EN CHINE : COVID-19.2 SERA PIRE QUE COVID-19.1 !   

personnes-voyageantle-Nouvel-An-lunaire-portant-masques-protection-dirigeant-depart-aeroport-international-Pekin-Pekin-22-janvier-2020_0_729

(L’Imprécateur) 

      29 mars 2020 Publié par Marc Le Stahler

« Le Parti Communiste Chinois a vaincu Covid-19 », clame la propagande du parti. Ce que le PCC (Parti Communiste Chinois) appelle une victoire n’est en fait qu’une diminution de l’augmentation quotidienne des cas. Le jour où le PCC fit connaitre son succès au monde entier, le nombre de cas nouveaux à Wuhan ne fut que d’environ 700.

Pour arriver à zéro nouveau cas, le Parti a demandé aux hôpitaux de refuser les malades nouveaux.
Comme ils ne sont comptabilisés que dans les hôpitaux… zéro nouveau malade !
Et comme certains étrangers sont trop curieux, la Chine a simultanément décidé de fermer ses frontières après avoir expulsé la plupart des journalistes !

Un journaliste chinois cité par Courrier international, Zhanf Zhulin, explique que “Plusieurs hôpitaux réservés aux soins du coronavirus dans le district de Wuchang ont refusé d’accueillir des personnes symptomatiques, probablement par peur d’impacter les données officielles annoncées.”

De plus, les patients qui rechutent, touchés par Covid-2 sont refusés par les hôpitaux : « les patients du coronavirus ont du mal à être acceptés par l’hôpital après leur rechute”. Et l’Université de Shangaï a publié un article disant que la Chine n’est qu’au début de l’épidémie qui, si elle termine peut-être à Wuhan, commence ailleurs en Chine, et que « la deuxième vague sera pire que la première« .

SUR LES STATISTIQUES LA CHINE TRICHE, ET LA FRANCE AUSSI !

Y79vrkN-

Cela dit, la France fait la même chose, le nombre des morts annoncés chaque jour ne comprend que les morts déclarés par les hôpitaux publics et ne compte pas les morts dans les hôpitaux non publics, les cliniques, les EHPAD et ceux qui, récupérés par leur famille ou renvoyés chez eux y meurent ; ni les morts non déclarés faute d’avoir subi un test. Or la France manque de tests.

On a fait admettre aux Français la nécessité d’un confinement de 12 jours, « parce qu’il faut environ une semaine pour constater les premiers résultats« . Pas de résultats, des membres du gouvernent parlent maintenant de six semaines. L’entourage du premier ministre dit que cela pourrait durer jusqu’à la veille du second tour des municipales le 21 juin, soit onze semaines. Mais pour le moment, ce n’est que prolongé jusqu’au 15 avril, en attendant l’annonce suivante.
Les Gaulois sont réfractaires, il faut les habituer doucement au pire.

L’ABSENCE DE MASQUES ET DE GEL POURRAIT SE RÉVÉLER CRIMINELLE

ETiOWz7X0AAmyMZ

Combien de membres du personnel médical auront survécu sans masques, sans gants, sans combinaisons, sans gel de nettoyage désinfectant ?

Combien de policiers, que le gouvernement expose tous les jours sans protection avec pour mission de faire rentrer le plus possible de contraventions à 135 €, pour défaut de l’autorisation de circuler qu’il faut imprimer ou rédiger à la main soi-même pour chaque sortie ?

« Nos autorités de tutelle ont en effet été prévenues par l’ensemble de la parité syndicale des policiers actifs de l’impérieuse nécessité de doter des matériels de protection (masques, gants, gels hydroalcooliques, lunettes), les agents qui le souhaitent pour exercer sereinement leurs missions.

Un courrier intersyndical adressé en ce sens au ministre de l’Intérieur n’a reçu aucune réponse, hormis la programmation d’une réunion lundi 23 mars. Cette dernière s’est tenue entre l’ensemble de la parité, le secrétaire d’Etat Laurent NUÑEZ, le DGPN et le directeur général de la santé, monsieur Jérôme SALOMON.

Cette réunion n’a fait que conforter notre opinion sur l’absence de prise en compte par nos autorités des besoins vitaux, et urgents, des forces de l’ordre. En effet, Jérôme SALOMON nous a adressé un discours convenu, prétendument rassurant quant aux faibles risques encourus par les policiers qui n’auraient donc pas besoin de masques, de toute façon indisponibles. (Syndicats de police).

 

contravention

LES CONTRAVENTIONS PASSENT AVANT LA SÉCURITÉ DES POLICIERS

« Pourtant, malgré cette absence de moyens de protection particulièrement réclamés par les syndicats de policiers, tous corps et tous grades, qui relaient les inquiétudes de leurs mandants, le ministre de l’Intérieur Christophe CASTANER persiste à annoncer le renforcement immédiat des contrôles des citoyens qui ne restent pas chez eux et considère encore que « les policiers ne sont pas en situation de risque« . (Syndicats de police)

Photo et article de Marianne : les gendarmes ont des masques (ceux de l’armée), mais la Police dépend de l’Intérieur qui a confisqué son stock de masques.

