Macron, la fin est proche

macron-en-voiture

Publié le 17 juillet 2019 - par  

La fin de la démocratie fictive LREM faussement nouvelle de Macron est conforme à la médiocritude LREM qui a mis la France sens dessus dessous contre la démocratie française respectueuse du peuple.

Où va Macron ? Depuis le début de la guerre de résistance des Gilets jaunes et de tout un peuple contre la médiocritude LREM, Macron vit dans un climat de peur et développe son autoritarisme vulgaire.

Tout le monde pense qu’il n’a trouvé aucune issue à la crise des Gilets jaunes, aussi a-t-il dépouillé la démocratie fictive LREM de tout souci du respect de la vérité pour agir contre la liberté d’expression.

Aujourd’hui, en France, l’atmosphère s’alourdit depuis l’Incendie de Notre-Dame et la mise à mort de Vincent Lambert qui signent la fin prochaine de Macron. Quand l’union des luttes se déchaînera soudain, plongeant le pays tout entier dans l’incertitude au risque de la violence, les premiers à en être affectés seront les LREM-LGBT, ces activistes social-opportunistes si sensibles aux événements. De nouveau des questions se posent : Que faire ? Où va la France ? C’est pourquoi, à l’occasion du mouvement des Gilets jaunes, il est utile de dénoncer la politique gay friendly et pro-migrants de Macron, et la promotion de la culture LGBT.

C’est pourquoi Macron, qui n’est qu’un profane en matière politique comme vis-à-vis des problèmes culturels, croit pouvoir imposer des modèles culturels LGBT d’avant-garde quand il est incapable d’aboutir à des conclusions justes répondant aux besoins réels de la nation. L’attitude critique consiste à « rechercher la vérité en partant des faits », alors que Macron « s’estime infaillible » et « se pose en maître » de la médiocritude LREM pour la PMA pour toutes les femmes LGBTQ+. Ce sont des attitudes stupides qui n’aident à résoudre aucun problème. Depuis Macron, les malheurs de notre nation sont immenses. Seuls, une attitude critique et le sens des responsabilités pourront conduire la France sur la voie de la libération des LREM-LGBT !

Il n’y a qu’une vérité en ce qui concerne la politique de la famille, mais pour découvrir où cette vérité se situe dans le cœur des Français, il faut se fonder non sur la propagande des LREM, mais sur la pratique.

Tous les combats de la Droite nationale ont pour but d’édifier une société juste et un État nouveau pour le peuple et par le peuple des Français. Dans cette société régénérée avec cet État nouveau, il y aura une politique de la famille nouvelle, une économie nouvelle, et une culture populaire traditionnelle renouvelée.

La Droite nationale veut transformer la France politiquement opprimée par Macron et les LGBT, et exploitée économiquement par la clique politico-médiatique des milliardaires, les copains et les coquins de Macron, pour retrouver une France politiquement libre, y compris de l’UE, et économiquement prospère.

La Droite nationale veut réveiller la France soumise, ignorante, abêtie et arriérée sous la domination des télés vulgaires en continu pour la promotion des théories fumeuses des déglingo-transgenres LGBT et des imaginations des activistes réchauffistes du type infantile manipulé de Greta Thunberg. Il faut régénérer une France éclairée par une culture populaire traditionnelle renouvelée. En un mot, il faut rebâtir la France !

Édifier la nation française selon les critères d’une culture populaire traditionnelle renouvelée, tel est l’objectif politique, social et spirituel, visé par la Droite nationale dans le domaine éducatif et culturel.

Un système politique déterminé considéré dans sa forme idéologique aboutie est le reflet de la culture et de l’économie d’une société. Il a, à son tour, une influence et une action considérables sur la culture et l’économie du pays. Quand Trump accuse des élues de la gauche étrangère de haïr les États-Unis avec une passion effrénée, les médias disent que Trump a invité des femmes parlementaires démocrates à « retourner » d’où elles venaient, s’attirant de vives critiques de la gauchosphère le qualifiant de « raciste » et de xénophobe.

