Non, Macron, vous n’êtes pas le président de tous les Français

Dv7JUYoWwAATVvY

Publié le 10 mai 2019 - par
.
Ciblant une fois de plus le Rassemblement National, lors d’une conférence de presse en Roumanie, Macron a osé déclarer :
.
« … Le Rassemblement National prône la déconstruction de l’Europe. Moi, je suis patriote, français et européen. Eux, ce sont des nationalistes. C’est différent. Comme le disait François Mitterrand, « Le nationalisme, c’est la guerre ».
.
Non, monsieur Macron, vous n’êtes pas « patriote, français et européen ».
.
Vous êtes avant tout européen, accessoirement français de naissance, mais certainement pas un patriote, terme dont vous ignorez le sens.
.
Un patriote aime sa patrie et la sert avec dévouement, ce qui n’est pas votre cas, puisque vous n’avez cessé d’insulter la France et les Français lors de vos voyages à l’étranger, y compris à la tribune de l’ONU, humiliant le peuple français devant la planète entière.
.
La France, vous ne la servez pas. Vous vous en servez pour laisser libre cours à vos délires mondialistes.
.
Mais si la France a fait beaucoup de mal et vous fait honte, partez ! Quittez ces habits de président beaucoup trop grands pour vous. Vous ne faites que du mal au peuple français, comme le prouve le mouvement des Gilets jaunes qui dure depuis six mois. Du jamais vu sous la Ve République !
.
La France, vous la bradez à l’idéologie mondialiste et multiculturaliste. Vous avez nié sa culture et son art. La France, vous la livrez aux communautarismes, abandonnant des pans entiers de la République, qui passent sous la coupe d’un islam politique qui va détruire notre nation millénaire.
.
Les « mini-califats », pour employer une expression d’un commissaire de police, explosent dans nos banlieues et vous ne faites rien.
.
Votre ex-ministre de l’Intérieur nous a prédit un face-à-face avec les minorités qui refusent de s’intégrer. Et que faites-vous ? Vous accélérez l’immigration de masse en signant le Pacte de Marrakech dans le dos des Français.
.
Vous méprisez les nations et voulez les diluer dans ce grand village mondial que vous appelez de vos vœux. Vous ne savez même pas ce que le mot nation signifie.
.
Pour vous, le terme nationaliste est une insulte. Quel ignominie, quelle bassesse !
.
Un nationaliste place la nation au-dessus de tout dans sa manière de penser. Cela signifie qu’il « met en valeur le sentiment d’appartenir à une culture, une langue, une religion commune et un patriotisme commun. »
.
Un nationaliste exalte et défend tout ce que vous méprisez et voulez brader. Pour vous, la préférence nationale est un crime et le patriotisme une valeur ringarde porteuse de guerre.
.
Mais c’est vous qui allez entraîner la France dans la guerre !
.
Pas une guerre entre nations comme vous le sous-entendez, mais une guerre civile, entre Français de souche et islamistes qui refusent l’intégration et rejettent la République. Ce qui est pire.
.
C’est cela le message que vous a transmis Gérard Collomb en quittant ses fonctions et que vous refusez d’entendre.
.
Par ailleurs, vous accusez Marine Le Pen de vouloir déconstruire l’Europe.
.
Mais ce qu’elle veut, c’est une Europe des nations, comme la voulait de Gaulle. Allez-vous nous dire que de Gaulle était un illuminé et un va-t-en-guerre ?
.
L’Europe nous a confisqué notre souveraineté budgétaire, territoriale, monétaire, diplomatique, judiciaire. Rien n’est possible sans l’aval de l’UE, qui règne sans partage au mépris des peuples jamais consultés.
.
Si l’Europe était le paradis que vous vantez, il n’y aurait pas eu de Brexit !
.
Par ailleurs, vous mentez monsieur le Président, en prétendant que « le choix de l’Europe est un choix de la nation française, plusieurs fois réaffirmé dans des référendums, plusieurs fois confirmé ».
.
Quand le peuple français, consulté par référendum, a dit « non » à la Constitution européenne, on lui a confisqué son vote de façon la plus anti-démocratique possible. C’est cela votre Europe, une dictature, la vôtre, qui méprise les peuples.
.
« Je suis là où je suis : je suis le président de tous les Français », dites-vous.
.
Non ! Vous êtes le président d’un parti, LREM, comme vous venez de le prouver en vous engageant personnellement dans les élections européennes, par peur de finir derrière le Rassemblement National.
.
Avec moins de 30 % d’opinions favorables, vous n’avez plus aucune légitimité pour imposer votre propre vision de l’avenir.
.
Ce que les vrais patriotes européens espèrent, c’est obtenir 180 sièges au parlement de Strasbourg pour contrecarrer les délires des ayatollahs de Bruxelles qui nous mènent au désastre.
.
Rappelons pour conclure que les Gilets jaunes ont été ruinés par l’euro et par l’immigration.
.
Gérard Pince chiffre à 3 000 euros par Français la perte annuelle de pouvoir d’achat, bébés compris.
.
Et une étude allemande du Centre de politique européenne démontre que l’euro a fait perdre 56 000 euros à chaque Français depuis sa naissance, soit 3 000 euros par an environ.
.
Un appauvrissement de 6 000 euros par an pour chaque citoyen, bébés compris.
.
Inutile de chercher plus loin les causes de la crise des Gilets jaunes.
.
La crise sociale ne fait que commencer et l’explosion des populismes n’en est qu’à ses débuts.
.
La France est en train de s’effondrer et Macron en redemande !
.
Jacques Guillemain

images