Cette absence de souci de protection de la police est exemplaire du peu de souci qu’a le gouvernement de protéger les citoyens qui sont au front dans le combat contre le virus, et ce mépris s’étend à tous les Français.
Par contre, les taxer…

le-pr-raoult-le-roi-lear-le-pere-1024x576

Le Pr Raoult, le Roi Lear, le père du Président et pourquoi tout cela nous concerne

Le Président MACRON a un problème avec l’image du père. Dernier avatar de la question, l’apparition de la figure shakespearienne du Professeur Didier Raoult qui va le rendre fou s’il ne l’est déjà.

 

20200321_1_6_1_1_0_obj22396007_1

 

La lettre patriote

Il faut écouter Christian Combaz dans La France de Campagnol raconter la verbalisation par deux gendarmes de l’aïeule du village, 94 ans, sourde et alzheimer, qui n’avait pas écrit ce jour-là l’autorisation que l’on s’accorde soi-même de sortir faire ses courses, et qui ne comprend rien à ce qu’ils lui disent en hurlant à 15 centimètres de son oreille. Si bien que si l’arrière grand-mère n’était pas contaminée, elle l’est peut-être maintenant.

La suite vaut aussi d’être écoutée, où Combaz raconte pourquoi Macron hait les médecins qui, comme le Professeur Didier Raoult,  lui rappellent son père neurologue, Jean-Michel Macron. Il eut le culot de lui dire qu’un garçon de 15 ans, qui choisit pour soulager ses glandes une femme presque en âge d’être sa grand’mère au lieu d’une fille de son âge, a un sérieux problème psychiatrique.

Le ministre Olivier Véran a choisi pour le conseiller un Haut Conseil de la Santé publique que les médias présentent comme « scientifique » et « indépendant », formé de médecins soumis et serviles. Avant de parler ils apprennent par cœur les consignes et éléments de langage du club de com' de l’Élysée. Comme ce directeur de la santé, Jérôme Salomon dont il a été question plus haut. Et ce Conseil « indépendant » est sous l’autorité du ministre.

Jérôme Salomon a été médecin épidémiologiste, mais depuis trente ans il n’a pas vu un stéthoscope, ayant préféré s’enrichir comme haut fonctionnaire en entrant dans la bande des Kouchner-boys en 1990, ce qui lui permit d’être tout de suite grassement payé dans un cabinet ministériel. Il n’était peut-être pas incompétent à l’époque, mais il l’est devenu par manque de pratique. Socialiste, il doit son poste au socialiste Macron que, flairant la bonne gamelle, il a rejoint en 2018. Incompétence et copinage sont les deux mamelles de LREM.

 

EUcCYI1WkAAk4WU

 

LES PAYS QUI BLOQUENT COVID-19 SONT CEUX QUI ONT DES MASQUES

90771907-624879025020668-3948449145580158976-n-854x641

La quasi totalité des pays qui ont obtenu un faible taux de contamination et de morts sont ceux qui ont évité le confinement général pour privilégier le port des masques par la totalité de la population, le confinement ciblé, la surveillance étroite des personnes susceptibles d’être contaminées et l’hospitalisation systématique des malades sous oxygénation artificielle (1). 

masques-a-matignon

Réunion à Matignon : pas de masques pour les autres, mais pour eux, oui !

Mais la France n’a en quantité suffisante ni masques, ni gants, ni combinaisons, ni lits, ni respirateurs, ni gel hydroalcoolique. Mais à quoi serviraient-ils puisque, comme le dit Castaner, « les policiers ne sont pas en risque (2) » (23/03), les kinés, les ambulanciers, les infirmiers, les aides soignants, le personnel et les anciens dans les EHPAD, les médecins indépendants, les vieillards encore valides dans les villages, les militaires sur les chantiers de montage d’hôpitaux en toile, les caissières, les ouvriers du bâtiment, les gendarmes, les fonctionnaires des services publics maintenus en activité non plus, ils ne sont pas « en risque« .
Et, non plus, c’est évident, les 50 millions de citoyens qui n’entrent pas dans ces catégories. Une partie d’entre eux vont-ils mourir ?

