Stations de ski : la Chambre Régionale des Comptes met à nouveau en cause la gestion de Christian Estrosi Président de la Métropole et de la région PACA

(Communiqué du Front National du 8/01/2017)

christian-estrosi

La Chambre Régionale des Comptes (CRC) Provence-Alpes-Côte d’Azur vient une nouvelle fois de mettre en cause, et en doute, la gestion Estrosi, cette fois-ci dans le cadre des stations de ski du Mercantour. Il s’agit du quatrième rapport accablant en moins de deux ans, après ceux concernant le grand stade Allianz Riviera, la SEMIACS et la gestion des parkings, puis la ville de Nice elle-même.

La CRC s’est  penchée sur la gestion des stations d’Isola 2000 et Auron, dont les remontées mécaniques sont administrées par le Syndicat mixte des stations du Mercantour, dont le président n’est autre qu’un certain Christian Estrosi. Les magistrats  pointent ainsi dans leur rapport l’opacité (pour eux le syndicat « ne respecte pas les obligations légales d’information des élus et des citoyens ») mais surtout les « irrégularités dans la tenue des comptes », dont ils n’hésitent pas à écrire qu’elles « compromettent leur fiabilité et leur sincérité ».

7776136872_station-de-ski

Et la CRC de dénoncer des budgets présentés comme excédentaires mais dépendant en réalité des subventions versées par la métropole Nice Côte d’Azur (5,2 millions) et le Conseil départemental des Alpes-Maritimes (4,8 millions), lesquelles constituent la moitié de ses ressources. « Contrairement à ce que laissent penser les comptes et les délibérations du syndicat, l’activité de gestion et d’exploitation des domaines skiables se montre ainsi fortement déficitaire », écrivent ainsi les magistrats. Pour le dire autrement, ce sont les contribuables de la Métropole qui viennent combler le déficit – pour le moins conséquent – des stations.

Ce nouveau rapport de la CRC ne fait que mettre en lumière, une fois de plus, les désolantes pratiques clientélistes du système Estrosi. Des pratiques, qui au-delà des questions morales et politiques qu’elles soulèvent, ne rendent pas non plus service à nos stations de ski et nos vallées, maintenues dans une forme de cocon artificiel les empêchant de se repenser et se renouveler.

Marie-Christine-Arnautu-FN-Nice-Municipales-2014

Marie-Christine ARNAUTU

Conseiller municipal et métropolitain de Nice

Député français au Parlement européen

1475674078-13606610-1050466688372261-5376271047830076424-n

Philippe VARDON

Conseiller régional de PACA

Responsable de la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes

BB_-_Orcieres_Merlette_1850_03