CETTE DÉBÂCLE DE DAESH QUI DÉRANGE LES OCCIDENTAUX

Source par Jacques d’Éville

syrie-1000x500

Depuis quelques jours, vous n’entendez plus rien à propos des frappes russes en Syrie, dans les médias occidentaux. Des consignes strictes ont été imposées à ceux-ci : plus question de relater les victoires russes, cela mettrait à mal la propagande distillée pendant plus d’un an, par les forces « occidentales ». C’est bien la preuve d’une censure de nos médias.

La réalité est que la Coalition bombardait Daesh, juste pour maintenir la pression et pour démontrer à l’opinion publique qu’ils étaient le rempart contre les djihadistes mais rien de plus. Car éliminer Daesh aurait aidé Bachar Al-Assad.

861106eabfc4f02ac64bbdb2ad043474-1728x800_c

Or le régime d’Assad « devait tomber ». Cet allié des Russes devait être éliminé. Le prétexte répété ad nauseam était que Bachar était le barbare tuant son peuple, l’ensemble des Occidentaux bienpensants omettant d’expliquer que la férocité, la barbarie, avait commencé par des boucheries perpétrées par les « rebelles » au régime syrien. Loin de nous l’idée de défendre un Bachar Al-Assad innocent et pacifique. Mais reconnaissons que le carnage se trouve autant du côté d’Al-Nosra et des rebelles syriens qui font partie d’Al-Qaïda.

Les médias occidentaux semblent frappés d’une amnésie grave à ce sujet.

Pire : ils mentent effrontément pour servir des causes qui veulent la disparition des valeurs européennes. En même temps la gentille Coalition fermait les yeux sur les crimes génocidaires des Turcs bombardant les Kurdes.

Tout ceci est de la géopolitique. Le citoyen occidental lambda n’a qu’une solution : avaler les mensonges ou omissions de nos médias subsidiés et vérolés par un bobo-socialisme atlantiste (« La Voix du Minotaure ») dont le seul crédo sont des choix politiques contraires aux intérêts des peuples européens.

Au début, la Coalition avait donné de la voix pour condamner les bombardements des « bons rebelles » par les Russes. Entendez : les djihadistes rebelles syriens. La Russie a répliqué avec un humour noir extraordinaire : « Surtout ne vous en faites pas pour vos bons rebelles. Nous ne lançons sur eux que des bombes très peu létales : elles font moins de morts et de blessés que les bombes classiques».

Puisque les médias ne veulent plus vous informer sur la situation réelle, en Syrie et au Proche-Orient, nous vous dévoilons une nouvelle passée sous-silence par nos bons médias menteurs : Les États-Unis retirent leur porte-avions « Theodore Roosevelt » du Golfe Persique… Est-ce le début d’un désengagement des USA, face à la montée en puissance russe ? Simple rappel : ce porte-avions abrite 65 avions de combats… L’excuse officielle américaine : notre navire doit réaliser des réparations et des maintenances… Ça tombe bien !

13

cliquez sur l’image pour l’agrandir

Continuons sur les informations qui rendent neurasthéniques les chefs de l’OTAN et de la Coalition en général.

Les bombardements russes opérés par des appareils ultra-performants que sont les Sukhoï, plongent dans l’effroi les QG militaires de la Coalition, car les résultats sur le terrain sont patents. Peu d’experts ignorent les performances de ces avions d’une efficacité hallucinante.

2048x1536-fit_bombe-larguee-avion-russe-syrie-9-octobre-2015-illustration_1052_702

Vozduhoplovnisili2-1728x800_c

Il y a encore mieux : les hélicoptères de combat MI24 HIND sont devenus la terreur absolue des combattants de Daesh. Ces appareils sont dotés d’un armement exceptionnel, dotés de contre-mesures anti-missiles et déboulant sans prévenir sur les positions djihadistes, vitrifiant toutes les casemates et grillant sur place les combattants.

Russian_Air_Force_Mil_Mi-24PN_Dvurekov-6

La débâcle commence à l’ouest de la Syrie. C’est tellement vrai qu’un mouvement se dessine au sein de Daesh et d’Al-Nosra : les combattants se rasent la barbe (suprême insulte au Djihad) et 13s’enfuient par milliers vers la Turquie et l’Irak. Certains sont déjà de retour, imberbes, en Libye et en Tunisie.

Dans six mois les Russes et leurs alliés Syriens auront expulsé Daesh de Syrie, laissant des dizaines de milliers de morts sur le théâtre des opérations. Resteront tous ces déserteurs errants dans les différents pays du Moyen-Orient qui devront être éliminés par les différents pouvoirs.

Les Russes sont des gens déterminés, nous en voyons les premiers résultats.

rts1ktam

JACQUES D’ÉVILLE

PS : Cette guerre fratricide au Proche-Orient en SYRIE qui dure depuis plus de six ans déjà aura fait près de 300 000 morts, un vrai désastre et carnage pour notre pauvre Humanité.

 

syrian-arab-army-syrianfreepress-1-1728x800_c-800x445