POUR SE DÉBARASSER DES VIEUX QUI COÛTENT CHER : L’EUTHANASIE

attali

 

Les francs-maçons socialistes Jacques Attali et son disciple Emmanuel Macron en rient de satisfaction.
Jacques Attali(*) avait écrit en 1981 « dès qu’il dépasse 60-65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est maintenant un marché mais il n’est pas solvable.  Je suis pour ma part, en tant que socialiste, contre l’allongement de la vie. L’euthanasie sera un des instruments de nos sociétés futures »

(*) Qu'il aille en enfert avec de tels propos criminels ! ( DG )

 

MACRON ET ATTALI

Euthanasier les vieux ? Le gouvernement le fait déjà avec les handicapés lourds. Mais, cela va de soi, les politiciens et l’élite parasite des Attali, Minc, Martinez, et autres parasites à plus de 15 000 € par mois n’envisagent évidement pas de s’appliquer ce traitement inhumain. Le premier pas est fait vers une dictature national-socialiste. Car, l’avez-vous remarqué ? Le  mondialiste à tous crins Emmanuel Macron est devenu depuis quelques jours nationaliste dans ses discours, et il reste socialiste, mais tout de même sans plus revendiquer son maoïsme qu’il se contente d’afficher dans ses embrassades passionnées avec le président du Parti Communiste Chinois, Xi Jinping et dans ses discours.

POUR SAUVER LA FRANCE DE COVID-19, COPIER LES COMMUNISTES CHINOIS

dirigeants communistes de la chine rouge

Pourquoi les PCC ment-il sur sa victoire sur Covid-19 ? Parce que, dans son entreprise de conquête et de colonisation de l’Europe, il a commis une erreur : lâcher trop vite, peut-être involontairement, le coronavirus. Il comptait sur lui pour gagner la guerre bactériologique qui, selon le plan du général Shi Hintiang, validé en 2003 par le Comité central du PCC, devait lui permettre d’affaiblir les Etats-Unis pour les empêcher de réagir ensuite à une attaque frontale.

Il tenait déjà l’Italie du nord par une colonisation humaine de 360 000 chinois (ceux qui sont déclarés) et des investissements considérables dans le textile, qui ont rendu politiciens et industriels très dociles, les politiciens le devenant surtout par la corruption.

Comme en France. Mais en France, ce sont les secteurs de l’automobile et le médical qui ont été les cibles privilégiées. Pas de matériel médical et de médicaments sans la Chine, pas de voitures électriques non plus, la Chine nous tient par les batteries, comme pour les éoliennes et les panneaux solaires, pas de transition énergétique sans la Chine.

Son image et sa réputation étant salies par la faute du virus qu’elle a inventé, elle attaque sur deux fronts. Nier et trouver un autre coupable. Elle a tenté les animaux, ça n’a pas marché. Puis une intervention étrangère. Et maintenant elle cible les Etats-Unis en misant sur la haine que suscite Trump dans la gauche marxiste mondiale. En même temps, elle a présenté des excuses officielles  aux Italiens, preuve s’il en était besoin qu’elle est consciente de sa responsabilité dans l’épidémie, et leur fait croire qu’elle va les sauver avec des cadeaux en matériel, en médicaments et en prêts de médecins. Pour la France elle n’aura pas à faire beaucoup d’efforts, Emmanuel Macron étant déjà lui-même soumis.

Réussira-t-elle ? Ce n’est pas certain car il faudrait que ses efforts de reconquête s’inscrivent dans la durée. Or, selon de nombreux scientifiques chinois, le ralentissement constaté à Wuhan n’est qu’une courte pause avant le démarrage de l’épidémie partout ailleurs dans la Chine.

chine-1050x600

La guerre ne nous a pas été déclarée par coronavirus mais par la Chine.

Mais si la seconde vague provoque l’effondrement du PCC et de l’économie chinoise, le reste du monde, retrouvant industries et nations, a une chance d’être sauvé.

L’Imprécateur
29 mars 2020 

1 / Nombre de cas déclarés le 28 mars :

(Monde, environ 300 000 cas      Habitants 7 700 000 000)

France, environ 33 000 cas      Habitants 65 000 000       0,05 % de la population
Corée, 146 cas                         Habitants 52 000 000      0,000028 %
Autriche, 182 cas                     Habitants   8 822 000      0,002 %
Slovénie, 34 cas                       Habitants   2 100 000      0,0016 %

La France a, pendant trois mois, laissé ses frontières ouvertes.
Corée, Autriche, Slovénie ont fermé les leurs, « Je crois que ce sont sincèrement de mauvaises décisions« . (E.Macron) Comme le prouvent les résultats => La France, moins de 1 % de la population mondiale et 11 % des cas ?

Source : Les Échos, Le point sur le coronavirus, 28 mars 2020

2 / Les voyous et dealers des banlieues ne sont pas en risque non plus, Laurent Nuñez et Castaner interdisent aux préfets et policiers « de mettre le feu aux banlieues en essayant d’instaurer un strict confinement« . Ils avaient déjà le permis de tuer avec la drogue, ils ont aussi celui de tuer avec coronavirus-PCC.
Mais, moyennant finances, vous pouvez vous en protéger en achetant des masques en vente libre dans les banlieues (visio-conférence du 18 mars).

 

donald-trump-et-xi-jinping-photo-brendan-smialowski-afp-1561789692