« Tellement intéressant de voir les élues « progressistes » démocrates du Congrès dire haut et fort et de manière perfide à la population des États-Unis, la plus grande et la plus puissante nation de la Terre, comment notre gouvernement doit être dirigé », a tweeté le Président, disant que ces élues étaient « originaires de pays dont les gouvernements sont dans une situation totalement catastrophique, les pires, les plus corrompus et les plus ineptes au monde (s’ils possèdent un gouvernement qui fonctionne)… Et ensuite, elles reviennent pour nous montrer comment il faut faire ! Ces endroits ont vraiment besoin de votre aide, il faut y aller vite. Je suis sûr que Nancy Pelosi sera très contente de trouver rapidement des voyages gratuits ».

« Pourquoi ne retournent-elles pas dans ces endroits totalement défaillants et infestés par la criminalité dont elles viennent pour aider à les réparer ? » a dit Donald Trump qui faisait probablement référence à ces jeunes élues du Congrès comme Alexandria Ocasio-Cortez de New York, Ilhan Omar du Minnesota, Ayanna Pressley du Massachusetts ou encore Rashida Tlaib du Michigan. Rashida Tlaib a accusé Donald Trump d’attaquer de façon dégradante les populations issues de l’immigration. « C’est à cela que ressemble le racisme. Nous sommes ce à quoi ressemble la démocratie », a renchéri Ayanna Pressley sur Twitter.

Plusieurs candidats à l’investiture démocrate dans la course à la Maison-Blanche ont critiqué Donald Trump : « Le racisme et la xénophobie n’ont pas leur place en Amérique », a tweeté l’ancien vice-président Joe Biden. La sénatrice Elisabeth Warren a condamné « une attaque raciste et xénophobe » et la sénatrice Kamala Harris a tweeté : « Nommons l’attaque raciste du Président exactement pour ce qu’elle est : anti-américaine ».

Selon ses propos rapportés début 2018, il a qualifié de « pays de merde » plusieurs nations, notamment d’Afrique. Donald Trump évoque régulièrement ce qu’il appelle une « invasion » d’immigrés clandestins.

Donald Trump est loin du politiquement correct de la censure de la gauche libertaire de l’Anti-France.

03xYUIiC

C’est pourquoi Maurin Picard écrit que « Donald Trump dérape face aux nouvelles élues démocrates ». « Retournez d’où vous venez » : Donald Trump s’en prend à des élues démocrates sur Twitter pour mobiliser son électorat. Qu’a donc reproché Trump à ces quatre femmes, dont la première est d’origine hispanique, la seconde palestinienne, la troisième noire et la quatrième somalienne ? Elles sont « originaires de pays dont les gouvernements sont dans une situation totalement catastrophique, les pires, plus corrompus et ineptes au monde (à supposer qu’ils possèdent seulement un gouvernement qui fonctionne). Pourquoi ne retournent-elles pas dans ces endroits totalement défaillants et infestés par la criminalité dont elles viennent pour aider à les remettre en état ? Ces endroits ont besoin de votre aide, il faut y aller vite. Je suis sûr que la démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, sera contente de leur organiser des voyages gratuits. »

« On ne nous fera pas taire », a déclaré l’élue noire du Massachusetts, Ayanna Pressley. Alexandria Ocasio-Cortez : « Trump s’appuie sur « le racisme et le sentiment anti-immigrés pour consolider son pouvoir ».

Trump a répondu : « Ces quatre personnes se plaignent constamment. Ces gens haïssent notre pays. Elles lui vouent une haine viscérale. Elles peuvent partir si elles veulent. »

Interpelé par un journaliste qui lui demandait si cela le dérangeait que nombre de gens jugent ses tweets racistes, Trump a répondu : « Ça ne me dérange pas, car beaucoup de gens sont d’accord avec moi»

À 17 mois du scrutin et de sa réélection de 2020, Trump présente aux démocrates immigrationnistes et fiscalistes d’opposition de gauche un bilan riche d’avoir créé une conjoncture économique exceptionnelle.

