Des médecins portent plainte contre

 

le « respectable » Professeur Chauvin

 

SOURCE : Publié le 2 mai 2020 - par  

FacebookTwitterLinkedInVKWhatsAppSMSFacebook Messenger

Encore une plainte contre ceux qui couvrent la gestion criminelle du Coronavirus par l’État-Macron et son gouvernement. L’épidémie judiciaire prend de l’ampleur et c’est tant mieux. Cette fois-ci, c’est le Syndicat des médecins d’Aix et région (Smaer) qui est en plainte disciplinaire contre le professeur Chauvin, président du Haut conseil de la santé publique.

Pour information Franck Chauvin (1) est, entre autre, professeur de santé publique à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne et directeur de la prévention et de la santé des populations au CHU de Saint-Étienne.

La voix de son maître : « L’importance des mesures de confinement, Pr Franck Chauvin »

https://www.youtube.com/watch?v=lNymC9YVap0

Si « haut » perché qu’il soit, l’individu est accusé de charlatanisme, de violation de l’indépendance professionnelle et de déconsidération de la médecine. L’avocat du syndicat, maître Nicolas Chioley (barreau de Paris), n’y va pas par quatre chemins.

Est-ce à dire que le glas va enfin sonner pour les mandarins et les apprentis mandarins ? On l’espère et on applaudit à deux mains, si vous le voulez bien, comme aurait dit autrefois un certain Lucien Jeunesse.

En tout cas, la basoche est en ébullition. Elle se souvient de La Fontaine, de la veuve et l’orphelin et du pot de terre contre le pot de fer. Point de journée sans qu’elle ne s’apprête à ruer dans les prétoires. Belloubet va avoir du pain sur la planche, avant de passer elle-même au tourniquet. Parce ce que cette fois-ci, l’affaire est grave : les voleurs et les parasites de la République ont des cadavres dans leurs placards (34 000, à la louche, à ce jour). Finies les carrières politiques ; les bons pour le cachot sont à l’impression.

Haut conseil de la santé publique : « On s’interroge sur l’indépendance du professeur Chauvin »

« Le Syndicat des médecins d’Aix et région (Smaer) a déposé une plainte disciplinaire contre le professeur Chauvin, président du Haut conseil de la santé publique. Il est accusé de « charlatanisme », de « violation de l’indépendance professionnelle » et de « déconsidération de la médecine ». L’avocat de ce syndicat, Nicolas Choley, commente cette plainte. »

https://youtu.be/dv3retryCG0

lien de secours

Le Conseil national de l’Ordre des médecins (et donc ceux qui le composent) sur le gril

L’un de mes médecins généralistes me disait, il y déjà fort longtemps, « c’est la grande médecine qui fait les grands malades ». Il ajoutait, du temps du Kouchner et son sac de riz sur l’épaule : « médecins sans frontières, médecins sans diplômes ». J’ai pu constater depuis qu’entre médecins et pharmaciens de terrain, nombreux sont ceux qui vomissent les médecins en politique de l’Ordre, les commerciaux-médecins des plateaux de télés et les médecins de Parlement.

Ce qui suit ne me surprend donc pas.

« En 2011, c’était un rappel à l’ordre. En 2019, c’est quasiment une mise en demeure qu’adresse la Cour des comptes à l’Ordre des médecins. Dans son nouveau rapport sur l’instance déontologique professionnelle publié ce lundi, les magistrats financiers notent que les recommandations qu’ils avaient formulées il y a huit ans n’ont pour la plupart pas été suivies. »

Voyons de plus près.

« C’est donc une Cour visiblement exaspérée qui demande à l’Ordre des médecins de revoir complètement sa gouvernance. Elle souhaite ainsi que le conseil national, composé uniquement de médecins, devienne paritaire, pour représenter les patients. Des personnalités qualifiées, des magistrats, des membres d’associations de patients, universitaires notamment, pourraient y faire leur entrée, désignés par une instance indépendante de l’Ordre, « en tendant vers la parité », écrit la Cour. Le nombre de mandats des conseillers ordinaux devrait être limité à deux d’affilée dans la même instance, redit-elle aussi. ».

