EXPOSITION A LA GALERIE DEPARDIEU A NICE

Nars-eddine Bennacer
“Journeys into the future through the Sea of the past”
Curated by 

Sumesh Sharma et Joud Halawani Al-Tamimi

Vernissage Jeudi 8 février 2018 de 16h à 21h

Exposition jusqu'au 24 février 2018
Entrée libre

Depardieu5


Autodafé, technique mixte sur papier Japon, 2017, 237 x 160 cms


Galerie Depardieu
6, rue du docteur Jacques Guidoni
(ex passage Gioffredo)
06000 Nice

tél 09 66 89 02 74 - galerie.depardieu@orange.fr

http://www.galerie-depardieu.com

Ouvert du lundi au samedi de 14h30 à 18h30

 

images

Christian DEPARDIEU Directeur de la Galerie DEPARDIEU 

Nars-Eddine Bennacer
“Journeys into the Future Through the Sea of the Past”
Vernissage jeudi 8 février ; exposition jusqu'au samedi 24 février 2018


Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les penseurs, les universitaires américains et européens envisagèrent un ordre planétaire qui s'incarnait dans un mondialisme naissant. L'interdépendance culturelle, économique et sociale était considérée comme caractéristique d'une époque à venir. Plus d'un demi-siècle plus tard, notre monde connaît d'incessants confits raciaux, ethniques et religieux.

Cela a stimulé ici et la des politiques identitaires qui se nourrissent de préjugés anciens et nouveaux, qui peuvent être affectés par l'idée sanglante d'un nationalisme moderne. Les questions d'immigration et de sécurité
frontalières dominent les discours politiques actuels, tel cet appel retentissant à construire des murs.

Le Brexit, la crise des réfugiés, la montée du populisme et des groupes de droite aux États-Unis, en Europe et ailleurs ne sont que des rappels à la fois glacés et brûlants.


L'exposition intitulée en français « Les voyages vers l'avenir à travers la mer du passé » sont la réponse de l’artiste Nars-Eddine Bennacer à la situation globale actuelle. Rassemblant installations, peintures, vidéos et photographies, l'exposition explore les notions d'identité et de frontières par rapport à la géopolitique et à la violence, mais aussi par rapport à la psyché individuelle. À l'heure où la division l'emporte sur la mobilisation et où les confits et les préjugés sont omniprésents, cette exposition présente une enquête pertinente et nécessaire sur une politique néolibérale omniprésente, même si elle est le fruit d'un voyage personnel et intime.

Joud Halawani Al-Tamimi, Amman, 2017.
Avec le soutien de l'UMAM

La galerie DEPARDIEU est :
Membre du Comité Professionnel des galeries d'arts
Membre du réseau Botox(s)

GalerieDepardieu

***********************************************************************************************