguration s’est aussi faite sans la moindre imagination, puisque la scénographie est identique à celle de 2007.

106134092

Mais surtout, nous voulons dénoncer haut et fort, le sectarisme de Monsieur ESTROSI, qui n’a pas eu la courtoise républicaine élémentaire d’inviter son prédécesseur pendant 13 ans à la Mairie de Nice, Président fondateur de la Communauté d’Agglomération NCA, et initiateur du tramway moderne à Nice, à cette inauguration de cette ligne 2 qui même partielle, n’aurait par définition, jamais pu voir le jour, sans l’ouverture de la ligne 1 il y a désormais plus de 10 ans.

54943472

Ce type de comportement profondément choquant est en réalité la démonstration flagrante que Monsieur ESTROSI n’a aucun savoir-vivre, et pas davantage de bienséance minimale.

En agissant de la sorte, il a révélé son arrogance, pour tout ce qui ne va pas dans son sens et a montré au grand jour, son total mépris de la tradition républicaine la plus élémentaire. 

Le pouvoir, qu’il conçoit de façon patrimoniale, serait-il monté à la tête de M. ESTROSI jusqu’à se croire investi d’une autorité de droit divin sur Nice et les Niçois ?

tram-696x360

Au-delà de cet épiphénomène inaugural de samedi dernier, les retards et aléas de chantier accumulés sur la portion en souterrain de la ligne restant à livrer, laissent présager un dépassement record du coût final de réalisation de la ligne « Ouest – Est ».

Il est désormais temps que les Niçoises et les Niçois prennent conscience du fait que l’actuel maire de Nice est le fossoyeur des finances communales et métropolitaines(*), en opposition totale avec les efforts de redressement budgétaire entrepris entre 1995 à 2008 sous ma double mandature, et qu’à l’occasion des prochaines élections municipales de mars 2020, ils puissent faire un autre choix !

Maître Jacques PEYRAT

Maître Hervé DE SURVILLE 

(*) une dette abyssale de près de 2 milliards d'euros voir plus ... chiffre non officiel !

92534e730165228c3cfe9883126aa0

http://diaconescotv.canalblog.com/archives/2015/09/01/32566850.html