On gagne bien sa vie au Conseil de l’Ordre

« Les frais de personnel sont élevés. Si les fonctions sont bénévoles (hors les 583 salariés), elles peuvent être indemnisées jusqu’à 121 000 euros par an. « L’esprit de bénévolat réputé animer les fonctions ordinales est inégalement présent », glisse la Cour, en signalant que les 16 membres du bureau national ont perçu en 2017 plus de 1 million d’euros d’indemnités, soit plus de 60 000 euros par personne. Indemnités et frais ont représenté 17 % des 85 millions d’euros du budget de l’Ordre cette année-là. ».

La suite édifiante de ce monopole sur : https://www.lesechos.fr/economie-france/social/la-charge-de-la-cour-des-comptes-contre-lordre-des-medecins-1154768

(1) Biographie du professeur Franck Chauvin : https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Personne?clef=2179

 

Un médecin généraliste nous raconte les pressions qu’il subit

« Ce médecin généraliste a reçu, il y a quelques jours, une lettre du Conseil de l’Ordre des médecins le menaçant. Il nous raconte comment et pourquoi ses prescriptions sont remises en cause. »

https://youtu.be/vcbzaUsWR20

lien de secours https://youtu.be/vcbzaUsWR20

Industrie pharmaceutique : le rapport qui a « vendu la mèche »

« Chers amis du Naturel,

L’objectif de l’industrie pharmaceutique n’est PAS de guérir les patients – c’est uniquement de faire du PROFIT.

Ceci n’est pas de la « théorie du complot ».

C’est écrit en toutes lettres, dans un rapport terrifiant paru le 10 avril 2018.

Attention : l’auteur du rapport n’est pas « anticapitaliste », « ultraécologique » et encore moins un partisan des « médecines naturelles ».

Au contraire, c’est un analyste financier de Goldman Sachs, la banque d’investissement la plus célèbre au monde.

Et ce qu’il explique à ses riches clients est tout simplement terrifiant.

Ils avouent : guérir les patients n’est PAS rentable !

La note commence en posant une terrible question :

« Guérir les patients est-il un business model soutenable ? »

Et savez-vous ce que répondent les banquiers de Goldman Sachs ?

NON ! Guérir les patients n’est pas rentable !

Je n’invente rien – le rapport a été cité en détail par des grands médias américains, comme CNBC [1].

Je cite le rapport :

« Les remèdes qui guérissent immédiatement offrent un profil de rentrées financières récurrentes très différent des thérapies chroniques. (…) Ces remèdes représenteraient un intérêt formidable pour les patients et la société, mais pourraient être un obstacle pour ceux qui cherchent un « cash flow » financier durable ».

Et au cas où ce ne serait pas assez clair, Goldman Sachs prend l’exemple d’un médicament récent contre l’hépatite C, qui guérit la maladie à 90 % :

« Ce médicament est un cas d’école, car il a progressivement réduit le nombre de patients susceptibles de le prendre ».

Si les patients guérissent, ils ne transmettent plus le virus à d’autres personnes… cela veut dire qu’il y aura de moins en moins de malades… et donc de moins en moins de profits pour l’entreprise qui vend ce médicament !… » la suite sur :  Guillaume Chopin Association Santé Naturelle

Sept morts sur ordonnance : la pourriture de l’affairisme médical publié le 30 mars 2020  par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/sept-morts-sur-ordonnance-la-pourriture-de-laffairisme-medical.html

Buzyn la menteuse, coresponsable et coupable de l’hécatombe qui arrive…

Publié le 18 mars 2020 par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/buzyn-la-menteuse-co-responsable-et-coupable-du-desastre-mortel-en-france.html

Jacques CHASSAING

IMPORTANT : Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe.