Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 septembre 2019 

 

Screen-Shot-2019-09-07-at-10

CNN est devenue ma chaîne préférée.

Elle vient d’organiser un débat public Démocrate sur le réchauffement climatique avec les candidats Démocrates à la présidentielle.

CNN a accordé 40 minutes à chaque candidat Démocrate à l’élection de 2020 pour répondre aux questions du public sur le changement climatique, mercredi dernier, lors d’une réunion publique de sept heures.

C’était un délice. Un vrai délice. 7 heures de publicité gratuite pour la réélection de Trump !

Des propositions-chocs

Un après l’autre, les candidats Démocrates, pendant cette publicité de 7 heures sur CNN, ont parlé :

  • d’interdire le transport aérien,
  • interdire l’extraction de gaz naturel, de houille,
  • le moteur à combustion,
  • les cheeseburgers et la viande,
  • le forage au large des côtes,
  • et les pailles en plastique pour sauver la planète.

Faites ce que je dis…

Lorsque le modérateur a demandé aux candidats ce qu’ils faisaient, eux, personnellement dans leur vie privée, pour lutter contre ce mortel et imminent danger du réchauffement, quel mode de vie différent ils avaient adopté, Beto O’Rourke (que les médias français voyaient comme le futur Kennedy il y a encore 6 mois) a déclaré :

Je ne pense pas que nous puissions faire quoi que ce soit au niveau individuel, la décision doit venir du gouvernement. »

Vous avez compris ?

Eux sont des personnes trop importantes pour devoir changer leur mode de vie.

Eux doivent continuer à voyager en jet privé parce qu’ils sont des personnes importantes (tandis que nous devons cesser de prendre l’avion plus d’une fois par an).

Eux doivent se déplacer en voiture avec escorte pendant que nous devons prendre les transports en commun, et eux doivent garder la clim allumée dans les 20 pièces de leurs trois résidences et manoirs, comme Al Gore.

Mais nous, simples mortels, nous devons profondément renoncer à nos loisirs, à notre confort, à nos préférences et à notre mode de vie.

Pour la planète ? Non, pour que le gouvernement puisse diriger notre vie et dicter nos choix, et qu’il ait le contrôle sur nous jusque dans les moindres détails – cela vous rappelle des souvenirs ? Vous avez raison.

Ca porte un nom : totalitarisme. Il est de retour, en habits verts avec le drapeau du CO2 en étendard pour mener ses troupes – je devrais dire ses troupeaux, car nous sommes des troupeaux si nous suivons.

Sur les médias de gauche, ce débat a été qualifié de « marathon de substance bienvenu ». J’adore !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

PS Le Comité national Démocrate, bien conscient du danger électoral qu’un tel débat représentait – du fait que personne, aujourd’hui, n’a la moindre solution réaliste pour « lutter » contre le « danger » du « réchauffement » – avait totalement rejeté toute proposition d’organiser un débat officiel sur le changement climatique. CNN l’a fait sous la pression des activistes d’extrême gauche et c’est tant mieux.

Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 septembre 2019

Le Républicain Dan Bishop, activement soutenu par le président Trump, a remporté mardi 10 septembre une élection spéciale* en Caroline du Nord contre le Démocrate Dan McCready, qui apporte au GOP un siège à la Chambre des représentants à Washington.

Donald Trump est venu soutenir Bishop à Fayetteville il y a deux jours et a déclaré : « Demain est l’occasion d’envoyer un message clair à cette gauche qui déteste l’Amérique. »

Le message est clair.

Avec 99 % des bulletins dépouillés, Bishop gagne contre McCready avec 50,8 % contre 48,6 %.

061819_N13-TRUMP-RALLY-WALK-ON-CROWD

Des enseignements qui exposent les mensonges des journalistes

Donald Trump avait remporté cette circonscription en 2016 avec près de 12 points d’avance sur Hillary Clinton, et l’élection spéciale de mardi était considérée par les commentateurs politiques des deux camps comme une sorte de test pour ses messages politiques à l’approche de 2020.

  • Les journalistes ne cessent de répéter que les districts que Trump à gagné sont en train de s’effondrer l’un après l’autre. En fait, comme le montre cette victoire, il s’agit d’une intox pour saper le moral de ceux qui aiment l’Amérique victorieuse.
  • Les médias disent maintenant que cette victoire ne veut rien dire car le district est Républicain depuis 1962. Hier encore, ils disaient tout le contraire, et expliquaient que ce serait un test essentiel. Ils expliquaient que :La victoire de Dan Bishop montre que les sondages, qui donnent Trump perdant en 2020, se trompent autant que la dernière fois sur le Président Trump.
    • « Si les Démocrates remportent ce siège que Trump a gagné d’une douzaine de points il y a à peine trois ans, alors les Républicains ont des problèmes, et aucune manipulation ne pourra les dissimuler ».
    • « Ce n’est pas un siège rouge [Républicain] modeste, c’est un siège rouge solide. S’ils le perdent, ce sera une perte embarrassante avec d’innombrables Républicains qui quittent le navire pour partir en retraite. »
    • « Si le Démocrate gagne, c’est une situation catastrophique pour le GOP à la Chambre en 2020. »
  • La victoire montre que Trump et le parti Républicain sont politiquement en pleine forme, contrairement au martèlement médiatique.

Une belle victoire

Dan McCready, le Démocrate battu – est candidat au Congrès depuis plus de deux ans. Il a dépensé 4 millions de dollars pour cette élection, contre 1,7 millions pour le Républicain. Et il a perdu. En 2016, Trump avait dépensé près de deux fois moins que sa concurrente malheureuse, Hillary Clinton.

Ce soir, les Démocrates s’inquiètent à juste raison du fait que les sondages sous-estiment systématiquement la force du président.

L’autre victoire Républicaine importante et passée sous silence

Dans le 3e district de l’Est de la Caroline du Nord, le médecin Républicain Greg Murphy a remporté l’élection contre son concurrent Démocrate, et lui a fait gagner son entrée au Congrès.

Tous les bureaux de vote ayant fait état de résultats non officiels, Murphy a battu le Démocrate Allen Thomas de 62 % contre 37 %.

Il n’apporte pas de siège supplémentaire au GOP au Congrès, mais il en apporte un de taille à Trump. Murphy, un urologue de Greenville, terminera le mandat de deux ans de Walter Jones, décédé le 10 février.

Et Jones était un Républicain « never-Trumper ».

Il a plus voté contre Trump au Congrès que n’importe quel autre élu Républicain.

Trump a appuyé Murphy, et l’a invité sur scène lors de gros rassemblements politiques à Greenville en juillet et à Fayetteville ce lundi soir. Sa victoire confirme cette tendance que peu de Républicains ont connu le succès électoral en prenant leurs distances avec le président, qui est soutenu par le chiffre historique de 96% des électeurs Républicains.

Félicitations au Dr Greg Murphy pour sa victoire ! Le Dr Murphy a mené une campagne fantastique axée sur son soutien aux familles, aux agriculteurs et aux petites entreprises du 3e district du Congrès de Caroline du Nord », a déclaré le président du parti pour l’État Michael Whatley.

C’est une dérouillée pour les Démocrates. Aussi la passent-ils sous silence.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

*L’élection spéciale dans la 9e circonscription du Congrès de Caroline du Nord a été déclenchée après des allégations crédibles de fraude électorale contre l’ancien candidat républicain Mark Harris ; le résultat de l’élection de mi-mandat, en 2018, n’avait jamais été certifié.

 

 

Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 septembre 2019

« J’ai voté deux fois pour Obama. Pas une fois en 8 ans, je n’ai reçu son soutien pour l’Afrique ou les Noirs, mais Trump m’a invité pour célébrer sa loi, #FirstStepAct, en faveur des Noirs.

L’ancienne star de « Grey’s Anatomy » Isaiah Washington a expliqué dans une interview publiée mercredi sa décision de « se retirer » – avec le mouvement #WalkAway – du Parti Démocrate et de soutenir le président Trump.

C’est un sacrifice, c’est un risque, et il y a un prix à payer pour cela », a déclaré Washington sur Fox Nation, ajoutant, « la raison pour laquelle j’ai choisi de quitter le Parti Démocrate tel que je le connais… c’est que quelque chose ne va pas ».

Je ne sais pas où je vais, mais je sais d’où je viens.

Et si je regarde l’image politique du Parti Démocrate au cours des 50 dernières années de ma vie depuis l’âge de 5 ans, je constate que très peu de choses ont changé pour ma communauté. Alors je me pose quelques questions – en fait, c’est plus que des questions. »

Washington fait partie du mouvement #WalkAway, une campagne de médias sociaux qui vise à encourager les membres du Parti Démocrate, qualifié de diviser le pays, à le quitter, selon le site Web du groupe.

Washington a dit qu’il n’a commencé à faire de la politique que récemment, après que Trump l’ait invité à la Maison-Blanche en avril pour célébrer le First Step Act, qui améliore les problèmes que rencontrent principalement les Noirs dans le système de justice pénale.

Je vais soutenir sa politique plutôt que la personne », a dit M. Washington. On ne demande pas plus d’un citoyen : personne ne partage sa vie privée avec les élus, et ce qui compte, c’est ce qu’ils font dans le cadre de leur métier.

Les remarques de Washington viennent après que l’acteur a tweeté en avril que, bien qu’il ait voté deux fois pour l’ancien président Obama,  » je n’ai reçu aucun soutien concernant l’Afrique ou le programmes pour les Noirs », ce qui a motivé sa décision de quitter le parti.

Vous avez beaucoup de gens conservateurs ou centristes à l’esprit libertaire qui se soucient vraiment des autres, mais ils sont terrifiés à l’idée de sortir du placard et de dire tout ce qui ne va pas avec le Parti Démocrate », a expliqué Washington.

Washington a joué dans « Grey’s Anatomy » de 2005 à 2007.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.