La Droite nationale doit pouvoir s’inspirer de la liberté de ton de Donald Trump, liberté d’expression totalement interdite et unanimement condamnée en France, pour réveiller la France soumise, ignorante et abêtie, sous la domination des théories fumeuses des déglingo-transgenres LGBT. Elle doit libérer la France de la propagande des activistes réchauffistes du type infantile manipulé de Greta Thunberg.

La Droite nationale doit régénérer une France éclairée par une culture traditionnelle renouvelée de l’Occident chrétien.

En un mot, la Droite nationale doit pouvoir créer l’union des droites pour rebâtir la France !

Thierry Michaud-Nérard

 

39557227-4bb3-4c5f-a9f5-dd2671383fa0

POUR MACRON CE SERA DONC LA FIN DU MONDE SI L'ON NE VA PAS DANS LE SENS DE SES REFORMES DRASTIQUES POUR LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE  !

***********************************************************************

Pour sauver la France et la planète, les Français devront virer Macron

Publié le 1 juillet 2019 - par  

Pour sauver la France et la planète, il ne faut surtout pas voter Macron. C’est ce qu’il faut à l’humanité et aux Français pour subvenir à leurs besoins. Mais il n’y a qu’une France. Et elle va mal. Face à l’absence de mesures prises pour inverser le harcèlement et la tendance des impôts et des taxes, les Français doivent se décider à agir à leur échelle, au plus intime d’eux-mêmes, pour se débarrasser de Macron et de sa clique de clowns parasites LREM et d’imposteurs LGBT. Ils n’auront pas mon vote. Jamais. Virer Macron reviendrait à diminuer les taxes et les émissions de CO2des véhicules climatisés à outrance et dont les moteurs tournent en pleine canicule en permanence dans la cour des ministères, de l’Assemblée nationale et de l’Élysée.

Virer Macron serait vingt fois plus efficace contre le réchauffement climatique que ne pas prendre sa voiture ou renoncer à un vol transatlantique d’après des chercheurs écolo-déglingo-caniculaires.

Alors, ne pas avoir de bagnole pour les gueux, ou ne pas voter Macron, là est la question !

Si ne pas voter Macron a suscité l’indignation des LREM sur les réseaux sociaux, la crise écologique pousse de plus en plus de Français adultes et responsables à devoir se débarrasser de Macron au plus tôt.

Plutôt que de renoncer à la bagnole, Macron dehors ! Macron gay-friendly démission !

Écolos depuis le plus jeune âge, les Français pauvres et très moyens qui travaillent avec leur bagnole et roulent au diesel en fumant des clopes, les cons !, font très attention à l’empreinte carbone somptuaire de Macron et de sa clique LREM-médiatique. Macron, avec ses émissions de CO2 pestilentielles, a sillonné la France avec la meute de sa caravane d’accompagnants de sécurité digne de l’URSS suivie par la caravane du tour de France des journaleux et des télés collabos. Toutes ces émissions de CO2 pestilentielles pour le faux grand débat de Macron en campagne pour les européennes non déclarée au CSA, à 2 pois, 2 masures.

Les écrits des penseurs écolo-gauchistes planétaires libertariens depuis l’adolescence se penchent sur leurs premières écolo-érections, et c’est en toute logique qu’ils ont décidé de se préoccuper des pollutions et pas seulement des pollutions nocturnes. Ils oublient ce geste radical et le plus éco-responsable qui soit à l’échelle individuelle, à savoir lutter contre toutes les pollutions intellectuelles de la propagande LGBT-LREM.

Vladimir Poutine, le président russe, dénonce le bourrage de crâne de la propagande des LGBT !

20 Minutes avec AFP : G20 : Poutine dénonce des idées pro-LGBT qui seraient « imposées » aux gens.

« Cette partie de la société (LGBT) assez agressive impose son point de vue à la majorité », estime Vladimir Poutine, en parlant des militants et militantes pro-LGBT. « Dans certains pays européens, on dit aux parents que les filles ne peuvent plus mettre de jupes à l’école. (Le délire LGBT :) C’est quoi ça ? »

5d15e2d3488c7bfe3f8b4567

C’est en ces mots que le président russe Vladimir Poutine a dénoncé les idées de liberté sexuelle et de liberté de genre « imposées » selon lui aux gens, qui y seraient majoritairement hostiles. Poutine s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’issue du sommet du G 20 à Osaka au Japon. « Cette idée progressiste commence à être dépassée », a estimé le président russe, qui avait déjà provoqué un tollé en estimant dans une interview publiée à la veille du sommet dans le Financial Times que le progressisme « avait vécu ».

« Il y a toutes sortes de choses maintenant : on a inventé cinq ou six genres (…) je ne comprends pas ce que c’est », a poursuivi le président russe. « Cela peut expliquer le phénomène de Trump ». « Le problème est que cette partie de la société (LGBT) assez agressive impose son point de vue à la majorité écrasante » des gens. « Les représentants des idées (LGBT) imposent un type d’éducation sexuelle à l’école, les parents ne le veulent pas, mais on ne demande pas leur avis », a assuré Vladimir Poutine. Selon lui, « cela peut expliquer le phénomène de Trump, sa victoire, et le fait que les gens mécontents sortent dans la rue dans les pays occidentaux ». Alors que la Russie est souvent accusée à l’Occident d’ingérence dans les processus politiques d’autres pays, il y a de vraies « raisons profondes » pour le mécontentement, affirme le président russe. »

Avoir un Macron en plus en 2022, c’est avoir des vies en moins chez les retraités pauvres. Ne plus avoir Macron, c’est un flocon gay-friendly de moins dans l’avalanche LGBT à venir, ce qui signifie que pour contrer l’avalanche LGBT à venir, il faudra mettre de côté beaucoup de flocons gay-friendly comme Macron.

Un Français moyen consomme peu de droit de vote. Il faudra que l’on consomme trois fois moins de votes Macron pour s’en débarrasser et que l’on soit trois fois plus nombreux à voter pour la Droite nationale.

Avoir un Macron en 2022, c’est avoir sûrement une vie de merde pour une majorité de Français !

Avec Macron et sa clique, c’est le mépris et la haine de classe contre les « Gilets Jaunes ». Ils en sont arrivés à la même conclusion et ils ont pris la décision de se débarrasser de Macron dès que possible.

Entre le développement de l’invasion des migrants venus d’Afrique, les produits spécifiques comme le logement, l’alimentation, les transports gratuits et les smartphones gracieusement offerts, les conséquences environnementales sont énormes ! La surpopulation migratoire et la surconsommation que cela entraîne, on voit mal ajouter Macron à la panoplie des parasites avec ses émissions de CO2 pestilentielles.

Macron et sa clique, c’est voter des lois partisanes pour les copains milliardaires et les LGBT toujours au détriment des autres. Pour la PMA aussi, la crise écologique aura été un déclic. L’écologie est la principale raison pour laquelle la PMA pour tous sur le dos de la sécu au détriment des malades devra être interdite.

Avec Macron et sa clique, les Français ont de quoi être affolés : le réchauffement climatique est pire que ce qu’on pensait. Et Macron est l’élément le plus pollueur avec ses émissions de CO2 pestilentielles.

Pour les Français, pas question d’avoir un deuxième mandat Macron dans le contexte actuel de crise écologique. « On pense qu’un Macron, c’est plus qu’assez », expliquent des « Gilets Jaunes » avec gravité. La France est fatiguée, les Français rackettés par les taxes pro-migrants de Macron puisent de plus en plus dans leurs économies. Personne ne souhaite offrir cette vie-là à tous les citoyens de souche. Si c’était à refaire, on n’aurait jamais élu Macron ! Aujourd’hui, le futur paraît plus incertain que jamais à beaucoup de Français.

Macron n’inspire pas confiance, face au regard indigné des Français. Avec Macron et sa clique, les Français en sont arrivés à une époque où les migrants sont beaucoup trop nombreux. Et des changements climatiques considérables vont entraîner des vagues de migrants venus d’Afrique encouragés par Macron. En soi, le geste le plus éco-responsable serait le suicide des retraités, mais virer Macron est moins coûteux !

Thierry Michaud-Nérard